LES MILITANTS ONT LA PAROLE A LA ROCHELLE

Posté par goalexandre le 31 août 2008

Bonsoir

l’avis des militants desirs d’avenir

 

http://www.dailymotion.com/video/k2UJI8PHiwDxIPKz0L

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

SEGOLENE ROYAL ET LES MILITANTS DE DESIRS D’AVENIR A LA ROCHELLE

Posté par goalexandre le 31 août 2008

Bonsoir a tous

 OUI SEGOLENE  LA GAUCHE HUMANISTE PROGRESSISTE A BESOIN  DE POLITIQUES COMME TOI    ALORS CONTINUE SOI TOI MEME  NOUS MILITANTS SERONTS A TES COTES  POUR BATTRE LES CAPITALISTES  TZARKOZYSTES  LEPENISTES  INDIVIDUALISTES   CASSEURS DE ACQUIS SOCIAUX   AUX SEULS FINS DE LEURS ENRICHISSEMENTS

AVEC LA GAUCHE  ET TOI  NOUS AURONS UNE FRANCE PLUS JUSTE OU LES CITOYENS SERONT CONSULTES  SUR LES SUJETS SENSIBLES QUI LES CONCERNENT

6EME REPUBLIQUE  JURYS CITOYENS  DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ,DROIT DE PETITIONS , REFEENDUMS .

UN CHANGEMENT RADICAL AVEC LES METHODES  DE DENY DE DEMOCRATIE DU CHEF DE CLAN  BLING BLING

 

http://www.dailymotion.com/video/k3gKaSBaZDuCTZKyi2

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

Discours de Ségolène Royal lors de l’ouverture de l’université d’été

Posté par goalexandre le 31 août 2008

 bonsoir a tous e ta toutes

 l’integralitée du discours de segolene royal  en video et en texte   Bisou

 

http://www.dailymotion.com/video/k6Skiyo5Czh7HZKxsF

 

Discours de Ségolène Royal lors de l’ouverture de l’université d’été

Chers Olivier, Antoine et Jean-Christophe,  Cher Maxime BonoChers Camarades socialistes,

Dans quel contexte intervient notre Université d’été ?

Des tensions internationales d’abord, et la France qui vient d’être touchée au cœur, endeuillée par la mort de dix de nos soldats dont l’un d’eux, Damien Buil, était originaire d’ici.

Nous partageons, nous socialistes et avec tous les Français, la peine de toutes les familles qui ont perdu un fils, un mari, un compagnon, un frère, et la peine de l’Armée française qui voudrait bien, comme nous tous, connaître les conditions de notre présence, en évaluer les objectifs et définir un calendrier.

Tensions internationales aussi en Georgie, au Darfour oublié, encore et toujours dans les bourbiers irakiens et iraniens, et au Moyen-Orient.

Mais aussi une tension nationale, une rentrée économique et sociale inquiétante, une école affaiblie, des services publics traumatisés par une politique de droite qui impose au pays des déchirures sociales, territoriales, postales, sanitaires et judiciaires. Et cela les socialistes n’en veulent pas.

La France subit une déchirure. Elle a le visage des ouvriers de Gandrange à qui la droite a fait tant de promesses. Elle a le visage des caissières qui ne veulent pas faire des heures supplémentaires mais qui voudraient seulement obtenir leur part des profits faramineux de la grande distribution. Elle a le visage des enfants dont les parents sont arrêtés à la sortie des écoles pour être expulsés après avoir été entassés dans des conditions inhumaines.

Or, quand la politique du pouvoir ne fonctionne pas, que se passe-t-il ? Les citoyens se tournent vers l’opposition pour savoir si elle ferait mieux. Alors la France a besoin de nous, elle nous attend, elle nous appelle, elle nous cherche. « Où êtes-vous ? » nous crie-t-elle. « Unissez tous les courages, toutes les intelligences pour dessiner clairement une alternative à laquelle nous ne demandons qu’à croire ».

Sachons entendre les militants qui en appellent à la responsabilité de chacun et à la retenue. Personne ne peut se permettre de gâcher l’esprit studieux de nos rencontres et nos échéances politiques. Car c’est la droite qui prospère sur nos dissensions et qui, plus gravement, laisse orphelins ceux qui souffrent de sa politique.

Ayons le courage de le dire : l’exaspération et la colère ne sont pas loin devant le spectacle que nous donnons. Oserais-je vous le dire  malicieusement – ne le prenez pas au premier degré ! Les Français nous parlent comme Juliette Gréco nous le chante : « Aimez-vous les uns les autres ou bien disparaissez ». Ayons le courage de le reconnaître avec lucidité, car avoir ce courage, c’est déjà avoir une partie de la solution.

Et des raisons d’être fiers de ce que nous faisons, nous en avons ! Oui, je l’affirme ici : la gauche sert la France du mieux possible avec des résultats pour nos 24 présidents de région, dans nos 55 départements, dans nos très nombreuses villes et nos 200 circonscriptions. Oui, la gauche sert le pays pour protéger, pour imaginer, pour entraîner et innover. Oui, sans les socialistes, beaucoup seraient abandonnés à toutes les fureurs des intérêts privés, abandonnés à toutes les colères de ceux qui ont peur. Vous voyez à quel point, lorsque nous sommes unis, nous en sommes capables !

Les temps difficiles sont revenus. Une nouvelle révolution est là, de bien plus grande ampleur que celle qu’a connue le XIXè siècle. Et c’est toujours la même question avec une révolution : dans quelle mesure la subit-on ? Dans quelle mesure la maîtrise-t-on ? Et quels rapports de force faut-il mettre en place pour que l’enrichissement de quelques-uns ne se paie pas du recul de tous les autres ?

D’immenses défis surgissent, de grands dangers menacent. La circulation folle de l’argent détruit les économies. La crise alimentaire plonge dans la malnutrition ou la famine des centaines de millions de personnes. La spéculation sur les matières premières fait rage. Les délocalisations sauvages se multiplient. Le coût du pétrole renchérit les prix. La crise écologique et climatique précipite les échéances. Dans de trop nombreux pays, les nationalismes, le terrorisme et les guerres régentent ce que nous n’arrivons pas à organiser politiquement. La voilà, la mondialisation malheureuse, celle que nous subissons.

Car la mondialisation n’entraîne pas que des désastres. D’immenses progrès ont aussi été accomplis. Il n’est pas trop tard : soit la mondialisation provoque un progrès de civilisation. C’est possible. Soit elle est porteuse de toujours plus de malheurs. C’est là le danger. Et la réponse, c’est encore et toujours de la volonté politique. En particulier la nôtre, à nous, les socialistes, à l’échelle de la planète.

L’heure n’est plus aux diagnostics tièdes, aux appréciations timorées, mais à la lucidité radicale. Oui, il y a besoin de radicalité, car ce ne sont plus simplement les effets du système qu’il faut dénoncer, mais ses fondements et ses présupposés. Pour mettre l’économie au service de l’homme sans détruire les trésors de la planète.

Nous socialistes, nous ne voulons pas que ce capitalisme nous arrache notre avenir et réduise à néant notre espoir de vivre paisiblement en humains parmi d’autres humains.

Une autre politique est possible, telle est là notre responsabilité historique !

La dureté des temps appelle des propositions précises sur les retraites, la révolution fiscale et le pouvoir d’achat. Contre l’économie de la rente, la dégradation de la condition salariale et le mépris des ressources rares, les socialistes veulent une économie de l’innovation et du risque créatif. Nous voulons à la fois mieux produire les richesses et mieux les distribuer, mais nous voulons aussi définir autrement la richesse. Comme le disait déjà les syndicalistes au début du siècle dernier : bien-être et liberté ! Cela reste aussi nos espérances !

Mais ce modèle exige aussi une réforme en profondeur de la redistribution et des modes d’action publique : l’efficacité fiscale, la conditionnalité des aides aux entreprises, la réforme de l’État et celle du dialogue social, la décentralisation éclairée sont les instruments de la nouvelle compétitivité de la France.

Et nous avons la capacité de porter ici, à la Rochelle, un message positif et fort. Parce que si les idées sont fortes et claires, alors on le sait, elles s’imposeront sur les querelles de personnes et sur les enjeux de pouvoir. Et c’est vous les militants qui allez y veiller. Qu’on laisse les militants travailler puis voter librement le moment venu !

Oui nous, socialistes, nous avons la capacité de faire la société plus humaine, c’est notre tâche immense.

Oui, nous avons la capacité d’être exemplaires, plus enthousiastes, plus aventureux, plus audacieux, plus généreux, plus hospitaliers aux idées et aux actes, plus sincères et plus fraternels que la société que nous voulons transformer. Nous avons la capacité de remplir notre mission première : l’émancipation personnelle, pour tous et pas seulement pour quelques-uns, d’un bout à l’autre de son existence.

Oui, nous avons la capacité d’empêcher la résignation et le repli sur soi que l’on sent monter dans le pays.

Et oui, nous avons la capacité de libérer les énergies, mais pas au prix d’un démantèlement des protections et des sécurités sociales.

Alors oui, nous avons la capacité de prouver que le socialisme est une force neuve pour le XXIè siècle.

Chers amis chers camarades, l’avenir a besoin de nous. La France a besoin de nous et nous regarde. Et comme le disait Aimé Césaire : « Tout l’espoir n’est pas de trop pour regarder le siècle en face ! ».

Voilà notre objectif. Nous le tenons, alors réalisons-le !

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, Local, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

SEGOLENE ROYAL LE BULLDOZER DE LA VRAIE FRANCE

Posté par goalexandre le 28 août 2008

 

 SEGOLENE ROYAL LE BULLDOZER DE LA VRAIE FRANCE

http://rienquelaverite.blog.tdg.ch/archive/2008/08/28/segolene-royal-le-bulldozer-de-la-vraie-france.html

 

28.08.2008

SEGOLENE ROYAL LE BULLDOZER DE LA VRAIE FRANCE.

segolene_royal_24.jpg

La mission télécommandée et téléguidée d’en haut pour tuer Ségolène Royal a atteint un nouvel épisode hier, avec l’annonce, 4 ans avant, du favori de gauche pour l’élection présidentielle de 2012. Du Nostradamus pur jus. C’est assez amusant en définitive.

Il y a quelque jour, on faisait du maire de Paris, le remplaçant idéal de l’actuel premier secrétaire du parti socialiste. Or, il est le seul homme que tous les candidats de droite, quel qu’ils soient, battront en cas d’une élection nationale. Ségolène Royal avait vu des doutes sur son célibat évoqué lors de la précédente campagne. L’homme dont l’influence va de son bureau à Paris-Plage, peut-il passer à travers les mailles du filet tendu par cette société pas encore mûre…suivez mon regard.

En réalité, l’édile parisien peut-il parler sur le plan sociétal de certains préceptes ancrés dans le subconscient des uns et des autres ? Je ne le pense pas. Dans un autre ordre d’idées, quel modèle représente-t-il ? Meilleur opposant silencieux et j’en passe, il est à lui tout seul, le jouet d’une escroquerie médiatique. Le sait-il ?

Quant à l’un des représentants des institutions de Bretton Woods, comment mènera-t-il sa campagne ? Il va abandonner son poste ? Et pendant celle-ci (campagne), peut-il parler de la France , lui, qui, est dans son bureau feutré de Washington, avec 315 200 €uros annuel net d’impôt ? Si ce n’est pas se moquer des gens, c’est bien un foutage de gueule indescriptible.

De toutes les façons, je ne vois aucun leader socialiste capable de remplir le Zénith à part Ségolène Royal. Le 27 septembre 2008, de 18h00 à 22h00, il y aura le « Meeting de la Solidarité  », la vraie, pas celle de pacotille que nous vendent ceux qui ont accès aux médias. A cet effet d’ailleurs, la démonstration de force sera telle que, tous les demi-candidats à la succession de François Hollande comprendront que même ensemble, ils ne pourront rien contre elle, malgré l’appui médiatique.

Ségolène Royal fait peur. Nous savons à qui. Personne ne pourra l’arrêter, malgré les pièges tendus ici et là.

17:56 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (5) | Trackbacks

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

Travail le dimanche : Sarkozy refait son sketch

Posté par goalexandre le 28 août 2008

 

 

 

Travail le dimanche : Sarko refait son sketch

http://www.dailymotion.com/video/k5yUcGBrR5RUelKlCe

 

Les brèves de comptoir de Nicolas Sarko

alors mr le tzar   on ne va pas a la messe le dimanche  et en plus  vous voulez empecher les autres d’y aller    alors votre signe de croix  devant les cameras   quelle signification vous en donnez  mr BLING BLING

 

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, Politique, Sarkozy un an de folie, Société | Pas de Commentaire »

la sondagite aigue continue les pro riches s’agitent il faut agir votez sego

Posté par goalexandre le 24 août 2008

bnjour

que cherchent les pro riches des medias  avec ce genr de sondages a nous diviser ??????

attention a nous de rester vigilant unis   rien ne doit venir nous desunir RIEN

la tzarkomaniia  doit en avoir pour son argent  et doit se casser les dents

vive la gauche unie

 

http://www.lepost.fr/sondage/2008/08/23/1249605_quel-candidat-devrait-devenir-premier-secretaire-du-ps.html

 

Quel candidat devrait devenir premier

secrétaire du PS?

icone des tags ps, Politique, sondage, Bertrand DELANOE, segolene royal, martine aubry

Par La rédaction du Post
le 23/08/2008, vu 3343 fois, 165 nombre de réactions

Post vu en Une

Delanoë arrive largement en tête, selon un sondage réalisé pour Le Parisien à paraître demain. 27 % des sondés veulent que le maire de Paris succède à François Hollande.

Suivent Ségolène Royal (18 %), Martine Aubry (14 %), Pierre Moscovici (5 %), Manuel Valls (4 %) et Julien Dray (3 %).

Les candidats socialistes au poste de premier secrétaire: Delanoë, Aubry, Royal, Valls, Moscovici, Dray

© Owen Franken/Corbis/Owen Franken

Les candidats socialistes au poste de premier secrétaire: Delanoë, Aubry, Royal, Valls, Moscovici, Dray

Voir les résultats

Bertrand Delanoë

Segolène Royal

Martine Aubry

Pierre Moscovici

Emmanuel Valls

Julien Dray

Voir les résultats

Bertrand Delanoë

 25.7%

Segolène Royal

 36.8%

Martine Aubry

 11.7%

Pierre Moscovici

 9.9%

Emmanuel Valls

 10.7%

Julien Dray

 5.2%

Je veux voter Ce sondage est clos. 794 votes

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

Bling-bling perçoit toujours son salaire de Ministre de l’Intérieur

Posté par goalexandre le 24 août 2008

Bling-bling perçoit toujours son salaire de Ministre de l’Intérieur !

Posté par fiersdetresocialistes le 24 août 2008

bonjour

pour info

Bling-bling perçoit toujours son salaire de Ministre de

l’Intérieur !

Par le négaret le 23/08/2008

Bling-bling perçoit toujours son salaire de Ministre de l’Intérieur !

Révélateur, entre-autre, d’une certaine conception de l’effort pour combler le déficit public,ainsi que du fameux “salaire au mérite” tant prôné par notre président…

> On apprend dans Le Canard enchaîné que l’homme qui justifiait sa faramineuse augmentation de 206% par un souci de transparence perçoit toujours depuis le 6 mai son salaire de ministre de l’Intérieur ! Bling-bling. > On se souvient de l’augmentation du salaire présidentiel que s’était généreusement accordé Nicolas Sarkozy. Elle se justifiait par une volonté de “plus de transparence”.

 Du moins avait-il osé le prétendre – mais n’est-il pas celui-qui-ose-tout ? La bonne blague ! En fait de transparence, on a d’abord eu droit à la valse des chiffres : la majorité a commencé par évoquer 140% d’augmentation, avant de corriger à 172, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive, grâce aux calculs précis de certains députés de l’opposition, que l’augmentation était en réalité de 206 % ! Le Président lui-même, pris la main dans le sac, en flagrant délit d’enrichissement personnel non justifié – il est déjà logé, blanchi et nourri dans le luxe inouï de notre monarchie républicaine -, avait tenté de noyer le poisson. De son explication embrouillée ressortait que Jacques Chirac, en plus de son salaire de Président, touchait un complément en retraites variées, pour lesquelles il avait cotisé durant sa carrière politique. Et que les Français ne le savaient pas et qu’il fallait désormais que tout se sache.

On ne voit pas du tout la pertinence de l’argument mais passons. Ce qu’avait oublié de nous dire Sarko-la-transparence à ce moment-là, c’est que lui-même, depuis mars et jusqu’à maintenant, avait demandé – et évidemment obtenu – de continuer à percevoir son… salaire de ministre de l’Intérieur ! > La bombe explose dans l’édition d’hier du Canard enchaîné, relayée par Politique.net. Explication : pour permettre à un ministre de retrouver un emploi, le versement de son salaire est en effet maintenu durant 6 mois, c’est la règle. Sarkozy ayant démissionné en mars, il aurait dû cesser de le toucher au 1er octobre, à condition de ne pas avoir trouvé le moindre boulot depuis le mois de mars, or il est président de l’U.M.P. et touche donc un maximum de ce côté là ! ! ! Or il a demandé à ce que cette rémunération de ministre de l’Intérieur, soit prolongée jusqu’au 1er janvier 2.008, jour d’entrée en vigueur de son augmentation officielle de 206%. Au nom de quelle justification ? Peut-être faut-il chercher du côté de Pierre Lellouche, inénarrable conseiller de Sarkozy, qui trouvait anormal que le Président soit payé comme “un petit cadre moyen”.

Vous en connaissez beaucoup, des petits cadres moyens à 7.500 euros nets (d’argent de poche) ? La droite qui voudrait réconcilier les Français avec l’argent n’a aucune idée de la réalité du pays, aveuglée par son fol appât du gain : nouvelle illustration après celle donnée par Jean-François Copé, alors ministre du budget, pour qui les classes moyennes émargeaient à 4000 euros nets par mois ! Le même Copé qui cumule avec ses rémunérations d’élus un salaire d’avocat dans un cabinet d’affaires … > Pour revenir enfin au sujet, en résumé, Nicolas Sarkozy, l’homme qui reprochait à son prédécesseur de toucher en catimini ses retraites en plus de son salaire de Président, justifiant ainsi sa propre augmentation, touche depuis le 6 mai non 7500 euros, rémunération normale du Président, mais 11 500 euros nets, en ayant conservé son salaire de ministre de l’Intérieur – qu’il n’est plus depuis fin mars. En toute opacité : qui l’eût su sans la révélation du Canard ? Ajoutons qu’il ne s’agit pas de divagations de la part du palmipède puisque l’Élysée a… confirmé l’information ! “Ensemble, tout devient possible” : là-dessus au moins, Sarkozy ne mentait pas.

Sarko ça rime avec escroc ! Et ça s’ajoute à la corruption : Pour mémoire, Bolloré a d’énorme contrats avec les ministères (en particulier l’Intérieur) et Sarko ne pouvait l’ignorer en mais 2.007, quand il naviguait sur le yacht Bolloré et voyageait dans le Falcon Bolloré ! ! ! Il s’agissait donc bien de corruption ! ! ! > Dans d’autres pays voisins, Sarko, rien que pour 1 seul de ces 2 délits serait obligé de démissionner ! ! !

Partagez les infos, autours de vous !

Phrase de Pascal : L’idée est d’associer le plus grand nombre de citoyen(ne)s à la circulation d’informations souvent peu ou mal diffusées par les médias de masse. Et ainsi de constituer un réseau informel capable de fédérer nos ressources en tout genre afin d’améliorer sur un mode unitaire notre capacité d’action et de réaction. Aussi, n’hésitez pas à faire suivre ces messages.
bellaciao christ

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Democratie, Europe, Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, International, Politique, Sarkozy un an de folie, Société | Pas de Commentaire »

Bling-bling perçoit toujours son salaire de Ministre de l’Intérieur !

Posté par goalexandre le 24 août 2008

bonjour

pour info

Bling-bling perçoit toujours son salaire de Ministre de

l’Intérieur !

Par le négaret le 23/08/2008

Bling-bling perçoit toujours son salaire de Ministre de l’Intérieur !

Révélateur, entre-autre, d’une certaine conception de l’effort pour combler le déficit public,ainsi que du fameux « salaire au mérite » tant prôné par notre président…

> On apprend dans Le Canard enchaîné que l’homme qui justifiait sa faramineuse augmentation de 206% par un souci de transparence perçoit toujours depuis le 6 mai son salaire de ministre de l’Intérieur ! Bling-bling. > On se souvient de l’augmentation du salaire présidentiel que s’était généreusement accordé Nicolas Sarkozy. Elle se justifiait par une volonté de « plus de transparence ».

 Du moins avait-il osé le prétendre – mais n’est-il pas celui-qui-ose-tout ? La bonne blague ! En fait de transparence, on a d’abord eu droit à la valse des chiffres : la majorité a commencé par évoquer 140% d’augmentation, avant de corriger à 172, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive, grâce aux calculs précis de certains députés de l’opposition, que l’augmentation était en réalité de 206 % ! Le Président lui-même, pris la main dans le sac, en flagrant délit d’enrichissement personnel non justifié – il est déjà logé, blanchi et nourri dans le luxe inouï de notre monarchie républicaine -, avait tenté de noyer le poisson. De son explication embrouillée ressortait que Jacques Chirac, en plus de son salaire de Président, touchait un complément en retraites variées, pour lesquelles il avait cotisé durant sa carrière politique. Et que les Français ne le savaient pas et qu’il fallait désormais que tout se sache.

On ne voit pas du tout la pertinence de l’argument mais passons. Ce qu’avait oublié de nous dire Sarko-la-transparence à ce moment-là, c’est que lui-même, depuis mars et jusqu’à maintenant, avait demandé – et évidemment obtenu – de continuer à percevoir son… salaire de ministre de l’Intérieur ! > La bombe explose dans l’édition d’hier du Canard enchaîné, relayée par Politique.net. Explication : pour permettre à un ministre de retrouver un emploi, le versement de son salaire est en effet maintenu durant 6 mois, c’est la règle. Sarkozy ayant démissionné en mars, il aurait dû cesser de le toucher au 1er octobre, à condition de ne pas avoir trouvé le moindre boulot depuis le mois de mars, or il est président de l’U.M.P. et touche donc un maximum de ce côté là ! ! ! Or il a demandé à ce que cette rémunération de ministre de l’Intérieur, soit prolongée jusqu’au 1er janvier 2.008, jour d’entrée en vigueur de son augmentation officielle de 206%. Au nom de quelle justification ? Peut-être faut-il chercher du côté de Pierre Lellouche, inénarrable conseiller de Sarkozy, qui trouvait anormal que le Président soit payé comme « un petit cadre moyen ».

Vous en connaissez beaucoup, des petits cadres moyens à 7.500 euros nets (d’argent de poche) ? La droite qui voudrait réconcilier les Français avec l’argent n’a aucune idée de la réalité du pays, aveuglée par son fol appât du gain : nouvelle illustration après celle donnée par Jean-François Copé, alors ministre du budget, pour qui les classes moyennes émargeaient à 4000 euros nets par mois ! Le même Copé qui cumule avec ses rémunérations d’élus un salaire d’avocat dans un cabinet d’affaires … > Pour revenir enfin au sujet, en résumé, Nicolas Sarkozy, l’homme qui reprochait à son prédécesseur de toucher en catimini ses retraites en plus de son salaire de Président, justifiant ainsi sa propre augmentation, touche depuis le 6 mai non 7500 euros, rémunération normale du Président, mais 11 500 euros nets, en ayant conservé son salaire de ministre de l’Intérieur – qu’il n’est plus depuis fin mars. En toute opacité : qui l’eût su sans la révélation du Canard ? Ajoutons qu’il ne s’agit pas de divagations de la part du palmipède puisque l’Élysée a… confirmé l’information ! « Ensemble, tout devient possible » : là-dessus au moins, Sarkozy ne mentait pas.

Sarko ça rime avec escroc ! Et ça s’ajoute à la corruption : Pour mémoire, Bolloré a d’énorme contrats avec les ministères (en particulier l’Intérieur) et Sarko ne pouvait l’ignorer en mais 2.007, quand il naviguait sur le yacht Bolloré et voyageait dans le Falcon Bolloré ! ! ! Il s’agissait donc bien de corruption ! ! ! > Dans d’autres pays voisins, Sarko, rien que pour 1 seul de ces 2 délits serait obligé de démissionner ! ! !

Partagez les infos, autours de vous !

Phrase de Pascal : L’idée est d’associer le plus grand nombre de citoyen(ne)s à la circulation d’informations souvent peu ou mal diffusées par les médias de masse. Et ainsi de constituer un réseau informel capable de fédérer nos ressources en tout genre afin d’améliorer sur un mode unitaire notre capacité d’action et de réaction. Aussi, n’hésitez pas à faire suivre ces messages.
bellaciao christ

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Democratie, Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, International, Politique, Sarkozy un an de folie, Société | Pas de Commentaire »

vote electronique une menace pour la democratie video en preuve

Posté par goalexandre le 24 août 2008

bonsoir a tous et a toutes

videos preuves de piratage  de machine a voter

 http://www.dailymotion.com/video/k7jDEDeSzYhRA8aOJr

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.journaldunet.com/solutions/expert/11300/les-programmes-des-ordinateurs-de-vote-doivent-etre-des-logiciels-libres.shtml
http://ordinateurs-de-vote.org/Detournement-d-ordinateur-de-vote.html
http://www.sciences.univ-nantes.fr/info/perso/permanents/enguehard/perso/note_technique.pdf
http://multitudes.samizdat.net/article1729.html
http://ecotalk.org/UrosevichBrothers.htm

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, insecurite, Intelligences collectives socialistes, Politique, Société | 1 Commentaire »

AGISSONS POUR LAISSER UNE PLANETE PROPRE POUR NOS ENFANTS VIDEO

Posté par goalexandre le 23 août 2008

 

 

 

BONSOIR

discours  a l’ONU  par une enfant de 13 ans  trés emouvant

 

http://french-revolution-2.blog.fr/

Image de prévisualisation YouTube

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=object width= »425″ height= »344″>

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, Poésie, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

12
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...