• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Ségolènistes: Tract à diffuser sur les marchés sur la taxe carbone !

Posté par goalexandre le 11 septembre 2009

Ségolènistes: Tract à diffuser sur les marchés sur la  taxe carbone ! dans Democratie

Ségolènistes: Tract à diffuser sur les marchés sur la

taxe carbone !

icone des tags taxe, carbone, segolene, royal, Politique

Avatar

Par Allobroge74 Groupe Echanges d’Avenir

le 09/09/2009 à 22:55, vu 482 fois, 6 nombre de réactions

Info non vérifiée par la rédaction du Post.

 

 dans Elles et ils chantent la Liberte Ségolène Royal :

« Non à la taxe carbone ! »

SR:«Pour bien comprendre, il s’agit tout simplement d’une hausse du prix des carburants et une hausse du prix du fuel pour tous les Français qui ont besoin de se déplacer en voiture et qui n’ont pas le choix ou qui ont une chaudière au fuel et qui n’ont pas les moyens ou le choix de changer, de s’équiper par exemple d’une chaudière à bois.

SR:«C’est un impôt insupportable pour toutes celles et tous ceux qui n’ont pas le choix entre acheter un véhicule polluant, puisqu’il n’y a que ça sur le marché, et acheter une voiture électrique parce qu’à cause de la faiblesse de la politique gouvernementale, celle-ci n’est pas encore fabriquée en grand nombre.»

Delphine Batho, Députée des Deux-Sèvres: « Il s’agit avant tout de frapper les ménages les plus modestes et de boucher le trou creusé par le bouclier fiscal en utilisant l’écologie comme prétexte. Dans les faits la taxe annoncée par le gouvernement sera un impôt sur la ruralité, un impôt sur les banlieusards et un impôt injuste pour tous ceux qui n’ont pas aujourd’hui d’alternative autre que la voiture. On peut être viscéralement écologiste et ne pas cautionner cette mesure anti-sociale. »

Les propositions de Ségolène Royal:

  • Taxer Total avant de taxer les ménages qui ont besoin de leur voiture pour se déplacer et n’ont pas d’autres choix. Faire contribuer les entreprises pétrolières et énergétiques à la mesure des profits qu’elles réalisent du fait de la consommation d’énergie fossile.
  • Baisser la TVA sur tous les équipements et produits propres.
  • Plan massif de développement des voitures électriques pas chères.
  • Respecter le principe de justice sociale et ne pas entamer le pouvoir d’achat des familles. Promouvoir activement les mesures d’économie d’énergie (isolation en particulier).
  • Appliquer le principe pollueur-payeur en fixant des règles aux entreprises et aux transports
  • Développer le système bonus-malus dès lors qu’il y a une possibilité de choix.

Lors de la campagne présidentielle, Ségolène Royal avait très clairement posé les conditions à la taxe carbone, dans une lettre à Nicolas Hulot, en date du 5 janvier 2007. Elle avait écrit : « son caractère indifférencié la rend socialement injuste et difficile à supporter pour les catégories les plus défavorisées […] Plutôt que de mettre en exergue la taxe carbone, je propose, puisque c’est l’objectif qui compte, de mettre en place une politique énergétique ambitieuse fondée sur les économies d’énergie, l’efficacité énergétique et la promotion des solutions renouvelables, diversifiées et décentralisées. »

A Désirs d’avenir vous avez la parole et vous avez étés très nombreux depuis de nombreuses semaines à protester contre la taxe carbone. Désirs d’avenir est un mouvement participatif et citoyen qui a besoin de vous.

REJOIGNEZ NOUS, VENEZ ADHERER A DESIRS D’AVENIR !

Cordialement. Ségolène Royal

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

Ce que représente Jeunes d’Avenir video jeunesse avec segolene en avant toutes

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

 

pour notre avenir   a tous et a toutes
 

http://www.dailymotion.com/video/x9kr6h

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

la france tu l’aimes ou tu la quittes video faites circuler sarkoland

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=object width= »425″ height= »344″>

Publié dans Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Sarkozy un an de folie, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

FEMMES CITOYENNES ENGAGEZ VOUS PRENEZ VOTRE PLACE

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

6215112075855090415852853642891486120137n.jpgn14763879586585.jpgh316261391248025443.jpgjuin1917.jpgn15568613133579bernadette.jpg

 

 

FEMMES CITOYENNES ENGAGEZ VOUS PRENEZ VOTRE PLACE

Mondial

 

Infos générales

Nom :

FEMMES CITOYENNES ENGAGEZ VOUS PRENEZ VOTRE PLACE

Catégorie :

Intérêts communsPolitique

Description :

ce groupe est né d’une intuition perso en voyant marianne foisele jeune fille de 15ans sur une photo sur un fond d’image de segolene royal
pour que plus jamais une jeune fille femme maman grand mere ne soit battue vexée rabaissée non respecté
il faut que le plus de femmes possible s’unissent afin de faire respecter leurs dignités d’etres humains
ce groupe est constitué pour convaincre et faire adherer aux valeurs humanistes de paix d’amour de tendresse que les femmes donneuses de vies ont
tous ensemble et en meme temps nous souleverons des montagnes

Coordonnées

 
Bureau :

 

 

Actualités récentes

 

 

 

Politiques

Egalité des chances

* Participation égale des femmes et des hommes dans le domaine politique, social et économique ainsi qu’en matière de vie professionnelle et de vie familiale.

* Mesures contraignantes pour combattre toutes les formes de violence envers les femmes, pour lutter contre la traite des femmes et améliorer les droits des femmes, y compris les droits génésiques et sexuels.

* Développement du programme européen Daphné III et extension de son service d’assistance envers les femmes, aux 25 pays de l’Union européenne.

* Égalité des droits aux services de santé, contrôle des naissances, éducation et information sur une sexualité saine.

L’égalité des sexes est un droit fondamental et une valeur commune de l’Union européenne (UE). C’est une condition clé pour que l’UE réalise ses objectifs de croissance, d’emplois et de cohésion sociale.

1. LA DIMENSION DE GENRE DE LA STRATÉGIE DE LISBONNE

Le Conseil européen de Lisbonne a fixé comme objectif un taux d’emploi de 60% pour les femmes, d’ici 2010. Afin d’atteindre cet objectif, le Groupe socialiste milite pour de nouvelles formes de travail, un aménagement du temps de travail et le partage des tâches et des responsabilités. Pour intégrer la dimension de genre dans toutes les politiques (gender mainstreaming), le Groupe socialiste recommande une approche intégrée et systématique de l’égalité entre les femmes et les hommes, et de surveiller l’évolution du taux d’activité des femmes dans tous les secteurs.

a. Conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale

Le Groupe socialiste s’efforce d’améliorer la participation des femmes sur le marché du travail, en encourageant une organisation flexible du travail pour tous afin de mieux concilier la vie privée et la vie professionnelle; ce qui aiderait en même temps à réduire l’écart entre les femmes et les hommes, et à résoudre le problème démographique. De plus, le Groupe socialiste préconise que les États membres proposent de nouvelles législations afin d’atteindre les objectifs de Barcelone. En particulier, en ce qui concerne la mise en place de structures d’accueil de qualité et financièrement abordables pour les enfants, et les dispositions relatives aux services de soins, par exemple en faveur des personnes âgées.

Actuellement, seuls un petit nombre d’hommes prennent un congé parental ou travaillent à temps partiel. Les socialistes européens se battent pour un nouveau modèle de société, qui encourage les hommes à assumer plus de responsabilités familiales. Notamment, au travers d’incitations comme le congé parental ou le congé paternité. Dans le cadre de la refonte de la directive sur l’égalité des chances entre les femmes et les hommes, nous avons demandé une révision de la directive sur le congé parental.

b. Écart salarial et ségrégation du marché du travail

Le principe du salaire égal à travail égal est fondamental dans l’Union européenne. Le Groupe socialiste défend particulièrement, à travers sa campagne de sensibilisation pour la Journée internationale de la Femme 2005, l’application de ce principe. L’écart entre les salaires est d’environ 16% dans l’UE, bien que dans certains pays, il puisse atteindre 33%. L’écart est plus important dans le secteur privé que dans le secteur public. La ségrégation sur le marché de l’emploi ainsi qu’une conception stéréotypée des rôles de l’homme et de la femme font parties des raisons principales à ces inégalités de rémunération. Des changements de mentalité sont nécessaires pour supprimer ces barrières traditionnelles qui sont à l’origine de la ségrégation. Il faut aussi réformer les systèmes fiscaux et d’allocations afin que les femmes puissent revenir sur le marché du travail et y rester. Prendre conscience du problème est une première étape pour y remédier.

c. Participation égale des femmes et des hommes dans les prises de décision.

Les femmes et les hommes ne sont pas représentés de manière égale dans les processus décisionnels. Le ‘plafond de verre’ continue d’empêcher des femmes d’atteindre des postes à responsabilité, et seules un petit nombre de femmes accèdent à des positions élevées dans le monde des affaires et de la politique en Europe.

Toutes les femmes dans l’Union européenne qui sont impliquées dans la vie politique, économique ou sociale, devraient avoir accès à tous les niveaux de responsabilité: local, régional, national ou européen. La parité entre les femmes et les hommes dans les structures décisionnelles politiques, économiques et sociales est garante d’une véritable démocratie.

La représentation paritaire des femmes en politique n’est pas seulement un droit, c’est aussi un outil de progrès social. A l’intérieur des partis politiques, le Groupe socialiste appelle à un équilibre sur les listes électorales, parmi les fonctions au sein des partis, ainsi qu’à l’intégration de la dimension de genre dans leurs programmes et politiques. Dans le secteur privé, le Groupe socialiste vise à promouvoir un quota légal du sexe sous-représenté, au sein des conseils d’administration, similaire au quota de 40% applicable en Norvège.

d. Soutien aux femmes chefs d’entreprise

Les socialistes européens soutiennent les femmes qui veulent créer leur entreprise ou exercer une activité indépendante, dans le secteur privé ou dans l’économie sociale, en encourageant l’éducation, la formation et l’accès aux crédits.

e. Les femmes et les sciences et technologies

Les socialistes européens plaident pour la participation des femmes dans les domaines scientifiques et des nouvelles technologies. Une participation égalitaire des femmes et des hommes dans ces domaines accroît l’innovation, la qualité et la compétitivité de la recherche scientifique et industrielle.

Afin d’atteindre cet objectif, les socialistes européens prônent un quota minimum de 30% de femmes pour les postes principaux dans la recherche du secteur public et dans la collecte et l’analyse des données.

2. TOLÉRANCE ZÉRO POUR LA VIOLENCE ENVERS LES FEMMES

La violence domestique est une des causes majeures de la mort et de l’invalidité des femmes âgées de 16 à 44 ans, devant le cancer et les accidents de la route. Toutes les formes de violence (sexuelle, psychologique et physique) contre les femmes devraient être considérées comme un délit criminel et sévèrement punies. D’après des statistiques, une femme sur trois sera victime de violence au cours de sa vie, et 10% seront victimes de viol ou d’une tentative de viol. Ces faits sont vraiment inacceptables, et chacun de nous doit agir fermement pour éliminer ce problème.

* Les socialistes européens militent pour la poursuite du programme Daphné, qui est un succès. Ce programme inclut la lutte contre la violence dans toutes ses formes (sexuelle, psychologique et physique), un soutien aux victimes et aux groupes à risques, des mesures d’aide et d’encouragement aux ONG et autres entités actives dans ce domaine ainsi qu’un service d’assistance aux organisations participantes.

* Les socialistes européens demandent que les États membres de l’UE garantissent l’asile aux victimes de violences liées au sexe, dans les pays tiers, telles que la traite des femmes et les mutilations sexuelles féminines.

* Les socialistes européens réclament continuellement une Année européenne contre la violence à l’égard des femmes.

* Les socialistes européens préconisent des stratégies préventives et volontaristes visant les auteurs de ces violences et ceux qui risquent de le devenir.

3. LA TRAITE DES ETRES HUMAINS

Les socialistes européens reconnaissent que la prostitution forcée et la traite des femmes dans un but d’exploitation sexuelle sont des crimes liés au sexe, et représentent une violation des droits de l’homme. Ne pas reconnaître les droits des femmes est un grave obstacle à l’égalité des sexes dans toutes sociétés. L’Europe est déterminée à contrer ces pratiques, tout en reconnaissant qu’il ne pourra pas y avoir une égalité totale entre les femmes et les hommes dans la société, tant que des hommes utilisent chez nous des femmes et des enfants, surtout des petites filles, pour les exploiter sexuellement. Ils en font ainsi des victimes de la prostitution forcée et de la traite des êtres humains dans un but sexuel ou autre.

* Les socialistes européens recommandent la mise en place de stratégies préventives efficaces tout en s’attaquant aux causes principales de ces trafics telles que la féminisation de la pauvreté, le taux de chômage, l’attrait d’une qualité de vie différente entre le pays d’origine et le pays de destination, la violence envers les femmes et les enfants, les discriminations contre les femmes, des politiques migratoires strictes dans les pays de destination et l’instabilité politique dans les pays d’origine. Ils soulignent également l’importance d’identifier les facteurs principaux de vulnérabilité des femmes victimes de ces trafics. Ce type d’identification doit être abordé en priorité.

* Les socialistes européens défendent la coopération au niveau européen afin d’avoir une approche intégrée et harmonisée pour la collecte des données sur la traite des êtres humains, ainsi que pour les stratégies spécifiques de prévention avec comme objectif d’agir sur l’offre, la demande et les trafiquants.

* Prostitution forcée pendant la coupe du monde de football 2006: Les eurodéputés socialistes se félicitent des différentes campagnes contre la prostitution forcée, pendant la coupe du monde de football 2006, auxquelles ils participent activement. Ils appuient la mise en place d’une ligne d’assistance téléphonique multilingue et de refuges au sein des centres de match, afin de venir en aide aux femmes rescapées des gangs. Les joueurs et les associations sportives devraient manifester leur soutien à ces campagnes.

4. SANTÉ ET DROITS GÉNÉSIQUES ET SEXUELS

Les socialistes européens sont préoccupés par la santé et les droits en matière de sexualité et de procréation, en Europe. Chaque personne a le droit de faire ses propres choix concernant sa sexualité et sa reproduction, et doit pouvoir accéder à des soins médicaux convenables et aux informations sur la sexualité et le planning familial.

Le manque d’information sérieuse sur l’éducation sexuelle entraîne de graves problèmes, tels que les grossesses d’adolescentes, un taux élevé d’avortements et le SIDA. Les méthodes de contraception ne sont pas assez utilisées par manque d’information, et car elles sont très chères et pas toujours accessibles. Les avortements illégaux sont encore communs en Europe, et entraînent des complications graves pour beaucoup de femmes chaque année. L’avortement ne doit pas être utilisé comme une méthode de contrôle des naissances, mais doit rester une option pour toutes les femmes dans tous les États membres de l’UE. Seuls une éducation convenable et un accès universel aux contraceptifs permettront un faible taux d’avortements.

Les droits génésiques et sexuels sont inexorablement liés aux droits de la femme. Les socialistes européens plaident pour que tous les États membres garantissent à leurs citoyens un accès égal aux services de santé, au contrôle des naissances, à l’éducation et aux informations sur une sexualité saine. Nous prônons une politique européenne cohérente dans ce domaine, et nous travaillons dans le but d’offrir des financements européens suffisants pour soutenir les meilleures pratiques en Europe, dans le cadre de la stratégie européenne de la santé.

5. INSTITUT EUROPÉEN POUR L’ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

Les eurodéputés socialistes se réjouissent de la décision de mettre en place un Institut européen pour l’égalité entre les femmes et les hommes, au début de 2007. C’est une des actions clés présentées dans la feuille de route pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2006-2010 de la Commission européenne, qui encourage son établissement dans les délais les plus courts possibles.

Le Groupe cautionne pleinement la création de cet organe, qui traitera exclusivement des questions relatives à l’égalité des sexes. Il devra s’assurer que cet objectif majeur, prévu dans le Traité, ne passe pas après les autres politiques anti-discriminations au niveau européen. Nous estimons qu’il faut permettre à cet Institut de se concentrer sur la production d’analyses et d’expertises. Il est en outre nécessaire de créer un réseau sur l’égalité des genres, qui permettrait à tous les acteurs de procéder à un échange systématique de leurs connaissances, en s’attachant aux meilleures pratiques et aux approches les plus innovantes en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

videos segolene et jean jaurés

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

http://www.ina.fr/politique/elections/video/2532943001026/declaration-de-segolene-royal-en-direct-de-poitiers.fr.html

 

videos  segolene et jean jaurés  dans Democratie

Ina.fr – Déclaration de Ségolène Royal en direct de Poitiers

Source : www.ina.fr

Déclaration de Ségolène ROYAL, en duplex depuis Poitiers. Elle réagit à son élection à la présidence du Conseil régional de Poitou-Charentes, fief du Premier Ministre Jean-Pierre RAFFARIN.

 

 

http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/epoques/dossier/1366/jean-jaures.20090331.fr.html

 

 dans Elles et ils chantent la Liberte

Jean Jaurès

Source : www.ina.fr

Il y a 150 ans, le 3 septembre 1859, Jean Jaurès naissait à Castres. Député, défenseur des mineurs de Carmaux, pacifiste convaincu et tribun d\’exception, Jaurès a marqué l\’histoire du socialisme français.

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Poésie, Politique, Société | 1 Commentaire »

 » Je suis venue au socialisme par le féminisme » Ségolène Royal

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

 

Dimanche 8 mars 2009

- LA CAUSE DES FEMMES

img036.jpgimg040.jpg

«  Je suis venue au socialisme par le féminisme » Ségolène Royal

La journée internationale de la femme symbolise le combat pour la parité et les droits des femmes.On a beaucoup parlé, et on a raison des femmes victimes de viols, interdites d’avortement, insuffisamment formées sur l’éducation sexuelles: On a également beaucoup parlé, et on a eu raison des disparités salariales, politiques,au niveau de la carrière….

Je rends hommage à toutes ces femmes dont je suis solidaire. Mais aujourd’hui, je voudrais parler de la lutte de certaines femmes qui ont réussi et  donné toute leur énergie pour aider les autres dans leur combat pour la liberté, l’émancipation, la parité.

Je pense en particulier à Gisèle Halimi,originaire de Tunisie, qui avait le double handicap d’être femme et issue de la France métissée et qui cependant, non seulement a réussi à être avocate, mais n’a céssé de mener son combat pour les femmes.

Elle s’est rendue célèbre, pendant la guerre d’Algérie en acceptant de défendre des Algériennes et en luttant contre la torture. C’est ainsi qu’elle a défendu une jeune Algérienne, Djamala Boupacha, dont l’histoire à été racontée dans un livre portant son nom. Cette jeune fille avait été violée par l’armée française, avec des caissons de bouteille, torture couramment infligée aux algériennes à l’époque par le Pays des droits de l’homme que nous prétendons être. Dans cette affaire, Gisèle Halimi fit preuve d’un grand courage tant le gouvernement de l’époque voulait l’empêcher d’aller en Algérie rencontrer sa cliente. Elle a même été victime d’une tentative d’enlèvement sur le bateau qui, heureusement pour elle avait été photographiée par la Presse.

Gisèle Halimi s’est également battue pour la dépénalisation de l’avortement. Elle a en particulier défendu une très jeune poinçonneuse du métro et à la barre avait reconnu s’être avortéé. Elle avait fait citer comme témoin de nombreuses femmes célèbres, dont Simone de Beauvoir, autre féministe et auteur d’un livre qui fait encore référence: le deuxième sexe et Françoise Sagan et beaucoup d’autres…..

Si j’ai choisi de parler de cette femme qui fut également députée socialiste lorsque François Mitterrand  était Président de la République, c’est parce qu’elle vient de publier un livre résumant son combat, intitulé: NE VOUS RESIGNEZ JAMAIS qui me paraît intéressant à lire.

Il ne faut pas oublier non plus SIMONE WEIL qui parvint à faire voter la loi sur l’IVG.

Chaque fois qu’une femme réussit pour la première fois, c’est une conquête pour toutes les autres et une brèche ouverte vers l’émancipation  la liberté et l’égalité. Mais pour beaucoup, cette conquête a un prix à payer, souvent très élevé car elle se trouve en but au machisme des hommes qui ne leur pardonne rien, multiplient insultes, humiliations et j’en passe.

Que n’a pas eu à supporter la première premier ministre de la France, une socialiste, EDITH CRESSON, pourtant soutenue par le Président de la République. Mais comme le dit très justement Danielle Mittérrand, les éléphants, quand ils veulent détruire, ils savent. Et ces éléphants, toujours les mêmes, ils n’ont rien épargné à Edith. Dans un livre qu’elle a piblié avant les présidentielles, elle écrit qu’elle n’a tenu que parce qu’elle avait le soutien moral de son mari.Cette aventure s’est terminée par un cancer du sein.

Et pourtant, le saviez vous, dans la profession de foi du Parti Socialiste que nous avons votée en 2008 est indiqué: « Le parti socialiste est le parti des femmes. »

J’avoue que lorsque j’ai lu cette phrase, j’ai éclaté de rire, toute seule, chez moi, tant c’était ridicule après la farce des Présidentielles où, tous unis, d’une même voix, ces éléphants de malheur n’ont eu de cesse de faire perdre SEGOLENE ROYAL,. Et pourtant Ségolène a été la première femme française à arriver au deuxième tour des élections présidentielles ce qui est en soit un grand succès et si elle est élue en 2012, elle aura fait tomber un tabout et ouvert le chemin à d’autres femmes après elles. Le rêve serait Ségolène Royal Présidente de la République en 2012 et 2017 et ensuite Naja Belkacem, car ainsi il y aurait une double transgression, Najat étant femme issue de la France métissée.

Mais le parti socialiste n’en est pas là. Il a beaucoup de mal à appliquer la parité et préfère payer des amendes colossales.Il faudra avant d’y parvenir secouer beaucoup de cocotiers.

Dans son hebdomadaire il a consacré un artiche à la journée internationale de la femme. Et dans cet article, pas une ligne, pas une phrase, pas même un seul mot sur Ségolène Royal qui, en tant que candidate à la présidence de la république arrivée au deuxième tour est entrée dans l’histoire de ce parti dont elle est également le présent et le futur.

Et pourtant le combat de Ségolène Royal Pour les femmes ne date pas d’aujourd’hui. » Je suis arrivée au socialisme par le féminisme ».N’oublions pas que c’est elle qui a entre autres mis la pilule du lendemain au service des adolescentes sans autorisation parentale.

Rappelez vous le pacte présidentiel. Ségolène Royal s’était engagée à ce que la première loi qui serait votée si elle était élue serait une loi sur les femmes battues.

Elle n’est que Présidente de Région mais continue son combat pour la liberté et l’émancipationdes femmes.

Aujourd’hui elle a annoncé qu’elle créait un chèque femme Désir d’Entreprendre pour les femmes qui souhaitent créer leur propre activité, dont la caractéristique est d’être majoré de 20% par rapport à celui versé aux hommes. C’est que la Présidente de la Région Poitou- Charente a constaté que les banquiers n’acceptaient de consentir un prêt aux femmes qui veulent créer leur entreprise que si elles pouvaient fournir la caution de leur mari ou de leur père.

Mais nous ne sommes plus dans la Rome Antique. Les femmes ne sont pas sous tutèle, elles sont majeures et ont les mêmes droits que les hommes, sur le papier.

Encore un combat contre le machisme ambiant!!!!Il faudrait sanctionner les banquiers qui adoptent un pareil comportement contraire à la constitution, à la loi et à la convention européenne.!!!Messieurs les banquiers, il faudrait vous trainer devant les tribunaux. Ca vous mettrait du plomb dans la cervelle.

Aujourd’hui encore, pour marquer cette journée internationale de la femme, Ségolène Royal s’est rendue à Argenteuil, où, dans  une modeste maison de quartier, elle a écouté une quarantaine de femmes qui lui ont parlé de leurs problèmes quotidiens.;

 » On a jamais eu autant besoin de valeurs féminines qu’aujourd’hui », a-t-elle déclaré. » « Aujourd’hui, les femmes sont les piliers de la société, dans beaucoup d’endroits. Et ces éléments structurants s’organisent autour des femmes, à savoir, l’exigence d’éducation, la solidarité, la famille.Je crois fondamentalement qu’une des clés de la construction d’un monde meilleur, c’est vraiment de donner aux femmes tous les moyens de la transmission des valeurs. Et aujourd’hui, malheureusement, elles souffrent actuellement des inégalités. »

Ségolène est allée prendre son petit déjeûner dans une ferme avec une douzaine de femmes qui lui ont parlé de leurs quotidiens. Elle a été surprise de la faiblesse des retraîtes des femmes d’agriculteurs et a promis d’étudier le problème, car il faut faire quelquechose.

Dans une interview elle a estimé que la crise pouvait être une opportunité pour les femmes. Elle a plaidé pour que les entreprises fassent plus confiance à leurs qualités de gestionnaire car elles font preuve de plus de prudence que les hommes et d’une audace mesurée. La crise peut leur permettre d’utiliser ces qualités dans les domaines économiques et environnementaux. »

Gageons qu’elle ne se trompe pas, car il en a toujours été ainsi. C’est pendant les guerres, lorsqu’elles ont eu à gérer le pays que les femmes ont conquis leurs gallons. Il à fallu la guerre de 1939-1945 pour qu’elles obtiennent enfin le droit de vote.

Je me souviens toujours d’un chauffeur de taxi parisien qui, en décembre 2006 m’avait dit, parlant des présidentielles: « Il nous faut une femme. Elles font des miracles. Elles se débrouillent toujours pour nous donner à manger quand on a rien. »

Parole populaire pleine de bon sens. Espérons qu’elle permettra à Ségolène de Présider le Pays en 2012 , de remettre la France debout et de rétablir l’ascenseur social.

Avec elle jusqu’à la victoire!!!

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Ségolène Présidente en 2012, Société | 2 Commentaires »

LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE AVEC SEGOLENE AVEC NOUS TOUS POUR TOUTE LA FRANCE ET LE MONDE

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

 

145110comiciosego0583.jpg

 

 » Rien n’est plus précieux que la démocratie participative. Mais c’est vrai qu’elle est inquiétante pour un pouvoir central et une conception de la politique autoritaire, puisque paternaliste. Il faut faire sauter les verrous. » Ségolène Royal: » Femme Debout. »

Cela se passait il y a déjà des années, au soir des présidentielles de 2002, je crois, sur un plateau de télévision. Ségolène qui commentait les résultats avait déjà  insisté sur le fait qu’il fallait  » gouverner autrement » et avait lancé l’idée de la Démocratie participative, et ce n’était pas la première foiS;

La démocratie participative s’inscrit comme une nécessité absolue. Elle correspond à l’attente des Français qui ne font plus confiance  à la démocratie représentative ou au moins ne veulent pas donner à leurs é.lus un blanc seing pendant cinq ans. La société a évolué et la démocratie conçue il y a des décennies, voir plus, ne correspond plus à la vision de notre peuple qui n’ estime plus notre système politique suffisamment efficace.

« La différence entre l’ancien et le moderne est une question de différence de perception de l’efficacité de  publique. » ROZANVALLON;

Ségolène a parfaitement perçu cette nécessité nouvelle et l’a introduite, pour la première fois lors de sa campagne électorale de 2006.  Cette initriative a fait l’objet de tous les anathèmes. Mais aujourd’hui l’idée s’est envolée à travers les airs, s’est retrouvée aux Etats Unis, à la base de la campagne de Barack Obama et est  reprise tous azimuth, y compris au sein du Parti Socialiste
Martine Aubry l’a intégrée dans sa feuille de route. Et recherche avec les gens des solutions, des propositions….

Ségolène a mis la démocratie participative en marche, mais c’est un vaste chantier auquel tout le monde doit participer, à la mesure de ses possibilités.
La démocratie Participative c’est notre mission commune.

La démocratie participative, c’est la seule façon de construire en commun, avec le peuple de France des projets consensuels, remportant l’adhésion du plus grand nombre et susceptible de mobiliser les Français pour qu’ils se réalisent.

Au cours des siècles l’idée de démocratie s’est détournée de son sens initial, voir dévoyée. Au sens éthymologique, la démocratie, c’est le pouvoir du peuple. A  Athènes, dans l’Antiquité, il s’agissait d’une démocratie directe avec  dialogue avec le peuple. Cependant démocratie inégalitaire dans la mesure où seuls certains citoyens avaient droit à la parole, une grande partie en étant exclue.

Mais la France n’est pas Athènes et la démocratie née en 1789 est représentative et ne s’est établie de façon durable qu’à partir des lois constitutionnelles de 1875 instituant la troisième république, avec une interruption en 1940 avec l’arrivée du Maréchal Pétain qui a confisqué tous les pouvoirs.Ce que fait Hyper Président le tout petit.

Aujourd’hui il y a une forte aspiration des Français à participer  à la conception des projets présidentiels, à participer à la décision et à en contrôler l’application.

Actuellement le systyème est fondé sur le principe, malheureusement continuellement baffoué par Sarkozy qui se mêle de tout même de ce qui ne le regarde pas, de la séparation des pouvoirs et la délégation des pouvoirs, par voie élective, entre les mains des représentants du peuple, pour la durée d’un mandat. Des modifications profondes doivent intervenir pour permettre au peuple de réintervenir, en cours de mandat.

Deux méthodes: la rue ou la démocratie participative.

C’est évidemment cette solution qu’il faut appliquer et institutionaliser¨car elle permet de penser global et d’appliquer local, de gouverner juste, de rectifier ou ajuster quand nécessaire, d’éviter le gaspillage en collant au plus près des besoins et des nécessités, de donner à chacun un espace pour créer, imaginer, inventer, s’épanouir.  Elle permet de rétablir le dislogue entre citoyens et entre les citoyens et  leurs représentants et les pouvoirs publics. Elle permet de réintroduir une forme de fraternité.

Mais la démocratie participative n’a pas vocation à se substituer à la démocratie représentative, ni à la contrôler, mais à l’aider, à l’éclairer et à’évaluer l’application de ces décisions et leur efficacité.

La démocratie participative doit s’appliquer à, tous les stades de la décision:

1) Au moment de l’élaboration du projet
2) Au stade de l’application
3) Au stade du contrôle de l’efficacité de la décision

Son champ d’application est donc très vaste et s’étend tous azimuths. Partout où, avec les gens il est possible de construire l’avenir en commun.Partout où on peut créer ensemble.

- Sur le plan local, elle est déjà appliquée dans de nombreuses communes ou départements.

-Au niveau national il faut l’inventer.

- Dans la vie  professionnelle tout est à faire.

L’objectif est de permettre à toutes les idées créatrices d’être connues, débattues,divulguées, d’ouvrir des débats publics pour faire avancerr les choses.

1) AU PLAN DE L’ELABORATION DES PROJETS: Le meilleur outil est certainement INTERNET. Ouvrir les débats par thèmes. C’est ce que font  Jean Pierre Mignard et Ségolène Rloyal sur le site de Désirs d’Avenir et c’est une excéllente idée surtout si les débats sont liés aux Universités Participatives de la Connaissance qui élèvent le niveau. Ce site debrait maintenir cette vocation qui est au coeur même du socialisme.

Mais Internet ne doit pas remplacer les contacts directs, les ,forums, les réunions d’appartement, les discussions sur les marchés….les déplacements, partout où il y a des problèmes; entreprises, manifestations..
La démocratie participative redonne l’envie aux citoyens de s’impliquer. Mais elle recrée un lien entre eux et redonne  un sens au collectif. La démocratie participative conduit à la fraternité.

La démocratie participative devrait être étendue au domaine des entrprises; pour libérer l’inventivité, la créativité, vréer un lien très fort entre les salariés et leur entreprise, les impliquer pleinement, ce qui permettrait, d’une part leur épanouissement, d’autrepart une meilleure productivité et un meilleut développement de l’appareil productif, susceptible de favoriser la création d’emplois.

Mais, la démocratie particiâtive dans l’entreprise suppose une réforme profonde de son mode de gestion, de son organisation, des rapports de forces et est  liée à la définition d’un nouveau système économique cher à Ségolène Royal dans lequel l’économie est au service des hommes et la finance au service de l’économie.

Une fois cette révolution pacifique- car c’en est une- réalisée, les rapports peuvent changer avec une nouvelle forme de croissance et une nouvelle façon de vivre. On peut alors modifier profondément les rapports de force et la démocratie participative peut être le premier pas vers la participation à l’organisation, à la gestion et aux décision prises suivant un schéma qui, au stade des discutions avec les organes dirigeants donnerait un pouvoir important à la démocratie sociale, après mise en jeu de la démocratie participative qui elle susciterait la participation de tous les salariés.

2):AU STADE DE L’APPLICATION DES DECISIONS: Une fois les décisions prises il serait judicieux d’associer à leur application et à leur mise en place ceux  là même qui ont été consultés pour l’élaboration du projet;.en ouvrant des sites inter-net pour recueillir les idées et les suggestions. Une semblable procédure peut permettre d’appliquer au plus juste, sur le plan local une décision prise au niveau national. C’est la traduction du  » penser global et appliquer local. »

3) AU NIVEAU DU CONTROLE   de l’efficacité de la décision, c’est sur le terrain qu’on est le plus apte apprécier l’utilité d’une décision et si elle n’est pas détournée de son objectif. En effet, la meilleure loi peut être contournée et avoir des effets secondaires imprévus et hautement indésirables. Donner au peuple le pouvoir de dénoncer les effets pervers imprévus ou de suggérer  des dispositions susceptibles d’améliorer l’application serait donc une très bonne chose.

La démocratie participatyive doit être un des  piliers de notre république  en raison de la recherche de l’efficacité, mais aussi et je dirais peut être surtout parce qu’elle ouvre un espace de liberté à chacun, permet l’épanouissement des plus humbles, redonne goùt à la politique et donne tout son sens à la démocratie: le pouvoir du peupel.Le peuple souverain redevient l’acteur de sa propre destinée et de celle des autres. Elle donne dout son sens aux trois mots inscrits sur le fronton de nos mairies: LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE.Elle permet de gouverner juste et symbilise le mariage de la macro et de la micro économie.

Loin d’être l’ennemie de la démocratie représentative, elle en est le complément harmonieux et indispensable comme elle est le complément indispensable de la démocratie sociale.

Trois piliers complémentaires et indissociables.

Démocratie représentative   Démocratie sociale    Démocratie participative ;

Il est évident que la démocratie participative doit s’appliquer partout, mais pas n’importe comment, ni sans limites. C’est pourquoi il est nécessaire de l’inscrire dans  notre con stitution en en définissant les finalités et les limites.

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

DISCOURS DE SEGOLENE ROYAL A LA ROCHELLE « efficacité politique par la preuve »

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

Dimanche 30 août 2009

REVOLUTION DEMOCRATIQUE: POLITIQUE PAR LA PREUVE

D   img123.jpg DISCOURS DE SEGOLENE ROYAL A LA ROCHELLE LE 28-08-O9    Chers Amis, Chers Camarades, bienvenue, bienvenue dans cette belle région..

Je suis heureuse en effet de vous accueillir ici. On m’a demandé d’illustrer par la région Poitou- Charente ce que les socialistes font et ce qui a valeur aussi au niveau national et non seulement international. Et je le fais avec grand plaisir, parce que j’ai toujours pensé et je n’ai jamais dévié de cette conviction, et nous le savons tous, qu’il y a un lien très fort entre la pratique locale et les enjeux globaux. Et nous le savons aussi, nous les socialistes engagés à gauche, que la morale et l’action et l’efficacité de l’action politique que nos concitoyens attendent parfois désespérément de leur gouvernement d’aujourd’hui, oui, cette efficacité politique se démontre d’abord par la preuve.

Ici, dans la région, on ne se contente pas de préparer le futur. On est déjà dans le futur.Et je voudrais en donner quelques exemples à partir des trois piliers du développement durable que sont l’excellence gouvernementale qui a guidé la majorité de gauche, depuis 2004 à la tête de cette région, le social et l’économique avec le principal moteur de ces trois piliers du développement durable qu’est la révolution démocratique.

En ce qui concerne l’excellence environnementale et le premier pilier, l’écologie, dès le départ, nous avons fait de l’excellence environnementale, la ligne de force. Nous n’avons jamais lâché ce fil.Nous l’avons anticipé et aujourd’hui, je peux dire, avec la majorité qui est la notre, la majorité qui rassemble les socialistes, les communistes, les verts, les radicaux, mais aussi des camarades qui n’étaient pas inscits au parti socialistes, les délégués syndicaux, par exemple, qui ont fait partie de notre majorité, aujourd’hui, je peux dire que dans ces chantiers majeurs de l’excellence gouvernementale, non seulement que nous avons fait plus que ce que nous avions dit, mais qu’aussi nous avons fait bien plus que le programme des verts en 2004;

Nous avons donné à la région une notoriété nationale et internationale.

Dans quelques jours, à la rentrée scolaire, je vais inaugurer le lycée de Kyoto. Et c’est dès 2004 que nous avons donné ce nom à ce lycée.C’est le premier lycée européen de l’après pétrole.

C’est un lycée professionnel agricole et hôtélier, à Poitiers. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons décidé d’annuler les plans qui,avaient été faits par la précédente majorité de droite et nous avons dit que nous ne construirons ce lycée que s’il anticipe l’après pétrole et que s’il est exemplaire sur le plan européen sur toutes les technologies de construction environnementales.

J’en ai changé le nom. Je l’ai appelé lycée Kyoto; on s’est moqué.On m’a dit, où se croit elle? Elle se croit au Japon? Ceux qui avaient oublié que le protocole de Kyoto portait déjà ce nom.Et  ce lycée qui verra sa première rentrée mercredi prochain, est le premier lycée d’Europe à 0 énergie fossile, à architecture bio- climatique, à récupération systématique d’énergie, à panneaux photo- voltaïques, à cogénération d’huile végétale, à utilisation de bois durable et de matériaux recyclés, à récupértation d’eau de pluie, à compostage, dans le lycée de tous les déchets, 400 tonnes d’équivalent CO2 ainsi évitées, 30% de dépense d’eau et d’énergie en moins.

Voilà ce que j’appelle la révolution écologique. Voilà ce que j’appelle la politique par la preuve.

Nous avons lancé le premier plan photo-voltaïque  européen. Le premier puisque c’est la Région Poitou- Charente qui a été désignée par la Banque Européenne d’investissement comme la REGION DE REFERENCE, sur toutes les régions d’Europe. Bien entendu, les Verts m’ont soutenue dans cette démarche, et je les en remercie. Aujourd’hui, nous avons reçu 400 millions d’euros pour installer 650000 mètres carrés de panneaux.Créé un millier d’emplois directs, construit une société régionale d’énergie renouvelable, en partenariat avec EDF et la Banque des Dépôts, garanti des prêts à taux compétitifs et aujourd »hui ce sont deux usines de fabrication de panneaux photo- voltaïques qui s’installent dans la Région Poitou- Charente, pour couvrir les besoins du Grand Ouest.

Voilà la révolution écologique. Voilà la politique par le preuve.

J’avais aussi, vous vous en souvenez peut- être, pendant la campagne présidentielle, pardonnez moi cette référence, beaucoup parlé de la coopération avec les pays les plus pauvres de la planète, beaucoup parlé d’énergie solaire avec l’Afrique.

On s’était moqué, on s’était gaussé, on s’était di: qu’est ce qu’elle nous raconte avec ses fours solaires? On a tenu bon.

La politique, c’est d’avancer dans son couloir et de rester ce à quoi l’on croit, malgré parfois les moqueries et les quolibets de tous ceux qui n’arrivent pas à anticiper.

Alors nous les avons faits, et nous sommes allés à Fatic, région liée à Poitou- Charente, en coopération, avec des aides directes, hors de gaspillage, pas de détournement de fonds. Des hommes et des femmes qui aident des hommes et des femmes.

Nous avons commencé avec des éleveurs, des éleveurs de chèvres, et c’est en aidant les élevages, dans cette région du Sénégal, que nous avons découvert l’immense misère énergétique alors que le soleil est gratuit.Alors nous avons fait fabriquer des fours solaires dans les lyées professionnels de la région et nous sommes partis là bas, dans les villages, pour aider les femmes à survivre, pour empêcher les émigrations de misère des ces villages de Fatic pour plus d’une centaine de femmes qui ont vu mourir leur enfant dans des embarcations de fortune, et nous les avons équipées pour qu’elles puissent produire, pêcher, transformer le poisson, et tout cela à partir de l’énergie solaire.

Je me souviens même, vous avez dû le voir dans cette émission soit- disant drôle où l’on s’est moqué parce-que les femmes africaines m’avaient mis le boubou bleu. Mais le boubou bleu c’est le boubou de la couleur de la mer. Et si elles avaient fait cela, c’est qu’elles voulaient que nous soyons associés à leur deuil. La mer qui avait englouti leurs enfants.

Et, en voyant cela, le responsable du programme des Nations Unies pour le développement est venu à Fatic, a reconnu l’exemplarité de cette coopération. Et c’est à ce titre qu’il m’a demandé, et j’en suis très honorée, d’être la représentante mondiale au niveau des Nations Unies pour la coopération décentralisée sur les énergies renouvelables, et c’est à ce titre que, le 21septembre prochain, je serai à l’ONU pour représenter ces régions du monde pour la préparation du sommet de Copenhague et c’est à ce titre que je serai à Copenhague, porte-parole des coopérations décentralisées, du co-développement des hommes et des femmes et des hommes et des femmes en circuit court.

Parce que  c’est ça aussi la révolution écologique, c’est cela aussi la politique par la preuve.

Et enfin, le dernier exemple, c’est la création d’un pôle de compétitivité des éco-industries.Oh, le gouvernement de la droite ne nous a pas aidés.Il n’a jamais voulu le reconnaître.Ca aurait été trop beau; un pôle de compétitivité en Poitou-Charente!!Qu’à cela ne tienne, nous lui avons donné  un label régional. Aujourd’hui, ce pôle rassemble plus de 400 entreprises et laboratoires de recherche. Et c’est grâce à lui, grâce à lui, grâce à ce pôle qui a rassemblé les PME de la région que nous avons sauvé l’entreprise HEULIEZ.

Pourquoi, pourquoi nous avons réussi?Parce que nous avons voulu anticiper, nous n’avons pas voulu accepter la femeture d’une usine de 1000 salariés dans le secteur de l’utomobile.

Il y avait très longtemps, déjà en 1982, lorsque j’étais Ministre de l’environnement, déjà on parlait e la voiture électrique.

Et là, on décide qu’il n’est pas possible qu’avec des enjeux mondiaux de cette importance, un savoir faire de ces salariés aussi pointu, nous baissions les bras comme le fait le gouvernement de droite sans politique industrielle. Nous avons lancé ce que j’appelle un projet régional, alors que ce n’était même pas de notre responsabilité. C’est quand même des enjeux nationaux et internationaux. Et bien, l’entreprise HEULIEZ et une autre encore se sont mobilisées et nous avons reçu à cet appel à projet des réponses d’Allemagne, d’Espagne, d’Ukraine et nous avons donc validé ces véhicules électriques  avec notre label régional.

Ces voitures sont là, devant. Merci,Martine d’avoir accepté qu’elles soient montrées aux militants, parce que c’est ça aussi la politique par la preuve, et pour la première fois en France, la région est entrée au capital de cette entreprise.

Je ne vous cache pas les barrages que nous avons reçus, les objections ministérielles, les freins divers et variés.Jusqu’au bout, il y a eu des réunions à l’Elysée, figurez vous, pour savoir si le fond stratégique d’investissement devait oui ou non investir sur la région Poitou- Charente.

C’est la veille de la décision du Tribunal de Commerce, la veille de la décision du Tribunal de Commerce que je reçois un coup de téléphone du nouveau PDG de l’entreprise qui me dit: tout est fini, c’est terminé, l’Etat ne vient pas, le fond stratégique d’investissement ne vient pas, pour des raisons politiques et vous devez adresser une lettre au Président du Tribunal disant que la région intervient sans conditions et met ses 5 millions d’euros et c’est parceque cette lettre a été faite au Président du Tribunal de Commerce que, une heure avant l’ audience du Tribunal de Commerce est arrivé l’ukaze  gouvernemental débloquant les dix pauvres millions d’euros du fond d’investissement stratégique.

Mais aujourd’hui, le combat continue. Moi je crois à la consommation citoyenne. Pour sauver les entreprises du futur, il faut que les citoyens se mobilisent, achètent, réachètent, commandent ces fabrications parce que demain ce sont celles qui vont sauver nos emplois.

Et c’est pourquoi, je dis aujourd’hui solennellement devant vous que l’eco- taxe, ce nouvel impôt que nous annonce le premier ministre, est non seulement un impôt absurde, un impôt injuste,un impôt historiquement décalé dans le temps, un impôt insupportable pour toutes celles et tous ceux qui n’ont pas le choix entre acheter un véhicule polluant, puisqu’il n’y a  que cela sur le marché et acheter un véhicule électrique, parce que à cause de la faiblesse de la politique gouvernementale industrielle, celui-ci  n’est pas encore fabriqué en grand nombre. Elle ne le sera que dans un an, mais de quel droit, de quel droit, un gouvernement va-t-il assommer d’impôts  des familles alors qu’elles n’ont même pas le libre choix de rouler propre. Retirez cet impôt, Monsieur Filion, et mobilisez votre énergie pour la montée en puissance de l’industrie automobile française pour mettre massivement sur le marché des voitures électriques pas chères pour que les familles puissent choisir.

Voila la bonne politique écologique. Moi, je n’ai jamais pensé que l’écologie devait se défendre par la punition. Au contraire, l’écologie doit se défendre par l’impulsion, par l’orientation, par l’envie de faire, par l’envie de participer à un projet mondial, à la protection de la planète et certainement pas à trouver des prétextes pour remplir des caisses que l’Etat  a vidées.

J’ai abordé la question écologique, la question économique, la question sociale maintenant.

Bien sûr, la question sociale irigue tout, et c’est  normal pour une majorité dirigée par une socialiste et par une présidence de région socialiste.

Ici, nous avons fait la Sécurité sociale professionnelle. Chez New Fabrice, nous avons récupéré les salariés pour qu’ils ne tombent pas dans le trou du chômage et nous avons pris en charge plusieurs centaines de salariés qui vont pouvoir bénéficier de 90% de leur salaire pendant 18 mois et d’une nouvelle formation professionnelle, notamment liée aux nouvelles industries liées au développement durable.

Chez HEULIEZ, nous venons de prendre en charge 220 salariés pour éviter là aussi qu’ils tombent dans le trou du chômage. C’est parce que nous croyons à la montée en puissance de ces industries du futur, c’est pour cela que nous investissons dans le capital humain, pour qu’il puissent être réembauchés prioritairement, au fur et à mesure que les plans de charge de ces entreprises vont monter.

Le service public de la formation professionnelle nous l’avons fait ici à un moment où le gouvernement de droitre menaçait de privatiser tout ce qui, de près ou de loin, touchait à la formation professionnelle.

Le compte formation universel, il est fait.

Er enfin, nous avons fait le choix, parce que c’est une tradition historique, de développer l’économie sociale et solidaire. Je veux dire par là que quand une entreprise est en difficulté, quand une entreprise ferme, nous l’accompagnons pour êtrre reprise par les ouvriers, par les salariés en société coopérative ouvrière de production, et je tiens tout particulièrement à rendre hommage aux femmes du textile qui, du côté de  Niort, ont repris leur entreprise, et aujourd’hui, cette entreprise fonctionne, remonte en charge, et c’est la démonstration qu’il y a un modèle économique alternatif. Oui, c’est cela aussi le politique par la preuve.

Enfin, une révolution démocratique silencieuse a été menée par l’ensemble des élus de la région et je les en remercie.Ici, je vois qu’ils sont très nombreux, qu’ils se sont très fortement impliqués sur les territoires ainsi que nos partenaires.

Cette révolution démocratique, nous l’avons faite, souvenez vous, en démocratie participative, pour élaborer notre projet et nous l’avons poursuivie.

Nous avons mis en place les jurys citoyens.Souvenez vous de cette polémique.J’ai entendu àl’époque, la première fois que j’en ai parlé, des mots aussi aimables – j’ai repris la revue de presse – que Mao, Staline, Tricotteuse, j’en passe et des meilleures.Aujourd’hui, les jurys citoyens sont créés dans la
région. Ils fonctionnent,  ils vont de l’avant et nous en avons fait sur la politique  du développement durable, des citoyens tirés au sort, sur l’évaluation des aides économiques, des citoyens tirés au sort.

Nous avons mis dans tous les lycées de la région le budget participatif des lycées qui permet aux jeunes, au personnel ouvrier de service, aux enseignants et aux parents d’élèves de se réunir en faisant des assemblées générales et de définir par des votes les dépenses prioritaires, pour un budget non négligeable de 10 millions d’euros.

Voilà aussi la politique par la preuve de la révolution démocratique.

Alors, pour terminer, je voudrais vous dire qu’il y a quelques enseignemens à tirer de l’exercice d’un magnifique mandat local comme celui-ci.

C’est d’abord de bâtir une société de confiance avec des engagements réciproques et la charte que l’on disait impossible,qui réclame aux entreprises de s’engager par écrit à ne pas licencier ou à ne pas délocaliser si elles reçoivent des fonds publics de la région , cette charte là a créé de la responsabilité et de la confiance dans la région. Chacun accepte et cherche à apporter autant qu’il reçoit.

Un euro dépensé est un euro utile.Oui, il est possible de remettre en cause des dépenses. Courageusement, il faut affronter un certain nombre de lobbies.Il est possible de faire des engagements et des dépenses nouvelles, comme je viens de le montrer, sans augmenter les impôts et en baissant la dette.

Oui, la gauche doit relever la tête. Nous sommes d’excellents, de très bons gestionnaires, dans toutes nos collectivités, dans toutes nos régions. Et c’est si vrai qu’au moment où l’Etat, qui parle pourtant de plan de ralance, où trouve-t-il l’argent, par exemple pour financer la ligne à grande vitesse, vous m’avez entendu protester contre ce racket. Le gouvernement qui nous prend ici, dans la région, alors que nous avons beaucoup à faire, comme je viens de le montrer, vient de prendre 100 millions d’euros. Et c’est pareil dans toutes les régions. Toutes nos régions. Ce n’est pas un hazard. Elles sont presque toutes socialistes. Ce n’est pas un hazard.

L’Etat vient taper dans nos caisses parce que les siennes sont vides. Alors, dans la campagne des régionales, il ne faudra pas se laisser faire, il faudra bien dire la vérité, mettre en valeur, non seulement les actions accomplies, les chemins parcourus, la qualité de la gestion, mais surtout la mettre bien en comparaison avec la façon dont aujourd’hui l’Etat est géré.

Je voudrais, chers amis, mes chers camarades, vous dire à partir de cet  exercice local qui est finalement l’essence même de la politique, surtout lorsqu’il a un lien avec la dimension nationale et internationale, et aujourd’hui aucun problème ne peut se résoudre si on ne le suit pas dans une dimension internationale et planétaire, et c’est bien ce nouveau modèle de développement aujourd »hui qu’il faut imposer et inventer à l’échelle planétaire.

C’est que le leadership politique, ça consiste en trois choses. D’abord écouter pour anticiper le futur. Avoir l’audace d’inventer le présent et l’avenir et, enfin, avoir le courage et le désir de les réaliser avec des équipes soudées et au travail.

Et je voudrais, pour teminer, donner la parole à Anne Sansouki qui, je le rappelle, et ça ne se sait peut être pas, est la Président d’Honneur de l’Internationale Socialiste. Celle qui lutte pour sa liberté et  qui n’a pas revu ses enfants depuis plus de quinze ans, parcequ’elle sait que si elle sort de son pays, elle ne pourra jamais y revenir.Je voudrais penser à elle, avec vous, à ce moment précis, pour vous dire ce qu’elle écrit: la vérité, la justice, la compassion sont souvent les seules défenses contre un pouvoir impitoyable. Ce n’est pas le pouvoir qui corromp; c’est la peur de le perdre. Et nous, nous n’avons pas peur de le perdre, puisque  nous l’avons sur les territoires.Nous n’avons pas peur du tout parce que nous sommes tournés vers les Français et nous savons qu’ils nous attendent. Merci. »

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

jeunesse d’avenir avec et pour segolene royal video

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xae81h

Leila Agic 5 septembre, à 22:20 Répondre

Je vous invite à voir cette vidéo et à la publier sur votre profil !!!!!

http://www.dailymotion.com/video/xae81h_debat-davenir-76_news

Amitiés Ségolèniste
Leila Agic

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Ségolène Présidente en 2012, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

En 2012, produire une fois et demi ce que la France a produit en 2007

Posté par goalexandre le 5 septembre 2009

bonsoir

a saint denis et en seine saint denis   que faisons nous  sur les energies renouvelables  monsieur le president bartolone   on peut savoir??,

 

Plan Energie Solaire Régional :

170 millions d’euros de travaux sont prévus.

25 août 2009 actualités , économie , environnement

La Région Poitou-Charentes va porter l’objectif du Plan Energie Solaire Régional à 270 millions de kilowatt-heure en 2015, au lieu des 65 MW prévus initialement à l’horizon 2012.

La Région Poitou- Charentes a lancé en février 2009, avec la Banque européenne d’investissement et le Crédit agricole, les grands travaux 2009-2012 du Plan énergie solaire régional, soit un investissement de 400 millions d’euros.

En 2012, produire une fois et demi ce que la France a produit en 2007

Le Plan Energie Solaire a été adopté par la Région Poitou-Charentes en janvier 2008, avec comme priorités d’action :
le développement de la production d’énergie renouvelable, soit l’installation de 650000m² de panneaux solaires ;
le renforcement de l’autonomie énergétique des territoires ;
la constitution d’une véritable filière « énergie solaire » et la création de 1 000 emplois en Poitou-Charentes ;
la réduction des gaz à effet de serre.

Pour 2015, l’objectif est de produire 270 millions de kilowatt-heure d’électricité solaire en Poitou-Charentes.

Des prêts plus simples et moins chers

Un défi en parfaite adéquation avec celui de l’Union européenne : atteindre 20 % d’énergies renouvelables en 2020, raison pour laquelle le Plan énergie solaire de la Région a reçu le plein appui de la BEI, l’institution de financement de l’UE, qui inscrit le soutien aux projets énergétiques et le développement des énergies propres au titre de ses priorités. A ce titre, 200 millions d’euros ont été attribués par la BEI.

Le Plan Energie Solaire permet aux collectivités et organismes publics, aux entreprises, aux agriculteurs, de bénéficier plus facilement de prêt et à des taux très attractifs pour financer tous les projets de centrales photovoltaïques d’une puissance supérieure à 15 kilowatt-crête en Poitou-Charentes. Concrètement, ces prêts sont proposés en région par les agences du Crédit agricole, retenu aux côtés de Crédit agricole Leasing pour mettre en oeuvre et cofinancer avec la BEI le plan photovoltaïque régional à hauteur de 200 millions d’euros, soit 400 millions au total. De plus, la Région Poitou-Charentes garantit jusqu’à 25 % de leur montant les prêts accordés afin d’en améliorer encore les conditions financières.

Six mois après le lancement duPlan, 170 millions d’euros de travaux sont  prévus. C’est pour cela que la Région va porter l’objectif du Plan à 270 millions  de kilowatt-heure en 2015.

Plus d’infos sur le Plan Energie Solaire Régional

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, Local, LOGEMENT, Politique, Ségolène Présidente en 2012 | Pas de Commentaire »

123
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...