• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Discours d’ouverture de l’université populaire et participative de Désirs d’Avenir

Posté par goalexandre le 31 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xayu0r

 

Discours d’ouverture de l’université populaire et participative de Désirs d’Avenir sur le Travail par Ségolène Royal.

Retrouvez l’ensemble des interventions sur le site de Désirs d’Avenir :
http://www.desirsdavenir.org/segolene-royal/les-actualites/luniversite-populaire-et-participative-sur-le-travail/29-10-2009

suite

Publié dans conseil municipal, Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

L’intervention de Michel Gollac, sociologue du travail DEBAT LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL

Posté par goalexandre le 31 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xayzkx

 

L’intervention de Michel Gollac, sociologue du travail, Centre de recherche en économie et statistique (CREST), lors de l’université populaire et participative de Désirs d’Avenir, intitulée :
« Souffrance au travail, salariés bridés, chômage explosif : les salariés peuvent-ils encore croire en la valeur travail? ».

Retrouvez l’ensemble des interventions sur le site de Désirs d’Avenir :
http://www.desirsdavenir.org/segolene-royal/les-actualites/luniversite-populaire-et-participative-sur-le-travail/29-10-2009

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Europe, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

Intervention de Paul Moreira JOURNALISTE , SUR LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL

Posté par goalexandre le 31 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xayvtt

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

TEMOIGNAGE DE DELEGUES SYNDICAUX DE FABRIS

Posté par goalexandre le 31 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xaywrd

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Sarkozy un an de folie, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

Présentation des UPP par Ségolène Royal universités populaires et participatives

Posté par goalexandre le 27 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xaxzxq

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, LOGEMENT, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

une initiative de simple citoyens résolus à braver les pratiques d’une republique bananiere monarchique

Posté par goalexandre le 27 octobre 2009

une initiative de simple citoyens résolus à

braver les pratiques d’une republique bananiere

monarchique

icone des tags en réaction à l’élection, possible de Jean Sarkozy, à la tête de l’EPAD, qu’il jugent proche, des pratiques d’une, république bananière.

Avatar

Par goalexandre Groupe Echanges d’Avenir

le 26/10/2009 à 23:27, vu 0 fois, 0 nombre de réactions

Info non vérifiée par la rédaction du Post.

 

http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafIgeU.html

personnes se sont réunis devant la Grande Arche de La Défense jeudi 22 octobre à 13h13 en réaction à l’élection possible de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD qu’il jugent proche des pratiques d’une république bananière.

Cette Flashmob (ou « mobilisation éclaire »), organisée par BananaRépublique,

 » une initiative de simple citoyens résolus à braver et   a denoncer  les pratiques dignes d’une republique bananiere « 

tente de mobiliser au niveau national: à Paris et dans plusieurs régions. Le principe:

au top chacun prend sa banane pour téléphoner à l’Elysée afin d’obtenir eux aussi un poste à l’EPAD.

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, Local, LOGEMENT, Politique, Sarkozy un an de folie, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

protestation contre la republique bananiere sarkozienne

Posté par goalexandre le 27 octobre 2009

 

 

video  au pied de l’arche

http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafIgeU.html

escription :
Environ 25 personnes se sont réunis devant la Grande Arche de La Défense jeudi 22 octobre à 13h13 en réaction à l’élection possible de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD qu’il jugent proche des pratiques d’une république bananière. Cette Flashmob (ou « mobilisation éclaire »), organisée par BananaRépublique,  » une initiative de simple citoyens résolus à braver la sinistrose » tente de mobiliser au niveau national: à Paris et dans plusieurs régions. Le principe: au top chacun prend sa banane pour téléphoner à l’Elysée afin d’obtenir eux aussi un poste à l’EPAD.

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Sarkozy un an de folie, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

Pourquoi Jean Sarkozy a renoncé à briguer la présidence de l’EPAD

Posté par goalexandre le 24 octobre 2009

090618sarkozylouisxiv.jpg

091013jeansarkozy.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xawbwl

PENDANT CE TEMPS LA  QUI SE PREOCCUPE DES SDF  DES CHOMEURS  BIENTOT LE FROID

ET LA DROITE SARKOZYSTE NE SE PREOCCUPPE  QUE DE SES INTERETS PARTISANS

MR SARKOZY  NON SEULMENT VOUS ETES UN MAUVAIS GESTIONNAIRE DE LA FRANCE MAIS EN PLUS VOUS ETES  UN MAUVAIS PERE

FAITES VOTRE TRAVAIL  ET LAISSEZ LES ENFANTS TROUVER LEUR PLACE EUX MEMES  DANS LA SOCIETE

MON FILS A MOI  N’auront jamais les memes  relations que les votrs alors svp  stop a la republique bananiere

vive la FRANCE humaniste et fraternelle
 

Pourquoi Jean Sarkozy a renoncé à briguer la présidence de l’EPAD

Posté par da77crecy dans : Actualite , trackback Posté le 23 10 09 par francis lefebvre

Il a fallu cinq jours pour les décider. Cinq jours pour intégrer que la réprobation suscitée, jusque dans l’électorat de droite, par la candidature de Jean Sarkozy, 23 ans, sans diplôme, à la tête de l’Etablissement public de la Défense (EPAD), ne se calmerait pas si facilement. Cinq jours pour que Nicolas Sarkozy envisage de renoncer.

Et que son fils Jean, soucieux, disait-il, de “ne pas gêner papa”, se décide à jeter l’éponge, en direct sur le plateau du journal de 20 heures de France 2.

Le chef de l’Etat et son fils ont commencé à vraiment s’inquiéter dimanche 18 octobre. Ce jour-là, Nicolas et Jean Sarkozy se retrouvent autour d’un déjeuner. Le père et le fils avaient évoqué, avant l’été, la polémique que pourrait susciter la candidature de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD. Mais cet orage-là… ils ne l’avaient pas imaginé.

Le président de la République n’ignore rien de ce qu’écrit la presse depuis dix jours. La cellule élyséenne qui relève quotidiennement les “buzz” a rapporté que les radios croulent sous les appels d’auditeurs choqués. Le courrier des lecteurs du Figaro est lui aussi submergé de lettres outrées.

Le conseil général des Hauts-de-Seine a par ailleurs alerté l’Elysée sur un phénomène jamais vu dans cette assemblée: près de deux cents journalistes, “dont des équipes de télévision de la presse russe et chinoise”, se sont accrédités pour suivre, vendredi 23 octobre, le vote qui doit propulser Jean Sarkozy comme administrateur de l’EPAD, première étape de sa candidature à la présidence de la Défense.

Il va donc falloir se décider avant vendredi.

Lors des réunions du matin, autour de Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée, bien conscient des effets désastreux de la polémique, répète cependant aux conseillers:

On tient bon. On continue.”

Mercredi 21 octobre, une nouvelle réunion est cependant organisée à l’Elysée. Cette fois, ont pris place autour du président de la République et de Jean Sarkozy, le secrétaire général Claude Guéant, le conseiller opinion du président Patrick Buisson, le conseiller en communication de l’Elysée, Franck Louvrier, et le publicitaire Christophe Lambert que le chef de l’Etat a dépêché auprès de son fils dès les premières secousses. Cette fois, ce n’est plus seulement la presse qui est évoquée.

Mais l’électorat de droite.

Dans toutes les enquêtes commandées par l’Elysée, la candidature de Jean Sarkozy est un sujet majeur de mécontentement parmi les électeurs UMP. Patrick Buisson, qui fût l’artisan de la stratégie de siphonnage de l’électorat d’extrême droite, en 2007, note par ailleurs une inquiétante remontée du Front national. La polémique lancée par Marine Le Pen sur Frédéric Mitterrand a exaspéré. L’élection annoncée de Jean Sarkozy est prise comme un retour des faveurs et des prébendes.

Ces enquêtes ne font cependant que confirmer ce que les parlementaires font remonter de leurs circonscriptions depuis dix jours.

Le 13 octobre, lors de la réunion du groupe UMP, à l’Assemblée, Jean-François Copé a coupé court au mécontentement des députés.

Mais le même jour, le président du groupe UMP au Sénat, Gérard Longuet a préféré laisser les sénateurs s’exprimer, tant le “malaise” était manifeste. Un mot est revenu: “Indéfendable”. Longuet, qui a accompagné Nicolas Sarkozy à Gandrange, jeudi 15 octobre, puis à Saint-Dizier, mardi 20, lui en a glissé quelques mots en tête à tête.

Au sortir de la réunion, ce mercredi, le choix de Jean Sarkozy n’est pourtant pas complètement arrêté. Nicolas Sarkozy, surtout, par orgueil politique autant que par affection paternelle, se refuse à obliger son fils à se retirer.

Je soutiendrai ta décision quelle qu’elle soit, lui a-t-il dit. Parmi les conseillers de Jean Sarkozy, personne ne sait très bien sur quel pied danser. Une interview au Monde est calée pour jeudi 22 octobre.

ENTRETIEN ANNULÉ POUR DES “RAISONS PERSONNELLES”

Jean Sarkozy, pourtant, est très ébranlé. Les caricatures dans la presse l’ont blessé.

Il a détesté les éditoriaux qui le présentaient en “fils de”, les portraits qui le montrent si bien encadré par l’Elysée, les articles expliquant que les alliés de son père n’osent plus parler au président parce qu’“il n’écoute plus rien”. On lui a rapporté qu’au cœur même du procès Clearstream, l’avocat du jeune stagiaire Florian Bourges a fait rire la salle lâchant dans sa plaidoirie:

“Il a 23 ans, il n’a pas fini ses études, il est immature… avez-vous dit, monsieur le procureur. Je trouve que c’est une conclusion audacieuse de votre part ! Enfin, pour ce qui est de Florian Bourges, c’est vrai!”

Jeudi, un éditorial du New York Times explique encore: “Le jeune Sarkozy n’est tout simplement pas le candidat approprié pour le poste.”

Jeudi 22octobre au matin, après une dernière conversation avec son père, Jean Sarkozy décide de renoncer.

En réunion de cabinet, à l’Elysée, le sujet n’est même pas abordé par un Claude Guéant devenu laconique. Quelques minutes avant le rendez-vous prévu avec Le Monde, le jeune conseiller général annule son entretien, pour des “raisons personnelles” mais promet une entrevue après 19 heures… qui sera définitivement annulée en fin d’après-midi.

Très rares sont les proches du jeune conseiller général mis dans la confidence. Pas même Isabelle Balkany ou Thierry Solère ne sont informés. Ils ne l’apprendront qu’en fin d’après-midi.

Vers 19h15, Jean Sarkozy arrive avec son épouse Jessica, enceinte de six mois et son conseiller Christophe Lambert dans les studios de France 2. Il a téléphoné quelques instants auparavant à son parrain Brice Hortefeux, invité le soir même de l’émission A vous de juger, pour le prévenir.

A 20heures, il se lance: “Je serai candidat au poste d’administrateur de l’EPAD, mais si je suis élu je ne briguerai pas la présidence.”

Il explique avoir entendu “beaucoup d’excès, de caricatures, d’outrances” avant de reconnaitre: “Et puis, il y a aussi du vrai.” Le ton, le timbre font irrésistiblement penser à son père. Sur le fond, il cherche cependant à protéger le chef de l’Etat, assurant: Est-ce que j’en ai parlé au président? Non. Est-ce que j’en ai parlé à mon père? Oui.”

A l’Elysée, où l’on a suivi la prestation, chacun respire. Les amis, les alliés qui téléphonent Nicolas Sarkozy l’entendent dire: “Jean a pris la bonne décision.” “Pour son père, voir son fils ainsi attaqué était devenu insupportable”, confie un intime du chef de l’Etat. Surtout, le président avait fini par comprendre que l’image de son fils, comme la sienne, serait durablement abimée.

Dès jeudi soir, la droite s’est affirmée soulagée. “Il était important de ménager l’avenir de Jean, explique Xavier Bertrand. “Il s’est libéré d’une pression monstrueuse, assure désormais Isabelle Balkany.

“Il a pris date pour la suite, dit-elle. Jean Sarkozy n’a pas dit qu’il ne serait pas candidat en 2011 à la présidence du conseil général.”

Raphaëlle Bacqué, Béatrice Jérôme, Arnaud Leparmentier et Patrick Roger

Source : Le Monde

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, Intelligences collectives socialistes, Politique, Sarkozy un an de folie, Société | Pas de Commentaire »

LA REPUBLIQUE BANANIERE SARKOZIENNE

Posté par goalexandre le 23 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xawbwl

MOI SIMPLE OUVRIER JE CHERCHE  A CASER MON FILS   MR  LE CHEF DE CLAN

POURRIEZ VOUS   APPUYER LA CANDIDATURE A LA PRESIDENCE DE   L’EPAD

SI SI IL EST COMPETENT C’EST MON FILS

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Sarkozy un an de folie, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

APPEL A PROTESTATION SAMEDI 24 14H00 MOTIF Les Hauts-de-Seine ne sont pas le fief du clan Sarkozy.

Posté par goalexandre le 20 octobre 2009

bonjour a tous et a toutes

nous appellons tous les citoyens  epris de justice et verités  a se joindre a nous samedi 24

pour dire  halte  au mepris de la democratie  et faire un exemple

le temps des rois et seigneurs est révolu   nous peuples et citoyens  voulons  etres les decideurs de notre destinée collective   nous sommes les meilleurs experts de ce que nous vivons

Les Hauts-de-Seine ne sont pas le fief du clan Sarkozy

 

 

http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=185569735020&ref=mf

 

Les Hauts-de-Seine ne sont pas le fief du clan Sarkozy

Les Hauts-de-Seine ne sont pas le fief du clan Sarkozy.

Informations

APPEL A PROTESTATION SAMEDI 24  14H00   MOTIF  Les Hauts-de-Seine ne sont pas le fief du clan Sarkozy. dans Connaître SARKO pour mieux le combattre s157165889183_9662

Les Hauts-de-Seine ne sont pas le fief du clan Sarkozy

Lieu :Au pied de la Grande Arche à la Défense

Date/heure :samedi 24 octobre 2009 14:00

 

Catégorie :
Intérêts communsCauses et convictions
Description :
Le clan des « Sarkozy » manœuvre depuis longtemps pour transformer les Hauts-de-Seine en terrain de chasse personnelle. Nicolas Sarkozy, passé en quelques années de maire de Neuilly-sur-Seine à Président de la République,
aidé en cela par des amis complaisants, essaie d’imposer son fils cadet Jean à la Présidence de l’EPAD qui gère l’urbanisme de la Défense,
le plus grand quartier d’affaire européen, avec ses sièges sociaux de multinationales, ses milliers de m² de bureaux… appelé à s’étendre encore avec l’adjonction de l’EPASA, situé actuellement sur la commune de Nanterre, pour devenir l’EPADSA.

Pour atteindre cet objectif, rien n’a été laissé au hasard.

Les tentatives de faire repousser la limite d’âge de 65 ans pour cette fonction se sont fracassés contre un mur,

celui du Président de la République qui a refusé de signer. Et voilà donc le malheureux Devedjian, qui avait voulu « nettoyer des écuries d’Augias », débarqué de sa fonction.

Puis Nicolas Sarkozy a habilement éliminé un membre du Conseil d’Administration de l’EPAD, Hervé Marseille, maire de Meudon (Centre), qui s’est vu offrir récemment un poste au Conseil économique, social et environnemental,

afin de libérer un siège pour junior. Un fois ceci fait, tout est prêt pour accueillir le rejeton au sein du Conseil d’Administration au titre du Conseil Général, avant qu’il se présente à la Présidence de l’établissement le 4 décembre prochain.

De son bureau de l’EPADSA, le futur président pourra ensuite contempler avec gourmandise le siège du Conseil Général dont les élections se tiendront en 2011.

Pourquoi donc ce poste pourrait-il intéresser le clan Sarkozy ? D’abord, c’est un symbole, Nicolas Sarkozy en a également été président. Jean suit les traces de « Papa ».

Ensuite, une des fonctions du Président de l’EPADSA est de convaincre les grandes sociétés d’y investir. On voit très bien ce qu’on peut en retirer en termes d’influence et de financements pour une future campagne électorale !

Enfin, en termes de mainmise sur le département, c’est un échelon de plus.

Quelques militants de Désirs d’Avenir Hauts-de-Seine et d’autres départements franciliens ont décidé qu’il fallait siffler la fin de la récréation.

Mais outre le doute raisonnable sur les compétences du candidat, redoublant à 23 ans une 2e année de droit, nous ne pouvons admettre cet acte flagrant de népotisme de la part du Président.

Les Hauts-de-Seine ne sont pas le fief héréditaire des Sarkozy, le temps des Seigneurs est révolu !

Rejoignez ce groupe pour marquer votre refus et pour organiser prochainement un rassemblement de protestation.


Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, conseil municipal, Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Politique, Sarkozy un an de folie, Société | Pas de Commentaire »

12
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...