agences de notation haarp ben laden onu cote d’ivoire libye crise financiere et maintenant DSK RAS LE BOL DES AMERICAINS

Posté par goalexandre le 15 mai 2011

agences de notation haarp ben laden onu cote d’ivoire libye crise financiere et maintenant DSK RAS LE BOL DES AMERICAINS

 

dimanche 15 mai 2011, 22:09

HALTE A LA MAINMISE  DES AMERICAINS SUR LE MONDE  STOP AUX MANIPULATIONS AUX MENSONGES  AUX SERVICES SECRETS  

agences de notation haarp ben laden onu cote d'ivoire libye crise financiere et maintenant DSK RAS LE BOL DES AMERICAINS dans Democratie 230567_1881659572577_1573972845_31814638_52287_n

LA TERRE N’EST PAS CONSTITUE QUE DES AMERICAINS

RAS LE BOL que ce soit en cote d’ivoire , que ce soit en libye ,que ce soit en tunisie, que ce soit en egypte ,que ce soit sur toute affaire sensible comme BEN LADEN ,,etc

TOUT EST A LA BASE VENANT DES POLITICIENS AMERICAINS IL Y EN A RAS LE BOL

La terre n’est pas constitué que des americains il y a l’europe , il Y a les chinois, il y a les russes, il y a les africains, il y a les indiens

Pourquoi tout les problemes viennent toujours des americains

la crise financiere, les americains , les agences de notation americains et anglais,

ONU OTAN OMC TOUJOURS LES AMERICAINS ,DANS LE COUP HAAARP L’ARME CLIMATIQUE LES AMERICAINSk,les banquiers

ON EST ENVAHI PAR LES ANGLOSAXONS DANS TOUTE L’EUROPE

DANS LES MEDIAS CHANSONS SPECTACLES EVENEMENTS TOUT EST BASE ANGLOPHONE

radios télés  que de l’anglais

DANS NOS ENTREPRISES ON NOUS SORT DES MOTS EN ANGLAIS

LES CADRES DOIVENT SAVOIR PARLER ANGLAIS SINON ILS SONT RINGARDS PUTAIN RAS LE BOL

STOP STOP IL Y A SATURATION JE DEMANDE AU PEUPLE AMERICAIN DE FAIRE STOPPER LEURS HEGEMONIES ENVERS D’AUTRES PEUPLES

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Société | Pas de Commentaire »

Ségolène Royal: « J’ai la capacité de rassembler »

Posté par goalexandre le 15 mai 2011

«

»

Interview de l’Est Républicain – Ségolène Royal: « J’ai la capacité de rassembler »

safeimagephp.jpg

En Meurthe-et-Moselle aujourd’hui, Ségolène Royal affirme dans un interview recueillie par Jean-Pierre Tenoux du journal l’ Est Républicain être la mieux placée pour mobiliser toute la gauche .

- A propos de la primaire socialiste, vous avez déploré la trop grande part faite aux sondages. Avez-vous le sentiment que votre critique a porté ?

Je pense que, tant que le débat de fond n’aura pas commencé, tout sera sujet à manipulation de l’opinion par les sondages. Alors qu’ils ne sont pas représentatifs puisqu’on ne sait pas qui va aller voter et qu’on ne connaît pas encore la liste des candidats ! Il est très important que le peuple français ne se laisse pas voler sa liberté de vote par un matraquage qui ne correspond à rien, notamment parce que les catégories très modestes ne figurent pas dans ces panels.

- Cette page est tournée, donc ?

Je l’ai dit et ma préoccupation, maintenant, est d’élever le débat et de faire des propositions concrètes pour améliorer la vie quotidienne. En Meurthe-et-Moselle, je vais évoquer l’emploi et le pouvoir d’achat. J’ai proposé le blocage du prix de l’essence et de cinquante produits de première nécessité pour permettre aux gens de continuer à vivre et pas seulement de survivre. Voir tellement de richesse d’un côté et de pauvreté de l’autre, dans un pays comme la France, est tout à fait anormal.

- Les propos de Laurent Wauquiez sur l’assistanat ont divisé la droite. A votre avis, s’agit-il d’une cacophonie ou d’une stratégie réfléchie ?

Je pense qu’il y a une stratégie, lancer des ballons d’essai pour voir ce que ça donne. Le plus choquant, dans cette histoire, c’est qu’on ne parle jamais de l’assistanat dont profitent les plus riches, comme la baisse de l’impôt de solidarité sur la fortune. Le gouvernement s’en prend aux plus pauvres. C’est vrai qu’il y a parfois trop peu d’écart entre les revenus de soutien et les bas salaires. Mais la réponse, c’est d’augmenter les bas salaires et le SMIC ! Quant au A de RSA, qui signifie activité et pas assistanat, il doit se traduire par des actions d’insertion et de formation pour un retour réel à l’emploi.

- Ces publics fragilisés sont tentés par le vote Front national. Que pourriez-vous leur proposer pour qu’ils fassent confiance à la gauche ?

Ils subissent de telles épreuves qu’ils doutent de la capacité de la politique à retrouver des marges de manœuvre. Il faut leur démontrer qu’il y a d’autres façons de créer des richesses, de les répartir mieux, d’encourager les jeunes à trouver le chemin du travail par l’alternance, l’apprentissage. Il faut pratiquer le « donnant donnant » avec les entreprises, leur imposer l’obligation de prendre des jeunes en formation en contrepartie des aides qu’on leur accorde. Il ne faut pas laisser la loi de la jungle être la règle dans l’économie.

- En pratique, comment procéder ?

C’est la force citoyenne, un Etat interventionniste qui remet des règles. Aujourd’hui, rien n’a été fait pour lutter contre un système financier qui écrase la production de biens et de services. Les gens sont dégoûtés, exaspérés. Ils entendent les discours de l’actuel président de la République qui leur dit : « Vous allez voir ce que vous allez voir ! » Mais il ne se passe rien. Alors, ils se tournent vers des votes extrêmes qui leur promettent de changer le système, mais d’une façon qui n’est pas crédible. C’est un vote protestataire que je traduis pour ma part comme une demande d’exigence à l’égard des partis de gouvernement afin qu’ils soient beaucoup plus audacieux sur des propositions de réformes.

- Ces réformes impliquent que la gauche se rassemble. Croyez-vous être la mieux placée pour y parvenir ?

Je pense avoir la capacité de rassembler, de la gauche radicale aux centristes républicains en passant par les écologistes… pour la bonne raison que je l’ai déjà fait dans la région que je préside, malgré les cris des appareils ! La politique par la preuve, il n’y a rien de tel. Certains font beaucoup de discours mais, quand ils sont aux responsabilités, rien ne change. J’ai été ministre, députée, je suis présidente de région. Mon souci, toujours, a été le même : faire, par mon travail acharné, par une morale de l’action, que les problèmes soient résolus. Je suis convaincue que la France peut sortir de l’ornière, se remettre debout et avancer.

A lire également sur le site de l ‘Est Républicain ICI

Partagez cet article :
,

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

Ségolène Royal lance la force citoyenne video hommage a françois mitterrand

Posté par goalexandre le 9 mai 2011

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Ségolène Présidente en 2012, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

8 mai : Rassemblement populaire sur l’actualité des combats de F. Mitterrand en présence de S. Royal

Posté par goalexandre le 8 mai 2011

8 mai : Rassemblement populaire sur l’actualité des combats de F. Mitterrand en présence de S. Royal

Vous avez une belle et grande cause à défendre, et dites-vous bien qu’elle est meilleure que nous tous.

Pour imposer des lois d’équité, il faut des révolutions. »

mitterrand.jpg

Vous avez une belle et grande cause à défendre, et dites-vous bien qu’elle est meilleure que nous tous.

Pour imposer des lois d’équité, il faut des révolutions. »Chers amis, chères amies,

Rassemblons nous nombreux, salle des Blancs Manteaux (48, rue vieille du Temple dans le IVème arrondissement de Paris)  dimanche 8 mai à 16h
,

comme je vous le disais dans un précédent courriel. Exceptionnellement, cette université populaire sur l’actualité des combats de François Mitterrand  à deux jours de l’anniversaire du 10 mai 1981 prendra la forme d’une réunion publique au cours de laquelle nous partagerons la pensée, les actions, les combats et les enseignements politiques de François Mitterrand.

Dès maintenant je voudrais vous dire que nous ne devons  pas laisser au Front National le monopole du drapeau national, comme nous l’avons encore constaté le 1er mai.

Et comme la première leçon de François Mitterrand, c’est l’amour de la France, de son histoire, et des Français (« on ne peut rien faire avec la France si on ne l’aime pas »), je vous propose de retenir une idée symbolique proposée par des internautes de Désirs d’Avenir pour notre rassemblement au 8 mai :

qu’il se fasse aux couleurs bleu-blanc-rouge à l’initiative de chacun.

Permettez moi de vous dire ici, en attendant  dimanche prochain quelques  mots, qui sonnent  comme une actualité vibrante, ces paroles qu’il a prononcées lors du dernier conseil des ministres en mars 1993, auquel je participais comme ministre de l’environnement :

« Quand j’ai parlé des acquis sociaux, a t-il déclaré, on a dit que c’était une facilité démagogique. Mais non. Il y a des gens très biens à droite. Seulement ils seront emportés par les grandes forces.

Comment voulez vous que les gouvernements de droite résistent longtemps aux grandes compagnies d’assurance, aux milieux dans lesquels ils vivent, à leurs financiers ?

Cela est fatal, vous le verrez, sur la médecine, les retraites. Tout ce que vous avez redouté se passera, même si je parais aujourd’hui mécaniste. »

Lors de ce dernier Conseil des Ministres avant le second tour des législatives, « qui allait faire tomber  sur nos épaules un énorme poids, comme un grand deuil, dont on croit qu’il ne se relèvera pas », il dit:

« Vous allez devoir reconstituer un noyau cohérent, vigoureux, sans querelles, ne craignant pas les obstacles, acceptant les sacrifices, renonçant aux joies paisibles d’une vie tranquille.

Il faut avoir la force de le refaire. Je vous accompagnerai jusqu’à mon dernier jour.

Il avait ajouté : « Je n’en ai plus pour longtemps. J’aimerais bien voir l’Europe se lever. Et pour la gauche, faudra-t-il une génération ? Ce n’est pas sûr. [...]

Vous avez une belle et grande cause à défendre, et dites-vous bien qu’elle est meilleure que nous tous. En face, c’est une loi de la société qui veut que ceux qui possèdent veulent posséder plus.

Pour imposer des lois d’équité, il faut des révolutions. »

Ségolène Royal

Rassemblement populaire sur l’actualité des combats de François Mitterrand en présence de Ségolène Royal

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, LOGEMENT, Politique, Société | Pas de Commentaire »

 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...