• Accueil
  • > Municipales 2008 Saint-Denis

les 19 nouvelles taxes créées par Nicolas Sarkozy depuis son accession à l’Elysée. qui dit mieux

Posté par goalexandre le 11 septembre 2009

 

les 19 nouvelles taxes créées par Nicolas Sarkozy depuis son accession à l'Elysée. qui dit mieux dans Connaître SARKO pour mieux le combattre 7122_130284138841_674213841_2508411_1459854_a

Les 19 taxes Sarkozy
Par ce billet de mon pote Le Coucou, je tombe sur cet excellent billet qui nous rappelle les 19 nouvelles taxes créées par Nicolas Sarkozy depuis son accession à l’Elysée. Je ne me rappelle pas qu’elles faisaient partie de ses promesse de campagne.

Taxe pour le RSA (entre 1 et 2 milliards)
Taxe sur les assurances et les mutuelles (1 milliard)
Taxe sur l’intéressement et la participation (400 millions)
Taxe sur les stock-options (250 millions)
Franchises médicales (850 millions)
Hausse des cotisations retraite (150 millions)
Taxe sur la publicité des chaînes privées (incalculable)
Taxe sur les compagnies pétrolières (150 millions)
Taxe pour financer la prime à la cuve (100 millions)
Taxe sur les ordinateurs (50 millions)
Taxe pour copie privée des disques durs externes et clés USB (167 millions)
Taxe sur le poisson (80 millions)
Taxe sur les huiles moteurs (44 € par tonne de lubrifiant)
Taxe sur les imprimés publicitaires (incalculable)
Hausse de la redevance télévision (20 millions)
Contribution exceptionnelle (exceptionnellement reconduite chaque année depuis… 1991) sur les ventes en gros de produits pharmaceutiques (50 millions)
Taxe sur la téléphonie et internet (80 millions minimum)
Taxe sur les grosses cylindrées (malus auto annualisé : 160 € par an par auto)
Chèque transport (pas de plan de financement pour l’instant)

La taxe carbone en est la 20ème

Les projets en cours:

- Taxes pique-nique (sur les plastiques)
- Taxes sur les huiles pour moteur,
- Généralisation du « malus écologique »,
- Extension du malus automobile (payé dorénavant chaque année),
- Taxe sur la distribution des imprimés publicitaires,
- Facturation de l’envoi des cartes grises à domicile,
- Taxe d’habitation sur les résidences mobiles terrestres, …

 

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012 | Pas de Commentaire »

Rejoignez le groupe Echanges d’avenir

Posté par goalexandre le 11 septembre 2009

Echanges d’Avenir (1091 Encourager) Groupe créé le : 18 octobre 2008

« Echanges d’Avenir » existe pour toutes les personnes qui voudront ouvertement débattre au sujet des dynamiques initiées par les idées de Ségolène Royal. Il n’y aura de censure que pour les posts à caractère raciste, xénophobe, injurieux, haineux ou contraires à la moralité. Je ne suis ni élu, ni mandaté par qui que ce soit. Constructibilité et liberté dans la dignité seront les marques et les repères souhaités dans ce groupe. Bienvenue ! Blaise Boudet Modifier

 

Rejoignez le groupe Echanges d’avenir

icone des tags alternative, opposition, rassemblement, Politique

Avatar

Par boudet blaise paul pierre Groupe Echanges d’Avenir

le 06/09/2009 à 22:26, vu 861 fois, 4 nombre de réactions

Info non vérifiée par la rédaction du Post.

 

ECH D'AV

Ce petit post, pour vous inviter à venir grossir les rangs du groupe Echanges d’avenir : http://www.lepost.fr/groupe/echanges-d-avenir/membres/

Nous sommes 47, à ce jour. Bientôt le premier anniversaire du groupe. Merci au Post.fr d’exister, et de bien vouloir bien relayer cette info-annonce.

Le rassemblement pour une politique alternative est urgent.

Je compte sur vous et votre intelligence, pour que ce rassemblement d’opposition au gouvernement actuel, se fasse en toute sérénité.

L’opposition n’est pas destinée à toujours demeurer une opposition.

L’espérance qu’a su générer Royal, est la meilleure garantie de ce rassemblement. L’unité fait la force. Notre pays ne va pas dans le sens de l’intérêt général, et c’est pour cela que tant de monde paraît agressif, désabusé ou encore déprimé. Le bling-bling c’est de la poudre aux yeux. La casse générale orchestrée est devenue synonyme de ce pouvoir. Leu poudre aux yeux, on va la transformer en poudre de combat, uni et fraternel, pour qu’ils prennent la poudre d’escampette pour de bon. Il n’y aura pas de deuxième mandat en Sakorzooie si nous savons toutes et tous nous unir.

En avant, amies et amis. Nous devons nous bouger le postérieur, sinon nous l’aurons dans le postérieur.

Fraternellement

Blaise Boudet.

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

Ce que représente Jeunes d’Avenir video jeunesse avec segolene en avant toutes

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

 

pour notre avenir   a tous et a toutes
 

http://www.dailymotion.com/video/x9kr6h

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

la france tu l’aimes ou tu la quittes video faites circuler sarkoland

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=object width= »425″ height= »344″>

Publié dans Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Sarkozy un an de folie, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

FEMMES CITOYENNES ENGAGEZ VOUS PRENEZ VOTRE PLACE

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

6215112075855090415852853642891486120137n.jpgn14763879586585.jpgh316261391248025443.jpgjuin1917.jpgn15568613133579bernadette.jpg

 

 

FEMMES CITOYENNES ENGAGEZ VOUS PRENEZ VOTRE PLACE

Mondial

 

Infos générales

Nom :

FEMMES CITOYENNES ENGAGEZ VOUS PRENEZ VOTRE PLACE

Catégorie :

Intérêts communsPolitique

Description :

ce groupe est né d’une intuition perso en voyant marianne foisele jeune fille de 15ans sur une photo sur un fond d’image de segolene royal
pour que plus jamais une jeune fille femme maman grand mere ne soit battue vexée rabaissée non respecté
il faut que le plus de femmes possible s’unissent afin de faire respecter leurs dignités d’etres humains
ce groupe est constitué pour convaincre et faire adherer aux valeurs humanistes de paix d’amour de tendresse que les femmes donneuses de vies ont
tous ensemble et en meme temps nous souleverons des montagnes

Coordonnées

 
Bureau :

 

 

Actualités récentes

 

 

 

Politiques

Egalité des chances

* Participation égale des femmes et des hommes dans le domaine politique, social et économique ainsi qu’en matière de vie professionnelle et de vie familiale.

* Mesures contraignantes pour combattre toutes les formes de violence envers les femmes, pour lutter contre la traite des femmes et améliorer les droits des femmes, y compris les droits génésiques et sexuels.

* Développement du programme européen Daphné III et extension de son service d’assistance envers les femmes, aux 25 pays de l’Union européenne.

* Égalité des droits aux services de santé, contrôle des naissances, éducation et information sur une sexualité saine.

L’égalité des sexes est un droit fondamental et une valeur commune de l’Union européenne (UE). C’est une condition clé pour que l’UE réalise ses objectifs de croissance, d’emplois et de cohésion sociale.

1. LA DIMENSION DE GENRE DE LA STRATÉGIE DE LISBONNE

Le Conseil européen de Lisbonne a fixé comme objectif un taux d’emploi de 60% pour les femmes, d’ici 2010. Afin d’atteindre cet objectif, le Groupe socialiste milite pour de nouvelles formes de travail, un aménagement du temps de travail et le partage des tâches et des responsabilités. Pour intégrer la dimension de genre dans toutes les politiques (gender mainstreaming), le Groupe socialiste recommande une approche intégrée et systématique de l’égalité entre les femmes et les hommes, et de surveiller l’évolution du taux d’activité des femmes dans tous les secteurs.

a. Conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale

Le Groupe socialiste s’efforce d’améliorer la participation des femmes sur le marché du travail, en encourageant une organisation flexible du travail pour tous afin de mieux concilier la vie privée et la vie professionnelle; ce qui aiderait en même temps à réduire l’écart entre les femmes et les hommes, et à résoudre le problème démographique. De plus, le Groupe socialiste préconise que les États membres proposent de nouvelles législations afin d’atteindre les objectifs de Barcelone. En particulier, en ce qui concerne la mise en place de structures d’accueil de qualité et financièrement abordables pour les enfants, et les dispositions relatives aux services de soins, par exemple en faveur des personnes âgées.

Actuellement, seuls un petit nombre d’hommes prennent un congé parental ou travaillent à temps partiel. Les socialistes européens se battent pour un nouveau modèle de société, qui encourage les hommes à assumer plus de responsabilités familiales. Notamment, au travers d’incitations comme le congé parental ou le congé paternité. Dans le cadre de la refonte de la directive sur l’égalité des chances entre les femmes et les hommes, nous avons demandé une révision de la directive sur le congé parental.

b. Écart salarial et ségrégation du marché du travail

Le principe du salaire égal à travail égal est fondamental dans l’Union européenne. Le Groupe socialiste défend particulièrement, à travers sa campagne de sensibilisation pour la Journée internationale de la Femme 2005, l’application de ce principe. L’écart entre les salaires est d’environ 16% dans l’UE, bien que dans certains pays, il puisse atteindre 33%. L’écart est plus important dans le secteur privé que dans le secteur public. La ségrégation sur le marché de l’emploi ainsi qu’une conception stéréotypée des rôles de l’homme et de la femme font parties des raisons principales à ces inégalités de rémunération. Des changements de mentalité sont nécessaires pour supprimer ces barrières traditionnelles qui sont à l’origine de la ségrégation. Il faut aussi réformer les systèmes fiscaux et d’allocations afin que les femmes puissent revenir sur le marché du travail et y rester. Prendre conscience du problème est une première étape pour y remédier.

c. Participation égale des femmes et des hommes dans les prises de décision.

Les femmes et les hommes ne sont pas représentés de manière égale dans les processus décisionnels. Le ‘plafond de verre’ continue d’empêcher des femmes d’atteindre des postes à responsabilité, et seules un petit nombre de femmes accèdent à des positions élevées dans le monde des affaires et de la politique en Europe.

Toutes les femmes dans l’Union européenne qui sont impliquées dans la vie politique, économique ou sociale, devraient avoir accès à tous les niveaux de responsabilité: local, régional, national ou européen. La parité entre les femmes et les hommes dans les structures décisionnelles politiques, économiques et sociales est garante d’une véritable démocratie.

La représentation paritaire des femmes en politique n’est pas seulement un droit, c’est aussi un outil de progrès social. A l’intérieur des partis politiques, le Groupe socialiste appelle à un équilibre sur les listes électorales, parmi les fonctions au sein des partis, ainsi qu’à l’intégration de la dimension de genre dans leurs programmes et politiques. Dans le secteur privé, le Groupe socialiste vise à promouvoir un quota légal du sexe sous-représenté, au sein des conseils d’administration, similaire au quota de 40% applicable en Norvège.

d. Soutien aux femmes chefs d’entreprise

Les socialistes européens soutiennent les femmes qui veulent créer leur entreprise ou exercer une activité indépendante, dans le secteur privé ou dans l’économie sociale, en encourageant l’éducation, la formation et l’accès aux crédits.

e. Les femmes et les sciences et technologies

Les socialistes européens plaident pour la participation des femmes dans les domaines scientifiques et des nouvelles technologies. Une participation égalitaire des femmes et des hommes dans ces domaines accroît l’innovation, la qualité et la compétitivité de la recherche scientifique et industrielle.

Afin d’atteindre cet objectif, les socialistes européens prônent un quota minimum de 30% de femmes pour les postes principaux dans la recherche du secteur public et dans la collecte et l’analyse des données.

2. TOLÉRANCE ZÉRO POUR LA VIOLENCE ENVERS LES FEMMES

La violence domestique est une des causes majeures de la mort et de l’invalidité des femmes âgées de 16 à 44 ans, devant le cancer et les accidents de la route. Toutes les formes de violence (sexuelle, psychologique et physique) contre les femmes devraient être considérées comme un délit criminel et sévèrement punies. D’après des statistiques, une femme sur trois sera victime de violence au cours de sa vie, et 10% seront victimes de viol ou d’une tentative de viol. Ces faits sont vraiment inacceptables, et chacun de nous doit agir fermement pour éliminer ce problème.

* Les socialistes européens militent pour la poursuite du programme Daphné, qui est un succès. Ce programme inclut la lutte contre la violence dans toutes ses formes (sexuelle, psychologique et physique), un soutien aux victimes et aux groupes à risques, des mesures d’aide et d’encouragement aux ONG et autres entités actives dans ce domaine ainsi qu’un service d’assistance aux organisations participantes.

* Les socialistes européens demandent que les États membres de l’UE garantissent l’asile aux victimes de violences liées au sexe, dans les pays tiers, telles que la traite des femmes et les mutilations sexuelles féminines.

* Les socialistes européens réclament continuellement une Année européenne contre la violence à l’égard des femmes.

* Les socialistes européens préconisent des stratégies préventives et volontaristes visant les auteurs de ces violences et ceux qui risquent de le devenir.

3. LA TRAITE DES ETRES HUMAINS

Les socialistes européens reconnaissent que la prostitution forcée et la traite des femmes dans un but d’exploitation sexuelle sont des crimes liés au sexe, et représentent une violation des droits de l’homme. Ne pas reconnaître les droits des femmes est un grave obstacle à l’égalité des sexes dans toutes sociétés. L’Europe est déterminée à contrer ces pratiques, tout en reconnaissant qu’il ne pourra pas y avoir une égalité totale entre les femmes et les hommes dans la société, tant que des hommes utilisent chez nous des femmes et des enfants, surtout des petites filles, pour les exploiter sexuellement. Ils en font ainsi des victimes de la prostitution forcée et de la traite des êtres humains dans un but sexuel ou autre.

* Les socialistes européens recommandent la mise en place de stratégies préventives efficaces tout en s’attaquant aux causes principales de ces trafics telles que la féminisation de la pauvreté, le taux de chômage, l’attrait d’une qualité de vie différente entre le pays d’origine et le pays de destination, la violence envers les femmes et les enfants, les discriminations contre les femmes, des politiques migratoires strictes dans les pays de destination et l’instabilité politique dans les pays d’origine. Ils soulignent également l’importance d’identifier les facteurs principaux de vulnérabilité des femmes victimes de ces trafics. Ce type d’identification doit être abordé en priorité.

* Les socialistes européens défendent la coopération au niveau européen afin d’avoir une approche intégrée et harmonisée pour la collecte des données sur la traite des êtres humains, ainsi que pour les stratégies spécifiques de prévention avec comme objectif d’agir sur l’offre, la demande et les trafiquants.

* Prostitution forcée pendant la coupe du monde de football 2006: Les eurodéputés socialistes se félicitent des différentes campagnes contre la prostitution forcée, pendant la coupe du monde de football 2006, auxquelles ils participent activement. Ils appuient la mise en place d’une ligne d’assistance téléphonique multilingue et de refuges au sein des centres de match, afin de venir en aide aux femmes rescapées des gangs. Les joueurs et les associations sportives devraient manifester leur soutien à ces campagnes.

4. SANTÉ ET DROITS GÉNÉSIQUES ET SEXUELS

Les socialistes européens sont préoccupés par la santé et les droits en matière de sexualité et de procréation, en Europe. Chaque personne a le droit de faire ses propres choix concernant sa sexualité et sa reproduction, et doit pouvoir accéder à des soins médicaux convenables et aux informations sur la sexualité et le planning familial.

Le manque d’information sérieuse sur l’éducation sexuelle entraîne de graves problèmes, tels que les grossesses d’adolescentes, un taux élevé d’avortements et le SIDA. Les méthodes de contraception ne sont pas assez utilisées par manque d’information, et car elles sont très chères et pas toujours accessibles. Les avortements illégaux sont encore communs en Europe, et entraînent des complications graves pour beaucoup de femmes chaque année. L’avortement ne doit pas être utilisé comme une méthode de contrôle des naissances, mais doit rester une option pour toutes les femmes dans tous les États membres de l’UE. Seuls une éducation convenable et un accès universel aux contraceptifs permettront un faible taux d’avortements.

Les droits génésiques et sexuels sont inexorablement liés aux droits de la femme. Les socialistes européens plaident pour que tous les États membres garantissent à leurs citoyens un accès égal aux services de santé, au contrôle des naissances, à l’éducation et aux informations sur une sexualité saine. Nous prônons une politique européenne cohérente dans ce domaine, et nous travaillons dans le but d’offrir des financements européens suffisants pour soutenir les meilleures pratiques en Europe, dans le cadre de la stratégie européenne de la santé.

5. INSTITUT EUROPÉEN POUR L’ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

Les eurodéputés socialistes se réjouissent de la décision de mettre en place un Institut européen pour l’égalité entre les femmes et les hommes, au début de 2007. C’est une des actions clés présentées dans la feuille de route pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2006-2010 de la Commission européenne, qui encourage son établissement dans les délais les plus courts possibles.

Le Groupe cautionne pleinement la création de cet organe, qui traitera exclusivement des questions relatives à l’égalité des sexes. Il devra s’assurer que cet objectif majeur, prévu dans le Traité, ne passe pas après les autres politiques anti-discriminations au niveau européen. Nous estimons qu’il faut permettre à cet Institut de se concentrer sur la production d’analyses et d’expertises. Il est en outre nécessaire de créer un réseau sur l’égalité des genres, qui permettrait à tous les acteurs de procéder à un échange systématique de leurs connaissances, en s’attachant aux meilleures pratiques et aux approches les plus innovantes en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

DISCOURS DE SEGOLENE ROYAL A LA ROCHELLE « efficacité politique par la preuve »

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

Dimanche 30 août 2009

REVOLUTION DEMOCRATIQUE: POLITIQUE PAR LA PREUVE

D   img123.jpg DISCOURS DE SEGOLENE ROYAL A LA ROCHELLE LE 28-08-O9    Chers Amis, Chers Camarades, bienvenue, bienvenue dans cette belle région..

Je suis heureuse en effet de vous accueillir ici. On m’a demandé d’illustrer par la région Poitou- Charente ce que les socialistes font et ce qui a valeur aussi au niveau national et non seulement international. Et je le fais avec grand plaisir, parce que j’ai toujours pensé et je n’ai jamais dévié de cette conviction, et nous le savons tous, qu’il y a un lien très fort entre la pratique locale et les enjeux globaux. Et nous le savons aussi, nous les socialistes engagés à gauche, que la morale et l’action et l’efficacité de l’action politique que nos concitoyens attendent parfois désespérément de leur gouvernement d’aujourd’hui, oui, cette efficacité politique se démontre d’abord par la preuve.

Ici, dans la région, on ne se contente pas de préparer le futur. On est déjà dans le futur.Et je voudrais en donner quelques exemples à partir des trois piliers du développement durable que sont l’excellence gouvernementale qui a guidé la majorité de gauche, depuis 2004 à la tête de cette région, le social et l’économique avec le principal moteur de ces trois piliers du développement durable qu’est la révolution démocratique.

En ce qui concerne l’excellence environnementale et le premier pilier, l’écologie, dès le départ, nous avons fait de l’excellence environnementale, la ligne de force. Nous n’avons jamais lâché ce fil.Nous l’avons anticipé et aujourd’hui, je peux dire, avec la majorité qui est la notre, la majorité qui rassemble les socialistes, les communistes, les verts, les radicaux, mais aussi des camarades qui n’étaient pas inscits au parti socialistes, les délégués syndicaux, par exemple, qui ont fait partie de notre majorité, aujourd’hui, je peux dire que dans ces chantiers majeurs de l’excellence gouvernementale, non seulement que nous avons fait plus que ce que nous avions dit, mais qu’aussi nous avons fait bien plus que le programme des verts en 2004;

Nous avons donné à la région une notoriété nationale et internationale.

Dans quelques jours, à la rentrée scolaire, je vais inaugurer le lycée de Kyoto. Et c’est dès 2004 que nous avons donné ce nom à ce lycée.C’est le premier lycée européen de l’après pétrole.

C’est un lycée professionnel agricole et hôtélier, à Poitiers. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons décidé d’annuler les plans qui,avaient été faits par la précédente majorité de droite et nous avons dit que nous ne construirons ce lycée que s’il anticipe l’après pétrole et que s’il est exemplaire sur le plan européen sur toutes les technologies de construction environnementales.

J’en ai changé le nom. Je l’ai appelé lycée Kyoto; on s’est moqué.On m’a dit, où se croit elle? Elle se croit au Japon? Ceux qui avaient oublié que le protocole de Kyoto portait déjà ce nom.Et  ce lycée qui verra sa première rentrée mercredi prochain, est le premier lycée d’Europe à 0 énergie fossile, à architecture bio- climatique, à récupération systématique d’énergie, à panneaux photo- voltaïques, à cogénération d’huile végétale, à utilisation de bois durable et de matériaux recyclés, à récupértation d’eau de pluie, à compostage, dans le lycée de tous les déchets, 400 tonnes d’équivalent CO2 ainsi évitées, 30% de dépense d’eau et d’énergie en moins.

Voilà ce que j’appelle la révolution écologique. Voilà ce que j’appelle la politique par la preuve.

Nous avons lancé le premier plan photo-voltaïque  européen. Le premier puisque c’est la Région Poitou- Charente qui a été désignée par la Banque Européenne d’investissement comme la REGION DE REFERENCE, sur toutes les régions d’Europe. Bien entendu, les Verts m’ont soutenue dans cette démarche, et je les en remercie. Aujourd’hui, nous avons reçu 400 millions d’euros pour installer 650000 mètres carrés de panneaux.Créé un millier d’emplois directs, construit une société régionale d’énergie renouvelable, en partenariat avec EDF et la Banque des Dépôts, garanti des prêts à taux compétitifs et aujourd »hui ce sont deux usines de fabrication de panneaux photo- voltaïques qui s’installent dans la Région Poitou- Charente, pour couvrir les besoins du Grand Ouest.

Voilà la révolution écologique. Voilà la politique par le preuve.

J’avais aussi, vous vous en souvenez peut- être, pendant la campagne présidentielle, pardonnez moi cette référence, beaucoup parlé de la coopération avec les pays les plus pauvres de la planète, beaucoup parlé d’énergie solaire avec l’Afrique.

On s’était moqué, on s’était gaussé, on s’était di: qu’est ce qu’elle nous raconte avec ses fours solaires? On a tenu bon.

La politique, c’est d’avancer dans son couloir et de rester ce à quoi l’on croit, malgré parfois les moqueries et les quolibets de tous ceux qui n’arrivent pas à anticiper.

Alors nous les avons faits, et nous sommes allés à Fatic, région liée à Poitou- Charente, en coopération, avec des aides directes, hors de gaspillage, pas de détournement de fonds. Des hommes et des femmes qui aident des hommes et des femmes.

Nous avons commencé avec des éleveurs, des éleveurs de chèvres, et c’est en aidant les élevages, dans cette région du Sénégal, que nous avons découvert l’immense misère énergétique alors que le soleil est gratuit.Alors nous avons fait fabriquer des fours solaires dans les lyées professionnels de la région et nous sommes partis là bas, dans les villages, pour aider les femmes à survivre, pour empêcher les émigrations de misère des ces villages de Fatic pour plus d’une centaine de femmes qui ont vu mourir leur enfant dans des embarcations de fortune, et nous les avons équipées pour qu’elles puissent produire, pêcher, transformer le poisson, et tout cela à partir de l’énergie solaire.

Je me souviens même, vous avez dû le voir dans cette émission soit- disant drôle où l’on s’est moqué parce-que les femmes africaines m’avaient mis le boubou bleu. Mais le boubou bleu c’est le boubou de la couleur de la mer. Et si elles avaient fait cela, c’est qu’elles voulaient que nous soyons associés à leur deuil. La mer qui avait englouti leurs enfants.

Et, en voyant cela, le responsable du programme des Nations Unies pour le développement est venu à Fatic, a reconnu l’exemplarité de cette coopération. Et c’est à ce titre qu’il m’a demandé, et j’en suis très honorée, d’être la représentante mondiale au niveau des Nations Unies pour la coopération décentralisée sur les énergies renouvelables, et c’est à ce titre que, le 21septembre prochain, je serai à l’ONU pour représenter ces régions du monde pour la préparation du sommet de Copenhague et c’est à ce titre que je serai à Copenhague, porte-parole des coopérations décentralisées, du co-développement des hommes et des femmes et des hommes et des femmes en circuit court.

Parce que  c’est ça aussi la révolution écologique, c’est cela aussi la politique par la preuve.

Et enfin, le dernier exemple, c’est la création d’un pôle de compétitivité des éco-industries.Oh, le gouvernement de la droite ne nous a pas aidés.Il n’a jamais voulu le reconnaître.Ca aurait été trop beau; un pôle de compétitivité en Poitou-Charente!!Qu’à cela ne tienne, nous lui avons donné  un label régional. Aujourd’hui, ce pôle rassemble plus de 400 entreprises et laboratoires de recherche. Et c’est grâce à lui, grâce à lui, grâce à ce pôle qui a rassemblé les PME de la région que nous avons sauvé l’entreprise HEULIEZ.

Pourquoi, pourquoi nous avons réussi?Parce que nous avons voulu anticiper, nous n’avons pas voulu accepter la femeture d’une usine de 1000 salariés dans le secteur de l’utomobile.

Il y avait très longtemps, déjà en 1982, lorsque j’étais Ministre de l’environnement, déjà on parlait e la voiture électrique.

Et là, on décide qu’il n’est pas possible qu’avec des enjeux mondiaux de cette importance, un savoir faire de ces salariés aussi pointu, nous baissions les bras comme le fait le gouvernement de droite sans politique industrielle. Nous avons lancé ce que j’appelle un projet régional, alors que ce n’était même pas de notre responsabilité. C’est quand même des enjeux nationaux et internationaux. Et bien, l’entreprise HEULIEZ et une autre encore se sont mobilisées et nous avons reçu à cet appel à projet des réponses d’Allemagne, d’Espagne, d’Ukraine et nous avons donc validé ces véhicules électriques  avec notre label régional.

Ces voitures sont là, devant. Merci,Martine d’avoir accepté qu’elles soient montrées aux militants, parce que c’est ça aussi la politique par la preuve, et pour la première fois en France, la région est entrée au capital de cette entreprise.

Je ne vous cache pas les barrages que nous avons reçus, les objections ministérielles, les freins divers et variés.Jusqu’au bout, il y a eu des réunions à l’Elysée, figurez vous, pour savoir si le fond stratégique d’investissement devait oui ou non investir sur la région Poitou- Charente.

C’est la veille de la décision du Tribunal de Commerce, la veille de la décision du Tribunal de Commerce que je reçois un coup de téléphone du nouveau PDG de l’entreprise qui me dit: tout est fini, c’est terminé, l’Etat ne vient pas, le fond stratégique d’investissement ne vient pas, pour des raisons politiques et vous devez adresser une lettre au Président du Tribunal disant que la région intervient sans conditions et met ses 5 millions d’euros et c’est parceque cette lettre a été faite au Président du Tribunal de Commerce que, une heure avant l’ audience du Tribunal de Commerce est arrivé l’ukaze  gouvernemental débloquant les dix pauvres millions d’euros du fond d’investissement stratégique.

Mais aujourd’hui, le combat continue. Moi je crois à la consommation citoyenne. Pour sauver les entreprises du futur, il faut que les citoyens se mobilisent, achètent, réachètent, commandent ces fabrications parce que demain ce sont celles qui vont sauver nos emplois.

Et c’est pourquoi, je dis aujourd’hui solennellement devant vous que l’eco- taxe, ce nouvel impôt que nous annonce le premier ministre, est non seulement un impôt absurde, un impôt injuste,un impôt historiquement décalé dans le temps, un impôt insupportable pour toutes celles et tous ceux qui n’ont pas le choix entre acheter un véhicule polluant, puisqu’il n’y a  que cela sur le marché et acheter un véhicule électrique, parce que à cause de la faiblesse de la politique gouvernementale industrielle, celui-ci  n’est pas encore fabriqué en grand nombre. Elle ne le sera que dans un an, mais de quel droit, de quel droit, un gouvernement va-t-il assommer d’impôts  des familles alors qu’elles n’ont même pas le libre choix de rouler propre. Retirez cet impôt, Monsieur Filion, et mobilisez votre énergie pour la montée en puissance de l’industrie automobile française pour mettre massivement sur le marché des voitures électriques pas chères pour que les familles puissent choisir.

Voila la bonne politique écologique. Moi, je n’ai jamais pensé que l’écologie devait se défendre par la punition. Au contraire, l’écologie doit se défendre par l’impulsion, par l’orientation, par l’envie de faire, par l’envie de participer à un projet mondial, à la protection de la planète et certainement pas à trouver des prétextes pour remplir des caisses que l’Etat  a vidées.

J’ai abordé la question écologique, la question économique, la question sociale maintenant.

Bien sûr, la question sociale irigue tout, et c’est  normal pour une majorité dirigée par une socialiste et par une présidence de région socialiste.

Ici, nous avons fait la Sécurité sociale professionnelle. Chez New Fabrice, nous avons récupéré les salariés pour qu’ils ne tombent pas dans le trou du chômage et nous avons pris en charge plusieurs centaines de salariés qui vont pouvoir bénéficier de 90% de leur salaire pendant 18 mois et d’une nouvelle formation professionnelle, notamment liée aux nouvelles industries liées au développement durable.

Chez HEULIEZ, nous venons de prendre en charge 220 salariés pour éviter là aussi qu’ils tombent dans le trou du chômage. C’est parce que nous croyons à la montée en puissance de ces industries du futur, c’est pour cela que nous investissons dans le capital humain, pour qu’il puissent être réembauchés prioritairement, au fur et à mesure que les plans de charge de ces entreprises vont monter.

Le service public de la formation professionnelle nous l’avons fait ici à un moment où le gouvernement de droitre menaçait de privatiser tout ce qui, de près ou de loin, touchait à la formation professionnelle.

Le compte formation universel, il est fait.

Er enfin, nous avons fait le choix, parce que c’est une tradition historique, de développer l’économie sociale et solidaire. Je veux dire par là que quand une entreprise est en difficulté, quand une entreprise ferme, nous l’accompagnons pour êtrre reprise par les ouvriers, par les salariés en société coopérative ouvrière de production, et je tiens tout particulièrement à rendre hommage aux femmes du textile qui, du côté de  Niort, ont repris leur entreprise, et aujourd’hui, cette entreprise fonctionne, remonte en charge, et c’est la démonstration qu’il y a un modèle économique alternatif. Oui, c’est cela aussi le politique par la preuve.

Enfin, une révolution démocratique silencieuse a été menée par l’ensemble des élus de la région et je les en remercie.Ici, je vois qu’ils sont très nombreux, qu’ils se sont très fortement impliqués sur les territoires ainsi que nos partenaires.

Cette révolution démocratique, nous l’avons faite, souvenez vous, en démocratie participative, pour élaborer notre projet et nous l’avons poursuivie.

Nous avons mis en place les jurys citoyens.Souvenez vous de cette polémique.J’ai entendu àl’époque, la première fois que j’en ai parlé, des mots aussi aimables – j’ai repris la revue de presse – que Mao, Staline, Tricotteuse, j’en passe et des meilleures.Aujourd’hui, les jurys citoyens sont créés dans la
région. Ils fonctionnent,  ils vont de l’avant et nous en avons fait sur la politique  du développement durable, des citoyens tirés au sort, sur l’évaluation des aides économiques, des citoyens tirés au sort.

Nous avons mis dans tous les lycées de la région le budget participatif des lycées qui permet aux jeunes, au personnel ouvrier de service, aux enseignants et aux parents d’élèves de se réunir en faisant des assemblées générales et de définir par des votes les dépenses prioritaires, pour un budget non négligeable de 10 millions d’euros.

Voilà aussi la politique par la preuve de la révolution démocratique.

Alors, pour terminer, je voudrais vous dire qu’il y a quelques enseignemens à tirer de l’exercice d’un magnifique mandat local comme celui-ci.

C’est d’abord de bâtir une société de confiance avec des engagements réciproques et la charte que l’on disait impossible,qui réclame aux entreprises de s’engager par écrit à ne pas licencier ou à ne pas délocaliser si elles reçoivent des fonds publics de la région , cette charte là a créé de la responsabilité et de la confiance dans la région. Chacun accepte et cherche à apporter autant qu’il reçoit.

Un euro dépensé est un euro utile.Oui, il est possible de remettre en cause des dépenses. Courageusement, il faut affronter un certain nombre de lobbies.Il est possible de faire des engagements et des dépenses nouvelles, comme je viens de le montrer, sans augmenter les impôts et en baissant la dette.

Oui, la gauche doit relever la tête. Nous sommes d’excellents, de très bons gestionnaires, dans toutes nos collectivités, dans toutes nos régions. Et c’est si vrai qu’au moment où l’Etat, qui parle pourtant de plan de ralance, où trouve-t-il l’argent, par exemple pour financer la ligne à grande vitesse, vous m’avez entendu protester contre ce racket. Le gouvernement qui nous prend ici, dans la région, alors que nous avons beaucoup à faire, comme je viens de le montrer, vient de prendre 100 millions d’euros. Et c’est pareil dans toutes les régions. Toutes nos régions. Ce n’est pas un hazard. Elles sont presque toutes socialistes. Ce n’est pas un hazard.

L’Etat vient taper dans nos caisses parce que les siennes sont vides. Alors, dans la campagne des régionales, il ne faudra pas se laisser faire, il faudra bien dire la vérité, mettre en valeur, non seulement les actions accomplies, les chemins parcourus, la qualité de la gestion, mais surtout la mettre bien en comparaison avec la façon dont aujourd’hui l’Etat est géré.

Je voudrais, chers amis, mes chers camarades, vous dire à partir de cet  exercice local qui est finalement l’essence même de la politique, surtout lorsqu’il a un lien avec la dimension nationale et internationale, et aujourd’hui aucun problème ne peut se résoudre si on ne le suit pas dans une dimension internationale et planétaire, et c’est bien ce nouveau modèle de développement aujourd »hui qu’il faut imposer et inventer à l’échelle planétaire.

C’est que le leadership politique, ça consiste en trois choses. D’abord écouter pour anticiper le futur. Avoir l’audace d’inventer le présent et l’avenir et, enfin, avoir le courage et le désir de les réaliser avec des équipes soudées et au travail.

Et je voudrais, pour teminer, donner la parole à Anne Sansouki qui, je le rappelle, et ça ne se sait peut être pas, est la Président d’Honneur de l’Internationale Socialiste. Celle qui lutte pour sa liberté et  qui n’a pas revu ses enfants depuis plus de quinze ans, parcequ’elle sait que si elle sort de son pays, elle ne pourra jamais y revenir.Je voudrais penser à elle, avec vous, à ce moment précis, pour vous dire ce qu’elle écrit: la vérité, la justice, la compassion sont souvent les seules défenses contre un pouvoir impitoyable. Ce n’est pas le pouvoir qui corromp; c’est la peur de le perdre. Et nous, nous n’avons pas peur de le perdre, puisque  nous l’avons sur les territoires.Nous n’avons pas peur du tout parce que nous sommes tournés vers les Français et nous savons qu’ils nous attendent. Merci. »

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

pour segolene royal la gauche et le socialisme j’irai n’importe ou

Posté par goalexandre le 5 septembre 2009

bonsoir a toutes et a tous

c’est a nous la base militante d’agir
 

je suis goalexandre   militant socialiste   adherent  a   l’association désirs d’avenir    et  aussi espoir a gauche

je suis ce qu’on a appellé un militant a 20 euros  cela fait maintenant 3ans
 

je suis un inconditionnel  de gauche fortement persuadé que segolene royal  est  la personnalitée  a ce jour la plus apte a nous federer  a nous rassembler  nous militants de base   de la gauche humaniste  progressiste

je suis un simple militant de base  je ne cherche aucun poste  je veux juste   agir pour que  la gauche gagne  et gere la France  car j’en marre de  cette droite sarkozyste lepeniste

j’ai une forte envie  de donner de mon temps  et aller au contact sur le terrain  afin d’argumenter  et de faire adherer  a nos valeurs de gauche et a segolene royal

y a t il des militants comme moi qui aimerait partager  mon envie forte d’aller sur le terrain

un camarade du jura  parcour sa region en camionnette  qui affiche les couleurs  de segolene royal

mon idée de base  c’est cet exemple  ci dessous
http://www.dailymotion.com/video/xqe95

 

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

Didier Mludek roule pour Ségolène video exemple de militantisme

Posté par goalexandre le 5 septembre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xqe95

 

je cherche  des militants  de gauche  qui voudraient  appuyer segolene royal  en seine saint denis

a l’exemple des   c amarades  sur cette video    j’aimerais  organiser  des visites en voiture  ou camionnette

pour convaincre et faire adherer a desirs d’avenir

 

http://apps.facebook.com/daily_motion/video/xqe95_didier-mludek-roule-pour-segolene_dating

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Ségolène Présidente en 2012, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

DYONISIENS DYONISIENNES une cause juste a defendre la retraite des meres de famille

Posté par goalexandre le 31 août 2009

 

Ségolène Royal appelle à défendre la retraite des mères

http://www.dailymotion.com/video/xabo1f
Ce vendredi 28 Août 2009, Ségolène Royal a appelé Désirs d’Avenir, les militants et les français à se mobiliser très fortement pour combattre la grave mise en cause de la retraite des mères de famille.

 

segoleneroyal0062381groupavatarfull.jpg  alors  allons nous la laisser seule a combattre sarkozy et sa bande d’incompetents

alors  syndicalistes  communistes radicaux de gauches  les verst ou etes vous   c’est maintenant qu’il faut

etre unis

la retraite des meres de famille  un combat  plus que juste qui merite notre une riposte d’ampleur non???,

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaire »

Augmentation EDF FAITES CIRCULER CETTE VASTE ESBROUFFE (une de plus sous SARKOZY)

Posté par goalexandre le 19 août 2009

 


Augmentation EDF FAITES CIRCULER CETTE VASTE ESBROUFFE (une de plus sous SARKOZY)

Augmentation EDF FAITES CIRCULER CETTE VASTE ESBROUFFE (une de plus sous SARKOZY) dans Democratie 6535_118436598841_674213841_2353152_8093096_a

Sujet : EDF : les petits paient pour les gros

EDF, le mensonge de l’augmentation

Article publié le ven, 14/08/2009 – 17:56, par Martine Orange – Mediapart.fr

Avec le recul, la gaffe politique du PDG d’EDF, Pierre Gadonneix, prend sa véritable dimension: il a juste commis l’erreur de vendre la mèche à l’opinion publique. Car derrière les 1,9% de hausse de tarifs de l’électricité – une hausse raisonnable comme l’a soutenu avec aplomb la ministre des finances, Christine Lagarde –, se cache en fait une révolution tarifaire que le gouvernement n’a pas le courage politique d’assumer. En pleine crise, il met à bas une partie du système français. A la lecture de leurs prochaines factures, de nombreux ménages vont commencer à mesurer l’ampleur de la cachotterie. Pour eux, les augmentations pourraient s’élever à 6% voire 10% par an. Dans la droite ligne des 20% de hausses sur trois ans demandés par Pierre Gadonneix.

Tout s’est concocté dans la plus grande discrétion. Sans débat public, sans la moindre concertation, le gouvernement a entrepris dans le secret de ses cabinets de rebâtir tout le système tarifaire régulé de l’électricité en France. L’objectif officiel de cette refonte est de mieux prendre en compte, comme le demandait la Commission de régulation de l’énergie (CRE) les coûts réels de transport et de distribution, afin d’augmenter les tarifs et de favoriser une meilleure concurrence en France. En sous- main, il s’agit en fait de la pierre angulaire du nouveau système visant à en finir à plus ou moins brève échéance avec les tarifs régulés.

Pour comprendre l’ampleur des changements, il faut se reporter aux années précédentes. L’an dernier, trois lignes seulement avaient suffi dans le Journal officiel du 14 août 2008 pour donner les augmentations des principaux tarifs d’électricité, ceux pour les particuliers augmentant alors de 2%. Cette année, il n’y a pas moins de vingt pages dans le Journal officiel du 14 août détaillant les différents tarifs pour les particuliers, les professionnels, les entreprises, les prix outre-mer , ou les tarifs entre les heures creuses et heures pleines. Une remise à plat totale.

Il faudra du temps pour pouvoir mesurer la portée réelle des modifications apportées à un système tarifaire par nature complexe , et aujourd’hui volontairement obscurci. Des tarifications ont été supprimées, les modes de calcul pour d’autres ont été totalement révisés. Mais les changements apportés au système de base pour les particuliers donnent déjà un petit aperçu de ce qui se prépare. Ainsi le prix de l’abonnement (hors taxes) pour les plus petites installations (3 kVA) passe de 21,48 euros à 58, 42 euros, soit 172% d’augmentation. Pour EDF, ces petits compteurs coûtent cher. De plus, rappelle-t-il, ils ne représentent que 8% de l’électricité consommée.

Mais il en va de même pour les abonnements pour la puissance juste supérieure (6kVA) qui forme une bonne partie des abonnements des particuliers ne se chauffant pas à l’électricité: ils passent de 54,48 euros à 67, 47 euros, soit 24% de hausse. On est très loin de l’esprit de la charte de service public signé en 2005 entre l’Etat et EDF qui stipulait que les prix ne devaient pas dépasser l’inflation. Mais le gouvernement ne semble guère se setnir tenu par la signature de l’Etat.

Les petits consommateurs vont payer pour les gros

Dans son avis sur cette réforme tarifaire, la CRE d’ailleurs ne le cache pas. «Les tarifs bleus résidentiels de petites puissances (3 et 6 kVA) connaissent des augmentations de facture d’autant plus élevées que la consommation du site est faible(plus de 10 % sur des consommations inférieures à 1 000 kWh)», reconnaît-elle. En revanche, remarque-t-elle, «la facture baisse d’autant plus que la consommation s’élève». De fait, les abonnements de base pour des puissances élevées diminuent de 15%, quand le prix de kWh pour ces catégories augmente à peine. En clair, le gouvernement a délibérément choisi de d’imposer les plus faibles, ceux qui consommaient le moins, particuliers comme petites entreprises, au profit des plus gros, dans un calcul parfaitement cynique, au mépris de la crise.

Selon les premières estimations de la CRE, cette réforme tarifaire pour les particuliers et les toutes petites unités professionnelles devrait se traduire par une baisse allant jusqu’à 15% pour 22% des sites qui ont souscrit à de tels abonnements. Pour les 78% restants, la hausse serait de l’ordre de 2 à 15% – une grande majorité étant entre 2 et 6% –, ce qui représente un surcoût annuel de 20 à plus de 60 euros. Au total, 3 millions de sites pourraient subir des augmentations supérieures à 10% et 1,5 million au-delà de 15%.

Le même mouvement se confirme pour les tarifs industriels: les petits vont payer pour les gros, comme le confirme l’avis de la CRE. «Les baisses de facture les plus importantes sont concentrées sur les sites ayant de fortes consommations. Les hausses de facture les plus importantes concernent essentiellement les clients à faible consommation.» Manifestement, le gouvernement et en particulier le ministère de l’écologie qui a supervisé tout le processus tarifaire, n’a pas vu de contradiction entre ce dispositif et le Grenelle de l’environnement. Le thème des économies d’énergie reste pour les estrades publiques.

Mais ce n’est pas la seule aberration du système. Alors que EDF est désormais importateur net d’électricité, connaît de grandes difficultés à fournir l’ensemble du réseau en périodes de pointe en hiver, il a décidé de revoir sa politique sur les tarifs dit d’effacement (EJP). Lors de période de pointe, certains gros consommateurs acceptent de ne plus utiliser d’électricité – de s’effacer du réseau – en contrepartie, ils disposent de prix privilégiés le reste du temps. EDF semble juger aujourd’hui que ce système lui est préjudiciable: les tarifs EJP vont donc augmenter de plus de 6% afin de dissuader les nouveaux candidats. EDF explique qu’il lui fallait revoir ces tarifs qui nereflétaient pas la réalité des coûts de transport et de distribution. Mais cela ne change en rien, assure-t-il, sa politique pour les économies d’énergie.

Vers un démantèlement des tarifs régulés

Qui a imaginé ce nouveau système? Quel responsable politique l’a supervisé? Pour l’instant tout le monde se cache derrière la technicité de la question pour ne pas en revendiquer la responsabilité, en espérant que tout s’oublie. L’édifice qui se construit sous nos yeux, toutefois, est tout sauf innocent. Car c’est bien la fin des tarifs régulés qui sous-tend toute cette révision.

Il faut s’y préparer, soutient le gouvernement , en rappelant que les tarifs régulés sont prévus par la loi jusqu’en 2010. Mais contrairement à ce qu’il dit, le système régulé n’est pas interdit par la Commission européenne. L’Autorité de la concurrence le rappelle dans son avis très sévère sur la modification des tarifs. «Quinze pays de la communauté appliquaient des tarifs réglementés pour la vente de l’électricité au 1er juillet 2009», insiste-t-elle. Certains, poursuit-elle, ont annoncé des aménagements comme l’Espagne. Mais ce dernier pays a choisi de les remettre en cause pour les industriels et de le conserver pour les particuliers.

Le gouvernement français, lui, semble privilégier la voie inverse. Les modes de calcul qu’il met en place paraissent en tout cas l’indiquer. Comme le remarque l’Autorité de la concurrence, la péréquation est désormais en voie d’implosion. Edf n’a plus l’obligation de couvrir ses coûts dans son ensemble mais pour chaque catégorie tarifaire. Celles-ci sont désignées par arrêté ministériel, sans que l’on sache quels coûts lui sont rapportés. Tout est fait dans l’opacité, dépendant de l’arbitraire étatique ou de la technostructure. «Une telle solution n’est pas satisfaisante, car elle ne répond pas à l’objectif de transparence assigné au texte et prive les consommateurs de sécurité juridique», note-t-elle.

Ces remarques n’ont pas été entendues. Le gouvernement a désormais les mains libres pour organiser le marché de l’électricité comme il l’entend. Les appétits privés qui lorgnent sur la rente nucléaire que se sont constitués les Français depuis les années 1970 vont pouvoir intensifier leurs pressions. Ils ont toutes les chances d’être satisfaits.

URL source: http://www.mediapart.fr/journal/economie/140809/edf-le-mensonge-de-l-augmentation

Liens:
[1] http://www.mediapart.fr/files/jo._pdf.pdf
[2] http://www.mediapart.fr/files/09810AvisTarifsVenteElectricite1.pdf

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaire »

1...34567...10
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...