• Accueil
  • > Dossiers
  • > Saint Denis : « Ecoles en colère » « sécurité pour les enfants et les enseignants » Parents et enseignants descendent dans la rue

Saint Denis : « Ecoles en colère » « sécurité pour les enfants et les enseignants » Parents et enseignants descendent dans la rue

Samedi 16 Février, journée « école morte ». Les parents ont été appelés à ne pas mettre leurs enfants à l’école.

photo4.jpgPlusieurs écoles ont été attaquées ces derniers jours par des bandes organisées et mises à sac.

A 10heures, la grande salle de la Maternelle Saint Léger est pleine à craquer de parents et d’enseignants venus crier leur colère.

Certains tentent de théoriser. « Il faut des effectifs » Ils sont écoutés poliment et, sans doute, approuvés. Mais ce qui domine c’est l’indignation et le sentiment d’abandon. La réunion s’anime vraiment quand une enseignante raconte son expérience personnelle. Les problèmes ne datent pas d’aujourd’hui. Elle-même s’est fait agresser en sortant de l’école après son travail. Les bandits lui ont aussi volé sa voiture. Elle vient à peine de reprendre le travail. Rien n’a changé sinon en pire. Que doit-elle faire ? Racheter une voiture ? Se préparer à se faire agresser à nouveau ? Elle a une solution que beaucoup de ses collègues partagent : quitter Saint Denis.

photo7.jpgEt puis plusieurs mamans montent à la tribune et clament leur angoisse pour leurs enfants et leur sentiment d’être complètement abandonnées. Elles amènent maintenant leurs enfants à l’école la peur au ventre. Une d’entre elles lance un appel poignant au Maire de Saint Denis.

Le cortège part peu après et sillonne les rues de Saint Denis au son des sifflets, des tambourins, et du même mot d’ordre sans cesse repris « écoles en colère »

La manifestation s’arrête devant la Mairie, le Maire n’était pas là ou ne s’est pas montré.

Puis devant l’Inspection Académique, l’Inspecteur d’Académie n’était pas là ou ne s’est pas montré.

Et devant le commissariat, la Commissaire n’était pas là ou ne s’est pas montré.

photo3.jpgEntre-temps le mot d’ordre a changé, il s’agit de bien se faire comprendre, les manifestants scandent désormais « sécurité pour les enfants et les enseignants ».

Mais leur sécurité personne ne semble, pour le moment, vouloir essayer de l’assurer. Il le faudra bien pourtant si on veut que les écoles de Saint Denis, que les enfants de Saint Denis aient un Avenir.

Laisser un commentaire

 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...