Sarkozy Chanoine d’Honneur

latran.jpgJ’ai lu avec intérêt le discours du 21 décembre 2007 de Nicolas Sarkozy, chanoine d’honneur de la basilique de Saint-Jean de Latran, accessoirement président de la République Française, prononcé à l’occasion de son « intrônisation » dans la Salle de la Signature du Palais du Latran.

Depuis Henri IV, le titre chanoine d’honneur de la basilique de Saint-Jean de Latran est proposé à tous les chefs d’Etat de la France.

J’observe que Nicolas Sarkozy affirme et assume que «Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, …». Il démontre ainsi qu’il n’a aucune confiance dans l’Ecole de la République. Les valeurs républicaines lui semblent secondaires. Ses devoirs de Chanoine priment sur ses devoirs de Président. Tous les Français doivent comprendre que le « Salut » de Nicolas dépend son combat.

latran2.jpgVous trouverez ci-après quelques morceaux choisis que j’ai sélectionnés dans la dernière partie de son discours.

C’est très instructif et cela donne froid dans le dos !

je souhaiterais me tourner vers ceux d’entre vous qui sont engagés dans les congrégations, auprès de la Curie, dans le sacerdoce, l’épiscopat ou qui suivent actuellement leur formation de séminariste.

……

Sachez que nous avons au moins une chose en commun : c’est la vocation.

…..

Je comprends les sacrifices que vous faites pour répondre à votre vocation parce que moi-même je sais ceux que j’ai faits pour réaliser la mienne.

……

Votre contribution à l’action caritative, à la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine, au dialogue inter-religieux, à la formation des intelligences et des cœurs, à la réflexion éthique et philosophique, est majeure.

……

« Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. »

……

dans ce monde paradoxal, obsédé par le confort matériel tout en étant de plus en plus en quête de sens et d’identité, la France a besoin de catholiques convaincus qui ne craignent pas d’affirmer ce qu’ils sont et ce en quoi ils croient. La campagne électorale de 2007 a montré que les Français avaient envie de politique pour peu qu’on leur propose des idées, des projets, des ambitions. Ma conviction c’est qu’ils sont aussi en attente de spiritualité, de valeurs et d’espérance. Henri de Lubac, ce grand ami de Benoît XVI, écrivait  » La vie attire, comme la joie « . C’est pourquoi la France a besoin de catholiques heureux qui témoignent de leur espérance.

……

Partout où vous agirez, dans les banlieues, dans les institutions, auprès des jeunes, dans le dialogue inter-religieux, dans les universités, je vous soutiendrai. La France a besoin de votre générosité, de votre courage, de votre espérance.

Dont acte !

Laisser un commentaire

 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...