• Accueil
  • > Recherche : blog saint denis

Résultats de votre recherche

DESIR D’AVENIR SAINT DENIS AUX COTES DES TRAVAILLEURS EN LUTTE LE JEUDI 29 JANVIER 2009

Posté par goalexandre le 24 janvier 2009

banderoleprojetokdr4.jpgprojetpinsii9.jpg

Déclaration commune de propositions et revendications des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA – 5 janvier 2009

La crise économique amplifiée par la crise financière internationale touche durement une  grande partie des salariés dans leurs emplois et leurs revenus. C’est pourquoi, les organisations syndicales appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier 2009 : elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations.

                                  NOUS  APPELLONS A  MANIFESTER  LE JEUDI

                                 29 JANVIER  2009

                                                    RDV A

 

                                              14H00  PLACE DE LA BASTILLE  a paris

Déclaration commune de propositions et revendications des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA – 5 janvier 2009

La crise économique amplifiée par la crise financière internationale touche durement une  grande partie des salariés dans leurs emplois et leurs revenus. C’est pourquoi, les organisations syndicales appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier 2009 : elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations.

 

Déclaration commune de propositions et revendications des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA – 5 janvier 2009

La crise économique amplifiée par la crise financière internationale touche durement une  grande partie des salariés dans leurs emplois et leurs revenus. C’est pourquoi, les organisations syndicales appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et les retraités, à une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 29 janvier 2009 : elle donnera lieu dans tout le pays à des grèves et des manifestations.

DESIR D'AVENIR  SAINT DENIS  AUX COTES DES TRAVAILLEURS EN LUTTE LE JEUDI 29 JANVIER 2009 dans Democratie shim

refuse

JEUDI 29 JANVIER 2009

Grève

interprofessionnelle

et manifestations

http://www.force-ouvriere.fr

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Intelligences collectives socialistes, Local, Politique, Société | Pas de Commentaires »

Et si on défendait la télé publique… avec des images ? video a voir

Posté par goalexandre le 24 janvier 2009

livresmiseresarkozysmebig1.jpgbonsoir 

 

la mainmise des umpistes sur les medias et la television   video  a  voir

 

http://www.dailymotion.com/video/k1UNzDdRxq3zJsLEwV

 LA TELE APPARTIENT A CEUX QUI  LA PAIENT

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, Sarkozy un an de folie, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

LA REGION PRESIDE PAR UNE FEMME SOCIALISTE AUX IDEES INNOVANTES DE GAUCHE EN AVANT SEGOLENE ROYAL POUR LA FRANCE

Posté par goalexandre le 24 janvier 2009

20825uneroyalcherche1.jpg

                Chères amies, chers amis,

Aujourd’hui, j’ai présidé, à la Maison de la région Poitou-Charentes, une conférence sociale réunissant les entreprises et les salariés (et leurs organisations syndicales et professionnelles), ainsi que les acteurs de l’économie sociale et des représentants des comités d’entreprises.

Nous avons adopté un plan d’actions dans le cadre de cinq priorités (pour consulter le détail, rendez-vous sur le site de la Région) :

  • Soutien à l’activité économique avec 83 millions d’euros d’investissement en Région et 50 millions pour le financement des entreprises ;
  • Création de 4 700 stages de formation et la création de 300 emplois pour ceux qui en ont le plus besoin ;
  • Mise en place d’aides à la mise en œuvre de véhicules à un euro par jour pour les salariés d’entreprises volontaires de la région, ainsi que pour les stagiaires de la formation professionnelle, avec 2 000 premiers bénéficiaires dès 2009 ;
  • Renforcement du dialogue social par une aide aux comités d’entreprise des sites industriels en difficulté économique et la création de comité de bassins d’emplois ;
  • Soutien aux filières qui innovent et s’engagent dans le développement de la croissance verte pour créer les emplois de demain (filière bois, filière sur l’énergie renouvelable avec le plan photovoltaïque, la filière de l’agriculture biologique, l’écotourisme).


Dès demain, j’irai sur le terrain constater la bonne mise en œuvre de ces efforts de la Région en faveur de l’emploi, en me rendant à Parthenay dans les Deux-Sèvres. Après une rencontre avec les petits producteurs agricoles sur le marché, je rendrai visite à des créateurs d’entreprises grâce aux Bourses régionales Désir d’entreprendre.

Dans le même esprit, je présiderai lundi la Commission permanente du Conseil Régional qui sera consacrée au développement de l’apprentissage, à la création du service public régional de la formation professionnelle et à la mise en œuvre de l’ambitieux plan régional de développement du photovoltaïque.

Cet engagement de la puissance publique au niveau régional est indispensable mais ne suffit pas. La crise économique et financière que nous traversons nécessite une réflexion globale sur le système capitaliste tel qu’il fonctionne – ou plutôt dysfonctionne.

C’est le sens du déplacement d’étude à Belém au Brésil que je vais effectuer de mercredi à lundi pour participer au Forum social mondial, à l’invitation du Recteur de l’Université de Belém (ce déplacement est financé sur fonds privés et personnels, c’est-à-dire ni par la région Poitou-Charentes ni par Désirs d’avenir).

Depuis le premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001, la réflexion sur un autre monde possible est impérative. J’ai d’ailleurs accueilli dans ma Région, à deux reprises, les universités d’été d’Attac parce que je crois salutaires ces débats et ces échanges dont les militants altermondialistes ont pris l’initiative contre la pensée dominante il y a une dizaine d’années et aujourd’hui en déroute.

J’ai toujours été et je suis plus que jamais convaincue qu’on ne peut pas rebâtir une proposition alternative et crédible aux désordres actuels du monde sans être à l’écoute de tous ceux, sans exception, et en particulier des militants, des associations, des citoyens qui s’engagent sur le terrain, qui résistent à la folle logique du profit à tout prix, qui inventent d’autres façons de poser les bonnes questions et d’autres façons de faire.

La 8ème édition du Forum Social qui se tient à Belém revêt une importance particulière, non seulement parce cette grande rencontre revient dans le pays fondateur qui lui donna son impulsion originelle, mais également parce que l’état du monde (en proie à une crise financière, économique, sociale, écologique, politique, morale…) témoigne dramatiquement de l’échec des politiques ultra-libérales et de l’idéologie qui fut celle de la révolution conservatrice dont on voit aujourd’hui les dégâts planétaires.




Ségolène Royal

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

Le voyage de Ségolène Royal à Washington pour l’investiture de Barack Obama

Posté par jeanluke le 23 janvier 2009

entete2.jpg

 

Chères amies, chers amis, Je pars aujourd’hui à Washington, où je resterai jusqu’au 21 janvier.
Je me rends dans la capitale américaine, entre autres pour assister à l’investiture de Barack Obama. L’Inaugural Address d’un président des États-Unis, plus encore que le discours délivré à l’annonce de sa victoire, est le moment où il définit la signification de son élection. Mesurer la portée de cet évènement est essentiel à qui veut comprendre les Etats-Unis d’aujourd’hui, la situation mondiale et, comme en miroir, notre rôle, à nous Français et Européens.

Il ne suffit pas de dire que, par la couleur de sa peau, Barack Obama symbolise la réconciliation « raciale. » Il s’agit plutôt de comprendre pourquoi la réconciliation des États-Unis avec eux-mêmes a toujours dû passer par la réconciliation entre les différentes communautés, depuis le « péché originel » de l’esclavage. Cette réconciliation est déjà en marche. Par un recours constant à la démocratie participative, Barack Obama est parvenu à toucher tous les Américains, par delà leurs appartenances raciales, sociales ou religieuses. Il a ainsi contribué à vivifier une démocratie américaine pervertie par la collusion entre intérêts économiques et politiques que l’administration Bush entretenait sciemment.

Cette réconciliation a aussi des prolongements politiques et économiques, déterminants dans le contexte actuel de crise. Barack Obama a redonné au pouvoir politique une légitimité qui, de Reagan à Bush, lui avait été trop souvent déniée. Il pourra ainsi s’appuyer sur l’État central pour relancer et réguler l’économie américaine. Certes, il y a du Lincoln et du Martin Luther King dans Obama, mais encore du Franklin Roosevelt.Sur le plan international, son élection a levé un verrou et, dans une certaine mesure, élargi l’univers des possibles. Elle rend enfin envisageable l’idée d’une réconciliation des Etats-Unis avec le monde et ouvre ainsi la voie à une résolution commune des grands défis de notre temps. Crise économique et sociale planétaire, crise environnementale qui menace la survie même du genre humain, crise énergétique, crise des matières premières, crise alimentaire, crise militaire au Moyen-Orient : rarement plus qu’en ce début de 21e siècle, l’humanité n’a pris conscience d’habiter le même monde, et rarement la nécessité de son unification ne s’est faite sentir avec autant d’urgence.

Comme je l’écris dans Si la gauche veut des idées, la « mondialisation » est contradictoire : entre une interdépendance économique et financière d’un côté et une intégration politique inexistante de l’autre. La question de ce siècle est donc celle de la cohérence à inventer entre mondialisation économique et nécessaire mondialisation politique. Pour la France et l’Europe, la question se décline : quelle serait leur place dans cette mondialisation politique ? Une chose est certaine : les Etats-Unis ne pourront agir seuls.Pour l’Europe, je tire une recommandation : engager une nouvelle étape de notre intégration, pour qu’un jour nous puissions parler au reste du monde d’une seule voix, plutôt que de dialoguer de manière dispersée avec des partenaires différents, comme nous le faisons encore trop fréquemment.

Pour la France, j’en tire deux perspectives. D’une part, reprendre l’initiative de l’intégration européenne. D’autre part, diversifier nos amitiés. Nous devons ouvrir un dialogue constructif avec l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde, la Chine, le Moyen-Orient. En me rendant au Chili, au Proche-Orient et en Chine pendant la campagne présidentielle, en me rendant depuis en Argentine, en Inde et au Maroc, j’ai tenté, à ma mesure, de montrer cette préoccupation. 




L’investiture de Barack Obama sera l’occasion, pour moi, de me rendre dans les différents lieux de Washington symboliques de l’histoire politique américaine. Je serai accompagnée par M. Christian Monjou, spécialiste de l’histoire des Etats-Unis et des relations franco-américaines.
Ainsi, je compte visiter : Le Lincoln Memorial

Abraham Lincoln, l’homme de la Proclamation d’émancipation des esclaves noirs (1863), garant de l’unité américaine pendant la Guerre de sécession, est une des figures historiques dont se réclame Barack Obama. Le mémorial qui lui est dédié est un lieu particulièrement symbolique : Martin Luther King, autre inspirateur du nouveau Président, y prononça son célèbre discours « I have a dream » (1963). Un concert s’y tiendra à l’occasion des cérémonies d’investiture, autour du thème de l’unité (« We are one »). Franklin Delano Roosevelt Memorial

« FDR » est l’homme du New Deal et de la lutte contre la Grande dépression qui suivit la Crise de 1929. Un message politique : la réaffirmation du rôle de l’Etat pour assurer la prospérité économique des Etats-Unis. Une actualité immense… Smithsonian American Art Museum

L’identité politique américaine et ses mythes fondateurs à travers les tableaux du Musée d’art américain : Indian Gallery (George Catlin), Cape Cod Morning (Edward Hopper)… Résidence de Georges Washington à Mont VernonPremier Président des Etats-Unis, Washington est un des Pères fondateurs de la nation américaine. Sa résidence abrite encore aujourd’hui les clés de la Bastille, symbole de l’ancienneté des liens entre la France et son pays. 




Au cours du déplacement, j’aurai également des contacts destinés à évoquer la situation économique et sociale. Des entretiens avec des experts ayant travaillé sur la relance de l’économie américaine sont notamment organisés par M. Philippe Aghion, professeur d’Economie à l’Université Harvard. Je rencontrerai par ailleurs des chefs d’entreprise français installés aux Etats-Unis. Les rencontres suivantes sont prévues :

Entretien avec le Président du German Marshall Fund (GMF)

Le GMF est un des grands think tanks américains. Promoteur d’une meilleure coopération et d’une plus grande compréhension entre les Etats-Unis et l’Europe. Un pont entre nos deux continents.


Participation à la journée Matin Luther King, dédiée au bénévolat

Washington est l’une des villes américaines où les inégalités sociales sont les plus criantes. Il sera particulièrement utile de voir comment travaillent les associations et les acteurs sociaux dans les quartiers déshérités de la capitale. Seront organisées : •    Une rencontre avec une association de quartier (Bibliothèque Martin Luther King), à l’occasion d’une distribution d’aide alimentaire à laquelle participera le Maire de Washington, M. Adrian Fenty. •    Une réunion de travail avec quatre associations investies dans l’animation sociale et l’« organisation de communautés » (community organizing). Inspirée de l’action et de la méthode de Saul Alinsky, cette forme d’intervention sociale vise à renforcer la capacité des habitants de quartiers populaires à agir sur leur vie et redevenir maître de leur destin.  Elle a profondément influencé Barack Obama, qui fut lui-même community organizer dans un quartier noir de Chicago et Hillary Clinton, qui rédigea un mémoire sur les travaux d’Alinsky.


Amicalement,

signaturesegolene.jpg

Publié dans | Commentaires fermés

20 Janvier l’investiture de Barack Obama, lettre de Ségolène Royal

Posté par jeanluke le 23 janvier 2009

entete2.jpg

Chères amies, chers amis, Mardi 20 janvier, Washington, au café Millot, Dermon AvenueDepuis ce café très proche des cérémonies, je vous envoie cette lettre.

Dès cinq heures du matin dans un froid glacial, des centaines de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants de tous âges, de toutes les couleurs et de toutes conditions – ce que Barack Obama a appelé le « patchwork of our heritage » – ont convergé vers le Mall pour vivre ce moment historique. Comme s’ils voulaient s’assurer que tout cela était bien vrai !Et c’est sans compter les milliards d’autres qui, à travers les écrans de télévision du monde entier, et je pense en particulier au continent africain, avaient au même moment les yeux rivés sur cette façade ouest du Capitole.

La cérémonie d’investiture a eu beaucoup d’allure. Barack Obama est sans conteste très charismatique et il se dégageait de cette immense foule, joyeuse et pleine d’espoir, une véritable force démocratique. Que retenir du discours de Barack Obama ?

Vous le lirez en entier, mais voici les idées et les citations qui m’ont marquée : 

  • Tout d’abord un diagnostic sans concession sur la crise économique et sur la violence du monde, qui sont « la conséquence de la cupidité et de l’irresponsabilité de certains, mais aussi de notre échec collectif à faire des choix difficiles et à préparer la nation à une nouvelle ère. » 
  • L’Amérique est une nation d’immigrants « qui ont pris des risques » – des hommes et des femmes anonymes -, « qui ont souffert de la morsure du fouet. » Concorde, Gettysburg, Normandy, Khe Sahn sont les quatre batailles auxquelles Barack Obama a fait ensuite référence pour mobiliser les énergies de la nation. 
  • La démocratie fait chaque citoyen, qui, par son action, doit accompagner la prise de responsabilité de l’Etat.  Il y aura une transparence absolue de tous les systèmes d’aides. 
  • « Cette crise nous a rappelé que sans surveillance le marché peut devenir incontrôlable, et qu’une nation ne peut prospérer longtemps si elle ne favorise que les plus nantis. » Il faut donner à chacun l’occasion de réussir sa vie. Ce n’est pas de la charité. 
  • La sécurité de ne peut pas se faire aux dépens des libertés. 
  • « Nous sommes réunis car nous avons préféré l’espoir à la peur. » 
  • L’Amérique a vocation à dialoguer avec le monde entier. C’est parce que les Américains ont connu la ségrégation qu’ils sont conscients de la nécessité de parler à leurs anciens adversaires. 
  • « Le monde a changé et nous devons évoluer avec lui. » Mais nous devons le faire, a-t-il ajouté, « avec nos valeurs de toujours ». 
  • « Ce qui nous est demandé maintenant, c’est une nouvelle ère de responsabilité » (« the new area of responsability »). 
  • « C’est le prix, et la promesse, de la citoyenneté (…) C’est la raison pour laquelle un homme dont le père, il y a moins de 60 ans, n’aurait peut-être pas pu être servi dans un restaurant de quartier, peut maintenant se tenir devant vous pour prêter le serment le plus sacré. »  


Ce discours a duré vingt minutes. La foule était saisie par ces paroles, par cet appel constant à chacun pour qu’il se mette en mouvement, par la force du symbole et la volonté politique.
Des centaines de personnes se sont ensuite déplacé paisiblement du Mall vers Constitution Avenue pour assister au défilé qui montrait si bien la diversité de l’Amérique.Tout-à-l’heure, nous sommes passés devant une maison sur laquelle est affichée en grandes lettres : « 20 janvier 2009 : la fin d’une erreur ».

Cordialement,

signaturesegolene.jpg

Publié dans | Commentaires fermés

21 Janvier: A propos d’une similitude Lettre de Ségolène Royal

Posté par jeanluke le 23 janvier 2009

entete2.jpg 

Chères amies, chers amis, 

Je viens de prendre connaissance des commentaires moqueurs sur les radios, ce matin, au sujet d’une de mes déclarations sur la campagne de Barack Obama, que j’aurais « inspirée ».

Je comprends que cette phrase ait pu surprendre ceux qui, à distance, n’avaient ni le son ni l’image : « Son ego est devenu totalement démesuré ! », se sont-il dit…

Alors, quelques précisions pour les rassurer.
Après une conférence de presse centrée sur le moment historique que nous vivions, moment auquel je participe au milieu du peuple américain, en toute humilité et sans protocole, c’est à une question amicalement provocatrice d’un des journalistes que j’ai répondu de façon humoristique ! Intention bien comprise par l’AFP, comme on peut le voir sur la vidéo de l’interview et comme en atteste la dépêche*.

Sur la campagne et l’utilisation d’Internet, c’est sans doute nous qui aurons à nous inspirer de Barack Obama, et peut-être même, ici ou là, à le « copier ».

La force de l’événement vécu ici et dans le monde m’a impressionnée… mais pas au point de perdre la lucidité !

Il y a bien d’autres événements majeurs à vivre… Comme, par exemple, cette interview très symbolique de Colin Powell sur CNN et je voudrais vous en dire quelques mots. Car elle est révélatrice du nouveau climat politique américain.

Dans cette interview, Colin Powell, ancien chef d’état-major interarmées et ancien secrétaire d’Etat de George W. Bush, a répondu sans détour sur la question de la perte de leadership moral des Etats-Unis, conséquence de la politique étrangère menée après 2001 (souvent contre l’avis de Colin Powell lui-même).

Il a reconnu dans une interview très forte, et avec beaucoup de calme que nombre de décisions de l’administration Bush avaient miné la position des Etats-Unis et décrédibilisé leur parole et leur influence dans le monde : l’invasion de l’Irak, les entraves aux droits de l’Homme à Guantanamo ou Abou Ghraib, les enlèvements secrets de personnes suspectées de terrorisme, leur internement secret et leurs tortures dans des prisons hors du territoire américain.
 
Il a salué la phrase du nouveau président Barack Obama selon laquelle « la sécurité de la nation ne pouvait pas être assurée aux dépends des libertés. »

Il a beaucoup insisté sur l’influence positive du trajet personnel de Barack Obama sur la jeunesse noire en particulier.

Dans un troisième temps, il a salué l’invitation lancée à John McCain de dîner avec les Obama la veille de l’investiture. Il a salué l’élégance du geste et de la réponse du challenger battu.

Colin Powell y a vu le signe de ce bipartisme dont l’Amérique et son président auront tant besoin pour vaincre la crise, intérieure et extérieure. D’ailleurs, les décisions que Barack Obama a prises dès aujourd’hui en sont le signe. D’une part, l’arrêt immédiat des interrogatoires musclés à Guantanamo. D’autre part, il a réuni les chefs d’état-major pour parler de l’Irak et de l’Afghanistan. Enfin, il a réuni ses conseils économiques pour continuer la mise au point, par le dialogue avec le Congrès, du plan de lutte contre la crise économique et financière.

J’observe que la crise est venue des Etats-Unis et de leur système de surendettement des ménages destiné à compenser les bas salaires.

Espérons que ce changement de politique américaine permettra l’émergence d’une gouvernance mondiale avec des règles où la finance sera au service de l’économie et l’économie au service de l’humain. 

Cordialement,

signaturesegolene.jpg

Publié dans | Pas de Commentaires »

22 Janvier les débuts de l’ére Obama Lettre de Ségolène Royal

Posté par jeanluke le 23 janvier 2009

entete2.jpg 

Chères amies, chers amis, Mon voyage en Amérique s’est achevé aujourd’hui. Une nouvelle ère a débuté, le changement est en marche. Barack Obama a pris une décision symbolique, la première : comme il l’avait promis, la prison de Guantanamo sera fermée d’ici un an. L’Amérique est fière à nouveau, fière du visage qu’elle offre au monde.

En quittant Washington, en dialoguant à l’aéroport avec des Américains, je sens une confiance nouvelle, dénuée d’arrogance. Je mesure la force tranquille que donne la volonté de renouer avec un destin collectif. Un pays divisé est un pays affaibli, nerveux, aux aguets, perméable aux tentations violentes. Un pays uni est fort, capable de surmonter les épreuves sans chercher à en imposer aux autres.

Les réunions de travail que j’ai eues mercredi m’ont confirmé la volonté de changement et de résultats des nouvelles équipes en place. Au Sénat, je me suis entretenu avec Amy Klobuchar, une jeune sénatrice du Minnesota, étoile montante du Parti démocrate et spécialiste des questions environnementales. Signe encourageant, elle souhaite qu’à Copenhague l’année prochaine, un accord soit enfin signé par tous les grands pays émetteurs de gaz à effet de serre, au premier rang desquels les Etats-Unis et la Chine.

Elle s’est montrée par ailleurs confiante sur les chances de bonne entente et de coopération entre la Maison blanche et le Sénat, tout accord international de cette envergure devant être ratifié par la « Chambre des Etats ». Le fait que Barack Obama et Joe Biden en soient issus (pour la première fois depuis l’époque Kennedy/Johnson) explique cet optimisme.

Nous avons évoqué les réticences de l’industrie automobile américaine à changer ses habitudes. La demande  a évolué, les familles durement touchées par la crise préfèrent désormais des voitures plus économes en carburant. Mais l’offre américaine n’a pas su s’adapter,  avec pour conséquence la crise majeure que traversent des géants comme General Motors.

Pour toutes les entreprises automobiles qui cherchent à modifier leurs gammes de voitures en faveur de plus petites cylindrées, Amy Klobuchar propose de mettre en place, à titre transitoire, des compensations financières. Idée pertinente  à étudier  : la relance de l’économie et l’avènement d’un nouveau modèle de développement respectueux de l’environnement sont plus que jamais liés.

Au Congrès, j’ai eu également une réunion avec James Oberstar, président de la Commission des Transports à la Chambre des Représentants. Personnage très chaleureux, James Oberstar est par ailleurs francophile. Il m’a remis en détail la partie « investissement » du plan de relance, Etat par Etat, dépense par dépense.

Le montant global du plan Obama est de 800 milliards de dollars sur deux ans, soit 3% du PIB chaque année. Le stimulus sur l’économie américaine est considérable, grâce notamment à un crédit d’impôt de 1000 dollars par an qui touchera 150 millions d’Américains. 85 milliards de dollars concernent les seuls investissements en infrastructures, avec un volet environnemental important : 

  • 30,25 milliards pour les autoroutes et les ponts (l’engorgement du trafic conduisant à une hausse très importante de la quantité d’essence consommée) ; 
  • 12 pour les transports en commun ;  
  • 5 pour les voies ferroviaires ; 
  • 5,25 pour l’aviation ;  
  • 14,275 pour les infrastructures vertes (assainissement de l’eau par exemple) ; 
  • 7 pour l’ingénierie des corps d’armée américaine ; 
  • 10 milliards pour les constructions fédérales ; 
  • 400 millions consacrés à l’administration du développement économique ; 
  • 734 millions pour les gardes-côtes ; 
  • 55 millions pour l’administration maritime ; 
  • 45 millions pour le Saint-Laurent.  

C’est donc un programme de modernisation sans précédent depuis le New Deal de Roosevelt en 1932 qui sera adopté dans les prochains jours. Peut-être pourra-t-il servir à acheter les TGV qui font si cruellement défaut aux Etats-Unis ! James Obestar soulignant le besoin d’équipements en trains à grande vitesse, je lui ai en tout cas suggéré d’acheter la technologie française développée par Alstom ! A la FED, la banque centrale américaine, j’ai eu un entretien avec le Gouverneur Warsh, un des quatre membres du Board. Entretien d’une grande franchise, révélateur d’un changement d’état d’esprit. Interrogé sur l’origine de la crise financière, le gouverneur a eu des mots durs à l’égard des institutions chargées de la régulation financière, parlant même de « paresse »  et de « complaisance ».  Lucidité salutaire, qui devrait rendre possible de nouvelles pratiques. 




La journée de mercredi, consacrée aux problèmes financiers, économiques et environnementaux s’est achevée par un déplacement au Lincoln Memorial. Pour Barack Obama, Abraham Lincoln est le président capital de l’histoire américaine : c’est lui qui a eu le courage d’abolir l’esclavage le 1er janvier 1863 ; lui aussi qui a eu la force d’âme de prôner sans relâche l’unité de la nation.
Au centre de ce lieu de mémoire trône la statue majestueuse de Lincoln, devant laquelle Martin Luther King prononça en 1963 son célèbre « I have a dream ». Et à côté, gravée dans le marbre, l’adresse qu’il prononça à Gettysburg, avec cette formule lapidaire qui offre la plus belle définition de la démocratie : « Un gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ».

Amicalement,

signaturesegolene.jpg

Publié dans | Pas de Commentaires »

PEUPLE DE FRANCE OUVRIERS EMPLOYES TECHNICIENS CADRES INGENIEURS ALLONS NOUS LAIISSER EMPRISONNER NOS JEUNES PARCQUE ILS MANIFSTENT ???

Posté par goalexandre le 21 janvier 2009

2008repression1.jpgoriginal8310demisarkobusch.jpg

 DERRIERE TOUT CA IL YA  SARKOZY  

Y A PLUS BUCHS  IL NE POURRA PLUS  SE METTRE EN AVANT

Bonsoir a tous et a toutes

PEUPLE DE FRANCE  TOI  QUI  A TOUJOURS MANIFESTE POUR TES DROITS  GRACE AUXQUELS

NOUS SOMMES UN DES PAYS  LES PLUS HUMANISTES DU MONDE LE PAYS DES DROITS DE L’HOMME  

RESTERIONS NOUS INSENSIBLES   A CETTE MAINMISE  SUR TOUS LES CONTRE POUVOIRS  ALLONS NOUS LAISSER BAILLONNER ?????

 

 SOURCE LIBERATION.FR

Manifs: «On réprime ceux qui ont le culot de s’exprimer»

Reportage

Six jeunes comparaissent ce lundi pour des heurts avec la police lors de la manifestation de solidarité avec la jeunesse grecque le 12 décembre 2008. Le verdict est attendu tard dans la soirée.

FLORIANE ANDREY

2008repression1.jpg

 

Des associations, des syndicats et des partis de gauches soutiennent les six jeunes arrêtés lors de la manifestation de solidarité avec la jeunesse grecque le 12 décembre. (Photo Floriane Andrey)

  • Blogguer cet article
  • -->

Le procureur a requis de 80 à 100 heures de travaux d’intérêt général pour quatre des jeunes poursuivis pour «violence sur dépositaire de l’autorité publique», «dégradations» et refus de prélèvement ADN lors de la manifestation de solidarité avec la jeunesse grecque le 12 décembre. Entre un et deux mois de prison avec sursis ont été demandés pour les deux autres, Kevin et Grégory. Le verdict est attendu tard dans la soirée. Plus tôt dans l’après-midi, un rassemblement de soutien a eu lieu place Saint-Michel.

«Nous sommes dans un climat général d’attaques contre le mouvement social», s’exclame Ian Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris. Cet élu fait partie des dizaines de personnes réunies ce lundi place Saint-Michel à Paris pour soutenir les six jeunes poursuivis pour des heurts avec la police lors d’une manifestation de solidarité avec la jeunesse grecque le 12 décembre. Leur procès débute à quelques pas de là, au Palais de justice.

«Une atteinte au droit de manifester»

«On sent que dans cette affaire, on a à faire à des interpellations pour l’exemple», ajoute-t-il. Des associations, des syndicats et des partis de gauche veulent dénoncer «une atteinte au droit de manifester». «C’est inadmissible d’interpeller et de menacer ces jeunes sous prétexte que la manifestation est interdite», affirme Pierre Royan de Lutte ouvrière.

Dany Queron était présent à la manifestation. Il craint que bientôt en France «on ne puisse plus manifester». «On reproche à ces jeunes des faits mineurs. Le tag sur le bouclier de police c’était plutôt bon enfant. On réprime toujours ceux qui ont le culot de s’exprimer», s’agace-t-il.

Le 12 décembre, le rassemblement prévu devant l’ambassade de Grèce à Paris dévie sur les Champs-Elysées suite à «des provocations de la police» selon Laurent, membre de l’association Marxistes unitaires.

«Ce ne sont pas des casseurs»

Six personnes sont arrêtées et accusées de «violence sur dépositaire de l’autorité publique», «dégradations» et refus de prélèvement ADN. Pourtant de nombreuse personnes présentes près du Palais de justice clament que «ces actes ne sont pas vérifiés, ils ont pris ces jeunes au hasard, si des fois on pouvait cogner sur la jeunesse qui manifeste», dénonce Pierre Royan.

Sur la place Saint-Michel, les personnes dénoncent aussi la démesure de la peine encourue. Cinq ans de prison et 15.000 euros d’amende pour ces six jeunes gens âgés de 19 à 24 ans. «Ce sont des jeunes de bonne volonté qui n’ont rien fait de grave», selon Nikos Graikos, membre du Conseil de la communauté hélennique de Paris.

Au Palais de justice, une vingtaine de personnes attendent devant la porte de la 23e chambre correctionnelle où le procès doit avoir lieu. «Seules les familles ont pu rentrer, la salle est trop petite», se désole Ghilava Feizyzadeh, coordinatrice locale de la Jeunesse communiste à Champigny. Pour cette jeune femme, anxieuse à l’idée que ces jeunes soient condamnés à de la prison ferme, «on va juger des casseurs alors qu’ils s’agit juste d’arrestations arbitraires».

 

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, Politique, Société | Pas de Commentaires »

Royal salue « le message universel d’Obama »

Posté par goalexandre le 20 janvier 2009

fordblanquefort2viveda.jpgbonsoir amis et peuple de gauche

 

20 janvier 2009 – 17h50

Royal salue Etats-Unis : Royal salue « le message universel d’Obama »

L’ancienne candidate PS réagit depuis Washington à la cérémonie d’investiture de Barack Obama.
LCI.fr

 http://tf1.lci.fr/infos/france/politique/0,,4233041,00-sego-a-washington-.html

ce site soutient segolene royal   et sourtout  ses idées    debat participatifs jurys citoyens  6eme republique  etc etc   voir le pacte presidentiel  avec des idées   encore  d’actualitée   tellement son programme  etait  fort

 j’aimerais avoir votre avis  de peuple de gauche  sur l’utilitée de ce voyage  pensez vous que segolene a eu raison d’y aller  , aprés une crise financiere  venant d’amerique  pensez vous que   Obama  va faire bouger les choses   dans le monde .

 quand a moi  je lui garde toute mon estime a segolene    je suis pour l’amitiée entre tous les peuples   mais je suis septique  quand a la suite  je crains qu’obama  ne   se preoccupe d’abord des siens  ce qui est normal

 segolene a dit aussi   « il faut diversifier nos amitiées »   et la  je la retrouve   car  l’hegemonie capitaliste  americaine  sur le monde    c’est pas juste    et il faudra  trouver une solution au capitalisme sauvage

   d’autres peuples meritent notre  consideration et totale amitiée

les chinois, les africains, les indonisiens,  les slaves  les russes etc etc

 dommage que segolene  ne soit pas là au rendez vous avec l’histoire  

 OBAMA EN AMERIQUE ET SEGOLENE ROYAL EN FRANCE

MAIS  J’Y CROIS ET NOUS A DESIR D’AVENIR NOUS Y CROYONS

 VIVE LA GAUCHE HUMANISTE ?VIVE LE SOCIALISME   ET VIVE SEGOLENE ROYAL

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

segolene royal dans l’amerique d’obama video

Posté par goalexandre le 20 janvier 2009

3208139429e451bc2ac1b.jpg

voir la video ci dessous

 http://fr.news.yahoo.com/2/20090119/video/vwl-obama-royal-retrouve-beaucoup-de-ses-acb3f14.html

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

1...1011121314...38
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...