• Accueil
  • > Recherche : marie du port

Résultats de votre recherche

Chère citoyenne, cher citoyen de Saint-Denis, le choix du candidate/candidat aux primaires c’est à vous de decider

Posté par goalexandre le 7 septembre 2011

bannerblogsr2012.png

logosegoleneroyal2012.bmp

 

Chère citoyenne, cher citoyen de Saint-Denis,

Vous avez la possibilité de choisir le candidat ou la candidate de gauche pour gagner l’élection présidentielle au printemps prochain face à Nicolas Sarkosy. Nous soutenons Ségolène Royal.

C »est une femme honnête, courageuse et intègre qui dit ce qu’elle fait et fait ce qu’elle dit, malgré une volonté médiatique orchestrée par les amis de Mr Sarkosy qui dirigent la plupart des organes de presse et des instituts de sondages de notre pays.

Ils voudraient faire croire qu’elle n’est pas candidate et qu’elle n’existe plus.

Nous organisons quotidiennement des porte à porte pour venir à votre rencontre. Nous viendrons dans votre immeuble.Si vous souhaitez nous contacter, participer à nos rencontres avec les citoyens de notre ville, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Marie- Hélène Laurent 06 76 77 57 74

Alexandre Gomes       06 63 83 89 96

 

N’oubliez pas  samedi   10 septembre 2011

 

afficheroyalmotreuil.jpg

 

Publié dans conseil municipal, Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaires »

Désirs d’Avenir 93 Seine-Saint-Denis Coordination départementale de soutien à Ségolène Royal

Posté par goalexandre le 19 décembre 2010

 

 

Désirs d’Avenir 93                        
Seine-Saint-Denis

Coordination départementale de soutien à Ségolène Royal

//

Jeudi 19 février 2009

 

 

1 2 3

 

 

Jeudi 19 février 2009 4 19 /02 /2009 21:27

 

Comités locaux et blogs de Seine-Saint-Denis

 

Coordination 93    ……………………………………………………………………………………….;

Aubervilliers              Fred Marival, Sophia Chibah, Nourredine Kaddouri - segauber93@gmail.com
Aulnay sous Bois       Pascal Peenaert - pascal.peenaert@wanadoo.fr
Bagnolet                    Elodie Demorand - edemorand@wanadoo.fr
Drancy                       Hamimi Chibane  - chibanehamimi@yahoo.fr

Le Pré Saint-Gervais   >     Le Pré pour Ségolène
http://leprepoursegolene.aliceblogs.fr/blog

L’Ile-Saint-Denis        Serge Simenon -  simenon.serge@neuf.fr

Livry-Gargan              >
     Désirs d’Avenir de Livry-Gargan
http://desirsdavenir.livry-gargan.over-blog.com/  J-C Le - dalivry@hotmail.fr

Montreuil                   Henri Golzer - hg@noos.fr
Neuilly sur Marne      Dana Shishmanian - dshishma@wanadoo.fr
Noisy le Grand          Jacques Cardot - jacques.cardot@wanadoo.fr
Noisy le Sec              Philippe De Visscher - phdevisscher@wanadoo.fr
Pavillons-Sous-Bois   Daniel Libbrecht - dlibbrecht@wanadoo.fr
Pantin                        Alain Rolla - desirsdavenir.93@gmail.com
Pierrefitte-Sur-Seine  Frédéric Boller - frederic.boller@mae.u-paris10.fr
Rosny-Sous-Bois        Christian Michel - christian.g.f.michel@wanadoo.fr

Saint-Denis               >     Saint-Denis d’Avenir
http://saintdenisdavenir.unblog.fr/          alexandre gomes  gomealex@hotmail.fr

                                                         Jean-Luc Laurent - jean-luc.laurent.9@orange.fr

Saint Ouen                  Elisabeth Auerbacher - babetune@wanadoo.fr
Sevran                        Yolande Pavan - yolande.pavan@free.fr
Stains                          Claudine Burette - burette.claudine@orange.fr
Villemomble                Marie-Françoise Gazet - mfgazet@cegetel.net
Villetaneuse                Dieunor Excellent, Gilles Wackernie - dieunor.excellent@orange.fr

>>> Congrès Utile et Serein.com

Par Désirs d’Avenir 93 - Publié dans : Articles Désirs d’Avenir 93 - Communauté : Soutiens à Ségolène Royal
Ecrire un commentaire 1 - Voir le commentaire - Voir les 1 commentaires // - Partager    

 

 

Vendredi 7 novembre 2008 5 07 /11 /2008 21:05

 

Résultat du vote des motions le 06/11 en Seine-Saint-Denis

 

Résultat du vote des motions le 06/11 en Seine-Saint-Denis :

Inscrits   :  3778
Votants  :  2271

Motion A :    620  (27,3%)  -  Clarté, courage, créativité (Bertrand Delanoe)
Motion B :      26  (1,1%)   – Pôle écologique
Motion C :    229   (10%)    - Un monde d’avance, reconstruire l’espoir à gauche(Benoît Hamon)
Motion D :   1019  (44,9%) - Changer à gauche pour changer la France (Martine Aubry, Laurent Fabius)
Motion E :     366  (16,1%) – L’espoir à gauche, fier(e)s d’être socialistes (Gérard Colomb, Ségolène Royal)
Motion F :       11   (0,4%)   – Utopia

 

Par Désirs d’Avenir 93 - Publié dans : Articles Désirs d’Avenir 93
Ecrire un commentaire 1 - Voir le commentaire - Voir les 1 commentaires // - Partager    

 

 


 


 

En cette période de crise financière mondiale et à l’approche du 75 ème congrès du Parti Socialiste, notre motion E « L’espoir à gauche, fiers d’être socialistes » propose des idées et des mesures concrètes pour y remédier, je vous invite donc à participer à une soirée d’échanges et de débats:

Vendredi 31 Octobre 2008 à 20H00

avec la participation de Jean-Pierre MIGNARD
Salle François LECOZ – Maison des sociétés
3 Allée Fernand Lindet à Clichy-Sous-Bois 93390
(derrière la mairie)


L’équipe 93 de la motion E

 

Par Désirs d’Avenir 93
Ecrire un commentaire 2 - Voir le commentaire - Voir les 2 commentaires // - Partager    

 

 

Dimanche 12 octobre 2008 7 12 /10 /2008 00:34

 

La motion « L’espoir à gauche, fièr(e)s d’être socialistes » est le résultat d’un travail collectif, d’une large participations de militants, de chercheurs et de femmes et d’hommes politiques.
Vous pouvez y apporter votre signature en cliquant sur le lien.
Soyons nombreux à porter le changement.

Vous pouvez consultez et signez la Motion E présentée par : Gérard Collomb, Vincent Peillon, Delphine Batho, Jean-Noël Guérini, Najat Vallaud Belkacem, Aurélie Filipetti, Manuel Valls, Jean-Jack Queyranne, Louis Mermaz, Robert Navarro, David Assouline, Hélène Mandroux, Samia Ghali, Pascal Terrasse, Julien Dray, Yvette Roudy, Eric Andrieux, Alda Péreira Lemaître, Dominique Bertinotti, Guillaume Garot, Jean-Pierre Mignard, Jean-Louis Bianco, François Rebsamen, Ségolène Royal.


 

Par Désirs d’Avenir 93 - Communauté : Soutiens à Ségolène Royal
Ecrire un commentaire 0 - Voir le commentaire - Voir les 0 commentaires // - Partager    

 

 

Vendredi 10 octobre 2008 5 10 /10 /2008 21:50

 

Initiative


du Collectif de la motion E en Seine-saint-Denis


Le collectif de coordination de la motion E en Seine Saint-Denis vous invite à une initiative militante autour de la motion

« L’espoir à gauche, fiers d’être socialistes »

Samedi 11 octobre à 18h30

à la Maison Charlie Chaplin, 34-36, rue Moissan
93190 Noisy-le-Sec

Par Désirs d’Avenir 93
Ecrire un commentaire 0 - Voir le commentaire - Voir les 0 commentaires // - Partager    

 

 

Samedi 20 septembre 2008 6 20 /09 /2008 02:21

 

Grand concert de la Fraternité au Zénith le 27 septembre

 

 

Chères amies, chers amis,
J’ai le plaisir de vous annoncer le grand
Concert de la Fraternité au Zénith de Paris,
le samedi 27 septembre, de 18 à 22 heures
.
Y seront évoqués les grands défis de notre temps et les valeurs qui nous rassemblent : France métissée, écologie, justice, culture, intégration, école, mondialisation…
Avec des artistes : Trust, Cali, Alpha Blondy, Princess Aniès, Neg’Marrons, Hervé Vilar, Da Silva, Adrienne Pauli, Georges Moustaki, Patrick Fiori, Julie Delpy, Mohamed Lamine, Rost, Trait d’union, Phil Darwin, Thomas N’Gijol du Jamel Comedy Club, etc.

Avec des court-métrages, comme, entre autres, Il n’y a pas de Colin dans le poisson,Vos papiers ou encore des extraits d’Entre les murs de Laurent Cantet (Palme d’or au Festival de Cannes 2008) et une création d’Ariane Mnouchkine.

Avec toutes les générations et toutes les musiques dans la diversité de ce qui fait la France et le monde.

Soyez nombreux à nous rejoindre pour ce grand moment de fraternité et de plaisir d’être ensemble.

Ségolène Royal

Par Désirs d’Avenir 93 - Publié dans : Articles Désirs d’Avenir 93 - Communauté : Soutiens à Ségolène Royal
Ecrire un commentaire 0 - Voir le commentaire - Voir les 0 commentaires // - Partager    

 

 


 

Rassemblement de la fraternité et de l’avenir

 

 


Chères amies, chers amis,

Le monde qui vient laisse apparaître d’immenses défis. Circulation folle de l’argent, pauvreté, crise alimentaire, délocalisations sauvages, crise écologique et climatique, conflits et guerres : voici la mondialisation malheureuse, celle qui interroge chaque citoyen, en France et dans le monde.

Mais la mondialisation n’entraîne pas que des désastres. La science, grâce à une recherche sans frontières, a repoussé les limites de la vie et amélioré la santé des humains. Les nouvelles technologies de la communication ont unifié le monde plus vite que des siècles d’exploration maritime. Les investissements se réalisent aux quatre coins de la planète et créent de la richesse. Les accords internationaux organisent peu à peu une communauté juridique et politique mondiale.

Il n’est donc pas trop tard : soit la mondialisation provoque un progrès de civilisation. C’est possible. Soit elle est porteuse de toujours plus de malheurs. C’est possible aussi. C’est de la volonté politique que cela dépendra.

Le
Rassemblement de la fraternité et de l’avenir est un évènement citoyen, ouvert à toutes celles et ceux qui veulent bâtir un monde meilleur.

Education, santé, travail, écologie, lutte contre la pauvreté : des responsables d’associations, des syndicalistes, des artistes viendront partager leur vision des enjeux qui nous attendent.

Moment de réflexion collective, le rassemblement sera aussi un évènement festif : des grands noms de la chanson donneront un concert, pour que la joie d’être ensemble et de préparer l’avenir soit plus forte que la gravité de l’époque.

L’équipe de Ségolène Royal

Par Désirs d’Avenir 93 - Publié dans : Articles Désirs d’Avenir 93 - Communauté : Soutiens à Ségolène Royal
Ecrire un commentaire 0 - Voir le commentaire - Voir les 0 commentaires // - Partager    

 

 


 

Liste des premiers signataires du 93 de la contribution « Combattre et proposer » 1/3

 

 

Prénom                            Nom                                      Ville                                            Mandat / Section

Saïd Abdou                      Asmahane                           Aubervilliers                               Adhérent

Andrée Carmen               Cabada Salazar                   Aubervilliers                               CA

Myriam                             Chibah                                 Aubervilliers                               Adhérent

Sophia                              Chibah                                 Aubervilliers                               Conseillère M

Thierry                              Colis                                    Aubervilliers                               Adhérent

Pascal                              Iglesias                               Aubervilliers                               Adhérent

Nourredine                       Kaddouri                              Aubervilliers                               Adhérent

Tahir                                 Kefti                                     Aubervilliers                               Conseiller M, CA

Véronique                        Le Bihan                              Aubervilliers                               Maire adjoint, CA

Fred                                  Marival                               Aubervilliers                               Adhérent

Thérèse                            Mbondo                               Aubervilliers                               Adhérent

Ahmed                              Radjai                                 Aubervilliers                               Adhérent

Michèle                            Bénard                                Aulnay-Sous-Bois                        Adhérent

Bouna                               Dembaga                            Aulnay sous Bois                        Adhérent

Christine                          Gea-Peenaert                      Aulnay-Sous-Bois                       Adhérent

Philippe                            Gente                                  Aulnay-Sous-Bois                       Maire adjoint

Pascal                              Peenaert                             Aulnay-Sous-Bois                       Adhérent

Elodie                               Demorand                           Bagnolet                                     Adhérent

Caroline                            Elkouby-salomon               Bagnolet                                     Adhérent

Carmen                             Brotons                               Clichy-Sous-Bois                       Adhérent

Hamimi                            Chibane                               Drancy                                       Adhérent

Khalifa                              Kallo                                    Drancy                                       Adhérent

Rosalie                             Lechanoine                         Drancy                                       Conseiller M

Eric                                   Picord                                 Epinay sur Seine                       Adhérent

Monique                           Kepa                                    Gagny                                        Adhérent

Serge                               Simenon                               Ile Saint Denis                          Adhérent
Inès                                  Clavel                                  La Courneuve                           Adhérent

Josette                             Mathe-Thomas                     Le Blanc Mesnil                        Adhérent

Jean-Christian                 Ndoumbe Same                   Le Blanc Mesnil                        Adhérent

Jean-Yves                       Caradec                               Le Bourget                                 Adhérent

Véronique                        Idoux-Caradec                     Le Bourget                                 Adhérent

Danielle                            Assaraf                               Le Pré St Gervais                      Adhérent

Mohamadou                     Badini                                  Le Pré St Gervais                     Adhérent

Gisèle                               Borsellino                           Le Pré St Gervais                     Conseillère MD

Guylaine                           Bouanga                              Le Pré St Gervais                     Adhérent

Nicolas                             Chagny                                Le Pré St Gervais                      Adhérent

Jeanne                             Drayton                                Le Pré St Gervais                      Adhérent

Lionel                               Mavezi                                Le Pré St Gervais                      Adhérent

Djillali                              Merabet                               Le Pré St Gervais                      Adhérent

Jean-Pierre                      Morel                                   Le Pré St Gervais                      Adhérent

Dunia                                Mutabesha                          Le Pré St Gervais                     Maire adjoint

Jean-Louis                       Prengel                                Le Pré St Gervais                     Adhérent

Saïd                                 Sadaoui                               Le Pré St Gervais                      Maire adjoint

Kamel                              Sadaoui                               Le Pré St Gervais                      Adhérent

Frédéric                           Cornu                                  Le Raincy                                   Adhérent

Michèle                            Aroni                                   Les Lilas                                    Adhérent

Joséphine                        Derenne                              Les Lilas                                    Adhérent
Pascal                              Renault                               Les Lilas                                    Adhérent

Daniel                               Libbrecht                            Les Pavillons Sous Bois          Adhérent

Gérard                              Chalumeau                         Livry-Gargan                             Adhérent

Jean-Claude                     Le                                       Livry-Gargan                              Adhérent

Didier                                Locicero                             Livry-Gargan                             Adhérent

Michèle                             Hubert                                Montfermeil                               Adhérent

 

Par Désirs d’Avenir 93 - Publié dans : Articles Désirs d’Avenir 93 - Communauté : Soutiens à Ségolène Royal
Ecrire un commentaire 0 - Voir le commentaire - Voir les 0 commentaires // - Partager    

 

 

Jeudi 14 août 2008 4 14 /08 /2008 01:42

 

Liste des premiers signataires du 93 de la contribution « Combattre et proposer » 2/3

 

 Suite de la liste des signataires :

Prénom                            Nom                                      Ville                                            Mandat / Section
Blanche                            Achach                               Montreuil                                    Adhérent

Iro                                     Bardis                                 Montreuil                                    Adhérent

Paul                                   Cholley                               Montreuil                                    Adhérent

Abdoulaye                        Cissokho                             Montreuil                                    Adhérent

Marie-France                   Cristofari                             Montreuil                                    Adhérent

Christian                          Debout                                 Montreuil                                    Adhérent

Samuel                              Diallo                                 Montreuil                                    Adhérent

Hugues                             Drappier                             Montreuil                                    Adhérent

Ahmed                              El Moussaed                      Montreuil                                    Adhérent

Annie                                Goldszer                            Montreuil                                    Adhérent

Henri                                 Goldszer                            Montreuil                                    CA

Monique                           Legris                                 Montreuil                                    Adhérent

Bruno                                Marielle                             Montreuil                                    Adhérent

Julie                                  Ostier                                Montreuil                                    Adhérent

Henriette                           Prauvau                             Montreuil                                   Adhérent

Faraj                                 Rifai                                    Montreuil                                   Adhérent

Nathalie                            Savary                                Montreuil                                   Adhérent

Lucette                              Vilalta                                 Montreuil                                   Adhérent

Ramon                              Vilalta                                  Montreuil                                  Adhérent

Jocelyne                          Grégoire                             Neuilly-Plaisance                      Adhérent

Jérôme                             Suchod                               Neuilly-Plaisance                      Adhérent

Renée                               Suchod                               Neuilly-Plaisance                      Adhérent

Dana                                 Shishmanian                      Neuilly-sur-Marne                     Adhérent

Hicham                             Allali                                   Noisy Le Grand                         Adhérent

Marilyn                             Ameyoud                            Noisy Le Grand                         Adhérent

Taboma                            Betembena                         Noisy Le Grand                         Adhérent

Madeba                            Betembena                         Noisy Le Grand                         Adhérent

Jacques                           Cardot                                 Noisy Le Grand                         Adhérent

Alexandre                         Kpadé                                 Noisy Le Grand                         Adhérent

Marc                                 Marcault                             Noisy Le Grand                         Adhérent

Nathalie                            Savary                                Noisy Le Grand                         Adhérent

Philippe                           De Visscher                        Noisy Le Sec                             1er Maire adjoint, C Fed

Patrick                             Devendeville                      Noisy Le Sec                             Adhérent

Véronique                        Lanes                                  Noisy Le Sec                             Adhérent

François                           Laudet                                Noisy Le Sec                             Adhérent

Casimir                            Maison                                Noisy Le Sec                             Adhérent

Claude                              Reyt                                    Noisy Le Sec                             Adhérent

Chantal                            Saint-jean                           Noisy Le Sec                             Adhérent

Alessandro                      Gazzara                              Pantin                                        Adhérent

Daniel                              Lepvrier                              Pantin                                        Adhérent

Wilfried                            Namri                                  Pantin                                        Adhérent

Alain                                Rolla                                   Pantin                                        Cons Fed

Frédéric                           Boller                                 Pierrefitte                                   Adhérent

David                               Chaulet                               Pierrefitte                                  Conseiller M, CA

Francine                           Le Duc                               Pierrefitte                                   Adhérent

Gwendoline                     Daguzé                               Rosny-Sous-Bois                       Adhérent

Christian                          Michel                                Rosny-Sous-Bois                       CA

Magalie                            Thibault                              Rosny-Sous-Bois                      Adhérent

Par Désirs d’Avenir 93 - Publié dans : Articles Désirs d’Avenir 93 - Communauté : Soutiens à Ségolène Royal
Ecrire un commentaire 0 - Voir le commentaire - Voir les 0 commentaires // - Partager    

 

Jeudi 14 août 2008 4 14 /08 /2008 01:33

 

Liste des premiers signataires du 93 de la contribution « Combattre et proposer » 3/3

 Suite de la liste des signataires :

Prénom                            Nom                                      Ville                                            Mandat / Section
André                                Allouche                             Saint Denis                                Adhérent

Yvette                               Allouche                             Saint Denis                                Adhérent

Annick                              Audeux                               Saint Denis                                Adhérent

Soria                                 Bellial                                 Saint Denis                                Adhérent

Sekou                               Dembele                              Saint Denis                               Adhérent

Yannick                            Drault                                  Saint Denis                                Adhérent

Alexandre                         Gomes                                Saint Denis                                Adhérent

Frederic                            Kouloufoua                         Saint Denis                                Adhérent

Jean-Luc                          Laurent                                Saint Denis                                CA

Marie-Hélène                   Laurent                                Saint Denis                                Adhérent

Catherine                         Leveque                              Saint Denis                                Adhérent

Marc                                 Rozanes                              Saint Denis                                Adhérent

Eliane                              Segonnes                            Saint Denis                                Adhérent

Adama                             Sissoko                               Saint Denis                                Adhérent

Martine                            Vaulot                                  Saint Denis                                Adhérent

Elisabeth                         Auerbacher                          Saint Ouen                                Conseillère M

Cécile                              Cabantous,                           Saint Ouen                                Adhérent

Eudoxie                           Temgoua                              Saint Ouen                                 Adhérent

Yolande                           Pavan                                  Sevran                                       Adhérent

Claudine                          Burette                                 Stains                                        Adhérent

Jacky                               Lahaie                                 Stains                                        Adhérent

Catherine                         Peschi                                 Tremblay en France                  Adhérent

Yannick                           Deschamps                         Villemomble                              Adhérent

Jean-Michel                     Fadin                                  Villemomble                               Adhérent

Marie Françoise              Gazet                                  Villemomble                               Conseillère M

Françoise                        Labadie                               Villemomble                              Adhérent

Evelyne                           Lalbat                                  Villemomble                              Adhérent

Dieunor                            Excellent                            Villetaneuse                              Adhérent

Gilles                               Wackernie                          Villetaneuse                              Adhérent

Richard                            Arokiaraj Godwin                                                                Adhérent

Bamby                              Bakary Camara                                                                    Adhérent

Abdel                                Bencharif                                                                             Adhérent

Christian                          Biango                                                                                  Adhérent

Yves                                Blay                                                                                      Adhérent

Gaetano                           Buscemi                                                                              Adhérent

Claudine                          Deune                                                                                  Adhérent

Souleymane                     Diakite                                                                                Adhérent

Jean-Louis                       Fournie                                                                              Adhérent

Jean-Paul                        Galeyrand                                                                           Adhérent

Hacène                            Haddag                                                                               Adhérent

Walid                               Haddag                                                                                Adhérent

Fatima                             Khaldi                                                                                  Adhérent

Blaise                              Mendy                                                                                 Adhérent

Férhat                              Yahiaoui                                                                              Adhérent

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, conseil municipal, Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

Ségolène Royal : « Mais qui ne voit que le système Sarkozy est corrompu? »

Posté par goalexandre le 28 août 2010

cliquez sur le texte pour voir la Video

Ségolène Royal : « Mais qui ne voit que le système Sarkozy est corrompu? »
icone des tags Ségolène Royal, université d’été du ps, La Rochelle, Politique
Avatar
Par Fred-Lille
le 27/08/2010 à 21:50, vu 1415 fois, 74 nombre de réactions
Info d’un posteur invité par la rédaction Le Post.

Qui : Ségolène Royal, Présidente de la région Poitou-Charentes.

Où : Dans le Journal de 20 heures de France 2.

Contexte : L’université d’été du PS a commencé aujourd’hui. Ségolène Royal y a parlé de « clan » et de « corruption » en parlant du Chef de l’Etat.

Question de Marie Drucker : « Ce sont des accusations très graves, il s’agit du Chef de l’Etat et de son gouvernement, dans les rangs du Ps vos propos avaient été critiqué, est-ce que vous les maintenez ce soir avec autant de virulence?

Bonus-Track : « Mais qui ne voit que le système Sarkozy est corrompu? »

« Tous les jours il y a des révélations de scandales, avec un système qui mélange les intérêts privés et l’intérêt public. On voit même des trafics de légions d’honneur. On voit un ministre du budget qui était trésorier de l’UMP, et qui organisait nuitamment le rassemblement des milliardaires financeurs de l’UMP. Et aujourd’hui encore il n’y a aucun juge d’instruction qui est nommé? Aucune enquête digne de ce nom et un ministre qui est toujours en place?

« Oui il y a une grave crise morale, parce que ceux qui nous gouvernent ont oublié que la politique consiste à servir la France et à ne pas se servir.

r la sécurité)…

« (…) Et comment voulez-vous aujourd’hui qu’avec la fascination pour l’argent et le système corrompu dont nous parlions tout à l’heure, qu’il n’y ait pas à un moment la généralisation de ces mauvais comportements à l’ensemble de la société? »

« L’exemple doit venir d’en haut et la justice ne doit pas être à plusieurs vitesses : Une justice pour les puissants, qui restent à l’abri des punitions qu’ils méritent, et une justice pour les plus faibles qui, eux, ne passent jamais entre les mailles du filet. »

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | 4 Commentaires »

Le “dépit amoureux” selon Frédéric Mitterrand Lettre ouverte des Chiennes de garde au ministre de la Culture

Posté par goalexandre le 19 août 2009

 

Le “dépit amoureux” selon Frédéric Mitterrand

Lettre ouverte des Chiennes de garde
au ministre de la Culture

Marie Trintignant est morte il y a six ans, le 1er août 2003.
Elle a été tuée par l’homme qui disait l’aimer.

Était-ce du « dépit amoureux » ?

Marie Trintignant est-elle morte pour rien ? On peut le craindre à vous entendre, vous, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, quand vous apportez votre soutien au rappeur Orelsan.

Dans un rap, « Sale pute ! », dont le clip est disponible sur Internet, Orelsan insulte la femme qu’il aime et la menace d’horribles tortures parce qu’il l’a vue embrasser un autre homme. L’ensemble de son répertoire (par exemple, « Suce ma bite pour la Saint-Valentin ! ») est tout aussi violent envers les femmes, avec une complaisance inadmissible dans la description de violences physiques, viols, viols collectifs, transmission volontaire du sida, assassinat, avortement forcé, pédocriminalité, etc.
Interviewé, Orelsan affirme ne rien regretter de ses outrances, et dans l’un de ses raps il revendique même d’être compris au « premier degré ».

Le 14 juillet, sur RTL, vous avez déclaré « ne rien voir de choquant » dans la chanson « Sale pute ! », où vous ne percevez que l’expression légitime d’un « dépit amoureux ». Dépit amoureux ! Nous ne sommes ni chez Molière ni chez Marivaux, M. le ministre, mais dans la vraie vie : comment pouvez-vous percevoir de l’amour dans ce désir de se venger d’une femme, en la faisant souffrir, en la blessant, en la tuant ?

Ce « dépit amoureux » tue. Dans d’autres pays, on l’appelle par son nom : violence conjugale masculine. En France, dans un foyer sur dix, l’homme commet des actes de violence graves sur la femme. Tous les deux jours, un homme tue sa femme, ou sa compagne, et parfois aussi leurs enfants.

Il est irresponsable de prendre à la légère les paroles d’Orelsan, car il s’agit de banalisation du meurtre de femmes. Nous attendons plutôt de responsables politiques qu’ils concourent à apprendre aux hommes et aux garçons violents à se maîtriser. M. le ministre, relayez donc le travail féministe en déclarant que la violence n’est jamais une solution ! La violence est le problème.

Le “dépit amoureux” selon Frédéric Mitterrand

Lettre ouverte des Chiennes de garde
au ministre de la Culture

Marie Trintignant est morte il y a six ans, le 1er août 2003.
Elle a été tuée par l’homme qui disait l’aimer.

Était-ce du « dépit amoureux » ?

Marie Trintignant est-elle morte pour rien ? On peut le craindre à vous entendre, vous, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, quand vous apportez votre soutien au rappeur Orelsan.

Dans un rap, « Sale pute ! », dont le clip est disponible sur Internet, Orelsan insulte la femme qu’il aime et la menace d’horribles tortures parce qu’il l’a vue embrasser un autre homme. L’ensemble de son répertoire (par exemple, « Suce ma bite pour la Saint-Valentin ! ») est tout aussi violent envers les femmes, avec une complaisance inadmissible dans la description de violences physiques, viols, viols collectifs, transmission volontaire du sida, assassinat, avortement forcé, pédocriminalité, etc.
Interviewé, Orelsan affirme ne rien regretter de ses outrances, et dans l’un de ses raps il revendique même d’être compris au « premier degré ».

Le 14 juillet, sur RTL, vous avez déclaré « ne rien voir de choquant » dans la chanson « Sale pute ! », où vous ne percevez que l’expression légitime d’un « dépit amoureux ». Dépit amoureux ! Nous ne sommes ni chez Molière ni chez Marivaux, M. le ministre, mais dans la vraie vie : comment pouvez-vous percevoir de l’amour dans ce désir de se venger d’une femme, en la faisant souffrir, en la blessant, en la tuant ?

Ce « dépit amoureux » tue. Dans d’autres pays, on l’appelle par son nom : violence conjugale masculine. En France, dans un foyer sur dix, l’homme commet des actes de violence graves sur la femme. Tous les deux jours, un homme tue sa femme, ou sa compagne, et parfois aussi leurs enfants.

Il est irresponsable de prendre à la légère les paroles d’Orelsan, car il s’agit de banalisation du meurtre de femmes. Nous attendons plutôt de responsables politiques qu’ils concourent à apprendre aux hommes et aux garçons violents à se maîtriser. M. le ministre, relayez donc le travail féministe en déclarant que la violence n’est jamais une solution ! La violence est le problème.

Le “dépit amoureux” selon Frédéric Mitterrand

Lettre ouverte des Chiennes de garde
au ministre de la Culture

Marie Trintignant est morte il y a six ans, le 1er août 2003.
Elle a été tuée par l’homme qui disait l’aimer.

Était-ce du « dépit amoureux » ?

Marie Trintignant est-elle morte pour rien ? On peut le craindre à vous entendre, vous, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, quand vous apportez votre soutien au rappeur Orelsan.

Dans un rap, « Sale pute ! », dont le clip est disponible sur Internet, Orelsan insulte la femme qu’il aime et la menace d’horribles tortures parce qu’il l’a vue embrasser un autre homme. L’ensemble de son répertoire (par exemple, « Suce ma bite pour la Saint-Valentin ! ») est tout aussi violent envers les femmes, avec une complaisance inadmissible dans la description de violences physiques, viols, viols collectifs, transmission volontaire du sida, assassinat, avortement forcé, pédocriminalité, etc.
Interviewé, Orelsan affirme ne rien regretter de ses outrances, et dans l’un de ses raps il revendique même d’être compris au « premier degré ».

Le 14 juillet, sur RTL, vous avez déclaré « ne rien voir de choquant » dans la chanson « Sale pute ! », où vous ne percevez que l’expression légitime d’un « dépit amoureux ». Dépit amoureux ! Nous ne sommes ni chez Molière ni chez Marivaux, M. le ministre, mais dans la vraie vie : comment pouvez-vous percevoir de l’amour dans ce désir de se venger d’une femme, en la faisant souffrir, en la blessant, en la tuant ?

Ce « dépit amoureux » tue. Dans d’autres pays, on l’appelle par son nom : violence conjugale masculine. En France, dans un foyer sur dix, l’homme commet des actes de violence graves sur la femme. Tous les deux jours, un homme tue sa femme, ou sa compagne, et parfois aussi leurs enfants.

Il est irresponsable de prendre à la légère les paroles d’Orelsan, car il s’agit de banalisation du meurtre de femmes. Nous attendons plutôt de responsables politiques qu’ils concourent à apprendre aux hommes et aux garçons violents à se maîtriser. M. le ministre, relayez donc le travail féministe en déclarant que la violence n’est jamais une solution ! La violence est le problème.

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Société | Pas de Commentaires »

Cinq personnes ont été touchés par ces tirs de flashball, tous au dessus de la taille.

Posté par goalexandre le 19 juillet 2009

 

rappel des faits

À Montreuil, la police vise les manifestants à la tête

Le matin du mercredi 8 Juillet, la police avait vidé une clinique occupée dans le centre-ville. La clinique, en référence aux expériences venues d’Italie, avait pris la forme d’un « centro sociale » à la française : logements, projections de films, journal, défenses des sans papiers, repas… Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. L’évacuation s’est faite sans violence. Les formidables moyens policiers déployés ont réglé la question en moins d’une heure. En traversant le marché le matin, j’avais remarqué leurs airs affairés et diligents.

 


Intérêts communsPolitique

Description :

Pour envoyer un signe fraternel à Joachim Gatti, cinéaste :

http://jesigne.fr/pourjoachimgatti

RAPPEL DES FAITS

SUR JOACHIM GATTI (À DIFFUSER LARGEMENT). Lettre ouverte de Stéphane Gatti (son père)
samedi 11 juillet 2009

Pour info complémentaire sur Joachim Gatti, il est aussi l’acteur qui a tenu le rôle de Joachim Rivière dans le film « La Commune de Paris » de Peter Watkins, il a fait des études de philosophie à Nanterre avec Etienne Balibar, un Grand Projet sur la sémiotique de la stratégie urbaine de la ville de Gênes (histoire et contemporain dont les grandes manifestations altermondialistes). Etc…

Il va de soi qu’il faut prendre en compte tous les « cyclopes » comme disait La Louve ici, des balles de plastique ou autres coups envoyés dans la figure des manifestants, activistes et/ou autres résistants ou non conformes, dont les gars les plus défavorisés des banlieues qui ont été aux premières loges, ou simples contestataires solidaires de l’insoumission et de la liberté du mode de vie, premières victimes de la défiguration générale entreprise par le nouveau Président depuis qu’il fut ministre de l’intérieur, corps vivants et réformes institutionnels compris.

Défigurer pour marquer à vie, c’est un crime autorisé depuis que la police est engagée par le pouvoir dans des voies miliciennes contre l’altérité sociale et nationale (ici je parle aussi de l’émigration). Et notamment contre ceux qui agissent pour sauver les libertés à l’acte. Sans doute est-ce la structuration d’un fascisme sur l’alterophobie générale des lois et des ordres exécutifs, jusqu’à leur application sans contestation par les forces de l’ordre, n’étant en réalité que celles du désordre des divisions les plus graves.

Mais il faut savoir que l’état dans lequel se trouve le visage du dernier des « cyclopes » de la population en voie de mutation sous les actes de défiguration de l’humain par le président actuel, est certainement le plus grave de ceux qui se sont produits jusqu’ici. L’escalade est claire et il faut voir et comprendre en quoi…

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article88906

rappel des faits

À Montreuil, la police vise les manifestants à la tête

Le matin du mercredi 8 Juillet, la police avait vidé une clinique occupée dans le centre-ville. La clinique, en référence aux expériences venues d’Italie, avait pris la forme d’un « centro sociale » à la française : logements, projections de films, journal, défenses des sans papiers, repas… Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. L’évacuation s’est faite sans violence. Les formidables moyens policiers déployés ont réglé la question en moins d’une heure. En traversant le marché le matin, j’avais remarqué leurs airs affairés et diligents.

Ceux qui s’étaient attaché à cette expérience et les résidents ont décidé pour protester contre l’expulsion d’organiser une gigantesque bouffe dans la rue piétonnière de Montreuil.

Trois immenses tables de gnocchi (au moins cinq mille) roulés dans la farine et fabriqués à la main attendaient d’être jetés dans le bouillon. Des casseroles de sauce tomate frémissaient. Ils avaient tendu des banderoles pour rebaptiser l’espace. Des images du front populaire ou des colonnes libertaires de la guerre d’Espagne se superposaient à cette fête parce que parfois les images font école. J’ai quitté cette fête à 20h en saluant Joachim.

A quelques mètres de là, c’était le dernier jour dans les locaux de la Parole errante à la Maison de l’arbre rue François Debergue, de notre exposition sur Mai 68. Depuis un an, elle accueille des pièces de théâtres, des projections de films, des réunions, La nuit sécuritaire, L’appel des Appels, des lectures, des présentations de livres… Ce jour-là, on fermait l’exposition avec une pièce d’Armand Gatti « L’homme seul » lu Pierre Vial de la Comédie Française et compagnon de longue date. Plusieurs versions de la vie d’un militant chinois s’y confrontent : celle de la femme, des enfants, du père, du lieutenant, du général, des camarades…

C’était une lecture de trois heures. Nous étions entourés par les journaux de Mai. D’un coup, des jeunes sont arrivés dans la salle, effrayés, ils venaient se cacher… ils sont repartis. On m’a appelé. Joachim est à l’hôpital à l’hôtel Dieu. Il était effectivement là. Il n’avait pas perdu conscience. Son visage était couvert de sang qui s’écoulait lentement comme s’il était devenu poreux. Dans un coin, l’interne de service m’a dit qu’il y avait peu de chance qu’il retrouve l’usage de son œil éclaté. Je dis éclaté parce que je l’apprendrais plus tard, il avait trois fractures au visage, le globe oculaire fendu en deux, la paupière arrachée…

Entre ces deux moments; celui où je l’ai quitté à la fête aux gnocchi et l’hôtel Dieu que s’était-il passé ? Il raconte : Il y a eu des feux d’artifice au dessus du marché. Nous nous y sommes rendus. Immédiatement, les policiers qui surveillaient depuis leur voiture se sont déployés devant. Une minute plus tard, alors que nous nous trouvions encore en face de la clinique, à la hauteur du marché couvert, les policiers qui marchaient à quelques mètres derrière nous, ont tiré sur notre groupe au moyen de leur flashball.
A ce moment-là je marchais et j’ai regardé en direction des policiers. J’ai senti un choc violent au niveau de mon œil droit. Sous la force de l’impact je suis tombé au sol. Des personnes m’ont aidé à me relever et m’ont soutenu jusqu’à ce que je m’assoie sur un trottoir dans la rue de Paris. Devant l’intensité de la douleur et des saignements des pompiers ont été appelés.

Il n’y a pas eu d’affrontement. Cinq personnes ont été touchés par ces tirs de flashball, tous au dessus de la taille. Il ne peut être question de bavures. Ils étaient une trentaine et n’étaient une menace pour personne. Les policiers tirent sur des images comme en témoigne le communiqué de l’AFP.

Un jeune homme d’une vingtaine d’années, qui occupait, avec d’autres personnes, un squat évacué mercredi à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a perdu un œil après un affrontement avec la police, a-t-on appris de sources concordantes vendredi. Le jeune homme, Joachim Gatti, faisait partie d’un groupe d’une quinzaine de squatters qui avaient été expulsés mercredi matin des locaux d’une ancienne clinique. Ils avaient tenté de réinvestir les lieux un peu plus tard dans la soirée mais s’étaient heurtés aux forces de l’ordre. Les squatters avaient alors tiré des projectiles sur les policiers, qui avaient riposté en faisant usage de flashball, selon la préfecture, qui avait ordonné l’évacuation. Trois personnes avaient été arrêtées et un jeune homme avait été blessé à l’œil puis transporté dans un hôpital à Paris, selon la mairie, qui n’avait toutefois pas donné de précision sur l’état de gravité de la blessure. »Nous avons bien eu connaissance qu’un jeune homme a perdu son œil mais pour le moment il n’y a pas de lien établi de manière certaine entre la perte de l’œil et le tir de flashball », a déclaré vendredi la préfecture à l’AFP.

La police tire sur l’image d’un jeune de 20 ans qui essayent de reprendre son squat. Et pour la police et les médias, cela vaut pour absolution, et c’est le premier scandale.
Faut-il rétablir la vérité sur l’identité de Joachim Gatti ne serait-ce que pour révéler la manipulation des identités à laquelle se livre la police pour justifier ses actes , comme s’il y avait un public ciblé sur lequel on pouvait tirer légitimement ?

Joachim n’a pas 20 ans mais 34 ans.
Il n’habitait pas au squat, mais il participait activement aux nombreuses activités de la clinique
Il est cameraman
Il fabrique des expositions et réalise des films.
Le premier film qu’il a réalisé s’appelle « Magume ». Il l’a réalisé dans un séminaire au Burundi sur la question du génocide. Aujourd’hui, il participe à la réalisation d’ un projet dans deux foyers Emmaüs dans un cadre collectif.

On devrait pouvoir réécrire le faux produit par l’AFP en leur réclamant de le publier. Il serait écrit :
Joachim Gatti, un réalisateur de 34 ans a reçu une balle de flashball en plein visage alors qu’il manifestait pour soutenir des squatteurs expulsés. Il a perdu un œil du fait de la brutalité policière.

Stéphane Gatti

Pour envoyer un signe fraternel à Joachim Gatti, cinéaste :

http://jesigne.fr/pourjoachimgatti

A diffuser le plus largement possible.

Bonsoir Joachim

En cette veille du 14 Juillet nous étions tous et toutes là, à Montreuil
Pour vous témoigner de notre affection
Et pour dénoncer la spirale de la répression
Comment peut-on en arriver à une agression aussi violente
Les hommes libres feraient-ils peur ? Auraient-ils plus de poids que nous le croyions ?

Ce soir nous étions tous là
Et nous tenons par ces quelques mots à vous apporter un peu de réconfort
pour vous dire que nous pensons à vous

Une lettre de vous appelant à la poursuite du combat a été lue.
Vous nous avez ouvert une voie
Et nous ne comptons pas rester dans le silence

Nous tenons à dire qu’il est révoltant de vous savoir ce soir à l’hôpital
Amputé de votre outil de travail, votre œil. Il n’est pas supportable de savoir qu’en 2009
Une scène du « Potemkine » , que nous avons tous vue enfant ou adolescent
Peut avoir lieu aujourd’hui dans la France républicaine. Une balle pour pourfendre la révolte
Une femme attaquée à la baïonnette comme aujourd’hui vous et vos camarades au flash-ball
Une balle sur les escaliers et le landau avec le bébé qui dévale les marches

Mais justement, pour dire qu’on n’arrête pas la révolution.

Une pensée va aussi aux expulsés de Montreuil, à votre famille, vos amis et
vos proches qui comme vous, doivent souffrir de cet acte d’une violence inadmissible

L’œuvre magistrale de vos grands-parents et parents, que nous admirons profondément,
Qui compte tant de personnages, de paroles et de raccords clairvoyants,
Y compris ces yeux soudain ouverts d’Hélène dans « La Jetée » de Chris Marker,
Soudain prennent une signification encore plus cruciale

Du fond de son arbitraire opaque, la police ne s’y est pas trompée
En vous elle a tenté d’aveugler une lignée d’artistes-combattants à la puissance incomparable.

Mais comme toujours quand elle assassine ou mutile les artistes,
De facto elle rend hommage à leur puissance critique

Nous vous embrassons.

Tous et Toutes qui partout pensons à Vous

à Joachim Gatti

« Face à une dictature, comment agir politiquement quand on est un créateur ? »
Marie-José Mondzain

Marie-José Mondzain posait cette question au printemps 2009 dans un entretien accordé à la revue Cassandre [1]. Les sbires de la « démocratie Potemkine » [2] qui nous régit ont montré de quelle façon ils voulaient accueillir la réponse.

Ce mercredi 8 juillet 2009, Joachim Gatti a été touché au visage d’un tir de flashball qui lui a fait perdre son oeil droit. Que faisait-il donc qui puisse déclencher cette atrocité ? Joachim témoignait pacifiquement son soutien aux expulsés de « la Clinique ». « La clinique, en référence aux expériences venues d’Italie, avait pris la forme d’un « centro sociale » à la française : logements, projections de films, journal, défenses des sans papiers, repas… Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. » (Sur Joachim Gatti, lettre ouverte de Stéphane Gatti son père <http://juralibertaire.over-blog.com/article-33714273.html> )

Une manifestation de solidarité s’est déroulée hier pacifiquement à Montreuil jusqu’à ce que les forces de police ne décident de charger un cortège dont, « Dans un souci d’apaisement, les organisateurs (…) ont cherché à modifier le parcours pour éviter que le face à face ne se prolonge, repartant vers la Croix de Chavaux », ainsi que le souligne le communiqué de ce jour de l’AFP, repris par les éditions en ligne de journaux tels que Le Monde et Le Figaro. Les gardes mobiles se sont alors acharnés avec une violence qui a choqué la population de Montreuil sur des manifestants qui s’étaient contentés de porter des banderoles en évitant toute action agressive.

Le 22 mars 2009, Stéphane Gatti accueillait la deuxième journée nationale de l’Appel des appels dans les locaux de La Parole errante à la Maison de l’Arbre, à Montreuil. Nous nous y rencontrions « décidés à combattre une idéologie de la norme et de la performance qui exige notre soumission et augure d’une civilisation inique et destructrice de l’humain » [3].

Aussi, les participant-e-s au comité de Paris de l’Appel des appels tiennent à témoigner à Joachim et Stéphane Gatti, leur émotion, leur sympathie tout autant que leur détermination à lutter contre cette barbarie qui vient et qui a déjà meurtri bien trop d’entre nous.

Il nous appartient, toutes et tous, d’élaborer les cadres dans lequels pourront prendre forme les résistances et ripostes qui mettront en échec ceux qui déclament sur les écrans du Spectacle : « Nous devons protéger nos concitoyens les plus fragiles, ceux qui souffrent le plus », « L’exclusion, c’est ce que la crise peut engendrer de plus grave » [4] et qui, dans le même temps, assument le bon fonctionnement d’un Etat qui peut mettre en garde à vue simultanément 74 syndicalistes d’une même entreprise (EDF-GDF) et qui réserve aux plus démunis et aux plus précaires l’assurance d’une constante brutalité répressive.

L’Appel des appels nous donne un de ces cadres où nous pouvons nous retrouver, un lieu où nous pouvons construire la confiance face à la déshumanisation.

Ce mardi 14 juillet 2009
Comité de Paris de l’Appel des appels <http://www.appeldesappels.org/spip.php?rubrique36>

[1] Cassandre Horschamp <http://www.horschamp.org/breve.php3?id_breve=168> , no 77, p. 49
[2] Villages Potemkine, luxueuses façades érigées à la demande du ministre russe Potemkine destinées à masquer la pauvreté des villages lors de la visite de l’impératrice Catherine II en Crimée en 1787.
[3] Charte de l’Appel des appels <http://www.appeldesappels.org/spip.php?article62>
[4] Discours présidentiel devant le Parlement réuni en Congrès <http://www.elysee.fr/>

MAIS QUE FAIT LA POLICE?

Et oui, ma bonne dame, mon bon monsieur, que fait la police ?

Nous sommes bien à Montreuil, vous et moi : Montreuil, Seine-Saint-Denis. Qu’on y habite ou qu’on y passe, on a des yeux pour voir que ça ressemble peu à l’image qu’en donnent les journaux et les politiques. Aucune ville ne saurait ressembler à ces images abruties(-santes), alors j’ai décidé de commencer à décrire ce que c’est, aberrations optiques comprises.

Montreuil, c’est grand, ça fourmille de monde, c’est très complexe et c’est étonnamment tranquille. Sinon, ça ressemble beaucoup aux autres villes où j’ai vécu : l’Etat est partout et son administration nous octroie (ou pas) le droit d’être là, au prix de tous ces comptes à rendre sans cesse en montagnes de paperasse et de justifications d’existence. Il fait régner sa loi, sous l’infinie variété de ses uniformes, pour assurer le maintien d’un ordre réglé par le profit.

Comme partout ailleurs, c’est ça que fait la police.

L’argent est partout, mais pas pour tout le monde, évidemment. Le travail ne manque pour personne – il faut réussir à survivre dans la métropole -, c’est le salaire qui est rare, puisqu’on n’arrive pas à échapper vraiment à toute cette marchandise qui s’étale. Même les besoins les plus primaires, se nourrir, se loger, se déplacer, sont soumis à la propriété que tout l’arsenal répressif sert à protéger.

Comme partout ailleurs, c’est ça que fait la police.

Malgré cela, ici, je connais des gens un peu partout. Ils sont très différents les uns des autres, mais ils me ressemblent plus que ceux des panneaux publicitaires (que l’on trouve en nombre grandissant dans la commune voisine de P., et qui sont blancs, jeunes, minces et dynamiques…). En général, à leur façon, ils font comme moi : ce qu’ils peuvent. Et ils s’entraident. Ils s’organisent pour ne pas (trop) subir face aux patrons, aux Assedic, aux HLM, aux contrôleurs de tous poils. Souvent, ils travaillent à construire quelque chose qui leur plait : une maison, une crèche, un livre… Parfois, on partage une aversion certaine pour tout ce qui précède, on essaye de comprendre comment s’en débarrasser et quand on trouve une petite idée, on s’empresse de la mettre en oeuvre. ça non plus, ce n’est pas vraiment une pratique spécifiquement montreuilloise. Ces derniers temps, ça a donné en vrac : des occupations de maisons, de CAF, de tours de la mairie, des manifs, des actes de résistance aux rafles de sans-papiers, de solidarité avec des grévistes, des assemblées, des bouffes, des chansons… et j’en passe…

Mercredi soir, à Montreuil, c’est sur tout cela que la police a dégainé. Ce qui s’est passé ce soir-là arrive dans beaucoup d’autres villes et dans des situations très diverses (manifestation, intimidation des habitants de certains quartiers…). Une fois de plus, parler de bavure serait tout simplement mensonger.

Car elle fait quoi la police, hein? Qu’est-ce qu’elle fait la police à Montreuil?

Elle joue au ball-trapp dans les rues de la ville, mon bon monsieur, ça tire sur tout ce qui bouge, sur tout ce qui ne rentre pas dans le rang. Avis aux amateurs de démocratie participative : pour garantir la pérennité de ce beau système, la police républicaine vise à la tête!

Et oui, la police républicaine…

Celle qui fait des auto-temponeuses avec les mobylettes des adolescents – moratoire sur les voitures de police! -, celle qui charge dans les avions des paquets humains en les étouffant avec des coussins – moratoire sur les coussins! -, celle qui tamponne un procès-verbal de mise en garde à vue à 22h et un certificat de décès à 6h du matin – moratoire sur les gardes-à-vue! – etc… La spécificité du recours systématique aux tirs de flash-ball, qui ont l’avantage pour les policiers qui les utilisent de mutiler sans tuer – ce qui les exposerait à quelques tracasseries administratives et à une légère prise de retard sur leurs points retraite -, doit certes être prise en compte mais il faudrait être particulièrement obtus ou parfaitement de mauvaise foi pour soutenir que la question de la violence de la police se résume à cela.

Car au fond, ma bonne dame, mon bon monsieur, tout le monde sait ce qu’elle fait la police.
Tout le monde le voit, ça crève les yeux.

/Un chat sauvage de la Boissière/

Pour plus d’infos :
http://laclinique.over-blog.net/
http://www.cip-idf.org/
http://la-parole-errante.org/index.php?cat=LPE-PRESENTATION
ainsi que le site de Resistons Ensemble…

Communiqué pour Joachim

L’Appel des appels a décidé, notamment lors d’une rencontre nationale réunie le Samedi 22 Mars 2009 à la Maison de l’Arbre à Montreuil, de constituer un lieu pérenne de pensée transversale.
Lieu visant à décrypter les mécanismes qui conduisent, qui nous conduisent à, souvent, accepter l’inacceptable, voir, parfois à s’en faire les agents, dans tous les métiers du lien social, du bien commun.
Mercredi 8 Juillet 2009, à Montreuil, alors que la Maison de l’Arbre démontait la seule exposition nationale d’ampleur sur Mai 1968, Joachim Gatti, fils de Stéphane Gatti qui nous avait reçus avec D. Voynet, Maire de Montreuil, a été avec quatre autres personnes, très gravement blessé-il a perdu un œil-suite à des violences policières.
Car aux populations de banlieue qui manifestent démocratiquement l’État oppose de plus en plus fréquemment, le tir tendu du flash Ball, la figure normée des jeunes comme nouvelle classe dangereuse, comme pour nous habituer à passer des bornes. Joachim, cameraman de 34 ans, en est l’une des victimes.
L’Appel des appels assure à Joachim, Stéphane et aux quatre autres personnes « visées » par une police de trop grande proximité non seulement son émotion, sa solidarité fraternelle, mais sa volonté de penser et d’agir contre les sinistres politiques d’aveuglement où la passion mortifère de l’ordre force une société toute entière au désordre de la déshumanisation.

L’Appel des appels
Paris le 13 Juillet 2009

Coordonnées

Bureau :

http://jesigne.fr/pourjoachimgatti

Adresse :

Montreuil, France

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, LOGEMENT, Société | Pas de Commentaires »

LA VERITEE TRIOMPHERA Il est temps de dénoncer cette manipulation des consciences dont Opinionway est le moteur. Cet institut fonctionne avec l’Elysée, TF1, LCI, Le Figaro.

Posté par goalexandre le 18 juillet 2009

LA VERITEE TRIOMPHERA  Il est temps de dénoncer cette manipulation des consciences dont Opinionway est le moteur. Cet institut fonctionne avec l'Elysée, TF1, LCI, Le Figaro. dans Democratie http://www.dailymotion.com/video/x9w728 

Opinionway payé par

 

Publifact dont le dirigeant est

 

décoré de la légion d’honneur

par sarkozy…

 

h-20-1624914-1247918360 dans insecurite

Nouvelle révélation dans ce qui s’apparente à une affaire d’état de collusion médiatique pour manipuler l’opinion. La société chargée de faire l’interfact entre l’élysée et Opinionway serait Publifact détenue majoritairement par Patrick Buisson, opportunément décoré de la légion d’honneur par Sarkozy en 2007! Pour services rendus?

Voir l’article du Point et de Mediapart.

 

 

Enfin la vérité éclate au grand jour et elle est insupportable même pour les journalistes, responsables, du Figaro qui trouvent que leur journal est devenu un simple instrument de propagande à la gloire de Sarkozy. Il faut dire que leur titre outrancier pur le célébrer à coup s de sondages Opinionway ont fait le tour de la planète du rire.
Alors voici comment Opinionway fonctionne et manipule l’opinion:

Article pris sur le site Libertes Internet.

« Il suffit de taper Opinion Way sur le moteur de recherche du gratuit Métro. Les résultats ? “Les Français plébiscitent la majorité” ; “Le gouvernement Fillon 2 plaît aux Français” ; “Les Français satisfaits à 64% de l’action de Sarkozy”, etc.

Tentons la même opération au Figaro. “Les Français demandent à l’exécutif de ne pas céder” ; “Les Français plébiscitent le style et l’action de Sarkozy” ; “Politoscope : la nomination de François Fillon approuvée” ; “Politoscope : Sarkozy plus crédible que Royal” ; “Sarkozy creuse l’écart avec Royal”, etc.

Réitérons, parce qu’on comprend vite mais qu’il faut nous expliquer longtemps, l’opération sur LCI, autre client d’Opinion Way. “Trois quarts des Français convaincus par Sarkozy” ; “Les réformes, il faut les faire !” ; “Débat : Sarkozy jugé “le plus convaincant” » ; “Sarkozy convaincant, même à gauche” ; “L’ouverture, les Français aiment ça” ; “Sarkozy grand gagnant de la semaine”, etc.

Opinion Way bouffe du Sarkozy tous les jours, à toutes les sauces. C’est également Opinion Way qui a établi que “les Français” n’étaient pas choqués par les vacances sur le yacht de Bolloré ; ou qu’ils approuvaient en masse le fameux “Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale” et les bienheureux tests ADN (relire notre article sur ce sujet).

Le sondage est une technologie de maîtrise symbolique des opinions et des représentations médiatiques de la politique. Nicolas Sarkozy l’a bien compris, qui, en plus de consommer plus de sondages et d’enquêtes qu’aucune autre bête politique, s’est tout simplement créé un institut de sondage bien à lui – c’est pratique.

La société de sondage Opinon Way est dirigée par Hugues Cazenave. Celui-ci travaillait précédemment à Infométrie, boîte de conseil en communication politique qui a déjà eu pour client l’ancêtre de l’UMP : le RPR. “Quand je rencontre mes clients du RPR ou du CDS, explique Hugues Cazenave, directeur général d’Infométrie (conseil en communication politique), je dois montrer que j’appartiens au même monde qu’eux”, explique l’homme à l’Expansion – c’est Sabotage qui souligne.

Quel était exactement le “cœur de métier” d’Infométrie ? “Cette dernière société a été créée vers 1980 par deux universitaires, Jean-Marie Cotteret (qui fut membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel de 1985 à 2001), et Gérard Ayache, actuel président [...]. Infométrie semble maintenant plutôt spécialisée en optimisation de sites web, mais elle était à l’époque « conseil en communication politique ». Il semble que M Cazenave ait été un « coach » de l’UMP concernant la « lexicologie », c’est à dire le bon langage à utiliser pour toucher les foules.” peut-on lire ici.

Quant au Canard Enchaîné, il révèle que Cazenave a tout simplement commencé sa carrière au cabinet de Gérard Longuet en 1986 (source). Gérard Longuet est un RPR-UMP, ancien d’Occident (le groupuscule d’extrême droite où était également Devedjian et quelques autres), et accessoirement beau-frère de Bolloré himself.

Comme tout homme de droite, Cazenave dispose de beaucoup d’amis à droite. Au sein de la société Novosphère, qu’il codirigeait, on compte parmi les administrateurs Thierry Laurens et Alexandre Basdereff, proches de Jacques Chirac, ou encore un conseiller municipal UMP du 17ème arrondissement (source, 25/05/2007).

Bref. Un homme de droite, travaillant avec la droite : jusque là rien de choquant. Le cas de Cazenave est assez répandu. Les instituts de sondage sont des entreprises à but lucratif, on voit mal pourquoi leurs dirigeants seraient de grands déontologues au cœur gros comme ça. Quand bien même le chef de l’institut est également “lexicologue” pour l’UMP ? Quand on dirige une entreprise médiatique, on tente un minimum de se donner une apparence d’indépendance. Visiblement, Cazenave s’en tape. De même que Lagardère ne nie pas être le “frère” de Sarkozy.

Les méthodes d’Opinion Way, qui donnent de si (d)étonnants résultats, sont il est vrai légèrement spécifique. Car ces sondages, qui sont éructés en Une du Parisien, de Métro ou du Figaro, ou bien assénés dans quelques journaux télévisés ; et bien ces sondages se font, tenez-vous bien, par internet. En échange de cadeaux. Un procédé on ne peut plus scientifique et objectif (quand on pense que même les sondages traditionnels, faits in vivo et sans cadeaux sont à peu près aussi scientifiques que la méthode de relaxation par ouverture des Shakras, ça prête à sourire).
Dans un Stratégie de 2001, voici ce que répond Cazenave :
“Les internautes sont-ils rémunérés pour participer aux enquêtes ?

Hugues Cazenave : En général, oui. Les Français savent que leur avis a une valeur. Proposer un incentive (ces cadeaux, promotions, points de fidélités que nous offrons aux gens en échange de leur participation à nos enquêtes) est devenu incontournable. Mais il convient de suivre quelques règles : choisir l’incentive qui correspond à sa cible (une bouteille de vin séduira plus les hommes que les femmes), savoir le doser en valeur (un cadeau trop cher attirera un certain type de population), etc. De manière générale, la pratique de l’incentive devrait se généraliser, quel que soit le type d’étude. C’est la seule façon de lutter contre la baisse tendancielle des taux d’acceptation des enquêtes sur échantillon.

Les résultats ne risquent-ils pas du coup d’être un peu faussés ?

Hugues Cazenave : Soyons clairs : il n’y a pas d’étude parfaitement neutre. Mais ne nous y trompons pas : ceux qui acceptent de répondre sans incentive ont également un profil un peu marqué : ils sont généralement âgés ou à la retraite, etc.”

En un mot : on peut faire n’importe quoi, tout bien mélanger dans un grand shaker sarkozyste, peu importe puisque de toutes les façons on est jamais neutre à 100%. D’ailleurs, Opinion Way est fondé par des anciens d’Ipsos et est membre du SYNTEC (syndicat patronal de la branche d’activité des études informatiques et technologies de l’information), branche du Medef (dont la présidente est Laurence Parisot) – (source). Neutre ? Certes non ! Mais puisque c’est par nature impossible, assumons notre gai sarkozysme !

Il nous semble qu’il faudra rappeler à Opinion Way qu’un sondage qui se fonde sur la volontariat et la rémunération des répondants fausse de façon ahurissante ses résultats. Tout le monde ne dispose pas d’une connexion internet. Tout le monde n’a pas envie de répondre à des dizaines de questions hebdomadaires portant sur le “style” de Nicolas Sarkozy et de son fringuant gouvernement (naïvement, on serait tenté de dire que les militants UMP doivent être plus motivés à participer à Opinion Way que, disons, les artisans taxi n’ayant aucun intérêt pour la politique). D’autant que l’internaute peut dire à peu près ce qu’il veut sur sa catégorie socio-professionnelle, son âge, son sexe et son “background politique” (et d’ailleurs, la gauche et les sympathisants de gauche adorent Sarkozy, avec Opinion Way).

Cazenave, “lexicologue”, sait très exactement quels termes il faut choisir pour faire dire à un pseudo-sondage ce qu’on veut qu’il dise. C’est ce que disaient Rebsamen et Bianco, les deux codirecteurs de campagne de Royal après le débat : Opinion Way avait volontairement choisi ses termes pour favoriser la soi-disante maîtrise de soi de Sarkozy contre l’impulsivité de Ségolène Royal. Si le terme en avant avait été “dominé” – (qui a dominé le débat ?), le résultat n’aurait sans doute pas été le même qu’avec le mot “maîtriser”. On connait les autres biais des instituts de sondage : “Acceptez-vous d’être pris en otage par les grévistes ?”, etc. Soyons-en certains, Opinion Way ne se prive pas de ces grossières ficelles pour créer des sondages qui fonctionnent comme autant de self-fulfilling prophecies.

Opinion Way fonde ses “sondages” sur un super-panel d’internautes. La méthode de l’institut sarkozyste a récemment été disséquée dans un hebdomadaire centriste-libéral, celui de Jean-François Kahn, et la scientificité des méthodes et l’objectivité sautent aux yeux. »

Il est temps de dénoncer cette manipulation des consciences dont Opinionway est le moteur. Cet institut fonctionne avec l’Elysée, TF1, LCI, Le Figaro…Qu’on arrête de nous faire croire que ces médias là sont indépendants. Certes il peut travailler avec d’autres et ainsi se couvrir mais il ne se construira pas une légitimité pour autant.

Delphine Batho dénonce le système de connivence. Postée par Europe1fr.

Publié dans Democratie, insecurite, Intelligences collectives socialistes, International, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

Sarkozy de nagy-bocsa. hué aux obsèques d’Omar Bongo

Posté par goalexandre le 17 juin 2009

http://www.dailymotion.com/video/x9lktp

 

sarko a été pris à partie par une cinquantaine de personnes lors de son arrivée à la cérémonie. Plus d’info sur Europe1.fr : http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Internationale/Afrique/Sarkozy-hue-aux-obseques-d-Omar-Bongo/(gid)/229111

 

 

CAMARADES IL NE FAUT PAS OUBLIER JACQUES BINO CE SYNDICALISTE  GWADELOUPEN

MORT  A CAUSE  DES INCOMPETENCES  EN MATIERE SOCIALE

DU CLAN UMPISTES ¨LEPENISTE

Sarkozy hué au Gabon !!!

Classé dans : 09 – Evènement, 20 – UMP — iledere @ 13:20

Le blog de l'île de Réh315252631241632416.jpgUne partie de la foule de quelques centaines de personnes autorisées à entrer dans la cour du palais a d’abord timidement applaudi le chef de l’Etat français.

Mais les huées ont rapidement pris le dessus, et une cinquantaine de personnes ont même pris verbalement à partie Nicolas Sarkozy, lui lançant à distance: «On ne veut plus de vous, partez!»
Les responsables de la sécurité ont immédiatement formé un cordon autour du président français, qui est ensuite arrivé sans encombre dans le salon d’attente pour les personnalités invitées aux obsèques. «On n’en veut plus de vous, la France est ingrate. Bois, pétrole, manganèse, on vous a tout donné. La France, si elle est ce qu’elle est, c’est grâce au Gabon, on ne veut plus de tout ça», expliquait, sous couvert de l’anonymat, un de ceux qui s’en sont pris à Nicolas Sarkozy.

Sarkozy avait pourtant courbé l’échine devant Bongo et lui avait offert la tête de Bockel, le patron du quai d’Orsay qui voulait en finir avec la “Françafrique“. Il avait donné le poste au bon docteur kouchner, ancien rédacteur de rapports pour Total, en affaire avec Bongo et donc peu susceptible de lui nuire puisqu’il avait quelques factures en souffrance du coté de Libreville.
Hélas, aux yeux des amis du dictateur décédé, Sarko ne sait pas tenir sa justice : le 6 mai dernier, Françoise Desset, la doyenne des juges du pôle financier de Paris, avait décidé de poursuivre les présidents Omar Bongo (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo) et Théodore Obiang (Guinée équatoriale) pour “recel de détournement de fonds publics“, “blanchiment“, “abus de biens sociaux” et “abus de confiance“.
Elle avait ainsi provoqué la colère de toute la famille Bongo, soucieuse de sauvegarder leur invraisemblable patrimoine immobilier parisien, leurs centaines de compte en banque bien fournis, leurs collections de voitures de luxe et toute les babioles qu’un homme soucieux d’avoir réussit sa vie doit posséder à partir de 50 ans

Mais l’honneur est sauf puisque l’ambassadeur de France à Libreville, Jean-Didier Roisin, a immédiatement trouvé une explication que je vous livre et que vous êtes prié de lire sans éclater de rire :  “Ce n’est pas la personne du président qu’on huait (…) c’est l’image qu’on a donnée de ce pays (le Gabon), la nouvelle du décès annoncée de façon prématurée, cela a été très mal ressenti“.
En voilà une explication qu’elle est bonne (coucou Cocluche..) !!! Nul doute que cet ambassadeur mérite une médaille… Zut il est déjà décoré !

Et bien sûr ces huées ne peuvent être une conséquence de la position Sarkozienne qui a toujours refusé de trouver des aspects négatifs à la colonisation.

De même, les journalistes africains qui restent très sévères avec les propos du président lors du fameux discours de Dakar,  lui reprochant de vouloir « faire la leçon » aux Africains, ne sont que des ignorants qui me méritent même pas la visite de notre Leader Minimo.

Pour autant, si Sarkozy ne peut plus voyager en France sans une escorte policière digne des dictatures bananières et s’il ne peut même plus aller faire tranquillement allégeance aux autocrates africains, ses déplacements risquent de se réduire. Ca tombe bien cela coûtait trop cher

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, International, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

La répression politique au quotidien: histoire d’une interdiction faites circuler merci

Posté par goalexandre le 10 avril 2009

bonsoir a tous eta toutes

 svp    diffusez ce message merci 

lien ou est apparu ce témoignage

http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot/310309/la-repression-politique-au-quotidien-histoire-d-une-interdicti-0

La répression politique au quotidien: histoire d’une interdiction

Je suis inquiet, très, très inquiet…

 

Vendredi dernier, à titre de solidarité avec mes collègues enseignants de l’Université de Paris 8 engagés, en tant que titulaires et chercheurs de l’Education Nationale, dans une opposition difficile à Valérie Pécresse, j’ai décidé de tenir mon cours sur la biodiversité et l’origine de la protection des espèces et des espaces, que je donne habituellement dans les locaux du département de Géographie (où j’enseigne depuis 20 ans), dans l’espace du Jardin des Plantes (Muséum National d’Histoire Naturelle), là où fut inventée la protection de la nature. Une façon, avec ce « cours hors les murs », de faire découvrir ces lieux aux étudiants et d’être solidaire avec la grogne actuelle mais sans les pénaliser avant leurs partiels.

            Mardi, arrivé à 14 h 30, avant les étudiants, j’ai eu la surprise de me voir interpeller dés l’entrée franchie par le chef du service de sécurité tout en constatant que les deux portes du 36 rue Geoffroy Saint Hilaire était gardées par des vigiles…

- « Monsieur Vadrot ? ».

- euh…oui

- Je suis chargé de vous signifier que l’accès du Jardin des Plantes vous est interdit

- Pourquoi ?

- Je  n’ai pas à vous donner d’explication….

- Pouvez vous me remettre un papier me signifiant cette interdiction ?

- Non, les manifestations sont interdites dans le Muséum

- Il ne s’agit pas d’une manifestation, mais d’un cours en plein air, sans la moindre pancarte…

- C’est non….

            Les étudiants, qui se baladent déjà dans le jardin, reviennent vers l’entrée, le lieu du rendez vous. Le cours se fait donc, pendant une heure et demie, dans la rue, devant l’entrée du Muséum. Un cours qui porte sur l’histoire du Muséum, l’histoire de la protection de la nature, sur Buffon. A la fin du cours, je demande à nouveau à entrer pour effectuer une visite commentée du jardin. Nouveau refus, seuls les étudiants peuvent entrer, pas leur enseignant. Ils entrent et, je décide de tenter ma chance par une autre grille, rue de Buffon. Où je retrouve des membres du service de sécurité qui, possédant manifestement mon signalement, comme les premiers, m’interdisent à nouveau l’entrée.

            Evidemment, je finis pas le fâcher et exige, sous peine de bousculer les vigiles, la présence du Directeur de la surveillance du Jardin des Plantes. Comme le scandale menace il finit par arriver. D’abord parfaitement méprisant, il finit pas me réciter mon CV et le contenu de mon blog. Cela commencer à ressembler à un procès politique, avec descriptions de mes opinions, faits et gestes. D’autres enseignants du département de Géographie, dont le Directeur Olivier Archambeau, président du Club des Explorateurs et Alain Bué, insistent et menacent d’un scandale.

            Le directeur de la Surveillance, qui me dit agir au nom du Directeur du Muséum (où je pensais être honorablement connu), commençant sans doute à discerner le ridicule de sa situation, finit par nous faire une proposition incroyable, du genre de celle que j’ai pu entendre autrefois, comme journaliste, en Union soviétique :

- Ecoutez, si vous me promettez de ne pas parler de politique à vos étudiants et aux autres professeurs, je vous laisse entrer et rejoindre les étudiants…

            Je promets et évidemment ne tiendrais pas cette promesse, tant le propos est absurde.

            J’entre donc avec l’horrible certitude que, d’ordre du directeur et probablement du ministère de l’Education Nationale, je viens de faire l’objet d’une « interdiction politique ». Pour la première fois de mon existence, en France.

            Je n’ai réalisé que plus tard, après la fin de la visite se terminant au labyrinthe du Jardin des Plantes, à quel point cet incident était extra-ordinaire et révélateur d’un glissement angoissant de notre société. Rétrospectivement, j’ai eu peur, très peur…

 

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Société | Pas de Commentaires »

 » Les élections européennes : une chance pour la démocratie dans le Parti « 

Posté par jeanluke le 6 mars 2009

Les adhérents de notre Parti sont appelés à s’exprimer sur les listes aux élections européennes dans quelques jours. 
S’exprimer : oui ! Mais ni choisir, ni décider ! 

Les listes qu’on nous présente ont été élaborées par quelques camarades de la direction, souvent juge et partie. 

C’est cette méthode que nous voulons aujourd’hui dénoncer.
Nos désaccords portent sur des aspects essentiels qui nous semblent seuls, pouvoir fonder la légitimité de notre parti dans l’opinion publique et lui permettre d’être une force d’alternance au pouvoir actuel : 
1 – Une absence de concertation réelle avec les territoires, leurs élus, leurs responsables. Il y a eu, certes, partout des réunions interrégionales où les vœux des fédérations ont été exprimés. Mais on n’en a tenu aucun compte ! 


2 – Un effarant mépris de toute considération européenne et de la place qu’occupent désormais les législations européennes dans nos législations nationales et la vie quotidienne des Français. 

3 – Un choix des candidats sans analyse du bilan réel, du poids politique et de l’investissement européens des députés sortants, sacrifiant par là même nos possibilités d’influence au sein du Parlement. Et on ne peut que s’étonner que notre Président de délégation n’y ait pas été associé. 


4 – Une composition des listes basées sur l’unique appréciation des dirigeants nationaux des courants sans que ces derniers n’aient aucunement pris l’avis de leur base. 

5 – Un mépris total de l’implantation locale des candidats et de leur capacité à convaincre des électeurs quand la crise économique déboussole et peut conduire, soit vers d’autres choix politiques, soit vers l’abstention. 

6 – Une rénovation renvoyée aux oubliettes, alors qu’elle a été au cœur des débats du congrès et qu’elle est indispensable pour nous permettre de gagner demain.
De tels arrangements pour la constitution des listes affaiblissent notre combat pour l’Europe, affaiblissent la gauche face à la droite, nous discréditent au sein de l’opinion publique. 


Les signataires de ce texte, ont des parcours différents, appartiennent à des courants divers. Mais, ensemble, nous refusons des listes qui résultent d’une démarche totalement erronée, qui bafouent la démocratie dans notre parti, qui sont un défi au sens de la responsabilité, à l’engagement européen, au simple respect des militants qui font vivre notre parti au quotidien.
Voilà pourquoi si ces listes étaient maintenues en l’état, nous vous appelons à les rejeter, que ce rejet se manifeste par un vote contre ou le refus de participer à ce qui n’est qu’une parodie de démocratie !Chers camarades, nous avons tous dit notre volonté de changer !

Le moment est venu de le faire ! 

Les premiers signataires : EstFrançois PATRIAT, Président, Conseil Régional Bourgogne Pierre PRIBETICH, Député européen, Bourgogne et Franche Comté 


Claude-Anne DARCIAUX, Députée Côte d’Or Martine CARRILLON-COUVREUR, Députée de la Nièvre 

Christophe SIRUGUE, Député-maire Chalon sur Saône Martial BOURQUIN, Sénateur-maire Audincourt Safia OTOKORE, Vice-Présidente, Conseil Régional Bourgogne René-Pierre SIGNE, Sénateur, Nièvre 

Alain BILLARDON, Ancien Ministre, Maire du Creusot, Saône-et-Loire Christophe WARNANT, Secrétaire de Section, Nevers 
Sud-Est
Jean-Jack QUEYRANNE, Président Conseil régional Rhône-Alpes 

Gérard COLLOMB, Sénateur-Maire Lyon Président Grand Lyon Najat VALLAUD-BELKACEM, Secrétaire Nationale PS Jacky DARNE, 1er Secrétaire fédéral Rhône Claire DONZEL, 1ère Secrétaire fédérale, Haute Savoie 

Luc LEVERT, Secrétaire fédéral, Isère 
Sud-Ouest
Vincent FELTESSE, Président, Communauté urbaine Bordeaux Philippe MADRELLE, Sénateur, Président du Conseil Général de Gironde 

Gilles SAVARY, Député européen Pascale GOT, Députée de la Gironde Michèle DELAUNAY, Députée de la Gironde 
Ouest
Bernard POIGNANT, Maire, Député européen Quimper Jean-Yves LE DRIAN, Président Conseil régional Bretagne 

Danielle BOUSQUET, Députée des Côtes d’Armor 
Centre
Alain RODET, Député-maire Limoges Jean-Paul DENANOT, Président Conseil régional, Limousin 

Claude TREMOUILLE, Vice-président Conseil régional, Limousin Marie-Françoise PEROL-DUMONT Présidente, Conseil général Haute-Vienne 

Daniel BOISSERIE, Député Haute-Vienne André CHAPAVEIRE, 1er Secrétaire fédéral, Haute-Loire Alain LAGARDE, 1er Secrétaire fédéral, Corrèze Laurent LAFAYE, 1er Secrétaire fédéral, Haute Vienne 

Corinne CHOCAT, Maire, Conseillère régionale, Limousin 
Paris – Ile de France 

Malek BOUTIH, Membre du Conseil National 
Jean-Pierre MIGNARD, Membre du conseil National 


Autres
Nicole FONDENEIGE, Secrétaire de la Section des Socialistes Français à BruxellesEt plus de 600 autres signataires… 

Cher(e)s camarades, Nous vous invitons à rejoindre les signataires de cet appel en envoyant un email à PSEuropeennes@gmail.com.Merci d’indiquer vos coordonnées, mandats et section. 

Publié dans | 1 Commentaire »

LIBÉREZ NOS CAMARADES! soutenir julien coupat Prisonnier politique du clan sarkozy videos d’information parce que les medias sont aux ordres

Posté par goalexandre le 1 février 2009

[ghttp://www.dailymotion.com/video/k6gBBjlV8jm1ZGUM5F

Gerard coupat dénonce le cirque médiatico politique organisée par la ministre de l’Intérieur Alliot Marie

«C’est un échec complet pour le parquet, pour Mme la ministre de la Justice et Mme la ministre de l’Intérieur qui ont instrumentalisé dès le départ ce dossier en en faisant un dossier politico-médiatique» a dit devant la presse, l’avocat de la jeune femme, Me Steeve Montagne. Propos repris par Gerard Coupat

vdata= »http://www.dailymotion.com/swf/k7EGcUVkOs9ULQUUl3&related=1″][/gv]

Entre deux visites à son fils en prison, soupçonné par la police d’être le chef de la «Cellule invisible», le père de Julien Coupat témoigne en vidéo pour Mediapart. Sur l’affaire, sur son fils, sur la justice, sur la police, sur la prison. Yldune Lévy libérée vendredi, Julien Coupat reste le seul de l’affaire en détention provisoire. Entre temps, une drôle de manœuvre eut lieu au Palais de justice de Paris, sur laquelle Gérard Coupat revient en détail. Tandis que les soutiens se multiplient.  

 http://www.dailymotion.com/video/k2SyFLbO1xAocwVUt1

La cour d’appel de Paris a à nouveau rejeté vendredi une demande remise en liberté de Julien Coupat. Présenté comme le chef présumé d’un groupe à l’origine des dégradations contre des lignes TGV, cet homme reste le seul suspect en détention dans ce dossier, sur les neuf personnes mises en examen. Sa compagne, Yldune Levy, a elle été remise en liberté le 16 janvier. Une manifestation est organisée à Paris samedi après-midi à l’appel d’une cinquantaine de comités de soutien à Julien Coupat, avec un mot d’ordre : « Sabotons l’anti-terrorisme ». La manifestation doit partir du Quartier Latin pour finir devant la prison de la Santé, où Julien Coupat est emprisonné depuis le 15 novembre dernier.

http://www.dailymotion.com/video/k4uxot17c6ZCGbVUUF

Hier, 1.200 personnes (selon la police) ont manifesté à Paris, entre le Jardin du Luxembourg et Denfert-Rochreau contre les lois antiterroristes, pour soutenir les mis en examen dans l’enquête sur les dégradations contre les lignes de TGV et demander la libération de Julien Coupat, le seul à être en prison aujourd’hui.

De très nombreux manifestants portaient un masque blanc sur lequel était inscrit « terroriste ».

Durant le parcours, les manifestants ont scandé « Police partout, justice, nulle part ! », « Libérez Coupat, enfermez Alliot-Marie ! », ainsi que «C’est l’Etat les terroristes ! ».

Sur une banderole de la Fédération anarchiste on pouvait lire :

« Nous ne laissons pas terroriser par l’Etat ».

Quand le cortège est arrivé près de la prison de la Santé où Julien Coupat est détenu depuis le 15 novembre dernier, plusieurs incidents ont éclaté entre les manifestants et les très nombreux CRS présents pour les empêcher de s’approcher de la prison.

Selon la préfecture de police « 8 policiers ont été blessés, dont deux hospitalisés et 15 personnes ont été interpellées en flagrant délit ».

Hugues Lenoir, de la Fédération Anarchiste a déclaré au cours de cette manifestation « l’Etat français prend des boucs émissaires et comme par hasard c’est le mouvement libertaire anarchiste qui est  visé. »

.

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, conseil municipal, Faits et méfaits du sarkozysme, Politique, Sarkozy un an de folie, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

123
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...