• Accueil
  • > Recherche : region preside femme

Résultats de votre recherche

VIDEO « Pour un Ordre International Juste » Ségolène Royal : Conférence de presse sur la Crise du 10 Août 2011.

Posté par goalexandre le 11 août 2011

 LE PEUPLE  EST LA FORCE CITOYENNE    A SAINT DENIS  ET PARTOUT EN FRANCE   

IMPOSONS NOTRE VOLONTEE COLLECTIVE  D’UN PEUPLE   SEUL  DECISIONNAIRE  DE SA DESTINEE  

FEMMES HOMMES ENFANTS   JEUNES HOMMES JEUNES FEMMES    GRANDS PERES GRANDS MERES    TOUTES ET TOUS  ENSEMBLE CHANGEONS LES FACONS DE GERER U PAYS   UNE REGION OU UNE VILLE     COMME LE DIT ET L’A FAIT SEGOLENE ROYAL DANS SA REGION  :

 UN EURO DEPENSE   DOIT ETRE UN EURO

UTILE  ET AUSSI  

 

 NOUS SOMMES LES MEILLEURS EXPERTS DE CE QUE NOUS

VIVONS 

 ALLEZ DYONISIENS, DYONISIENNES , CITOYENS ,CITOYENNES,  A NOUS LE POUVOIR     DESIGNONS UNE FEMME  POLITIQUE  QUI VEUT SERVIR  ET NON PAS  SE SERVIR   UNE FEMME POLITIQUE  QUI A LE COURAGE DE DIRE TOUT HAUT CE QUE NOUS LE PEUPLE PENSONS TOUT BAS    

NON AU CUMUL DES MANDATS, OUI A LA POLITIQUE PAR LA PREUVE ,

ECARTONS  CEUX ET CELLES QUI  DEPENSENT SANS COMPTER  ET QUI NOUS ENDETTENT NOUS ET NOS ENFANTS PENDANT DES DECECENNIES  SANS NOTRE ACCORD   A EUX DE PAYER LEURS MAUVAISES GESTIONS  DE NOS FINANCES 

LES PAROLES DOIVENT CORRESPONDRE AUX ACTES  VOTEZ  AUX PRIMAIRES CITOYENNES A GAUCHE  

  SEGOLENE ROYAL 
http://www.dailymotion.com/video/xkhbru

Ségolène Royal : Conférence de presse sur la Crise du 10 Août 2011.

« Le moment politique est grave. C’est l’occasion pour la politique de reprendre ses droits sur le système financier »
http://www.leblogdesegoleneroyal.fr/la-presidente-des-solutions/conference-de-presse-de-segolene-royal-sur-la-crise-le-mercredi-10-aout-2011/

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, insecurite, Intelligences collectives socialistes, International, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

Ségolène Royal en quelques images

Posté par goalexandre le 9 juillet 2011

http://www.dailymotion.com/video/xbghtf

Segolene Royal  une femme politique exceptionnelle  d’intelligense de courage a gauche  

 exceptionnelle quand face a raffarin dans une region acquise a la droite elle l’emporte  et ensuite  met de l’ordre dans les finances de la region  qu’elle preside

 pas d’augmentation des impots   pour elle la gauche  ne doit pas etre synonyme de plus d’impots

femme exemplaire  elle dit « un euro depensé  doit etre un euro utile »   et ainsi  elle prouve par la politique par la preuve  tous ces  dires   les paroles et les actes en harmonie

 femme politique courageuse sur le non cumul des mandats  elle se l’applique a elle meme avec le risque de n’avoir aucun mandat     et les citoyens et citoyennes ont apprecié puisque ele a été réelu presidente de region 

femme visionnaire  elle est a l’ecoute a notre ecoute nous ses soutiens  qui lui parlons de nos problemes qui lui soummettons nos idées  et elle les prend  ainsi  pout heuliez  on a combattu ensemble elle dans sa region avec les ouvriers de heuliez  et nous  relayant sur facebookk et ailleurs  les  idées  pour gagner ce combat  

et ainsi  a été gagné le combat pour la voiture electrique française  ila fallu  une tenacitée a toute epreuve  et jusqu’a   initier une autre façon de gerer une entreprise celle de la participation au capital de heuliez par la region  de segolene royal

http://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/ACTUALITE/Economie/24-Heures/Mia-Electric-quitte-la-chaine-pour-les-routes

 femme exemplaire en toutes circonstances  malgré les attaques de la droite malgré  les defections des siens   de son mari

en pleine campagne electorale en 2007  de l’intimmidation du clan sarkozystes  medias aux ordres  

segolene royal   merite de recolter le fruit de son travail au service de

l’interet general du peuple français 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

En 2007 Ségolène Royal ne pouvait pas gagner, les raisons voir. L’ analyse d’un militant averti

Posté par goalexandre le 4 août 2010

http://www.dailymotion.com/video/xbbpk

 

 

Dimanche 25 juillet 2010 7 25 /07 /2010 14:31

 


 

demdir.jpgdemdir.jpg

 

http://www.fraternite-royal.com/article-en-2007-segolene-royal-ne-pouvait-pas-gagner-54437190-comments.html#anchorComment

 

En 2007 Ségolène Royal ne pouvait pas gagner.

L’affaire Woerth-Bettencourt, la gestion sondagière de la sarkozie et la collusion prouvée avec Opinionway, la main mise de Sarkozy sur les médias qui avait commencé bien avant 2007, lorsque l’on voit la complicité de Pujadas avec ce pouvoir, lorsque l’on sait combien la presse dite de gauche voulait DSK car elle soutient le social-libéralisme et pas l’hérésie du socialisme tel que le concevait Ségolène Royal

, quand en plus on a assisté à la mise en avant du troisième homme chargé de prendre suffisamment de voix à Royal pour sinon la disqualifier du premier tour du moins l’affaiblir assez pour être derrière Sarkozy en lui prenant les voix des DSKistes et jospinistes, lorsque l’on se rappelle que son adversaire candidat est resté ministre de l’intérieur  jusqu’au bout et s’est appuyé en plus sur les moyens de l’état pour faire campagne,

en sachant tout cela on ne peut qu’être admiratif de savoir que cette femme, toute seule, a réussi à faire une superbe campagne, même s’il y a eu parfois des approximations.

 

C’est toujours intéressant de voir qu’on avait raison à l’époque de dénoncer déjà les collusions effectives entre tous les pouvoirs contre Royal. Tous. Pas un n’a franchement soutenu Mme Royal. Même la gauche a fait campagne contre elle alors qu’ils avaient le même programme! Lorsque j’écoutais Buffet insister sur les logements, un nouveau contrat social, une revalorisation salariale;

lorsque j’écoutais les verts demander une transformation écologique de l’économie, tout cela était dans le pacte présidentiel! Non seulement elle s’est heurtée aux forces de droite coalisées contre elle, non seulement elle a été trahie par la social-démocratie atlantiste et libérale,

mais en plus la gauche socialiste et écologiste a fait campagne aussi contre elle…

Ca fait beaucoup.

 

Cela peut aussi expliquer que devant l’énormité de ce qu’elle doit affronter encore aujourd’hui si elle était candidate socialiste pour 2012, elle hésite à se présenter. La situation est quasi la même pour elle encore aujourd’hui. Les sociaux-démocrates seront les premiers à la trahir si elle est candidate. Sauf peut-être quelques-uns qui finiront par reconnaître que c’est son temps.

Tous les pouvoirs sont encore entre les mains de Sarkozy comme on le voit avec l’affaire Woerth-Bettencourt où l’on fait tout pour étouffer l’affaire. La gauche qui, comme elle, veut une démocratie citoyenne et une transformation écologique de l’économie lui mettra des bâtons dans les roues jusqu’au bout lui préférant les sociaux-démocrates au final!

Son rejet de la part des élites est total ou presque, et elle sait qu’elle ne pourra pas suffisamment les reconquérir pour être aidée dans une campagne présidentielle. Certains seront à ses côtés comme Morin, mais seront vite achetés par le camp d’en face si Sarkozy promet une politique de civilisation… Bref elle sait que ce sera très dur pour elle.

 

Pourtant bien évidemment c’est elle qui a raison, c’est elle qui trace le bon chemin pour l’avenir. Elle applique dans sa région les bonnes pratiques, la bonne méthode et le bon cap pour son territoire. Seulement ce qu’elle peut faire à cette échelle puisqu’elle a suffisamment de pouvoir pour le faire, sera quasiment impossible à mettre en place au niveau national

puisque l’Europe, et les USA, sont constitués pour être vent debout contre le socialisme.

Je pense qu’elle le sait aussi. Pour mettre son projet socialiste en place il lui faudra s’affronter durement avec les institutions financières et avec les institutions politiques européennes sans compter les états voisins et puissants comme l’Allemagne. Angela Merkel ne lui ferait aucun cadeau vu qu’elle est totalement, elle, dans le sens de cette Europe qu’elle domine dans une optique de fusion atlantiste avec les USA et son libéralisme débridé.


Pourtant là aussi elle a la bonne vision de ce que devrait être l’Europe en rappelant qu’elle milite pour les états-unis d’Europe. Mais cela veut dire que cette Europe se constituerait avec des nations souveraines décidant de coopérer ensemble et non de se faire concurrence. Or on construit exactement l’inverse en obligeant les états à abandonner de plus en plus de souveraineté, en les empêchant de prendre des initiatives, en les contraignant à ouvrir de plus en plus leur marché public.

Que fera Ségolène Royal face à cela? Prendra-t-elle le risque de s’opposer aux marchés financiers voraces ou fera-t-elle du Papandréou? Là est aussi la question pour elle. Elle sait que si elle ne veut pas mentir à ses soutiens elle devra montrer qu’elle est capable de s’attaquer aux dogmes établis par l’ordre mondial libéral pour imposer un autre modèle de développement sinon tout cela ne restera que des belles paroles. Comme l’ont été les campagnes de Sarkozy et d’Obama qui ont été élus sur des programmes et font exactement l’inverse.

Obama fait exactement les mêmes effets d’annonce que Sarkozy mais poursuit la même politique que Bush, tout comme DSK continuerait la même politique que Sarkozy car c’est la logique de l’ordre mondial libéral dominée par les grosses institutions mondialisées. Ségolène Royal le sait.

Aura-t-elle le courage de s’y attaquer? Voyant et écoutant ces prises de position en faveur de Papandréou et Obama j’en doute parfois fortement.

 

A gauche pour l’instant seul Mélenchon évoque le nécessaire bras de fer à avoir contre les marchés financiers qui nous égorgent et donc le nécessaire bras de fer à avoir avec Bruxelles. Au moins il l’évoque. Comme aussi à droite Dupont-Aignan et d’autres. Ceux qu’on appelle les souverainistes et qui veulent défendre encore la souveraineté de notre pays pour ne pas laisser notre peuple entre les griffes sanguinaires des banksters.

Ségolène Royal qui incarne pourtant le socialisme républicain dans ses discours n’est pas totalement ancrée dans ce mouvement. En fait elle n’a pas fait la rupture avec la social-démocratie qui l’empêchera de toutes ses forces de mettre en place sa vision socialiste ou qui la dévoiera.

 

Alors je dis à Ségolène Royal qu’elle n’a pas le choix si elle veut être candidate en 2012 elle devra montrer qu’elle est prête à s’affronter à tous les pouvoirs. Elle ne pourra pas être la candidate de la social-démocratie atlantiste car elle perdra une bonne part de son crédit auprès des gens qui lui préféreront les originaux comme DSK ou les marionnettes comme Aubry.

Ce qui lui enlèvera une bonne part du soutien d’Europe-Ecologie qui, autour  de Cohn-Bendit est d’essence libérale et atlantiste forcené. Ainsi que les voix du centre droit qui préféreront s’allier avec la social-démocratie libérale qu’avec le socialisme…bref la voie est très étroite pour Ségolène Royal mais elle existe.

Si elle veut gagner en 2012, et elle peut encore le faire, alors elle ne doit compter que sur elle-même!

Oui seule contre tous, du moins au départ, est sa seule solution, si elle rentre dans le rang elle est cuite.

Cela lui demandera de la force, de la détermination, de l’endurance et une équipe extrêmement soudée à ses côtés. A elle, elle doit imposer SA vision du socialisme et de son avenir et passer outre les critiques des uns et des autres devant l’énormité du combat qui les attend. A cette seule condition elle pourra soulever à nouveau la ferveur populaire qui l’a ccompagnée comme jamais une politique l’avait été à ce niveau. Elle l’a fait parce qu’elle était le changement, ce qu’elle nous promettait était une réforme positive du pays dans le respect de chacun, contrairement à la brutalité du sarkozysme et à la soumission de la social-démocratie qui n’ira jamais au fond des choses.

 

Voilà donc, selon moi, devant le choix qu’elle doit faire si elle veut être candidate en 2012.

Elle doit assumer sa vision socialiste et les combats internationaux que cela entraînera nécessairement. En a-t-elle encore la force, l’envie? C’est-à elle de répondre bien sûr. En tout cas moi je suis prêt à la soutenir dès qu’elle donnera le feu vert. Pour l’instant je suis dans l’attente d’un signe pour que je puisse à nouveau entendre dans la bouche d’un leader politique, un exposé de sa vision d’avenir aussi humain, aussi profond que celui-là:

 

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

La Présidente du Conseil Régional Ségolène Royal femme politique française exceptionnelle

Posté par goalexandre le 2 août 2010

La Présidente du Conseil Régional

Ségolène Royal

Ségolène RoyalLa liste conduite par Ségolène Royal a remporté les élections régionales des 14 et 21 mars 2010, par plus de 61 % des suffrages exprimés au second tour. Ségolène Royal a été élue Présidente de la Région Poitou-Charentes le 26 mars. Ségolène Royal se succède ainsi à elle-même, après une première élection à la tête de la Région Poitou-Charentes en 2004.

Ségolène Royal a été pendant quinze ans députée du département des Deux-Sèvres. Elle a été trois fois ministre : de l’environnement (1992-1993), de l’enseignement scolaire (1997-2000), de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées (2000-2002). Elle a été candidate à l’élection présidentielle en 2007, en atteignant le second tour.

Tout au long de son parcours, Ségolène Royal s’est résolument engagée à rendre la plus concrète possible son action politique. Elle est ainsi à l’origine de réformes emblématiques qui ont marqué l’évolution de la société :

  • la création du plan Handiscol, pour permettre à tous les enfants et adolescents handicapés de suivre une scolarité normale ou adaptée ;
  • la création du congé de paternité qui concilie pour la première fois, de façon concrète, l’égalité homme/femme ;
  • l’instauration de la garde alternée de l’enfant, dans le cadre d’une médiation familiale efficace ;
  • la protection de l’enfance, avec une lutte continue contre toutes les formes de violences.

Députée

Députée PS des Deux-Sèvres (2ème circonscription, Saint-Maixent), élue pour la première fois en 1988 et réélue en 1993, en 1997 et en 2002. Depuis 1988, Ségolène Royal a relayé et soutenu avec efficacité les projets de sa circonscription (Pays Mellois, Saint-Maxentais, Marais) :

  • pour améliorer l’environnement, la qualité de vie et le patrimoine : obtention d’aides de l’Etat pour l’aménagement de centres bourg, pour l’assainissement public, pour la replantation de haies; aides pour la mise en place d’un plan vélo et de pistes pédestres ; obtention de financement pour la sauvegarde du patrimoine dans le cadre du lancement des Grands Travaux pour le Marais Poitevin qu’elle a initié : restauration du patrimoine lié à l’eau, sauvegarde du marais contre le projet d’autoroute, rénovation d’églises et de temples, création d’une charte architecturale ;
  • pour développer l’agriculture : soutien auprès des éleveurs pour l’obtention des droits à produire du lait de chèvre, pour la mise en place de contrats territoriaux d’exploitation et l’encouragement à l’agriculture raisonnée, pour la sauvegarde de la race maraîchine et de la race Parthenaise et pour la mise en place d’un label qualité du terroir (dont l’AOC pour le Chabichou) ;
  • pour assurer une meilleure égalité des chances et favoriser la réussite scolaire : déblocage par l’Etat d’aides financières pour la rénovation ou la construction de nouvelles classes, soutien dans le maintien de classes rurales, mise en place de Contrats éducatifs locaux, création de nouvelles filières professionnelles dans les lycées, aménagement de structures d’accueil de la petite enfance ;
  • pour mieux accueillir les anciens : soutien dans le développement et la rénovation de maisons de retraites et de lieux d’accueil des personnes âgées ;
  • pour maintenir et développer l’emploi : aide dans la création de commerces multi-services ruraux, soutien à la mise en place de cellules reclassement pour les salariés frappés par la fermeture de leur entreprise ;

En 2007, Ségolène Royal a décidé de ne pas se présenter de nouveau à cette élection. Delphine Batho a été élue députée.

Ministre

  • Ministre de l’Environnement (gouvernement Pierre Bérégovoy, avril 1992 – mars 1993). Au cours de cette  » année d’actions pour la planète « , Ségolène Royal a mis en ouvre une politique de l’environnement moderne et ambitieuse :
    • application de la loi sur l’eau (schémas d’aménagement et de gestion des eaux), création d’une Direction de l’eau, augmentation du budget des agences de l’eau, réforme de la police des eaux, coordination internationale de la gestion de l’eau ;
    • traitement et recyclage des déchets (loi de juillet 1992), avec le soutien aux technologies innovantes pour le traitement et la collecte des déchets ;
    • reconquête et préservation des paysages (loi sur les paysages de janvier 1993, avec la labellisation de 100 paysages et la promotion de leurs productions agricoles) ;
    • lutte contre le bruit (loi cadre de décembre 1992) : prévention du bruit des transports, dans les bâtiments publics (les cantines scolaires notamment), les lieux de travail…
  • Ministre déléguée à l’Enseignement scolaire (gouvernement Lionel Jospin, juin 1997 – mars 2000), Ségolène Royal a engagé son action dans trois directions :
    • pour une  » Ecole plus juste  » : avec la relance des zones d’éducation prioritaire, la création de fonds sociaux pour les élèves, la maîtrise des langages comme une priorité à l’école maternelle, la rénovation de la pédagogie au collège avec notamment l’instauration des  » itinéraires de découverte  » ;
    • pour une  » Ecole plus partenaire  » : Ségolène Royal a donné une nouvelle place pour les parents d’élèves à l’école (création de la Semaine des parents à l’école et campagnes nationales pour les élections des représentants de parents). Un meilleur aménagement du temps de l’enfant a également été trouvé avec la création des Contrats éducatifs locaux et la reconquête de l’éducation à la citoyenneté a été mise en ouvre avec les Initiatives citoyennes pour apprendre à vivre ensemble constituant la mise en pratique de l’éducation civique qui est devenue obligatoire au Brevet des collèges ;
    • pour une  » Ecole plus protectrice  » : la lutte pour les droits de l’enfant et contre la violence a été concrétisée par le vote de la loi de juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu’à la protection des mineurs. D’autres mesures ont été prises dans ce cadre : le combat contre le bizutage (loi de juin 1998), plusieurs campagnes contre le racket, la mise en place d’un numéro SOS Violences, la création des classes et des premiers internats-relais. Un véritable plan de rénovation de la santé scolaire a également été mis en place, avec notamment la revalorisation du rôle des infirmières scolaires et la mise à disposition de la pilule du lendemain des les lycées.
  • Ministre déléguée à la Famille, à l’Enfance et aux Personnes handicapées (Gouvernement Lionel Jospin, mars 2000 – mai 2002). En décidant et en mettant en ouvre des mesures concrètes et ciblées, Ségolène Royal s’est attachée à ce que toutes les familles soient mieux soutenues et mieux accompagnées dans toutes les circonstances ou aléas de la vie.
    • pour les familles : Ségolène Royal a promu une autre vision de la famille, avec la réforme de l’autorité parentale, la réforme de l’accouchement sous X, la création d’un livret de paternité, le soutien à l’adoption internationale. Elle a souhaité aussi mieux concilier les exigences de la vie familiale et de la vie professionnelle, avec un meilleur accueil de la petite enfance (plus de 20.000 places nouvelles en crèche) et la création du congé de paternité. Des prestations mieux adaptées aux familles ont également été mises en place : barème unique des aides au logement, congé et allocation de présence parentale, allocation d’éducation spéciale (parents d’enfants handicapés), pérennisation de l’allocation de rentrée scolaire…
    • pour la protection de l’enfance, dans le droit fil de ce qu’elle avait initié au ministère de l’enseignement scolaire, Ségolène Royal a continué à protéger l’enfant contre toutes les formes de violences : lutte contre les violences en institution (renforcement du SNATEM), contre la prostitution des mineurs (incrimination pénale du recours à la prostitution d’un mineur), protection contre la pornographie et lutte contre la pédo-pornographie (incrimination de la détention de documents de ce type), actions contre la violence dans les médias (création du collectif  » Enfance et média « ), lancement d’une grande campagne télévisée de sensibilisation et de prévention des violences sexuelles.
    • en faveur des Personnes handicapées : au-delà des mesures structurelles (comme la rénovation des COTOREP), Ségolène Royal s’est attachée à proposer des mesures concrètes, telles que : l’organisation du plan Handiscol’ pour la scolarisation et l’intégration des enfants et des adolescents handicapés ; le développement du parc de logement adapté, des aménagements en matière de transport (collectif et particulier) ; la création d’un label  » tourisme et handicap « .

Parcours

Après avoir suivi des études secondaires dans les Vosges, Ségolène Royal a obtenu une licence de Sciences économiques. Elle est diplômée de l’IEP de Paris et ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration (promotion Voltaire).

A sa sortie de l’ENA (1980), elle choisit une affectation de magistrat au tribunal administratif. Elle est ensuite (de 1982 à 1988) chargée de mission au secrétariat général de la Présidence de la République pour les questions de santé, d’environnement et de jeunesse.

En 1988, elle est élue pour la première fois députée PS des Deux-Sèvres En 1992, elle est nommée ministre de l’Environnement dans le Gouvernement de Pierre Bérégovoy et réélue en 1993 députée des Deux-Sèvres.

Réélue une nouvelle fois députée en 1997, elle est nommée par Lionel Jospin ministre déléguée à l’Enseignement scolaire ; puis, de 2000 à 2002, ministre déléguée à la Famille, à l’Enfance et aux Personnes handicapées. Elle est réélue députée des Deux-Sèvres en 2002, et ne se représente pas en 2007.

Elle est candidate à l’élection présidentielle en 2007. Réunissant 11 millions d’électeurs au premier tour, elle est la première femme en france à accéder au second tour où elle recueille plus de 17 millions de suffrages.

Ségolène Royal est l’auteur de plusieurs ouvrages : Le Printemps des grands-parents (Laffont, 1987) ; Le Ras-le-bol des bébés zapeurs (Laffont, 1989) ; Pays, paysans, paysages (Laffont 1992) ; La Vérité d’une femme (Stock, 1996); Maintenant (Hachette, 2007) ; Ma plus belle histoire, c’est vous (Grasset, 2007).

Créé le 30 oct. 2008

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaires »

Segolene Royal presidente de la republique Française

Posté par goalexandre le 9 janvier 2010

Segolene Royal  presidente de la republique Française  dans Democratie 20468_1179931697677_1209709187_30414922_7612276_noui segolene  nous peuple modeste  nous avons voté en masse pour que  tu sois elue  car tu es des notres  tu nous ecoutes tu es humble   tu nous connais tu sais nos galeres  de fins de mois

oui segolene ce n’est pas l’argent roi qui doit  etre le moteur de notre pays la France  pays des droits de l’homme et de la femme

par notre choix  en ta faveur nous voulions  une France plus fraternelle  ou le partage des valeurs humanistes est tres important  ou  le collectif l’emporte sur  les individualismes et les egoismes  capitalistes

pour nous  hommes et femmes humanistes désinteressés  il nous est insupportable  de voir encore des gens dans la rue  au froid   qui n’ont pas de toit sur la tete

oui segolene royal tu as porté nos espoirs a gauche   et on compte sur toi pour les porter encore  car tu as muri  tu as encore acquis plus d’experience en tant que presidente de region  nous voyons bien que  un seul mandat est largement sufisant  et le travail ne manque  pas merci encore pour les travailleurs de heuliez et les autres

merci pour avoir tenu tes prommesses  et d’avoir agit en conformité avec  tes promesses electorales  merci pour la democratie participative

vive  la gauche  vive le socialisme  vive segolene royale

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaires »

 » Je suis venue au socialisme par le féminisme » Ségolène Royal

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

 

Dimanche 8 mars 2009

- LA CAUSE DES FEMMES

img036.jpgimg040.jpg

«  Je suis venue au socialisme par le féminisme » Ségolène Royal

La journée internationale de la femme symbolise le combat pour la parité et les droits des femmes.On a beaucoup parlé, et on a raison des femmes victimes de viols, interdites d’avortement, insuffisamment formées sur l’éducation sexuelles: On a également beaucoup parlé, et on a eu raison des disparités salariales, politiques,au niveau de la carrière….

Je rends hommage à toutes ces femmes dont je suis solidaire. Mais aujourd’hui, je voudrais parler de la lutte de certaines femmes qui ont réussi et  donné toute leur énergie pour aider les autres dans leur combat pour la liberté, l’émancipation, la parité.

Je pense en particulier à Gisèle Halimi,originaire de Tunisie, qui avait le double handicap d’être femme et issue de la France métissée et qui cependant, non seulement a réussi à être avocate, mais n’a céssé de mener son combat pour les femmes.

Elle s’est rendue célèbre, pendant la guerre d’Algérie en acceptant de défendre des Algériennes et en luttant contre la torture. C’est ainsi qu’elle a défendu une jeune Algérienne, Djamala Boupacha, dont l’histoire à été racontée dans un livre portant son nom. Cette jeune fille avait été violée par l’armée française, avec des caissons de bouteille, torture couramment infligée aux algériennes à l’époque par le Pays des droits de l’homme que nous prétendons être. Dans cette affaire, Gisèle Halimi fit preuve d’un grand courage tant le gouvernement de l’époque voulait l’empêcher d’aller en Algérie rencontrer sa cliente. Elle a même été victime d’une tentative d’enlèvement sur le bateau qui, heureusement pour elle avait été photographiée par la Presse.

Gisèle Halimi s’est également battue pour la dépénalisation de l’avortement. Elle a en particulier défendu une très jeune poinçonneuse du métro et à la barre avait reconnu s’être avortéé. Elle avait fait citer comme témoin de nombreuses femmes célèbres, dont Simone de Beauvoir, autre féministe et auteur d’un livre qui fait encore référence: le deuxième sexe et Françoise Sagan et beaucoup d’autres…..

Si j’ai choisi de parler de cette femme qui fut également députée socialiste lorsque François Mitterrand  était Président de la République, c’est parce qu’elle vient de publier un livre résumant son combat, intitulé: NE VOUS RESIGNEZ JAMAIS qui me paraît intéressant à lire.

Il ne faut pas oublier non plus SIMONE WEIL qui parvint à faire voter la loi sur l’IVG.

Chaque fois qu’une femme réussit pour la première fois, c’est une conquête pour toutes les autres et une brèche ouverte vers l’émancipation  la liberté et l’égalité. Mais pour beaucoup, cette conquête a un prix à payer, souvent très élevé car elle se trouve en but au machisme des hommes qui ne leur pardonne rien, multiplient insultes, humiliations et j’en passe.

Que n’a pas eu à supporter la première premier ministre de la France, une socialiste, EDITH CRESSON, pourtant soutenue par le Président de la République. Mais comme le dit très justement Danielle Mittérrand, les éléphants, quand ils veulent détruire, ils savent. Et ces éléphants, toujours les mêmes, ils n’ont rien épargné à Edith. Dans un livre qu’elle a piblié avant les présidentielles, elle écrit qu’elle n’a tenu que parce qu’elle avait le soutien moral de son mari.Cette aventure s’est terminée par un cancer du sein.

Et pourtant, le saviez vous, dans la profession de foi du Parti Socialiste que nous avons votée en 2008 est indiqué: « Le parti socialiste est le parti des femmes. »

J’avoue que lorsque j’ai lu cette phrase, j’ai éclaté de rire, toute seule, chez moi, tant c’était ridicule après la farce des Présidentielles où, tous unis, d’une même voix, ces éléphants de malheur n’ont eu de cesse de faire perdre SEGOLENE ROYAL,. Et pourtant Ségolène a été la première femme française à arriver au deuxième tour des élections présidentielles ce qui est en soit un grand succès et si elle est élue en 2012, elle aura fait tomber un tabout et ouvert le chemin à d’autres femmes après elles. Le rêve serait Ségolène Royal Présidente de la République en 2012 et 2017 et ensuite Naja Belkacem, car ainsi il y aurait une double transgression, Najat étant femme issue de la France métissée.

Mais le parti socialiste n’en est pas là. Il a beaucoup de mal à appliquer la parité et préfère payer des amendes colossales.Il faudra avant d’y parvenir secouer beaucoup de cocotiers.

Dans son hebdomadaire il a consacré un artiche à la journée internationale de la femme. Et dans cet article, pas une ligne, pas une phrase, pas même un seul mot sur Ségolène Royal qui, en tant que candidate à la présidence de la république arrivée au deuxième tour est entrée dans l’histoire de ce parti dont elle est également le présent et le futur.

Et pourtant le combat de Ségolène Royal Pour les femmes ne date pas d’aujourd’hui. » Je suis arrivée au socialisme par le féminisme ».N’oublions pas que c’est elle qui a entre autres mis la pilule du lendemain au service des adolescentes sans autorisation parentale.

Rappelez vous le pacte présidentiel. Ségolène Royal s’était engagée à ce que la première loi qui serait votée si elle était élue serait une loi sur les femmes battues.

Elle n’est que Présidente de Région mais continue son combat pour la liberté et l’émancipationdes femmes.

Aujourd’hui elle a annoncé qu’elle créait un chèque femme Désir d’Entreprendre pour les femmes qui souhaitent créer leur propre activité, dont la caractéristique est d’être majoré de 20% par rapport à celui versé aux hommes. C’est que la Présidente de la Région Poitou- Charente a constaté que les banquiers n’acceptaient de consentir un prêt aux femmes qui veulent créer leur entreprise que si elles pouvaient fournir la caution de leur mari ou de leur père.

Mais nous ne sommes plus dans la Rome Antique. Les femmes ne sont pas sous tutèle, elles sont majeures et ont les mêmes droits que les hommes, sur le papier.

Encore un combat contre le machisme ambiant!!!!Il faudrait sanctionner les banquiers qui adoptent un pareil comportement contraire à la constitution, à la loi et à la convention européenne.!!!Messieurs les banquiers, il faudrait vous trainer devant les tribunaux. Ca vous mettrait du plomb dans la cervelle.

Aujourd’hui encore, pour marquer cette journée internationale de la femme, Ségolène Royal s’est rendue à Argenteuil, où, dans  une modeste maison de quartier, elle a écouté une quarantaine de femmes qui lui ont parlé de leurs problèmes quotidiens.;

 » On a jamais eu autant besoin de valeurs féminines qu’aujourd’hui », a-t-elle déclaré. » « Aujourd’hui, les femmes sont les piliers de la société, dans beaucoup d’endroits. Et ces éléments structurants s’organisent autour des femmes, à savoir, l’exigence d’éducation, la solidarité, la famille.Je crois fondamentalement qu’une des clés de la construction d’un monde meilleur, c’est vraiment de donner aux femmes tous les moyens de la transmission des valeurs. Et aujourd’hui, malheureusement, elles souffrent actuellement des inégalités. »

Ségolène est allée prendre son petit déjeûner dans une ferme avec une douzaine de femmes qui lui ont parlé de leurs quotidiens. Elle a été surprise de la faiblesse des retraîtes des femmes d’agriculteurs et a promis d’étudier le problème, car il faut faire quelquechose.

Dans une interview elle a estimé que la crise pouvait être une opportunité pour les femmes. Elle a plaidé pour que les entreprises fassent plus confiance à leurs qualités de gestionnaire car elles font preuve de plus de prudence que les hommes et d’une audace mesurée. La crise peut leur permettre d’utiliser ces qualités dans les domaines économiques et environnementaux. »

Gageons qu’elle ne se trompe pas, car il en a toujours été ainsi. C’est pendant les guerres, lorsqu’elles ont eu à gérer le pays que les femmes ont conquis leurs gallons. Il à fallu la guerre de 1939-1945 pour qu’elles obtiennent enfin le droit de vote.

Je me souviens toujours d’un chauffeur de taxi parisien qui, en décembre 2006 m’avait dit, parlant des présidentielles: « Il nous faut une femme. Elles font des miracles. Elles se débrouillent toujours pour nous donner à manger quand on a rien. »

Parole populaire pleine de bon sens. Espérons qu’elle permettra à Ségolène de Présider le Pays en 2012 , de remettre la France debout et de rétablir l’ascenseur social.

Avec elle jusqu’à la victoire!!!

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Ségolène Présidente en 2012, Société | 2 Commentaires »

DISCOURS DE SEGOLENE ROYAL A LA ROCHELLE « efficacité politique par la preuve »

Posté par goalexandre le 6 septembre 2009

Dimanche 30 août 2009

REVOLUTION DEMOCRATIQUE: POLITIQUE PAR LA PREUVE

D   img123.jpg DISCOURS DE SEGOLENE ROYAL A LA ROCHELLE LE 28-08-O9    Chers Amis, Chers Camarades, bienvenue, bienvenue dans cette belle région..

Je suis heureuse en effet de vous accueillir ici. On m’a demandé d’illustrer par la région Poitou- Charente ce que les socialistes font et ce qui a valeur aussi au niveau national et non seulement international. Et je le fais avec grand plaisir, parce que j’ai toujours pensé et je n’ai jamais dévié de cette conviction, et nous le savons tous, qu’il y a un lien très fort entre la pratique locale et les enjeux globaux. Et nous le savons aussi, nous les socialistes engagés à gauche, que la morale et l’action et l’efficacité de l’action politique que nos concitoyens attendent parfois désespérément de leur gouvernement d’aujourd’hui, oui, cette efficacité politique se démontre d’abord par la preuve.

Ici, dans la région, on ne se contente pas de préparer le futur. On est déjà dans le futur.Et je voudrais en donner quelques exemples à partir des trois piliers du développement durable que sont l’excellence gouvernementale qui a guidé la majorité de gauche, depuis 2004 à la tête de cette région, le social et l’économique avec le principal moteur de ces trois piliers du développement durable qu’est la révolution démocratique.

En ce qui concerne l’excellence environnementale et le premier pilier, l’écologie, dès le départ, nous avons fait de l’excellence environnementale, la ligne de force. Nous n’avons jamais lâché ce fil.Nous l’avons anticipé et aujourd’hui, je peux dire, avec la majorité qui est la notre, la majorité qui rassemble les socialistes, les communistes, les verts, les radicaux, mais aussi des camarades qui n’étaient pas inscits au parti socialistes, les délégués syndicaux, par exemple, qui ont fait partie de notre majorité, aujourd’hui, je peux dire que dans ces chantiers majeurs de l’excellence gouvernementale, non seulement que nous avons fait plus que ce que nous avions dit, mais qu’aussi nous avons fait bien plus que le programme des verts en 2004;

Nous avons donné à la région une notoriété nationale et internationale.

Dans quelques jours, à la rentrée scolaire, je vais inaugurer le lycée de Kyoto. Et c’est dès 2004 que nous avons donné ce nom à ce lycée.C’est le premier lycée européen de l’après pétrole.

C’est un lycée professionnel agricole et hôtélier, à Poitiers. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons décidé d’annuler les plans qui,avaient été faits par la précédente majorité de droite et nous avons dit que nous ne construirons ce lycée que s’il anticipe l’après pétrole et que s’il est exemplaire sur le plan européen sur toutes les technologies de construction environnementales.

J’en ai changé le nom. Je l’ai appelé lycée Kyoto; on s’est moqué.On m’a dit, où se croit elle? Elle se croit au Japon? Ceux qui avaient oublié que le protocole de Kyoto portait déjà ce nom.Et  ce lycée qui verra sa première rentrée mercredi prochain, est le premier lycée d’Europe à 0 énergie fossile, à architecture bio- climatique, à récupération systématique d’énergie, à panneaux photo- voltaïques, à cogénération d’huile végétale, à utilisation de bois durable et de matériaux recyclés, à récupértation d’eau de pluie, à compostage, dans le lycée de tous les déchets, 400 tonnes d’équivalent CO2 ainsi évitées, 30% de dépense d’eau et d’énergie en moins.

Voilà ce que j’appelle la révolution écologique. Voilà ce que j’appelle la politique par la preuve.

Nous avons lancé le premier plan photo-voltaïque  européen. Le premier puisque c’est la Région Poitou- Charente qui a été désignée par la Banque Européenne d’investissement comme la REGION DE REFERENCE, sur toutes les régions d’Europe. Bien entendu, les Verts m’ont soutenue dans cette démarche, et je les en remercie. Aujourd’hui, nous avons reçu 400 millions d’euros pour installer 650000 mètres carrés de panneaux.Créé un millier d’emplois directs, construit une société régionale d’énergie renouvelable, en partenariat avec EDF et la Banque des Dépôts, garanti des prêts à taux compétitifs et aujourd »hui ce sont deux usines de fabrication de panneaux photo- voltaïques qui s’installent dans la Région Poitou- Charente, pour couvrir les besoins du Grand Ouest.

Voilà la révolution écologique. Voilà la politique par le preuve.

J’avais aussi, vous vous en souvenez peut- être, pendant la campagne présidentielle, pardonnez moi cette référence, beaucoup parlé de la coopération avec les pays les plus pauvres de la planète, beaucoup parlé d’énergie solaire avec l’Afrique.

On s’était moqué, on s’était gaussé, on s’était di: qu’est ce qu’elle nous raconte avec ses fours solaires? On a tenu bon.

La politique, c’est d’avancer dans son couloir et de rester ce à quoi l’on croit, malgré parfois les moqueries et les quolibets de tous ceux qui n’arrivent pas à anticiper.

Alors nous les avons faits, et nous sommes allés à Fatic, région liée à Poitou- Charente, en coopération, avec des aides directes, hors de gaspillage, pas de détournement de fonds. Des hommes et des femmes qui aident des hommes et des femmes.

Nous avons commencé avec des éleveurs, des éleveurs de chèvres, et c’est en aidant les élevages, dans cette région du Sénégal, que nous avons découvert l’immense misère énergétique alors que le soleil est gratuit.Alors nous avons fait fabriquer des fours solaires dans les lyées professionnels de la région et nous sommes partis là bas, dans les villages, pour aider les femmes à survivre, pour empêcher les émigrations de misère des ces villages de Fatic pour plus d’une centaine de femmes qui ont vu mourir leur enfant dans des embarcations de fortune, et nous les avons équipées pour qu’elles puissent produire, pêcher, transformer le poisson, et tout cela à partir de l’énergie solaire.

Je me souviens même, vous avez dû le voir dans cette émission soit- disant drôle où l’on s’est moqué parce-que les femmes africaines m’avaient mis le boubou bleu. Mais le boubou bleu c’est le boubou de la couleur de la mer. Et si elles avaient fait cela, c’est qu’elles voulaient que nous soyons associés à leur deuil. La mer qui avait englouti leurs enfants.

Et, en voyant cela, le responsable du programme des Nations Unies pour le développement est venu à Fatic, a reconnu l’exemplarité de cette coopération. Et c’est à ce titre qu’il m’a demandé, et j’en suis très honorée, d’être la représentante mondiale au niveau des Nations Unies pour la coopération décentralisée sur les énergies renouvelables, et c’est à ce titre que, le 21septembre prochain, je serai à l’ONU pour représenter ces régions du monde pour la préparation du sommet de Copenhague et c’est à ce titre que je serai à Copenhague, porte-parole des coopérations décentralisées, du co-développement des hommes et des femmes et des hommes et des femmes en circuit court.

Parce que  c’est ça aussi la révolution écologique, c’est cela aussi la politique par la preuve.

Et enfin, le dernier exemple, c’est la création d’un pôle de compétitivité des éco-industries.Oh, le gouvernement de la droite ne nous a pas aidés.Il n’a jamais voulu le reconnaître.Ca aurait été trop beau; un pôle de compétitivité en Poitou-Charente!!Qu’à cela ne tienne, nous lui avons donné  un label régional. Aujourd’hui, ce pôle rassemble plus de 400 entreprises et laboratoires de recherche. Et c’est grâce à lui, grâce à lui, grâce à ce pôle qui a rassemblé les PME de la région que nous avons sauvé l’entreprise HEULIEZ.

Pourquoi, pourquoi nous avons réussi?Parce que nous avons voulu anticiper, nous n’avons pas voulu accepter la femeture d’une usine de 1000 salariés dans le secteur de l’utomobile.

Il y avait très longtemps, déjà en 1982, lorsque j’étais Ministre de l’environnement, déjà on parlait e la voiture électrique.

Et là, on décide qu’il n’est pas possible qu’avec des enjeux mondiaux de cette importance, un savoir faire de ces salariés aussi pointu, nous baissions les bras comme le fait le gouvernement de droite sans politique industrielle. Nous avons lancé ce que j’appelle un projet régional, alors que ce n’était même pas de notre responsabilité. C’est quand même des enjeux nationaux et internationaux. Et bien, l’entreprise HEULIEZ et une autre encore se sont mobilisées et nous avons reçu à cet appel à projet des réponses d’Allemagne, d’Espagne, d’Ukraine et nous avons donc validé ces véhicules électriques  avec notre label régional.

Ces voitures sont là, devant. Merci,Martine d’avoir accepté qu’elles soient montrées aux militants, parce que c’est ça aussi la politique par la preuve, et pour la première fois en France, la région est entrée au capital de cette entreprise.

Je ne vous cache pas les barrages que nous avons reçus, les objections ministérielles, les freins divers et variés.Jusqu’au bout, il y a eu des réunions à l’Elysée, figurez vous, pour savoir si le fond stratégique d’investissement devait oui ou non investir sur la région Poitou- Charente.

C’est la veille de la décision du Tribunal de Commerce, la veille de la décision du Tribunal de Commerce que je reçois un coup de téléphone du nouveau PDG de l’entreprise qui me dit: tout est fini, c’est terminé, l’Etat ne vient pas, le fond stratégique d’investissement ne vient pas, pour des raisons politiques et vous devez adresser une lettre au Président du Tribunal disant que la région intervient sans conditions et met ses 5 millions d’euros et c’est parceque cette lettre a été faite au Président du Tribunal de Commerce que, une heure avant l’ audience du Tribunal de Commerce est arrivé l’ukaze  gouvernemental débloquant les dix pauvres millions d’euros du fond d’investissement stratégique.

Mais aujourd’hui, le combat continue. Moi je crois à la consommation citoyenne. Pour sauver les entreprises du futur, il faut que les citoyens se mobilisent, achètent, réachètent, commandent ces fabrications parce que demain ce sont celles qui vont sauver nos emplois.

Et c’est pourquoi, je dis aujourd’hui solennellement devant vous que l’eco- taxe, ce nouvel impôt que nous annonce le premier ministre, est non seulement un impôt absurde, un impôt injuste,un impôt historiquement décalé dans le temps, un impôt insupportable pour toutes celles et tous ceux qui n’ont pas le choix entre acheter un véhicule polluant, puisqu’il n’y a  que cela sur le marché et acheter un véhicule électrique, parce que à cause de la faiblesse de la politique gouvernementale industrielle, celui-ci  n’est pas encore fabriqué en grand nombre. Elle ne le sera que dans un an, mais de quel droit, de quel droit, un gouvernement va-t-il assommer d’impôts  des familles alors qu’elles n’ont même pas le libre choix de rouler propre. Retirez cet impôt, Monsieur Filion, et mobilisez votre énergie pour la montée en puissance de l’industrie automobile française pour mettre massivement sur le marché des voitures électriques pas chères pour que les familles puissent choisir.

Voila la bonne politique écologique. Moi, je n’ai jamais pensé que l’écologie devait se défendre par la punition. Au contraire, l’écologie doit se défendre par l’impulsion, par l’orientation, par l’envie de faire, par l’envie de participer à un projet mondial, à la protection de la planète et certainement pas à trouver des prétextes pour remplir des caisses que l’Etat  a vidées.

J’ai abordé la question écologique, la question économique, la question sociale maintenant.

Bien sûr, la question sociale irigue tout, et c’est  normal pour une majorité dirigée par une socialiste et par une présidence de région socialiste.

Ici, nous avons fait la Sécurité sociale professionnelle. Chez New Fabrice, nous avons récupéré les salariés pour qu’ils ne tombent pas dans le trou du chômage et nous avons pris en charge plusieurs centaines de salariés qui vont pouvoir bénéficier de 90% de leur salaire pendant 18 mois et d’une nouvelle formation professionnelle, notamment liée aux nouvelles industries liées au développement durable.

Chez HEULIEZ, nous venons de prendre en charge 220 salariés pour éviter là aussi qu’ils tombent dans le trou du chômage. C’est parce que nous croyons à la montée en puissance de ces industries du futur, c’est pour cela que nous investissons dans le capital humain, pour qu’il puissent être réembauchés prioritairement, au fur et à mesure que les plans de charge de ces entreprises vont monter.

Le service public de la formation professionnelle nous l’avons fait ici à un moment où le gouvernement de droitre menaçait de privatiser tout ce qui, de près ou de loin, touchait à la formation professionnelle.

Le compte formation universel, il est fait.

Er enfin, nous avons fait le choix, parce que c’est une tradition historique, de développer l’économie sociale et solidaire. Je veux dire par là que quand une entreprise est en difficulté, quand une entreprise ferme, nous l’accompagnons pour êtrre reprise par les ouvriers, par les salariés en société coopérative ouvrière de production, et je tiens tout particulièrement à rendre hommage aux femmes du textile qui, du côté de  Niort, ont repris leur entreprise, et aujourd’hui, cette entreprise fonctionne, remonte en charge, et c’est la démonstration qu’il y a un modèle économique alternatif. Oui, c’est cela aussi le politique par la preuve.

Enfin, une révolution démocratique silencieuse a été menée par l’ensemble des élus de la région et je les en remercie.Ici, je vois qu’ils sont très nombreux, qu’ils se sont très fortement impliqués sur les territoires ainsi que nos partenaires.

Cette révolution démocratique, nous l’avons faite, souvenez vous, en démocratie participative, pour élaborer notre projet et nous l’avons poursuivie.

Nous avons mis en place les jurys citoyens.Souvenez vous de cette polémique.J’ai entendu àl’époque, la première fois que j’en ai parlé, des mots aussi aimables – j’ai repris la revue de presse – que Mao, Staline, Tricotteuse, j’en passe et des meilleures.Aujourd’hui, les jurys citoyens sont créés dans la
région. Ils fonctionnent,  ils vont de l’avant et nous en avons fait sur la politique  du développement durable, des citoyens tirés au sort, sur l’évaluation des aides économiques, des citoyens tirés au sort.

Nous avons mis dans tous les lycées de la région le budget participatif des lycées qui permet aux jeunes, au personnel ouvrier de service, aux enseignants et aux parents d’élèves de se réunir en faisant des assemblées générales et de définir par des votes les dépenses prioritaires, pour un budget non négligeable de 10 millions d’euros.

Voilà aussi la politique par la preuve de la révolution démocratique.

Alors, pour terminer, je voudrais vous dire qu’il y a quelques enseignemens à tirer de l’exercice d’un magnifique mandat local comme celui-ci.

C’est d’abord de bâtir une société de confiance avec des engagements réciproques et la charte que l’on disait impossible,qui réclame aux entreprises de s’engager par écrit à ne pas licencier ou à ne pas délocaliser si elles reçoivent des fonds publics de la région , cette charte là a créé de la responsabilité et de la confiance dans la région. Chacun accepte et cherche à apporter autant qu’il reçoit.

Un euro dépensé est un euro utile.Oui, il est possible de remettre en cause des dépenses. Courageusement, il faut affronter un certain nombre de lobbies.Il est possible de faire des engagements et des dépenses nouvelles, comme je viens de le montrer, sans augmenter les impôts et en baissant la dette.

Oui, la gauche doit relever la tête. Nous sommes d’excellents, de très bons gestionnaires, dans toutes nos collectivités, dans toutes nos régions. Et c’est si vrai qu’au moment où l’Etat, qui parle pourtant de plan de ralance, où trouve-t-il l’argent, par exemple pour financer la ligne à grande vitesse, vous m’avez entendu protester contre ce racket. Le gouvernement qui nous prend ici, dans la région, alors que nous avons beaucoup à faire, comme je viens de le montrer, vient de prendre 100 millions d’euros. Et c’est pareil dans toutes les régions. Toutes nos régions. Ce n’est pas un hazard. Elles sont presque toutes socialistes. Ce n’est pas un hazard.

L’Etat vient taper dans nos caisses parce que les siennes sont vides. Alors, dans la campagne des régionales, il ne faudra pas se laisser faire, il faudra bien dire la vérité, mettre en valeur, non seulement les actions accomplies, les chemins parcourus, la qualité de la gestion, mais surtout la mettre bien en comparaison avec la façon dont aujourd’hui l’Etat est géré.

Je voudrais, chers amis, mes chers camarades, vous dire à partir de cet  exercice local qui est finalement l’essence même de la politique, surtout lorsqu’il a un lien avec la dimension nationale et internationale, et aujourd’hui aucun problème ne peut se résoudre si on ne le suit pas dans une dimension internationale et planétaire, et c’est bien ce nouveau modèle de développement aujourd »hui qu’il faut imposer et inventer à l’échelle planétaire.

C’est que le leadership politique, ça consiste en trois choses. D’abord écouter pour anticiper le futur. Avoir l’audace d’inventer le présent et l’avenir et, enfin, avoir le courage et le désir de les réaliser avec des équipes soudées et au travail.

Et je voudrais, pour teminer, donner la parole à Anne Sansouki qui, je le rappelle, et ça ne se sait peut être pas, est la Président d’Honneur de l’Internationale Socialiste. Celle qui lutte pour sa liberté et  qui n’a pas revu ses enfants depuis plus de quinze ans, parcequ’elle sait que si elle sort de son pays, elle ne pourra jamais y revenir.Je voudrais penser à elle, avec vous, à ce moment précis, pour vous dire ce qu’elle écrit: la vérité, la justice, la compassion sont souvent les seules défenses contre un pouvoir impitoyable. Ce n’est pas le pouvoir qui corromp; c’est la peur de le perdre. Et nous, nous n’avons pas peur de le perdre, puisque  nous l’avons sur les territoires.Nous n’avons pas peur du tout parce que nous sommes tournés vers les Français et nous savons qu’ils nous attendent. Merci. »

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Poésie, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

Merci à Ségolène pour…Magnifique d’avoir fait cette forme de bilan qui  » clou le bec  » à ceux qui ont la mémoire sélective !

Posté par goalexandre le 10 mai 2009

 bonsoir a tous et a toutes

20825uneroyalcherche.jpg

 

Magnifique d’avoir fait cette forme de bilan qui  » clou le bec  » à ceux

qui ont la mémoire sélective !

 

Merci à Ségolène pour…

 

Par Lucide Radical le 10/05/2009

1992: Merci Ségolène pour la loi pour le recyclage des déchets. Merci pour la campagne contre le bruit dans les transports et les bâtiments publics.

1997-2000: Merci Ségolène pour l’interdiction des punitions collectives, le zéro de comportement ou encore le bizutage.

Merci pour le développement des ateliers de travail dans les ZEP (zones d’éducation prioritaire). Merci pour les crédits donnés, à l’école, pour des heures de soutien.

Juin 1998: Merci pour la défense des enfants victimes de violence; merci pour la loi de relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu’à la protection des mineurs. Merci pour le numéro SOS Violences. Merci pour la campagne contre les enfants victimes de racket.

Merci pour la revalorisation du rôle des infirmières scolaires. Merci pour la pilule du lendemain dans les lycées.

Merci pour la défense de la famille: merci pour les « entretiens Brancion » où chaque jeudi des sociologues, philosophes ou juristes viennent réfléchir et débattre.

Merci pour ces débats au cours desquels se pense l’élaboration de la réforme de l’accouchement sous X (désormais l’enfant devenu majeur, peut demander, sous certaines conditions, à connaître ses origines).

Merci pour cette exigence de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle: merci pour les 20 000 places de plus dans les crèches et pour le congé paternité.

Merci pour le combat contre la pornographie et la violence sexuelle à la télévision.

Merci pour le développement des aménagements des transports en commun afin de faciliter leur accès aux personnes handicapées.

Merci pour le plan Handiscol. Désormais, il est plus facile de scolariser des enfants handicapés dans des écoles classiques ou adaptées.
~~~~~~~~~~

2004: merci pour votre élection dans une région qui semblait acquise à la droite. (Ségolène Royal met un point d’honneur de ne demander de l’aide extérieure à personne si ce n’est à François Hollande. Elle a même refusé de rencontrer Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn venus dans la région soutenir les candidats socialistes. Elle veut parvenir seule à la victoire.)

Ségolène Royal veut changer le paysage politique jusqu’alors gouverné par des notables et affirme qu’« un élu est là pour servir, pas pour se servir ».

Merci pour votre programme essentiellement centré sur le travail : faciliter l’accès au premier emploi pour les jeunes, résorber le chômage des femmes et des plus de 50 ans, installer de jeunes agriculteurs dans la région. Merci pour les crédits importants pour l’apprentissage et la formation. « Les bourses de la découverte » est donnée aux jeunes qui effectuent des stages à l’étranger dans le cadre de leurs études.

Merci pour la gratuité des livres scolaires…

et d’avoir utilisé la taxe sur les permis de conduire pour financer le permis des jeunes titulaires d’un CAP.

Merci pour la création d’ une charte qui engage les entreprises ayant bénéficier d’aides à ne pas délocaliser ni à licencier. Objectif: développer l’emploi dans sa région et cet accord a permis la création d’emplois. Merci pour les « bourses tremplins » permettant la création d’environ 200 entreprises.

Depuis 2006: merci pour les « forums participatifs » pour réfléchir avec les citoyens du Poitou-Charentes aux solutions à mettre en place.

Toutes ces mesures prises au niveau régional, peuvent être généralisées au niveau national, pour tout le pays, pour toute la France.

2006: merci pour l’espoir qui s’est levé avec les primaires pour la présidentielle de 2007. Merci pour ces débats démocratiques, si absents à droite.

( Le premier débat concerne les propositions économiques et sociales. Ségolène Royal souhaite en outre revenir sur la réforme des 35 heures et montre ainsi son indépendance vis-à-vis du programme socialiste. Le deuxième débat concerne les sujets de société et la conception du pouvoir. Ségolène Royal se distingue encore une fois en montrant l’intérêt de « la démocratie participative ». Selon elle, les citoyens sont les mieux placés pour parler politique et surtout proposer des initiatives et des réformes. En ce qui concerne les jeunes délinquants, elle propose un encadrement militaire dans des camps humanistes. Enfin, elle met un point d’honneur sur « les fondamentaux de la famille : protection, éducation, amour, transmission des interdits » et l’éducation qui « est la base de tout ». Le troisième débat enfin aborde les questions internationales. Ségolène Royal souhaite mettre en oeuvre les « lycées Kyoto » promouvant l’écologie. Il s’agirait de construire des lycées sans utiliser des énergies fossiles dans le but de réduire les gaz à effet de serre. Le premier d’entre eux ouvrira ses portes en septembre 2009 à Poitiers. En ce qui concerne le développement de l’Europe, il s’agit de lutter contre le chômage et de développer la recherche. Elle souhaite mettre en oeuvre une politique qui permettrait le retour des deux cents mille chercheurs partis à l’étranger faute de financements.
source: politique.net)

2007: merci pour cette première historique, qui est d’avoir vu enfin une femme accéder au second tour de l’élection présidentielle.

2008-2009: merci pour ce combat qui continue, votre pugnacité, l’atypisme de votre manière de faire de la politique et qui déroute les « éléphants » de gauche, du centre et de droite.

Merci pour vos voyages et vos réflexions que vous avez partagés avec nous sur les Etats-Unis depuis l’élection de Barack Obama, sur le Forum Social de Bélhem, sur votre présence en Guadeloupe et votre soutien aux travailleurs et à Elie Domota (dont un portrait a été effectué dans le dernier numéro du Nouvel Observateur), pour votre soutien aux salariés d’Heuliez et , plus généralement, à tous les salariés qui subissent les effets d’une crise qui, par ailleurs, semble profitable pour d’autres.

Merci pour ce remarquable discours de Dakar d’avril 2009, et qui rétablit un climat d’apaisement entre le monde occidental et l’Afrique, qui contient un « pardon » historique mais aussi des propositions audacieuses(http://www.lepost.fr/article/2009/05/08/1527923_segolene-royal-a-dakar-l…) .

Merci pour votre engagement dans la croissance verte, pour la création des UPC (Universités populaires et participatives de la connaissance), pour la fête de la Fraternité, pour ce magnifique livre « Femme debout » dans lequel j’ai trouvé une liberté de ton déconcertante, une lucidité à toute épreuve et un humour savoureux .

Et enfin, histoire de prendre mon pied en lisant les commentaires que j’imagine déjà (mais qui de ce fait, peut-être, seront absents, mais peu importe), merci pour ce grand discours que vous avez effectué au Congrès de Reims, ce congrès pourtant pathétique dans son déroulement et son issue… (c’est vrai que vous n’étiez pas très à l’aise au départ, mais quelle force par la suite!)

” Il est grand temps de rallumer les étoiles” Apollinaire.

Publié dans conseil municipal, Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaires »

Petit compte rendu du déplacement au Sénégal de Ségolène Royal, par Najat VALLAUD BELKACEM

Posté par jeanluke le 27 avril 2009

> Chers amis,
>  
> Puisqu’une certaine presse nous abreuve de sondages à coucher dehors, il me semblait utile de vous faire un compte rendu personnel du déplacement de Ségolène Royal au Sénégal auquel j’ai eu la chance de prendre part, et que ni les invectives de la droite française, ni les vaines polémiques, ni même encore les marques de mépris de quelques uns n’auront suffi à éclipser. Un déplacement historique qui nous aura un peu lavé de la honte et du malaise qui nous étreignaient depuis le discours tant décrié de Dakar du Président de la République. Un déplacement d’une densité politique et humaine extraordinaire, dont je souhaite vous faire partager quelques moments.

> La politique par la preuve
> Peut-être vous en souvenez-vous, à peine désignée par le parti socialiste en 2006, Ségolène Royal s’était rendue au Sénégal. Dans le village de Thiaroye, elle avait croisé la douleur infinie de mères atteintes dans leur chair par le drame de la disparition en haute mer de jeunes gens, dans la force de l’âge, partis chercher dans l’émigration clandestine un avenir meilleur. C’est ensemble qu’elles avaient décidé de surmonter l’insurmontable, de dépasser collectivement le désespoir en travaillant à offrir à leurs enfants des perspectives nouvelles. Pêche, artisanat, alphabétisation des femmes… Ségolène s’était alors engagée à soutenir ces initiatives. Parole tenue, la coopération décentralisée ne s’est pas démentie depuis lors et le camion frigorifique affrété par la Région Poitou Charente (qui leur rendra des services inestimables) en est un emblème.
> Intense moment d’humanité que cette rencontre avec ces mères courage qui avaient décidé pour l’occasion de s’offrir chacune une tenue couleur de l’océan, en mémoire de leurs fils disparus, en bienvenue aussi à celle qui a su mettre en lumière leur combat depuis deux ans. C’est ce magnifique boubou bleu endossé par Ségolène Royal qui, à quelques centaines de kilomètres de là, inspirera à Alain Destrem, élu UMP, ce commentaire indigne sur lequel je me suis déjà exprimée…
>  
> Hommes et femmes de bonne volonté
> A Thiaroye toujours, nous avons fait la connaissance des enfants des rues dont la plupart viennent de passer plusieurs mois, parfois des années, dans la rue, fugueurs, chassés de chez eux ou abandonnés (certains ont 6-7 ans…). L’association « Village pilote », présente sur place, se mobilise avec énergie pour leur venir en aide, en entreprenant un difficile travail de restauration de la confiance et de médiation avec ces enfants, puis avec leurs parents afin de les convaincre de les reprendre. Le Président du Conseil régional de Fatick, un homme d’une culture et d’une douceur inouïes, qui fut notre guide de luxe, nous a expliqué qu’il est de tradition au Sénégal que les familles envoient dès leur plus jeune âge les enfants passer 1 ou 2 ans dans des écoles où, aux cotés de camarades de toutes classes sociales, ils apprennent l’humilité en même temps que les prières et les travaux des champs. Cette pratique, qui fait des merveilles dans les villages où tout le monde se connaît, se transforme parfois en cauchemar dans les villes où certains marabouts (maitres d’écoles) mal intentionnés exploitent ces enfants, les envoient mendier et les battent lorsqu’ils reviennent les mains vides…C’est ainsi que se forgent ces « petits fugueurs de la misère » qui lorsqu’ils échappent à la vigilance d’associations dévouées comme celles-ci tombent dans la délinquance et souvent la drogue…
>  
> Ousmane Sow le magnifique …
> Auprès des artistes, des jeunes chefs d’entreprise venus nombreux assister au dîner ce soir là, la délégation s’est nourrie de beauté, d’imagination, de créativité, d’ingéniosité. Chapeau bas en particulier à l’immense Ousmane Sow dont les œuvres magistrales avaient, il ya quelques années orné le pont des Arts à Paris, poursuivant en souvenir chacun de ceux qui comme moi ont eu la chance de les admirer. Chapeau bas aussi au rappeur Didier Awadi, pour ceux qui ne connaitraient pas sa musique, je vous invite vivement à decouvrir ses textes engagés.
>  
> Wade ou pas Wade ?
> Ségolène Royal devait rencontrer le Président Abdoulaye Wade. Ce dernier lui-même, dans un courrier, disait son plaisir à la recevoir malgré une actualité chargée (les élections locales au Sénégal viennent juste de bouleverser l’équilibre politique, et en faisant place à une majorité de gauche dans les territoires, incitent le Président à un remaniement ministériel en cours…). Le rendez-vous aura bien lieu mais pas avec le Président, le ministre des Affaires étrangères puis le ministre de la coopération ayant assuré sa représentation avec beaucoup de gentillesse et d’efficacité.
> En France, et plus encore au Sénégal, la presse s’emballe alors à propos de supposées pressions de l’Elysée destinées à ce que le rendez vous présidentiel n’aie pas lieu. Nous ne saurons jamais le fin mot de l’histoire… En tout état de cause j’ai trouvé le ministre des Affaires étrangères passionnant et je retiens de lui cette phrase à propos de Ségolène : « je regrette que nous n’appliquions pas le droit du sol, sans quoi vous seriez sénégalaise et voila tout ! »
>  
> Salle Léopold Sedar Senghor : l’ « autre discours de Dakar »
> Lundi 6 avril- 16h- C’est formidable l’effet que le nom de Senghor produit sur le millier de spectateurs présents, studieux et effervescents à la fois. Des applaudissements nourris viennent cueillir chaque allusion au grand homme…
> Après Ousmane Tanor Dieng, le chef du parti socialiste sénégalais, c’est au tour de Ségolène Royal de monter sur l’estrade. C’est en sœur du peuple sénégalais qu’elle s’adresse à la salle ; en Présidente de la région Poitou Charente soucieuse d’actions concrètes qu’elle décrit la coopération décentralisée qui lie sa région à celle de Fatick ; en responsable politique et en femme d’Etat qu’elle réclame davantage de justice dans les instances politiques et économiques internationales , à commencer par le G20 dont le continent africain en tant que tel est cruellement absent ; c’est enfin en simple citoyenne et élue de la République française qu’elle demande deux fois pardon :
> « Pardon » pour le mépris, l’arrogance, le contre sens historique d’un certain discours prononcé à Dakar en 2007 .
> « Pardon » aussi, cela a été moins commenté, pour cette histoire commune faite de drames entre l’Europe et l’Afrique, pour les siècles d’esclavage et de colonisation.
> « Merci » aussi, merci pour les tirailleurs sénégalais sans lesquels, le 8 mai 1945, jamais la France n’aurait retrouvé sa liberté.
> Enfin, pour l’avenir, un « s’il vous plait » rare et précieux, « s’il vous plait, a-t-elle dit aux Africains, construisons ensemble ».
>  
> Lorsque je lui ai demandé, quelques heures plus tard le sens de cette dernière phrase, son visage s’est assombri : « les Africains, m’a-t-elle répondu, n’en peuvent plus de notre arrogance, de notre ingratitude, de nos barrières. Déjà c’est vers le Canada et non plus la France que les étudiants se tournent. Demain, il en ira de même pour les échanges commerciaux comme pour les échanges humains. Vois comme la Chine ou les Emirats investissent ici. Bientôt les échanges se cantonneront à du « Sud-Sud » et nous serons invités en Europe à aller nous faire voir. Pourtant nous avons collectivement besoin les uns des autres, comment peut-on ne pas en prendre conscience avant qu’il ne soit trop tard ?!! »
> Dans les yeux des Sénégalais présents ce jour là, quelques larmes, je ne peux m’empêcher de leur demander ce qui les émeut tant. « Nous avions besoin de cet autre discours de Dakar, me répondent-ils, c’était l’honneur de la France qui était en jeu ». « Remerciez là, ajoutent-ils, remerciez là d’avoir réhabilité l’Homme africain, et du même coup la France ; Surtout remerciez là d’avoir enfin tracé des perspectives d’avenir d’une même dignité pour nos deux continents ! ».
> Quand je pense que le lendemain, certains, en France prétendront que l’infâme propos de Nicolas Sarkozy sur « l’Homme africain » était déjà de l’histoire ancienne qu’il ne servait à rien de remuer. Que d’autres encore s’obstineront, aveuglés par leur suffisance, à ne pas voir où est le problème.Non les Africains, eux, n’ont pas oublié. Ni l’arrogance, ni le mensonge historique, ni l’humiliation de ce discours gravé dans toutes les mémoires …
>  
> A propos des Perspectives d’avenir justement…
> … quelques réalités méritent d’être rappelées, au delà des beaux discours du Président de la république ou de son ministre de la coopération, l’Afrique sera bien la première victime des coupes opérées dans le budget 2009 de la Coopération. L’Afrique sub-saharienne est massivement affectée. A ceux qui croient vraiment que l’Aide publique au développement (APD) augmente, sachez que cette dernière se compose aujourd’hui essentiellement d’un recours massif au prêt, et à l’annulation de dette. On est loin des objectifs du Millénaire, lorsque l’Union européenne et chaque pays s’engageaient à diminuer la pauvreté dans le monde de moitié en consacrant 0,7% du PIB. La vérité, c’est que l’APD européenne baisse significativement, à peine 0.4% du PIB en moyenne…
>  
> Or, faut-il le rappeler ? le nombre de pauvres a augmenté sur le continent de 90 millions de personnes depuis 1990 et leur revenu moyen a baissé. L’aggravation de la pauvreté s’est traduite par un accroissement de la faim et la crise du Niger ces derniers mois a rappelé s’il en était besoin la fragilité de la situation alimentaire dans certains pays africains.
> L’impact de la crise économique mondiale est particulièrement fort dans ces pays avec ce sentiment insupportable que les responsables de la crise se trouvent dans les pays du Nord, mais que ceux qui vont en souffrir le plus sévèrement sont dans les pays du Sud. Les pays africains, même s’ils échappent aux effets financiers de la crise qui toucheront beaucoup plus les pays émergents, seront fortement heurtés par l’aspect réel de la crise.
> Pour prendre le seul Sénégal, selon les dernières estimations d’organisations internationales et régionales, le taux de croissance initialement estimé à 5% y sera de l’ordre de 2.5-3% soit un impact négatif de la crise sur la croissance et donc sur la réduction de la pauvreté. Parallèlement, les transferts financiers des immigrés sénégalais seront de moins de 400 milliards de francs CFA cette année alors qu’ils étaient de 555 milliards de FCFA l’an passé, soit une baisse de 40% qui viendra durement frapper les familles qui vivent grâce à ces aides.
> 6 années seulement nous séparent de l’année 2015. Malgré les ressources tirées de l’aide publique au développement et des programmes de réduction de la dette, en particulier l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), les PMA, les pays enclavés et même certains pays à revenu intermédiaire ne parviennent toujours pas à réaliser suffisamment de croissance économique pour lutter efficacement contre la pauvreté.
> Il est primordial de maintenir et de soutenir l’idée d’une ouverture de la globalisation aux pays moins avancées dont Africains et de faire du développement une dimension centrale pour reconstruire un ordre économique viable. Nous en sommes très loin…
>  
> D’un boubou l’autre…
> Les deux jours suivants, un peu au pas de course, nous nous rendons dans plus d’une dizaine de villages de la région de Fatick. Chaque fois c’est entre 100 et 200 villageois qui nous réservent un accueil d’une chaleur incomparable. En fonction du projet soutenu par la région Poitou Charente, la fête se fait alors autour d’un four ou chauffe eau solaire, d’un équipement photovoltaïque, d’une chèvrerie, d’une nouvelle école primaire, d’un atelier de poterie… La coopération décentralisée entre Poitou Charente et Fatick a été jugée si exemplaire par le PNUD (Programme des nations unies pour le développement) qu’elle a été choisie comme modèle mondial de référence !! L’un de ses piliers est le dispositif des bourses tremplin pour l’emploi qui permettent à Poitou Charente de soutenir des initiatives diverses et variées dés lors qu’elles créent une activité et un moyen de subsistance : apiculture, maraîchage, transformation de la noix de cajou, vente de produits agricoles etc…. Partout des villageois qui n’imaginaient pas il y a deux ans pouvoir vivre de leur activité et qui en font désormais vivre plusieurs familles… A chaque étape, les habitants se sont cotisés pour nous offrir le plus beau boubou du monde !
>  
> La porte du Non retour
> Dernier jour avant le départ, triste comme à l’habitude, nous visitons l’Ile de Gorée, cette « porte du non retour » comme l’appelaient les esclaves qu’on y entassait durant des mois en attendant le navire qui les emmènerait loin vers l’Amérique, loin vers l’Europe. Difficile de vous décrire ce qu’on ressent sur cette île, l’oppression, le désespoir, la folie humaine, la honte aussi et la culpabilité. Le guide nous raconte que le Président Mandela en visite dans la « Maison aux esclaves » avait insisté, il y a quelques années, pour se faire enfermer un instant dans la cellule aveugle des récalcitrants (3m2). Il en est ressorti en larmes.
>  
> Najat VALLAUD BELKACEM 

Publié dans | Pas de Commentaires »

Ségolène Royal au Sénégal pour une visite axée sur le développement durable

Posté par jeanluke le 8 avril 2009

L’ancienne candidate socialiste à la présidentielle en France, Ségolène Royal, a entamé dimanche au Sénégal une visite de cinq jours « axé sur la question du développement durable », en se rendant dans la banlieue de Dakar à la rencontre de militants associatifs.

A Thiaroye, où elle s’était déjà rendue en septembre 2006, elle a retrouvé le « collectif des femmes pour la lutte contre l’immigration clandestine ».

« Comme promis », la présidente de la région Poitou-Charentes a remis à ces femmes un camion frigorifique pour le transport des produits de la mer qu’elles commercialisent depuis peu, y voyant « une preuve d’une utopie qui se réalise ».

S’adressant aux dizaines de femmes ayant perdu leurs fils en mer, partis en pirogue vers l’Espagne, elle a lancé: « Vous avez vécu le grand malheur de la disparition de vos enfants, mais vous vous êtes ressaisies, vous êtres allées puiser en vous-mêmes un courage extraordinaire ».

Toutes vêtues de boubous turquoise, les femmes ont chanté, dansé et prié en l’honneur de « Madame Ségolène », « une soeur », née à Dakar il y a 55 ans.

Auparavant, Mme Royal avait déjeuné d’un riz au poisson – plat national – dans les locaux d’une association accueillant des « enfants de rue », à Pikine.

« La façon dont l’Afrique va choisir ses solutions de développement va nous aider, nous-mêmes, pays du Nord, à nous en sortir », a-t-elle assuré, présentant « la question du développement durable comme un axe fort de sa visite ».

Mme Royal s’était entretenue dans la matinée, à son hôtel, avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio.

« Marginaliser l’Afrique dans les instances internationales est non seulement une injustice mais une faute pour le monde entier », avait-elle déclaré, faisant écho au ministre qui avait jugé « anachronique » que le continent africain n’ait toujours pas de siège au Conseil de sécurité des Nations unies.

Mme Royal, qui a échoué à l’automne à prendre la tête du Parti socialiste, n’a pas dit un mot de la politique française au premier jour de cette visite qui s’achèvera jeudi.

Elle prononcera lundi un discours à Dakar, après avoir été reçue par le président Abdoulaye Wade.

Publié dans | Pas de Commentaires »

123
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...