• Accueil
  • > Recherche : saint deni paris

Résultats de votre recherche

Nouveau recours de l’Etat pour expulser les Roms de Saint-Denis

Posté par goalexandre le 26 juillet 2009

 

source

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/nouveau-recours-de-l-etat-pour-expulser-les-roms-de-saint-denis-21-07-2009-586805.php

 

 

Nouveau recours de l’Etat pour expulser les Roms de Saint-Denis

 

 

 

Débouté lundi, l’Etat va introduire un nouveau recours visant l’expulsion des Roms qui occupent un terrain de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) lui appartenant. «Le TGI de Bobigny a reconnu illicite l’occupation d’un terrain tout en rejetant le recours de l’Etat comme étant mal orienté.

De ce fait un nouveau recours va être formé», a annoncé mardi le ministre de l’Immigration et de l’Intégration, , à l’.

sas_pageid=’2358/16824′; // Page : manchettepub/leparisien.com/articles_seinesaintdenis sas_formatid=1278; // Format : rectangle 2 300×250 sas_target= »; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target);

La justice avait rejeté la demande de la préfecture de Seine-Saint-Denis de faire évacuer ce terrain, sur lequel l’ONG Médecins du Monde (MDM) avait dressé le 26 mai sept tentes d’urgence pour héberger 116 Roms, dont 41 enfants et 5 femmes enceintes. Quelques jours plus tôt, le hangar qui leur servait d’habitation avait été détruit dans un incendie qui avait coûté la vie à un enfant de 10 ans.

Le TGI de Bobigny n’avait pas tranché sur le fond mais simplement considéré que MDM, assigné en référé, ne pouvait pas être considéré comme le représentant des occupants, selon une source proche du dossier.

Eric Besson n’a pas dit qui serait visé cette fois-ci par la nouvelle action en justice de l’Etat.

Il a par ailleurs affirmé que les 250 personnes dont le campement du quartier de la Briche, à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), avait brûlé il y a dix jours, ont bénéficié dans leur «totalité» d’un hébergement d’urgence.

 

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Sarkozy un an de folie | Pas de Commentaires »

Cinq personnes ont été touchés par ces tirs de flashball, tous au dessus de la taille.

Posté par goalexandre le 19 juillet 2009

 

rappel des faits

À Montreuil, la police vise les manifestants à la tête

Le matin du mercredi 8 Juillet, la police avait vidé une clinique occupée dans le centre-ville. La clinique, en référence aux expériences venues d’Italie, avait pris la forme d’un « centro sociale » à la française : logements, projections de films, journal, défenses des sans papiers, repas… Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. L’évacuation s’est faite sans violence. Les formidables moyens policiers déployés ont réglé la question en moins d’une heure. En traversant le marché le matin, j’avais remarqué leurs airs affairés et diligents.

 


Intérêts communsPolitique

Description :

Pour envoyer un signe fraternel à Joachim Gatti, cinéaste :

http://jesigne.fr/pourjoachimgatti

RAPPEL DES FAITS

SUR JOACHIM GATTI (À DIFFUSER LARGEMENT). Lettre ouverte de Stéphane Gatti (son père)
samedi 11 juillet 2009

Pour info complémentaire sur Joachim Gatti, il est aussi l’acteur qui a tenu le rôle de Joachim Rivière dans le film « La Commune de Paris » de Peter Watkins, il a fait des études de philosophie à Nanterre avec Etienne Balibar, un Grand Projet sur la sémiotique de la stratégie urbaine de la ville de Gênes (histoire et contemporain dont les grandes manifestations altermondialistes). Etc…

Il va de soi qu’il faut prendre en compte tous les « cyclopes » comme disait La Louve ici, des balles de plastique ou autres coups envoyés dans la figure des manifestants, activistes et/ou autres résistants ou non conformes, dont les gars les plus défavorisés des banlieues qui ont été aux premières loges, ou simples contestataires solidaires de l’insoumission et de la liberté du mode de vie, premières victimes de la défiguration générale entreprise par le nouveau Président depuis qu’il fut ministre de l’intérieur, corps vivants et réformes institutionnels compris.

Défigurer pour marquer à vie, c’est un crime autorisé depuis que la police est engagée par le pouvoir dans des voies miliciennes contre l’altérité sociale et nationale (ici je parle aussi de l’émigration). Et notamment contre ceux qui agissent pour sauver les libertés à l’acte. Sans doute est-ce la structuration d’un fascisme sur l’alterophobie générale des lois et des ordres exécutifs, jusqu’à leur application sans contestation par les forces de l’ordre, n’étant en réalité que celles du désordre des divisions les plus graves.

Mais il faut savoir que l’état dans lequel se trouve le visage du dernier des « cyclopes » de la population en voie de mutation sous les actes de défiguration de l’humain par le président actuel, est certainement le plus grave de ceux qui se sont produits jusqu’ici. L’escalade est claire et il faut voir et comprendre en quoi…

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article88906

rappel des faits

À Montreuil, la police vise les manifestants à la tête

Le matin du mercredi 8 Juillet, la police avait vidé une clinique occupée dans le centre-ville. La clinique, en référence aux expériences venues d’Italie, avait pris la forme d’un « centro sociale » à la française : logements, projections de films, journal, défenses des sans papiers, repas… Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. L’évacuation s’est faite sans violence. Les formidables moyens policiers déployés ont réglé la question en moins d’une heure. En traversant le marché le matin, j’avais remarqué leurs airs affairés et diligents.

Ceux qui s’étaient attaché à cette expérience et les résidents ont décidé pour protester contre l’expulsion d’organiser une gigantesque bouffe dans la rue piétonnière de Montreuil.

Trois immenses tables de gnocchi (au moins cinq mille) roulés dans la farine et fabriqués à la main attendaient d’être jetés dans le bouillon. Des casseroles de sauce tomate frémissaient. Ils avaient tendu des banderoles pour rebaptiser l’espace. Des images du front populaire ou des colonnes libertaires de la guerre d’Espagne se superposaient à cette fête parce que parfois les images font école. J’ai quitté cette fête à 20h en saluant Joachim.

A quelques mètres de là, c’était le dernier jour dans les locaux de la Parole errante à la Maison de l’arbre rue François Debergue, de notre exposition sur Mai 68. Depuis un an, elle accueille des pièces de théâtres, des projections de films, des réunions, La nuit sécuritaire, L’appel des Appels, des lectures, des présentations de livres… Ce jour-là, on fermait l’exposition avec une pièce d’Armand Gatti « L’homme seul » lu Pierre Vial de la Comédie Française et compagnon de longue date. Plusieurs versions de la vie d’un militant chinois s’y confrontent : celle de la femme, des enfants, du père, du lieutenant, du général, des camarades…

C’était une lecture de trois heures. Nous étions entourés par les journaux de Mai. D’un coup, des jeunes sont arrivés dans la salle, effrayés, ils venaient se cacher… ils sont repartis. On m’a appelé. Joachim est à l’hôpital à l’hôtel Dieu. Il était effectivement là. Il n’avait pas perdu conscience. Son visage était couvert de sang qui s’écoulait lentement comme s’il était devenu poreux. Dans un coin, l’interne de service m’a dit qu’il y avait peu de chance qu’il retrouve l’usage de son œil éclaté. Je dis éclaté parce que je l’apprendrais plus tard, il avait trois fractures au visage, le globe oculaire fendu en deux, la paupière arrachée…

Entre ces deux moments; celui où je l’ai quitté à la fête aux gnocchi et l’hôtel Dieu que s’était-il passé ? Il raconte : Il y a eu des feux d’artifice au dessus du marché. Nous nous y sommes rendus. Immédiatement, les policiers qui surveillaient depuis leur voiture se sont déployés devant. Une minute plus tard, alors que nous nous trouvions encore en face de la clinique, à la hauteur du marché couvert, les policiers qui marchaient à quelques mètres derrière nous, ont tiré sur notre groupe au moyen de leur flashball.
A ce moment-là je marchais et j’ai regardé en direction des policiers. J’ai senti un choc violent au niveau de mon œil droit. Sous la force de l’impact je suis tombé au sol. Des personnes m’ont aidé à me relever et m’ont soutenu jusqu’à ce que je m’assoie sur un trottoir dans la rue de Paris. Devant l’intensité de la douleur et des saignements des pompiers ont été appelés.

Il n’y a pas eu d’affrontement. Cinq personnes ont été touchés par ces tirs de flashball, tous au dessus de la taille. Il ne peut être question de bavures. Ils étaient une trentaine et n’étaient une menace pour personne. Les policiers tirent sur des images comme en témoigne le communiqué de l’AFP.

Un jeune homme d’une vingtaine d’années, qui occupait, avec d’autres personnes, un squat évacué mercredi à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a perdu un œil après un affrontement avec la police, a-t-on appris de sources concordantes vendredi. Le jeune homme, Joachim Gatti, faisait partie d’un groupe d’une quinzaine de squatters qui avaient été expulsés mercredi matin des locaux d’une ancienne clinique. Ils avaient tenté de réinvestir les lieux un peu plus tard dans la soirée mais s’étaient heurtés aux forces de l’ordre. Les squatters avaient alors tiré des projectiles sur les policiers, qui avaient riposté en faisant usage de flashball, selon la préfecture, qui avait ordonné l’évacuation. Trois personnes avaient été arrêtées et un jeune homme avait été blessé à l’œil puis transporté dans un hôpital à Paris, selon la mairie, qui n’avait toutefois pas donné de précision sur l’état de gravité de la blessure. »Nous avons bien eu connaissance qu’un jeune homme a perdu son œil mais pour le moment il n’y a pas de lien établi de manière certaine entre la perte de l’œil et le tir de flashball », a déclaré vendredi la préfecture à l’AFP.

La police tire sur l’image d’un jeune de 20 ans qui essayent de reprendre son squat. Et pour la police et les médias, cela vaut pour absolution, et c’est le premier scandale.
Faut-il rétablir la vérité sur l’identité de Joachim Gatti ne serait-ce que pour révéler la manipulation des identités à laquelle se livre la police pour justifier ses actes , comme s’il y avait un public ciblé sur lequel on pouvait tirer légitimement ?

Joachim n’a pas 20 ans mais 34 ans.
Il n’habitait pas au squat, mais il participait activement aux nombreuses activités de la clinique
Il est cameraman
Il fabrique des expositions et réalise des films.
Le premier film qu’il a réalisé s’appelle « Magume ». Il l’a réalisé dans un séminaire au Burundi sur la question du génocide. Aujourd’hui, il participe à la réalisation d’ un projet dans deux foyers Emmaüs dans un cadre collectif.

On devrait pouvoir réécrire le faux produit par l’AFP en leur réclamant de le publier. Il serait écrit :
Joachim Gatti, un réalisateur de 34 ans a reçu une balle de flashball en plein visage alors qu’il manifestait pour soutenir des squatteurs expulsés. Il a perdu un œil du fait de la brutalité policière.

Stéphane Gatti

Pour envoyer un signe fraternel à Joachim Gatti, cinéaste :

http://jesigne.fr/pourjoachimgatti

A diffuser le plus largement possible.

Bonsoir Joachim

En cette veille du 14 Juillet nous étions tous et toutes là, à Montreuil
Pour vous témoigner de notre affection
Et pour dénoncer la spirale de la répression
Comment peut-on en arriver à une agression aussi violente
Les hommes libres feraient-ils peur ? Auraient-ils plus de poids que nous le croyions ?

Ce soir nous étions tous là
Et nous tenons par ces quelques mots à vous apporter un peu de réconfort
pour vous dire que nous pensons à vous

Une lettre de vous appelant à la poursuite du combat a été lue.
Vous nous avez ouvert une voie
Et nous ne comptons pas rester dans le silence

Nous tenons à dire qu’il est révoltant de vous savoir ce soir à l’hôpital
Amputé de votre outil de travail, votre œil. Il n’est pas supportable de savoir qu’en 2009
Une scène du « Potemkine » , que nous avons tous vue enfant ou adolescent
Peut avoir lieu aujourd’hui dans la France républicaine. Une balle pour pourfendre la révolte
Une femme attaquée à la baïonnette comme aujourd’hui vous et vos camarades au flash-ball
Une balle sur les escaliers et le landau avec le bébé qui dévale les marches

Mais justement, pour dire qu’on n’arrête pas la révolution.

Une pensée va aussi aux expulsés de Montreuil, à votre famille, vos amis et
vos proches qui comme vous, doivent souffrir de cet acte d’une violence inadmissible

L’œuvre magistrale de vos grands-parents et parents, que nous admirons profondément,
Qui compte tant de personnages, de paroles et de raccords clairvoyants,
Y compris ces yeux soudain ouverts d’Hélène dans « La Jetée » de Chris Marker,
Soudain prennent une signification encore plus cruciale

Du fond de son arbitraire opaque, la police ne s’y est pas trompée
En vous elle a tenté d’aveugler une lignée d’artistes-combattants à la puissance incomparable.

Mais comme toujours quand elle assassine ou mutile les artistes,
De facto elle rend hommage à leur puissance critique

Nous vous embrassons.

Tous et Toutes qui partout pensons à Vous

à Joachim Gatti

« Face à une dictature, comment agir politiquement quand on est un créateur ? »
Marie-José Mondzain

Marie-José Mondzain posait cette question au printemps 2009 dans un entretien accordé à la revue Cassandre [1]. Les sbires de la « démocratie Potemkine » [2] qui nous régit ont montré de quelle façon ils voulaient accueillir la réponse.

Ce mercredi 8 juillet 2009, Joachim Gatti a été touché au visage d’un tir de flashball qui lui a fait perdre son oeil droit. Que faisait-il donc qui puisse déclencher cette atrocité ? Joachim témoignait pacifiquement son soutien aux expulsés de « la Clinique ». « La clinique, en référence aux expériences venues d’Italie, avait pris la forme d’un « centro sociale » à la française : logements, projections de films, journal, défenses des sans papiers, repas… Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. » (Sur Joachim Gatti, lettre ouverte de Stéphane Gatti son père <http://juralibertaire.over-blog.com/article-33714273.html> )

Une manifestation de solidarité s’est déroulée hier pacifiquement à Montreuil jusqu’à ce que les forces de police ne décident de charger un cortège dont, « Dans un souci d’apaisement, les organisateurs (…) ont cherché à modifier le parcours pour éviter que le face à face ne se prolonge, repartant vers la Croix de Chavaux », ainsi que le souligne le communiqué de ce jour de l’AFP, repris par les éditions en ligne de journaux tels que Le Monde et Le Figaro. Les gardes mobiles se sont alors acharnés avec une violence qui a choqué la population de Montreuil sur des manifestants qui s’étaient contentés de porter des banderoles en évitant toute action agressive.

Le 22 mars 2009, Stéphane Gatti accueillait la deuxième journée nationale de l’Appel des appels dans les locaux de La Parole errante à la Maison de l’Arbre, à Montreuil. Nous nous y rencontrions « décidés à combattre une idéologie de la norme et de la performance qui exige notre soumission et augure d’une civilisation inique et destructrice de l’humain » [3].

Aussi, les participant-e-s au comité de Paris de l’Appel des appels tiennent à témoigner à Joachim et Stéphane Gatti, leur émotion, leur sympathie tout autant que leur détermination à lutter contre cette barbarie qui vient et qui a déjà meurtri bien trop d’entre nous.

Il nous appartient, toutes et tous, d’élaborer les cadres dans lequels pourront prendre forme les résistances et ripostes qui mettront en échec ceux qui déclament sur les écrans du Spectacle : « Nous devons protéger nos concitoyens les plus fragiles, ceux qui souffrent le plus », « L’exclusion, c’est ce que la crise peut engendrer de plus grave » [4] et qui, dans le même temps, assument le bon fonctionnement d’un Etat qui peut mettre en garde à vue simultanément 74 syndicalistes d’une même entreprise (EDF-GDF) et qui réserve aux plus démunis et aux plus précaires l’assurance d’une constante brutalité répressive.

L’Appel des appels nous donne un de ces cadres où nous pouvons nous retrouver, un lieu où nous pouvons construire la confiance face à la déshumanisation.

Ce mardi 14 juillet 2009
Comité de Paris de l’Appel des appels <http://www.appeldesappels.org/spip.php?rubrique36>

[1] Cassandre Horschamp <http://www.horschamp.org/breve.php3?id_breve=168> , no 77, p. 49
[2] Villages Potemkine, luxueuses façades érigées à la demande du ministre russe Potemkine destinées à masquer la pauvreté des villages lors de la visite de l’impératrice Catherine II en Crimée en 1787.
[3] Charte de l’Appel des appels <http://www.appeldesappels.org/spip.php?article62>
[4] Discours présidentiel devant le Parlement réuni en Congrès <http://www.elysee.fr/>

MAIS QUE FAIT LA POLICE?

Et oui, ma bonne dame, mon bon monsieur, que fait la police ?

Nous sommes bien à Montreuil, vous et moi : Montreuil, Seine-Saint-Denis. Qu’on y habite ou qu’on y passe, on a des yeux pour voir que ça ressemble peu à l’image qu’en donnent les journaux et les politiques. Aucune ville ne saurait ressembler à ces images abruties(-santes), alors j’ai décidé de commencer à décrire ce que c’est, aberrations optiques comprises.

Montreuil, c’est grand, ça fourmille de monde, c’est très complexe et c’est étonnamment tranquille. Sinon, ça ressemble beaucoup aux autres villes où j’ai vécu : l’Etat est partout et son administration nous octroie (ou pas) le droit d’être là, au prix de tous ces comptes à rendre sans cesse en montagnes de paperasse et de justifications d’existence. Il fait régner sa loi, sous l’infinie variété de ses uniformes, pour assurer le maintien d’un ordre réglé par le profit.

Comme partout ailleurs, c’est ça que fait la police.

L’argent est partout, mais pas pour tout le monde, évidemment. Le travail ne manque pour personne – il faut réussir à survivre dans la métropole -, c’est le salaire qui est rare, puisqu’on n’arrive pas à échapper vraiment à toute cette marchandise qui s’étale. Même les besoins les plus primaires, se nourrir, se loger, se déplacer, sont soumis à la propriété que tout l’arsenal répressif sert à protéger.

Comme partout ailleurs, c’est ça que fait la police.

Malgré cela, ici, je connais des gens un peu partout. Ils sont très différents les uns des autres, mais ils me ressemblent plus que ceux des panneaux publicitaires (que l’on trouve en nombre grandissant dans la commune voisine de P., et qui sont blancs, jeunes, minces et dynamiques…). En général, à leur façon, ils font comme moi : ce qu’ils peuvent. Et ils s’entraident. Ils s’organisent pour ne pas (trop) subir face aux patrons, aux Assedic, aux HLM, aux contrôleurs de tous poils. Souvent, ils travaillent à construire quelque chose qui leur plait : une maison, une crèche, un livre… Parfois, on partage une aversion certaine pour tout ce qui précède, on essaye de comprendre comment s’en débarrasser et quand on trouve une petite idée, on s’empresse de la mettre en oeuvre. ça non plus, ce n’est pas vraiment une pratique spécifiquement montreuilloise. Ces derniers temps, ça a donné en vrac : des occupations de maisons, de CAF, de tours de la mairie, des manifs, des actes de résistance aux rafles de sans-papiers, de solidarité avec des grévistes, des assemblées, des bouffes, des chansons… et j’en passe…

Mercredi soir, à Montreuil, c’est sur tout cela que la police a dégainé. Ce qui s’est passé ce soir-là arrive dans beaucoup d’autres villes et dans des situations très diverses (manifestation, intimidation des habitants de certains quartiers…). Une fois de plus, parler de bavure serait tout simplement mensonger.

Car elle fait quoi la police, hein? Qu’est-ce qu’elle fait la police à Montreuil?

Elle joue au ball-trapp dans les rues de la ville, mon bon monsieur, ça tire sur tout ce qui bouge, sur tout ce qui ne rentre pas dans le rang. Avis aux amateurs de démocratie participative : pour garantir la pérennité de ce beau système, la police républicaine vise à la tête!

Et oui, la police républicaine…

Celle qui fait des auto-temponeuses avec les mobylettes des adolescents – moratoire sur les voitures de police! -, celle qui charge dans les avions des paquets humains en les étouffant avec des coussins – moratoire sur les coussins! -, celle qui tamponne un procès-verbal de mise en garde à vue à 22h et un certificat de décès à 6h du matin – moratoire sur les gardes-à-vue! – etc… La spécificité du recours systématique aux tirs de flash-ball, qui ont l’avantage pour les policiers qui les utilisent de mutiler sans tuer – ce qui les exposerait à quelques tracasseries administratives et à une légère prise de retard sur leurs points retraite -, doit certes être prise en compte mais il faudrait être particulièrement obtus ou parfaitement de mauvaise foi pour soutenir que la question de la violence de la police se résume à cela.

Car au fond, ma bonne dame, mon bon monsieur, tout le monde sait ce qu’elle fait la police.
Tout le monde le voit, ça crève les yeux.

/Un chat sauvage de la Boissière/

Pour plus d’infos :
http://laclinique.over-blog.net/
http://www.cip-idf.org/
http://la-parole-errante.org/index.php?cat=LPE-PRESENTATION
ainsi que le site de Resistons Ensemble…

Communiqué pour Joachim

L’Appel des appels a décidé, notamment lors d’une rencontre nationale réunie le Samedi 22 Mars 2009 à la Maison de l’Arbre à Montreuil, de constituer un lieu pérenne de pensée transversale.
Lieu visant à décrypter les mécanismes qui conduisent, qui nous conduisent à, souvent, accepter l’inacceptable, voir, parfois à s’en faire les agents, dans tous les métiers du lien social, du bien commun.
Mercredi 8 Juillet 2009, à Montreuil, alors que la Maison de l’Arbre démontait la seule exposition nationale d’ampleur sur Mai 1968, Joachim Gatti, fils de Stéphane Gatti qui nous avait reçus avec D. Voynet, Maire de Montreuil, a été avec quatre autres personnes, très gravement blessé-il a perdu un œil-suite à des violences policières.
Car aux populations de banlieue qui manifestent démocratiquement l’État oppose de plus en plus fréquemment, le tir tendu du flash Ball, la figure normée des jeunes comme nouvelle classe dangereuse, comme pour nous habituer à passer des bornes. Joachim, cameraman de 34 ans, en est l’une des victimes.
L’Appel des appels assure à Joachim, Stéphane et aux quatre autres personnes « visées » par une police de trop grande proximité non seulement son émotion, sa solidarité fraternelle, mais sa volonté de penser et d’agir contre les sinistres politiques d’aveuglement où la passion mortifère de l’ordre force une société toute entière au désordre de la déshumanisation.

L’Appel des appels
Paris le 13 Juillet 2009

Coordonnées

Bureau :

http://jesigne.fr/pourjoachimgatti

Adresse :

Montreuil, France

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, LOGEMENT, Société | Pas de Commentaires »

pour le jumelage des sections socialistes partout en europe pour que notre ideal soit le plus fort

Posté par goalexandre le 18 juin 2009

Bonsoir a tous et a toutes

http://www.socrates2009.pt/Menu/MyMov/MeuPerfil.aspx

 

moi militant socialiste  je veux faire connaitre segolene royal  partout en europe  a commencer par le pays ou je suis né

vive le socialisme  vive la gauche   en avant les femmes
 

 

pour le jumelage  des sections socialistes partout en europe  pour que notre ideal  soit le plus fort  dans conseil municipal header

Olá Gomes

HeaderLoggedInV3 dans Democratie

 
     
 

Área Pública

O Meu Perfil

Grupos

Fórum

Chat

Home Vencer 2009 MovTV Noticias Downloads MyMov EuParticipo

Pesquisar

var resumeClose = «  »; var datailOpen = «  »; function changeText(resumo,detalhe) { if( resumeClose != « undefined » && resumeClose != «  ») { //alert(resumeClose); document.getElementById(resumeClose).style.display =  »; } if( datailOpen != ‘undefined’ && datailOpen !=  ») { //alert(datailOpen); document.getElementById(datailOpen).style.display = ‘none’; } document.getElementById(resumo).style.display = ‘none’; document.getElementById(detalhe).style.display =  »; resumeClose = resumo; datailOpen = detalhe; //alert(resumeClose); //alert(datailOpen); }

 

 dans Elles et ils chantent la Liberte
  • O Meu Perfil
  • Editar Dados
  • Sair Do MyMov

Perfil de Gomes

 dans Europe

Mensagem

Links

Video

Fotografias

 
 

 

 
O Meu WebSite
O Meu Blog
Perfil no facebook

 dans Intelligences collectives socialistes

 dans International

 dans LOGEMENT

PuzzleAmigos_BtnTodos dans Municipales 2008 Saint-Denis

3

Empresas e Emprego 29 Posts

Cultura 15 Posts

Europa e Mundo 7 Posts

Os Meus Grupos

Ver Todos

Voltar

 

como fazer praticamente para falarmos de uma so voz nos socialistas
17.JUN

 

0 Comentários  |  Quero Comentar
como fazer praticamente para falarmos de uma so voz nos socialistas
17.JUN

 dans Ségolène Présidente en 2012

 

 

0 Comentários  |  Quero Comentar
como fazer praticamente para falarmos de uma so voz nos socialistas  
17.JUN
 

boa noite camaradas amigos português em frança desde a muito tempo mais de 40anos casado com uma mulher francesa 2filhos sei de que eu falo faz agora 3anos que estou a fazer campanha por segolene royal numa seççao socialista de 300 militantes commparando com a seççao socialista portuguesa socialista de paris aonde eu sou tamben militante quero dizer isto eu posso agora dizer que mesmo nos socialistas no mundo temos muitas coisas a fazer para que nos todos falamos com s mesmas palavras quando argumentos do nosso ideal socialista eu vi et ouvi as duas versoes dos miltantes de base nas praticas de todos os dias e penso que temos muita coisa a fazer para a nossa unidade international . quero aqui fazer uma proposiçao concreta que era : de jumelar as seççoes socialistas portuguesas e francesas para que nos comprender melhor e ver commo praticamos as nossas aççoes de cada dia isto deve ser possivel e o uso da farramente » internet  » deve ser utilisada par communicar entre nos este propisiçao me parece muito importante para que em europa quando um voto ou uma decisao qualquer seja discutada com os mesmos argumentos militantes para o futuro nosso e de nossos meninos eu penso que nos devemos fazer tudo para que em europa nos socialistas devemos ser força de proposiçoes humanistas e de interesso geral por isso devemos nos encontrar nos ver falar de payses a payses, de militantes a militantes, de seççoes a seççoes

 
0 Comentários  |  Quero Comentar
 
como fazer praticamente para falarmos de uma so voz nos socialistas
17.JUN

 

 

 

0 Comentários  |  Quero Comentar
SEGOLENE ROYAL A DEMOCRACIA PARTICIPATIVA
29.MAI

SEGOLENE ROYAL E UMA MULHER POLITICA francesa com uma competencia muito importante é presidente da regiao poitou charentes socialista humanista de coraçao eu socialista em frança fiz campanha por ela serà a proxima presidente da republica francesa

0 Comentários  |  Quero Comentar
SEGOLENE ROYAL A DEMOCRACIA PARTICIPATIVA  
29.MAI

 dans Société

eu português estava presente

 

SEGOLENE ROYAL E UMA MULHER POLITICA francesa com uma competencia muito importante é presidente da regiao poitou charentes socialista humanista de coraçao eu socialista em frança fiz campanha por ela serà a proxima presidente da republica francesa

 
0 Comentários  |  Quero Comentar
 
SEGOLENE ROYAL A DEMOCRACIA PARTICIPATIVA
29.MAI
0 Comentários  |  Quero Comentar
SEGOLENE ROYAL A DEMOCRACIA PARTICIPATIVA
29.MAI

 

 

SEGOLENE ROYAL E UMA MULHER POLITICA francesa com uma competencia muito importante é presidente da regiao poitou charentes socialista humanista de coraçao eu socialista em frança fiz campanha por ela serà a proxima presidente da republica francesa

0 Comentários  |  Quero Comentar
segolene royal mulher socialista futura presidente
29.MAI

segolene royal mulher socialista futura presidente

0 Comentários  |  Quero Comentar
segolene royal mulher socialista futura presidente  
29.MAI

 dans VIDEO IMPORTANTE  A VOIR

segolene royal mulher socialista futura presidente

 

segolene royal mulher socialista futura presidente

 
0 Comentários  |  Quero Comentar
 
segolene royal mulher socialista futura presidente
29.MAI
0 Comentários  |  Quero Comentar
segolene royal mulher socialista futura presidente
29.MAI

 

 

segolene royal mulher socialista futura presidente

0 Comentários  |  Quero Comentar
para uma unidade de todos os socialistas em europa
09.MAI

 

0 Comentários  |  Quero Comentar
para uma unidade de todos os socialistas em europa
09.MAI

 

 

0 Comentários  |  Quero Comentar
para uma unidade de todos os socialistas em europa  
09.MAI
 

boa tarde a todos chamo me alexandre gomes estou aqui em frança sou socialista de coraççao e alma fasso parte da seççao socialista de paris creada a pouco tempo ; queria falar das posiçoes dos socialistas franceses em vez de o nosso compatriota barroso ; a aqui uma imcomprensao sobre a ttitude dos socialistas portugueses que apoiam barroso o neo liberal amigo de sarkozy ; barroso é muito mal visto por os socialistas aqui em frança que veio a uma reuniao publica appoiando sarkozy e attaqaundo os socialistas franceses eu penso que devemos estar vigilantes e estarmos unidos numa strategia politica europeia sem falha qualquer .

 
0 Comentários  |  Quero Comentar
 

Publié dans conseil municipal, Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

Sarkozy de nagy-bocsa. hué aux obsèques d’Omar Bongo

Posté par goalexandre le 17 juin 2009

http://www.dailymotion.com/video/x9lktp

 

sarko a été pris à partie par une cinquantaine de personnes lors de son arrivée à la cérémonie. Plus d’info sur Europe1.fr : http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Internationale/Afrique/Sarkozy-hue-aux-obseques-d-Omar-Bongo/(gid)/229111

 

 

CAMARADES IL NE FAUT PAS OUBLIER JACQUES BINO CE SYNDICALISTE  GWADELOUPEN

MORT  A CAUSE  DES INCOMPETENCES  EN MATIERE SOCIALE

DU CLAN UMPISTES ¨LEPENISTE

Sarkozy hué au Gabon !!!

Classé dans : 09 – Evènement, 20 – UMP — iledere @ 13:20

Le blog de l'île de Réh315252631241632416.jpgUne partie de la foule de quelques centaines de personnes autorisées à entrer dans la cour du palais a d’abord timidement applaudi le chef de l’Etat français.

Mais les huées ont rapidement pris le dessus, et une cinquantaine de personnes ont même pris verbalement à partie Nicolas Sarkozy, lui lançant à distance: «On ne veut plus de vous, partez!»
Les responsables de la sécurité ont immédiatement formé un cordon autour du président français, qui est ensuite arrivé sans encombre dans le salon d’attente pour les personnalités invitées aux obsèques. «On n’en veut plus de vous, la France est ingrate. Bois, pétrole, manganèse, on vous a tout donné. La France, si elle est ce qu’elle est, c’est grâce au Gabon, on ne veut plus de tout ça», expliquait, sous couvert de l’anonymat, un de ceux qui s’en sont pris à Nicolas Sarkozy.

Sarkozy avait pourtant courbé l’échine devant Bongo et lui avait offert la tête de Bockel, le patron du quai d’Orsay qui voulait en finir avec la “Françafrique“. Il avait donné le poste au bon docteur kouchner, ancien rédacteur de rapports pour Total, en affaire avec Bongo et donc peu susceptible de lui nuire puisqu’il avait quelques factures en souffrance du coté de Libreville.
Hélas, aux yeux des amis du dictateur décédé, Sarko ne sait pas tenir sa justice : le 6 mai dernier, Françoise Desset, la doyenne des juges du pôle financier de Paris, avait décidé de poursuivre les présidents Omar Bongo (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo) et Théodore Obiang (Guinée équatoriale) pour “recel de détournement de fonds publics“, “blanchiment“, “abus de biens sociaux” et “abus de confiance“.
Elle avait ainsi provoqué la colère de toute la famille Bongo, soucieuse de sauvegarder leur invraisemblable patrimoine immobilier parisien, leurs centaines de compte en banque bien fournis, leurs collections de voitures de luxe et toute les babioles qu’un homme soucieux d’avoir réussit sa vie doit posséder à partir de 50 ans

Mais l’honneur est sauf puisque l’ambassadeur de France à Libreville, Jean-Didier Roisin, a immédiatement trouvé une explication que je vous livre et que vous êtes prié de lire sans éclater de rire :  “Ce n’est pas la personne du président qu’on huait (…) c’est l’image qu’on a donnée de ce pays (le Gabon), la nouvelle du décès annoncée de façon prématurée, cela a été très mal ressenti“.
En voilà une explication qu’elle est bonne (coucou Cocluche..) !!! Nul doute que cet ambassadeur mérite une médaille… Zut il est déjà décoré !

Et bien sûr ces huées ne peuvent être une conséquence de la position Sarkozienne qui a toujours refusé de trouver des aspects négatifs à la colonisation.

De même, les journalistes africains qui restent très sévères avec les propos du président lors du fameux discours de Dakar,  lui reprochant de vouloir « faire la leçon » aux Africains, ne sont que des ignorants qui me méritent même pas la visite de notre Leader Minimo.

Pour autant, si Sarkozy ne peut plus voyager en France sans une escorte policière digne des dictatures bananières et s’il ne peut même plus aller faire tranquillement allégeance aux autocrates africains, ses déplacements risquent de se réduire. Ca tombe bien cela coûtait trop cher

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, International, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

La répression politique au quotidien: histoire d’une interdiction faites circuler merci

Posté par goalexandre le 10 avril 2009

bonsoir a tous eta toutes

 svp    diffusez ce message merci 

lien ou est apparu ce témoignage

http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot/310309/la-repression-politique-au-quotidien-histoire-d-une-interdicti-0

La répression politique au quotidien: histoire d’une interdiction

Je suis inquiet, très, très inquiet…

 

Vendredi dernier, à titre de solidarité avec mes collègues enseignants de l’Université de Paris 8 engagés, en tant que titulaires et chercheurs de l’Education Nationale, dans une opposition difficile à Valérie Pécresse, j’ai décidé de tenir mon cours sur la biodiversité et l’origine de la protection des espèces et des espaces, que je donne habituellement dans les locaux du département de Géographie (où j’enseigne depuis 20 ans), dans l’espace du Jardin des Plantes (Muséum National d’Histoire Naturelle), là où fut inventée la protection de la nature. Une façon, avec ce « cours hors les murs », de faire découvrir ces lieux aux étudiants et d’être solidaire avec la grogne actuelle mais sans les pénaliser avant leurs partiels.

            Mardi, arrivé à 14 h 30, avant les étudiants, j’ai eu la surprise de me voir interpeller dés l’entrée franchie par le chef du service de sécurité tout en constatant que les deux portes du 36 rue Geoffroy Saint Hilaire était gardées par des vigiles…

- « Monsieur Vadrot ? ».

- euh…oui

- Je suis chargé de vous signifier que l’accès du Jardin des Plantes vous est interdit

- Pourquoi ?

- Je  n’ai pas à vous donner d’explication….

- Pouvez vous me remettre un papier me signifiant cette interdiction ?

- Non, les manifestations sont interdites dans le Muséum

- Il ne s’agit pas d’une manifestation, mais d’un cours en plein air, sans la moindre pancarte…

- C’est non….

            Les étudiants, qui se baladent déjà dans le jardin, reviennent vers l’entrée, le lieu du rendez vous. Le cours se fait donc, pendant une heure et demie, dans la rue, devant l’entrée du Muséum. Un cours qui porte sur l’histoire du Muséum, l’histoire de la protection de la nature, sur Buffon. A la fin du cours, je demande à nouveau à entrer pour effectuer une visite commentée du jardin. Nouveau refus, seuls les étudiants peuvent entrer, pas leur enseignant. Ils entrent et, je décide de tenter ma chance par une autre grille, rue de Buffon. Où je retrouve des membres du service de sécurité qui, possédant manifestement mon signalement, comme les premiers, m’interdisent à nouveau l’entrée.

            Evidemment, je finis pas le fâcher et exige, sous peine de bousculer les vigiles, la présence du Directeur de la surveillance du Jardin des Plantes. Comme le scandale menace il finit par arriver. D’abord parfaitement méprisant, il finit pas me réciter mon CV et le contenu de mon blog. Cela commencer à ressembler à un procès politique, avec descriptions de mes opinions, faits et gestes. D’autres enseignants du département de Géographie, dont le Directeur Olivier Archambeau, président du Club des Explorateurs et Alain Bué, insistent et menacent d’un scandale.

            Le directeur de la Surveillance, qui me dit agir au nom du Directeur du Muséum (où je pensais être honorablement connu), commençant sans doute à discerner le ridicule de sa situation, finit par nous faire une proposition incroyable, du genre de celle que j’ai pu entendre autrefois, comme journaliste, en Union soviétique :

- Ecoutez, si vous me promettez de ne pas parler de politique à vos étudiants et aux autres professeurs, je vous laisse entrer et rejoindre les étudiants…

            Je promets et évidemment ne tiendrais pas cette promesse, tant le propos est absurde.

            J’entre donc avec l’horrible certitude que, d’ordre du directeur et probablement du ministère de l’Education Nationale, je viens de faire l’objet d’une « interdiction politique ». Pour la première fois de mon existence, en France.

            Je n’ai réalisé que plus tard, après la fin de la visite se terminant au labyrinthe du Jardin des Plantes, à quel point cet incident était extra-ordinaire et révélateur d’un glissement angoissant de notre société. Rétrospectivement, j’ai eu peur, très peur…

 

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, International, Local, Politique, Société | Pas de Commentaires »

Les propos de Royal à Dakar brocardés par l’UMP, applaudis par le PS

Posté par jeanluke le 8 avril 2009

photo123912952626370.jpgPARIS (AFP) – 07/04/09 21:13

Le pardon demandé à Dakar par Ségolène Royal pour les propos controversés sur l’Afrique tenus au même endroit par Nicolas Sarkozy en 2007 a déclenché mardi l’ire de l’UMP et obtenu le soutien du PS, à commencer par celui de sa première secrétaire, Martine Aubry.

Dans la soirée, recevant les parlementaires de l’UMP, le Premier ministre François Fillon a « invité Mme Royal à un peu plus de retenue et un peu plus de dignité lorsqu’elle évoque la France et ses autorités dans le monde ».

« Je n’ai pas le temps pour la polémique », a simplement commenté Nicolas Sarkozy, en visite dans les Bouches-du-Rhône.

La veille, à Dakar, s’exprimant au siège du PS sénégalais, Ségolène Royal avait déclaré: « Quelqu’un est venu ici vous dire que +l’Homme africain n’est pas encore entré dans l’Histoire+ ».

« Pardon, pardon pour ces paroles humiliantes et qui n’auraient jamais dû être prononcées et -je vous le dis en confidence- qui n’engagent ni la France, ni les Français », avait ajouté l’ex-candidate PS à la présidentielle, née au Sénégal, faisant référence au discours qu’a prononcé à Dakar le chef de l’Etat en 2007.

Toute la journée, les réactions d’indignation de l’UMP et du gouvernement se sont multipliées: « Attaques infantiles », « de Chine à Dakar, en passant par Washington, madame Royal ridiculise notre pays », selon le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre, « tour du monde en 80 bourdes », pour Roger Karoutchi (Relations avec le Parlement), déclarations « choquantes », pour Alain Joyandet (Coopération).

Nadine Morano (Famille) a vilipendé « un objectif, celui d’exister » et « une recette, la polémique permanente, la démagogie systématique », voire de « l’antisarkozysme souvent hystérique ».

Pour le patron des députés UMP, Jean-François Copé, les propos de Mme Royal sont « écoeurants » et elle a « humilié » la France. Mais il s’est étonné dans le même temps que le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, seule voix un peu discordante au gouvernement, ait jugé « maladroite » la phrase controversée de M. Sarkozy, tout en accusant Mme Royal de « démagogie ».

Mardi soir sur RTL, Mme Royal a expliqué avoir voulu demander « pardon pour l’ensemble des désordres et des souffrances qui ont été infligés à l’Afrique. Ce mot n’avait jamais été prononcé, maintenant il est prononcé ».

Le chef de l’Etat avait suscité une vive émotion le 26 juillet 2007 lors de son premier déplacement en Afrique subsaharienne, évoquant notamment « le drame de l’Afrique, (qui est) que l’Homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire ».

Propos dénoncés par des intellectuels critiquant « une vision manichéenne, raciale et paternaliste » de l’Afrique.

A gauche, la présidente de Poitou-Charentes a trouvé des appuis, à commencer par la première secrétaire, Martine Aubry, « heureuse » de ses déclarations.

Ségolène Royal « a eu raison de tenir un discours qui recrée un lien pas seulement affectif mais humaniste entre l’Afrique et l’Europe, entre l’Afrique et la France », a déclaré Mme Aubry.

Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a été tout aussi solidaire: « Elle a raison (…) je ne vois pas pourquoi on va lui chercher querelle là-dessus, elle a d’ailleurs été ovationnée ».

Et le député Arnaud Montebourg a relevé sur Public Sénat « l’originalité de la démarche de Ségolène Royal » et l’en a « remerciée ».

 

Publié dans | Pas de Commentaires »

IUFM DE PARIS EN GREVE Encore une journée chargée… Portes Ouvertes LE 14 MARS à Molitor à 10h :

Posté par goalexandre le 14 mars 2009

 je suis :

UN PERE OUVRIER ET FILS D’OUVRIER QUI  A TOUT FAIT pour  SES ENFANTS POUR  QU’ILS AIENT UN MEILEUR SORT QUE MOI 

JE SUIS TRES EN COLERE  ET JE SOUTIENS LA JEUNESSE QUI REVENDIQUE POUR SON AVENIR. 

 OUVRIER DU BATIMENT je suis confronté  quotidiennement dans mon activitée  a toutes sortes de produits dangereux pour la santée :

POUSSIERES  ,PRODUITS TOXIQUES,  (amiante legionnelle plomb  pcb (pyralene ) etc etc 

il est donc normal que nos enfants veuillent s’en sortir et faire des etudes poussés 

a tous ceux qui lisent ce message j’invitea etres solidaires  et aider ce mouvemnt ce matin samedi 14

Encore une journée chargée…

Portes Ouvertes à Molitor à 10h :

 

me concernant mon pere  (maçon  boiseur  batiment) a dejà fait des sacrifices pour me permmettre de faire des etudes

aujourd’hui moi je me retrouve dans la meme situation que mon pere  

le clan sarkozyste pro riche  sont dans une revanche ideologique et ne se preoccupent pas  des degats que cela cause parmi les gens honnettes et pacifiques comme moi 

ce clan va faire de moi un  irrascible  un citoyen haineux envers tous les politiques qui  comme les sarkozystes  prennent des décisions  sans consultation et sourtout avec une meconnaissance inouie du probleme des fils d’ouvriers et de tous ceux qui ont de faibles salaires 

 

 

13 mars 2009

Programme Samedi 14 Marsh2014377411235663544.jpg

Encore une journée chargée…
Portes Ouvertes à Molitor à 10h :

La presse sera présente, on a besoin de personnes pour organiser dès 9h, guider les visiteurs, toute aide est la bienvenue, il faut être nombreux!
Programme :
10h-10h15 : Accueil avec café, jus d’orange, etc
10h15-11h : Visite de l’IUFM avec passage (10min) dans certains mini-cours : mathématiques, grammaire, EPS, techno, arts visuels…
11h-13h : Présentation de la réforme et de nos revendications, débat avec la salle.

Happening à Beaubourg  à 14h:

Amenez vos triangles rouges de voiture, ce sera une après midi très conceptuelle (on se charge des bonhommes)...

Publié dans Connaître SARKO pour mieux le combattre, Faits et méfaits du sarkozysme, insecurite, Politique, Sarkozy un an de folie | Pas de Commentaires »

Segolene Royal en Guadeloupe [22/02/2009] message audio

Posté par goalexandre le 23 février 2009

8917841053452.jpgCLKP

bonsoir a tous et a toutes

 

 

http://www.dailymotion.com/video/k4xMhRMKPlkai0XE3X

fermer

Segolene Royal guadeloupe guyane martinique antilles greve yves jégo gwada barack obama parti socialiste ps delanoe décalé martine aubry hollande nicolas sarkozy 2012 gauche sego sarko paris interview

Actu et Politique

Durée : 02:07Pris le : 22 février 2009
Lieu : Pointe-à-Pitre, Région Guadeloupe, Guadeloupe

« Si M. Jégo est déconsidéré, peut-être que M. Fillon peut venir. Les Guadeloupéens apprécieraient sa présence pour les négociations » qui reprennent lundi matin, a-t-elle dit à l’issue d’une rencontre avec le leader du LKP, Elie Domota.Dans le cas contraire, le gouvernement jouerait une « stratégie de pourrissement » ou serait sous la « pression du Medef ». « Ceux qui nous gouvernent et qui sont enfermés dans leurs palais dorés, il faudrait qu’ils viennent ici ».

« Je serais en responsabilité, je puis vous assurer qu’il y aurait un ministre en permanence nuit et jour pour accompagner les négociations », a-t-elle assuré estimant que dans « aucune autre région » française les choses se seraient « passées » de cette manière.

« Ce qui manque c’est le geste des gros patrons qui se sont enrichis pendant des années sur le système néo-colonial (…) deux gros patrons qui contrôlent la quasi-totalité des importations et de la grande distribution ».

« Le Medef est sur une position de blocage systématique, il faut que ça cesse ».

« Dans certaines familles, on n’arrive même plus à manger. Quand des parents n’arrivent plus à donner à manger à leurs enfants, en général ça va mal finir. Souvenons-nous de la Révolution française »

Quant aux « attaques de récupération politicienne » venant de l’UMP, elle les a qualifiées d’ »injurieuses » pour la mémoire de Jacques Bino, le syndicaliste tué. Elle a assisté dimanche après-midi à ses obsèques.

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Intelligences collectives socialistes, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | 1 Commentaire »

La Gwadloup sé tan nou

Posté par goalexandre le 22 février 2009

  le21fevrier2009daaparismanifsolidaguadeloupe025.jpg

chant gwadloupeen  entendu dans la manif du 21 fevrier 2009

GUADELOUPE, Pointe-à-Pitre, Vendredi 20 Février 2009 (CaribCreole1.com) – Akiyo et Voukoum, les forces culturelles du Collectif Lyannaj Kont Pwofitasyon, viennent d’enregistrer l’hymne du mouvement, « La Gwadloup sé tan nou ».
CaribCreole1.com vous propose, en exclusivité, d’écouter cette version.

(« La Gwadloup sé tan nou »- lecteur quicktime)

 
 

http://www.caribcreole1.com/news/guadeloupe/1,1000,20-02-2009-la-gwadloup-se-tan-nou.html

 

le21fevrier2009daaparismanifsolidaguadeloupe022.jpg

militantes de DA presentesle21fevrier2009daaparismanifsolidaguadeloupe014.jpg

 

DELPHINE BATHO  AVEC SON ECHARPE D’ELUE  AUX COTES DS TRAVAILLEURS GWADLOUPEENS

 

GWADLOUPENSle21fevrier2009daaparismanifsolidaguadeloupe012.jpg

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Intelligences collectives socialistes, Politique, Société | Pas de Commentaires »

Guadeloupe: syndicats et partis de gauche manifestent samedi à Paris

Posté par goalexandre le 21 février 2009

0051rose4.jpg

Guadeloupe: syndicats et partis de gauche

  

manifestent samedi à Paris

PARIS (AFP) — Plusieurs syndicats et partis de gauche appellent à manifester samedi après-midi à Paris en solidarité « avec les mouvements initiés en Guadeloupe contre la vie chère ».

La marche prévue à 14H00 depuis la place de la République à la Nation, est organisée par le collectif « Continuité LKP » (Continuité Liyannaj kont Pwofitasyon) constitué dans l’hexagone « pour soutenir les mouvements initiés en Guadeloupe contre la vie chère et pour la suppression des inégalités entre l’Hexagone et les pays d’outre-mer ».

Ce collectif appelle à venir « avec un brassard blanc autour du bras » en hommage à Jacques Bino, syndicaliste tué en Guadeloupe dans la nuit de mardi à mercredi.

Le PS, le PCF, le NPA d’Olivier Besancenot, LO, le Parti de Gauche (PG), le POI (Parti ouvrier inédpendant) et les Verts ont notamment appellé à la manifestation.

La CGT, la CFDT et Solidaires qui comprend les syndicats Sud ont appelé jeudi leurs manifestants à participer samedi aux rassemblements et manifestations prévus en France.

La Confédération syndicale des familles (CSF) a appelé vendredi « toutes les familles à venir exprimer leur solidarités ».

Parmi les associations, figurent notamment Choukaj, Cifordom, Amitié Marie-galantaise, Robertins de France…

Plusieurs personnalités sont attendues comme le footballeur Lilian Thuram et l’athlète Marie José Perec.

Par ailleurs, une autre manifestation est prévue le samedi 28 février à Paris à l’initiative du Collectif Dom présidé par Daniel Dalin et par le comité Marche du 23 mai 1998.

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Faits et méfaits du sarkozysme, Intelligences collectives socialistes, Politique, Société | Pas de Commentaires »

12345...11
 

Yüzyıla Ağıt |
St Maximin la Ste Baume que... |
inspecteurjjc |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
| Pascal-Eric LALMY
| Association pour une Meille...