• Accueil
  • > Recherche : segolene royal medef

Résultats de votre recherche

Tous à la manif le 23 Septembre 2010 départ à 13h de Bastille

Posté par goalexandre le 22 septembre 2010

Tous à la manif le 23 Septembre ..

D’autant plus qu’elle passe dans notre quartier Le blog de Désirs d'Avenir Paris 5

RDV de Désirs d’avenir Paris:

Devant le pavillon de l’arsenal à Sully Morland à 13h30

Pour signer la pétition RETRAITES de Ségolène Royal: cliquez ici

 

Parcours :
départ à 13h de Bastille vers Denfert Rochereau
prolongement du parcours après Denfert en direction du Medef (Métro École Militaire – 7e).

Trajet :
Bd Henry IV, Pont de Sully, Bd St Germain, Bd Saint Michel, rue de l’Observatoire, Avenue Denfert, Place Denfert Rochereau

Après les fortes mobilisations précédentes, notamment le 24 juin, et le 7 septembre dernier, une nouvelle journée de grèves et de manifestations est prévue le jeudi 23 septembre, pour protester contre la réforme des retraites ainsi que ses modalités et exiger son retrait pur et simple.

Publié dans Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | 2 Commentaires »

LA VERITEE TRIOMPHERA Il est temps de dénoncer cette manipulation des consciences dont Opinionway est le moteur. Cet institut fonctionne avec l’Elysée, TF1, LCI, Le Figaro.

Posté par goalexandre le 18 juillet 2009

LA VERITEE TRIOMPHERA  Il est temps de dénoncer cette manipulation des consciences dont Opinionway est le moteur. Cet institut fonctionne avec l'Elysée, TF1, LCI, Le Figaro. dans Democratie http://www.dailymotion.com/video/x9w728 

Opinionway payé par

 

Publifact dont le dirigeant est

 

décoré de la légion d’honneur

par sarkozy…

 

h-20-1624914-1247918360 dans insecurite

Nouvelle révélation dans ce qui s’apparente à une affaire d’état de collusion médiatique pour manipuler l’opinion. La société chargée de faire l’interfact entre l’élysée et Opinionway serait Publifact détenue majoritairement par Patrick Buisson, opportunément décoré de la légion d’honneur par Sarkozy en 2007! Pour services rendus?

Voir l’article du Point et de Mediapart.

 

 

Enfin la vérité éclate au grand jour et elle est insupportable même pour les journalistes, responsables, du Figaro qui trouvent que leur journal est devenu un simple instrument de propagande à la gloire de Sarkozy. Il faut dire que leur titre outrancier pur le célébrer à coup s de sondages Opinionway ont fait le tour de la planète du rire.
Alors voici comment Opinionway fonctionne et manipule l’opinion:

Article pris sur le site Libertes Internet.

« Il suffit de taper Opinion Way sur le moteur de recherche du gratuit Métro. Les résultats ? “Les Français plébiscitent la majorité” ; “Le gouvernement Fillon 2 plaît aux Français” ; “Les Français satisfaits à 64% de l’action de Sarkozy”, etc.

Tentons la même opération au Figaro. “Les Français demandent à l’exécutif de ne pas céder” ; “Les Français plébiscitent le style et l’action de Sarkozy” ; “Politoscope : la nomination de François Fillon approuvée” ; “Politoscope : Sarkozy plus crédible que Royal” ; “Sarkozy creuse l’écart avec Royal”, etc.

Réitérons, parce qu’on comprend vite mais qu’il faut nous expliquer longtemps, l’opération sur LCI, autre client d’Opinion Way. “Trois quarts des Français convaincus par Sarkozy” ; “Les réformes, il faut les faire !” ; “Débat : Sarkozy jugé “le plus convaincant” » ; “Sarkozy convaincant, même à gauche” ; “L’ouverture, les Français aiment ça” ; “Sarkozy grand gagnant de la semaine”, etc.

Opinion Way bouffe du Sarkozy tous les jours, à toutes les sauces. C’est également Opinion Way qui a établi que “les Français” n’étaient pas choqués par les vacances sur le yacht de Bolloré ; ou qu’ils approuvaient en masse le fameux “Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale” et les bienheureux tests ADN (relire notre article sur ce sujet).

Le sondage est une technologie de maîtrise symbolique des opinions et des représentations médiatiques de la politique. Nicolas Sarkozy l’a bien compris, qui, en plus de consommer plus de sondages et d’enquêtes qu’aucune autre bête politique, s’est tout simplement créé un institut de sondage bien à lui – c’est pratique.

La société de sondage Opinon Way est dirigée par Hugues Cazenave. Celui-ci travaillait précédemment à Infométrie, boîte de conseil en communication politique qui a déjà eu pour client l’ancêtre de l’UMP : le RPR. “Quand je rencontre mes clients du RPR ou du CDS, explique Hugues Cazenave, directeur général d’Infométrie (conseil en communication politique), je dois montrer que j’appartiens au même monde qu’eux”, explique l’homme à l’Expansion – c’est Sabotage qui souligne.

Quel était exactement le “cœur de métier” d’Infométrie ? “Cette dernière société a été créée vers 1980 par deux universitaires, Jean-Marie Cotteret (qui fut membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel de 1985 à 2001), et Gérard Ayache, actuel président [...]. Infométrie semble maintenant plutôt spécialisée en optimisation de sites web, mais elle était à l’époque « conseil en communication politique ». Il semble que M Cazenave ait été un « coach » de l’UMP concernant la « lexicologie », c’est à dire le bon langage à utiliser pour toucher les foules.” peut-on lire ici.

Quant au Canard Enchaîné, il révèle que Cazenave a tout simplement commencé sa carrière au cabinet de Gérard Longuet en 1986 (source). Gérard Longuet est un RPR-UMP, ancien d’Occident (le groupuscule d’extrême droite où était également Devedjian et quelques autres), et accessoirement beau-frère de Bolloré himself.

Comme tout homme de droite, Cazenave dispose de beaucoup d’amis à droite. Au sein de la société Novosphère, qu’il codirigeait, on compte parmi les administrateurs Thierry Laurens et Alexandre Basdereff, proches de Jacques Chirac, ou encore un conseiller municipal UMP du 17ème arrondissement (source, 25/05/2007).

Bref. Un homme de droite, travaillant avec la droite : jusque là rien de choquant. Le cas de Cazenave est assez répandu. Les instituts de sondage sont des entreprises à but lucratif, on voit mal pourquoi leurs dirigeants seraient de grands déontologues au cœur gros comme ça. Quand bien même le chef de l’institut est également “lexicologue” pour l’UMP ? Quand on dirige une entreprise médiatique, on tente un minimum de se donner une apparence d’indépendance. Visiblement, Cazenave s’en tape. De même que Lagardère ne nie pas être le “frère” de Sarkozy.

Les méthodes d’Opinion Way, qui donnent de si (d)étonnants résultats, sont il est vrai légèrement spécifique. Car ces sondages, qui sont éructés en Une du Parisien, de Métro ou du Figaro, ou bien assénés dans quelques journaux télévisés ; et bien ces sondages se font, tenez-vous bien, par internet. En échange de cadeaux. Un procédé on ne peut plus scientifique et objectif (quand on pense que même les sondages traditionnels, faits in vivo et sans cadeaux sont à peu près aussi scientifiques que la méthode de relaxation par ouverture des Shakras, ça prête à sourire).
Dans un Stratégie de 2001, voici ce que répond Cazenave :
“Les internautes sont-ils rémunérés pour participer aux enquêtes ?

Hugues Cazenave : En général, oui. Les Français savent que leur avis a une valeur. Proposer un incentive (ces cadeaux, promotions, points de fidélités que nous offrons aux gens en échange de leur participation à nos enquêtes) est devenu incontournable. Mais il convient de suivre quelques règles : choisir l’incentive qui correspond à sa cible (une bouteille de vin séduira plus les hommes que les femmes), savoir le doser en valeur (un cadeau trop cher attirera un certain type de population), etc. De manière générale, la pratique de l’incentive devrait se généraliser, quel que soit le type d’étude. C’est la seule façon de lutter contre la baisse tendancielle des taux d’acceptation des enquêtes sur échantillon.

Les résultats ne risquent-ils pas du coup d’être un peu faussés ?

Hugues Cazenave : Soyons clairs : il n’y a pas d’étude parfaitement neutre. Mais ne nous y trompons pas : ceux qui acceptent de répondre sans incentive ont également un profil un peu marqué : ils sont généralement âgés ou à la retraite, etc.”

En un mot : on peut faire n’importe quoi, tout bien mélanger dans un grand shaker sarkozyste, peu importe puisque de toutes les façons on est jamais neutre à 100%. D’ailleurs, Opinion Way est fondé par des anciens d’Ipsos et est membre du SYNTEC (syndicat patronal de la branche d’activité des études informatiques et technologies de l’information), branche du Medef (dont la présidente est Laurence Parisot) – (source). Neutre ? Certes non ! Mais puisque c’est par nature impossible, assumons notre gai sarkozysme !

Il nous semble qu’il faudra rappeler à Opinion Way qu’un sondage qui se fonde sur la volontariat et la rémunération des répondants fausse de façon ahurissante ses résultats. Tout le monde ne dispose pas d’une connexion internet. Tout le monde n’a pas envie de répondre à des dizaines de questions hebdomadaires portant sur le “style” de Nicolas Sarkozy et de son fringuant gouvernement (naïvement, on serait tenté de dire que les militants UMP doivent être plus motivés à participer à Opinion Way que, disons, les artisans taxi n’ayant aucun intérêt pour la politique). D’autant que l’internaute peut dire à peu près ce qu’il veut sur sa catégorie socio-professionnelle, son âge, son sexe et son “background politique” (et d’ailleurs, la gauche et les sympathisants de gauche adorent Sarkozy, avec Opinion Way).

Cazenave, “lexicologue”, sait très exactement quels termes il faut choisir pour faire dire à un pseudo-sondage ce qu’on veut qu’il dise. C’est ce que disaient Rebsamen et Bianco, les deux codirecteurs de campagne de Royal après le débat : Opinion Way avait volontairement choisi ses termes pour favoriser la soi-disante maîtrise de soi de Sarkozy contre l’impulsivité de Ségolène Royal. Si le terme en avant avait été “dominé” – (qui a dominé le débat ?), le résultat n’aurait sans doute pas été le même qu’avec le mot “maîtriser”. On connait les autres biais des instituts de sondage : “Acceptez-vous d’être pris en otage par les grévistes ?”, etc. Soyons-en certains, Opinion Way ne se prive pas de ces grossières ficelles pour créer des sondages qui fonctionnent comme autant de self-fulfilling prophecies.

Opinion Way fonde ses “sondages” sur un super-panel d’internautes. La méthode de l’institut sarkozyste a récemment été disséquée dans un hebdomadaire centriste-libéral, celui de Jean-François Kahn, et la scientificité des méthodes et l’objectivité sautent aux yeux. »

Il est temps de dénoncer cette manipulation des consciences dont Opinionway est le moteur. Cet institut fonctionne avec l’Elysée, TF1, LCI, Le Figaro…Qu’on arrête de nous faire croire que ces médias là sont indépendants. Certes il peut travailler avec d’autres et ainsi se couvrir mais il ne se construira pas une légitimité pour autant.

Delphine Batho dénonce le système de connivence. Postée par Europe1fr.

Publié dans Democratie, insecurite, Intelligences collectives socialistes, International, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

Clip : segolene2012.new.fr – Ségolène Royal – 1 – la veritée triomphera seul le peuple est souverain pas les puissances d’argent

Posté par goalexandre le 12 juillet 2009

Image de prévisualisation YouTube

 

aujourd’hui  juillet 2009  cette video  parle d’elle meme   la candidate de  la gauche  etait une visionnanire  car tout est encore valable aujourd’hui

une majoritée de Français  avons été spoliés de notre choix  en 2007

-  par  » sarkozy  bonimenteur «   qui a promis  et qui n’a pas tenu ses promesses :( pouvoir d’achat croissance logemnst sociaux   sdf etc etc )
-par une classe  de puissance d’argent  qui ont mis leurs pouvoirs de nuisances   pour manipuler les consciences   des citoyens lambda   honettes  qui ont cru aux  promesses  du candidat   de ceux  a qui il a fait cadeaux  fiscaux

ces puissants   en partant de georges busch,   de barroso en europe  , des bollorés, des dassault, des pinault ,   de ces hommes individualistes   les plus riches en argent  dans le monde    qui ont tout fait pour que leurs candidat  gagne :

mainmise sur les medias  ,  bolorés ,sur   télé 8, journaux gratuits ,   instituts de sondages  aux mains de  parisot presidente du medef

il y a une  injustice   flagrante  au niveau des moyens financiers  mis a dispo du candidat des puissances d’argent  et la candidate   de la gauche  humaniste

cette injustice  le peuple  devra en etre conscient et informé  en 2012  afin que plus jamais les puissances d’argent  puissent ainsi manipuler les consciences des citoyens

le peuple  est seul maitre de son destin  il doit choisir en toute liberté  et sans  pressions ni manipulations  il doit etre informé loyalement equitablement  les candidats doivent etre traités a egalités de moyens et de devoirs  ainsi  personne ne contestera le resultat
les medias  les journalistes doivent rester neutres   les stars  » partisans »  du petit ecran   doivent etre ecartés  6mois avant les elections

l’information politique  ne doit pas etre influencé  par les sondages  dirigés  et les journalistes  partisans connus  favorables a tel ou telle candidate ou candidat  .

l’argent est un outil   necessaire certes  mais  la fraternitée  la libertée la solidaritée   et tous ces sentiments humanistes : benevolat, don de soit ,le bonheur  , l’amitiée    sont gratuits   et doivent  rester ds sentiments  genereux

ou l’argent n’es pas l’essentiel

un citoyen du monde
 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Local, LOGEMENT, Municipales 2008 Saint-Denis, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

RAFFARIN a dix mille lieux derriere segolene Royal le Clan en veut a segolene

Posté par goalexandre le 24 mars 2009

saluta tous eta toutes

le capitalisme( via sarko zy et ses amis medef  bolloré et compagnie )  s’attaque a segolene royal  et aux salariés qui veulent construire des voitures electriques propres

 

http://www.dailymotion.com/video/x8ra69

 

 

Segolene Royal et Heuliez

 

 

Les médias commencent à faire un peu de bruit autour de l’entreprise Heuliez. Vous allez voir que cette histoire est très représentative de ce qui se passe dans ce pays. Cette entreprise basée en Poitou Charente a vu la sorcière Royal intervenir. Et cette intervention a réveillé Jean-Pierre Raffarin de sa sieste au bord fond du marais poitevin, ainsi que Lagarde la folle de Bercy: Ceux-ci ont alerté le nain pestilentiel de l’existence du problème, et d’un risque politique: celui de paraitre ringard aux yeux des citoyens.

En premier lieu, on constatera le coté grotesque de Raffarin et Lagarde qui se réveillent alors que le problème est connu depuis quelques temps déjà, et que ça fait quelques mois que Ségolène Royal s’est emparée du dossier. On rappellera à ces bouffons de l’UMP et à leur CON-muniquant ainsi qu’a leurs conseillers, que certains ont même des soupscons sur le comportement de rapaces qui caractérise certains « majors » de l’automobile.

Raffarin est donc encore une fois grotesque, quand on pense que ce bouffon a été un des idéologues de la droite néo-con, le voilà contraint de courir après Ségolène et de couiner au danger dans son Blueberry Storm. On attend pour le plaisir de rigoler la sortie de l’em-Paillé. La grosse fiante du poitou a posté un billet de 6 lignes sur son blog. Oui, 6 lignes pas une de plus pour discuter du fond, par ce que le fond pour lui c’est la pestilence élyséenne: le président. Aucune inquiétude sur l’absence de tout effort important de la part de nos industriels dans le domaine de la voiture électrique, certains parlent de 10 ans de retard de la part de nos capitaines d’industrie.

Voilà déjà deux vidéos pour vous faire une idée des propos de Ségolène Royal. Il est important en effet de juger sur pièces.

Voilà ce que BFM télé en a retenu:

 

Mes amis de gauche, si vous aviez des soupçons infondés, voilà de quoi vous rassurer. C’est sur ce choix clivant que la gauche et le droite se différencient. Les intérêts particuliers ici étant ceux qui espèrent une liquidation judiciaire de l’entreprise avec démen tellement. Cela permettra à certains de récupérer les brevets, le savoir-faire et quelques salariés. D’après vous qui à intérêt à procéder de telles sorte ? Qui sont les principaux donneurs d’ordre et concurrents d’Heuliez ? Vous pouvez si vous en avez l’occasion, poser la question à l’opportuniste Raffarin qui n’a vraiment aucune fierté.

Et voilà ce qu’I>télé en a retenu avec ensuite un duplex avec un salarié de l’entreprise Heuliez.

 

 

Mes amis de gauche, si vous aviez des soupçons infondés, voilà de quoi vous rassurer. C’est sur ce choix clivant que la gauche et le droite se différencient. Les intérêts particuliers ici étant ceux qui espèrent une liquidation judiciaire de l’entreprise avec démen tellement. Cela permettra à certains de récupérer les brevets, le savoir-faire et quelques salariés. D’après vous qui à intérêt à procéder de telles sorte ? Qui sont les principaux donneurs d’ordre et concurrents d’Heuliez ? Vous pouvez si vous en avez l’occasion, poser la question à l’opportuniste Raffarin qui n’a vraiment aucune fierté.

Et voilà ce qu’I>télé en a retenu avec ensuite un duplex avec un salarié de l’entreprise Heuliez.

http://www.dailymotion.com/video/x8ra9t

 

Mes amis de gauche, si vous aviez des soupçons infondés, voilà de quoi vous rassurer. C’est sur ce choix clivant que la gauche et le droite se différencient. Les intérêts particuliers ici étant ceux qui espèrent une liquidation judiciaire de l’entreprise avec démen tellement. Cela permettra à certains de récupérer les brevets, le savoir-faire et quelques salariés. D’après vous qui à intérêt à procéder de telles sorte ? Qui sont les principaux donneurs d’ordre et concurrents d’Heuliez ? Vous pouvez si vous en avez l’occasion, poser la question à l’opportuniste Raffarin qui n’a vraiment aucune fierté.

Et voilà ce qu’I>télé en a retenu avec ensuite un duplex avec un salarié de l’entreprise Heuliez.

 

 

 

 

Mes amis de gauche, si vous aviez des soupçons infondés, voilà de quoi vous rassurer. C’est sur ce choix clivant que la gauche et le droite se différencient. Les intérêts particuliers ici étant ceux qui espèrent une liquidation judiciaire de l’entreprise avec démen tellement. Cela permettra à certains de récupérer les brevets, le savoir-faire et quelques salariés. D’après vous qui à intérêt à procéder de telles sorte ? Qui sont les principaux donneurs d’ordre et concurrents d’Heuliez ? Vous pouvez si vous en avez l’occasion, poser la question à l’opportuniste Raffarin qui n’a vraiment aucune fierté.

Et voilà ce qu’I>télé en a retenu avec ensuite un duplex avec un salarié de l’entreprise Heuliez.

 

 

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, International, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | Pas de Commentaires »

VALEO : SEGOLENE Royal ne veut pas de plan social et dénonce la rémunénation de son PDG

Posté par goalexandre le 3 mars 2009

 

Valeo : Royal ne veut pas de plan social et dénonce la rémunénation de son PDG

Ségolène Royal démontre par ailleurs la cohérence de sa vision politique… :

26/02/2009 – 22:07
La présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal (PS) a demandé jeudi soir dans un communiqué que l’équipementier automobile Valeo dans lequel l’Etat va injecter 19 millions d’euros « renonce au plan social qu’il vient d’annoncer ». « Sur décision du Président de la République, l’Etat va injecter 19 millions d’euros en vue de « stabiliser et renforcer » le capital du groupe Valeo », indique Ségolène Royal. Elle estime que « cet apport d’argent par le contribuable ne saurait se faire sans contre-parties demandées par l’Etat » et qu’ »il y en a une très simple à exiger: que Valeo renonce au plan social qu’il vient d’annoncer et qui va se traduire par 1600 suppressions d’emplois dont 160 en Poitou-Charentes à Châtellerault ». Ségolène Royal demande également que soit exigé de Valeo que « la rémunération de son PDG soit ramenée à un niveau décent ».

http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/politique/200909/valeo-royal-ne-veut-pas…

Le salaire du PDG de Valeo indigne

En plein débat sur la rémunération des patrons, l’Association des actionnaires minoritaires (Adam) prend pour cible Thierry Morin, le PDG de l’équipementier automobile Valeo, accusé de ne pas se conformer aux directives du Medef. Dans un entretien publié samedi par Le Parisien, la présidente de l’association, Colette Neuville, dénonce le salaire fixe de Thierry Morin, supérieur de 62% au salaire moyen des patrons du CAC – l’indice de la Bourse de Paris dont Valeo ne fait pas partie -, et un parachute doré particulièrement avantageux. Alors que la rémunération fixe des dirigeants du CAC 40 s’élevait à 0,96 million en 2007, le PDG de Valeo a, selon l’Adam, perçu 1,557 million d’euros, la disparition de ses bonus ayant été compensée par une hausse de la partie fixe de sa rémunération.
http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/economie/200903/le-salaire-du-pdg-de-val…

Sur ce plan social de Valeo:

http://www.leparisien.fr/economie/les-salaries-de-valeo-dans-l-attente-0…

et • 24/02/09 Valeo : le plan de restructuration dans l’impasse en France
http://www.cftcmetallurgie.com/cftc_actus_entreprises.php#840

Ségolène Royal démontre par ailleurs la cohérence de sa vision politique… :

26/02/2009 – 22:07
La présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal (PS) a demandé jeudi soir dans un communiqué que l’équipementier automobile Valeo dans lequel l’Etat va injecter 19 millions d’euros « renonce au plan social qu’il vient d’annoncer ». « Sur décision du Président de la République, l’Etat va injecter 19 millions d’euros en vue de « stabiliser et renforcer » le capital du groupe Valeo », indique Ségolène Royal. Elle estime que « cet apport d’argent par le contribuable ne saurait se faire sans contre-parties demandées par l’Etat » et qu’ »il y en a une très simple à exiger: que Valeo renonce au plan social qu’il vient d’annoncer et qui va se traduire par 1600 suppressions d’emplois dont 160 en Poitou-Charentes à Châtellerault ». Ségolène Royal demande également que soit exigé de Valeo que « la rémunération de son PDG soit ramenée à un niveau décent ».
http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/politique/200909/valeo-royal-ne-veut-pas…

Le salaire du PDG de Valeo indigne

En plein débat sur la rémunération des patrons, l’Association des actionnaires minoritaires (Adam) prend pour cible Thierry Morin, le PDG de l’équipementier automobile Valeo, accusé de ne pas se conformer aux directives du Medef. Dans un entretien publié samedi par Le Parisien, la présidente de l’association, Colette Neuville, dénonce le salaire fixe de Thierry Morin, supérieur de 62% au salaire moyen des patrons du CAC – l’indice de la Bourse de Paris dont Valeo ne fait pas partie -, et un parachute doré particulièrement avantageux. Alors que la rémunération fixe des dirigeants du CAC 40 s’élevait à 0,96 million en 2007, le PDG de Valeo a, selon l’Adam, perçu 1,557 million d’euros, la disparition de ses bonus ayant été compensée par une hausse de la partie fixe de sa rémunération.
http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/economie/200903/le-salaire-du-pdg-de-val…

Sur ce plan social de Valeo:

http://www.leparisien.fr/economie/les-salaries-de-valeo-dans-l-attente-0…

et • 24/02/09 Valeo : le plan de restructuration dans l’impasse en France
http://www.cftcmetallurgie.com/cftc_actus_entreprises.php#840

 


Ségolène Royal démontre par ailleurs la cohérence de sa vision politique… :

26/02/2009 – 22:07
La présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal (PS) a demandé jeudi soir dans un communiqué que l’équipementier automobile Valeo dans lequel l’Etat va injecter 19 millions d’euros « renonce au plan social qu’il vient d’annoncer ». « Sur décision du Président de la République, l’Etat va injecter 19 millions d’euros en vue de « stabiliser et renforcer » le capital du groupe Valeo », indique Ségolène Royal. Elle estime que « cet apport d’argent par le contribuable ne saurait se faire sans contre-parties demandées par l’Etat » et qu’ »il y en a une très simple à exiger: que Valeo renonce au plan social qu’il vient d’annoncer et qui va se traduire par 1600 suppressions d’emplois dont 160 en Poitou-Charentes à Châtellerault ». Ségolène Royal demande également que soit exigé de Valeo que « la rémunération de son PDG soit ramenée à un niveau décent ».

http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/politique/200909/valeo-royal-ne-veut-pas…

Le salaire du PDG de Valeo indigne

En plein débat sur la rémunération des patrons, l’Association des actionnaires minoritaires (Adam) prend pour cible Thierry Morin, le PDG de l’équipementier automobile Valeo, accusé de ne pas se conformer aux directives du Medef. Dans un entretien publié samedi par Le Parisien, la présidente de l’association, Colette Neuville, dénonce le salaire fixe de Thierry Morin, supérieur de 62% au salaire moyen des patrons du CAC – l’indice de la Bourse de Paris dont Valeo ne fait pas partie -, et un parachute doré particulièrement avantageux. Alors que la rémunération fixe des dirigeants du CAC 40 s’élevait à 0,96 million en 2007, le PDG de Valeo a, selon l’Adam, perçu 1,557 million d’euros, la disparition de ses bonus ayant été compensée par une hausse de la partie fixe de sa rémunération.
http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/economie/200903/le-salaire-du-pdg-de-val…

Sur ce plan social de Valeo:

http://www.leparisien.fr/economie/les-salaries-de-valeo-dans-l-attente-0…

et • 24/02/09 Valeo : le plan de restructuration dans l’impasse en France
http://www.cftcmetallurgie.com/cftc_actus_entreprises.php#840

 

Thierry Morin

Né en 1952 – Valéo – Biographie publiée le 02-04-2008

Imprimer (ouvre une nouvelle page)
Biographie de Shigeru Miyamoto Biographie de Gérard Mulliez
 

window.google_render_ad();

Thierry MorinA sa sortie de Dauphine, il ne se doutait pas que quelques décennies plus tard, il serait à la tête d’un des plus grands équipementiers dans le monde, Valéo.

Né en 1952, Thierry Morin suit une scolarité classique qui se termine par une maîtrise de gestion à l’Université Paris IX de Dauphine. Sa carrière est exemplaire. Il la débute au sein de l’entreprise Burroughs et travaillera ensuite pendant dix années au sein du groupe Schlumberger.

Durant ces dix années, il évoluera au sein des postes financiers.

Thierry Morin sera ainsi controleur financier de la branche électrique ou encore chef comptable de Schlumberger Europe.

Il quittera finalement ce groupe pour partir à Los Angeles. Il devient alors Directeur Générale adjoint de la division ISD de Thomson Consumer Electronics.

Mais il connaît ses plus belles réussites au sein de Valéo. Il intègre l’équipementier en 1989 en tant que directeur financier du département Produits Embrayages.

Une nouvelle fois il gravit les échelons d’un groupe qu’il apprend à connaître. En 1996, Thierry Morin sera l’un des directeur des opérations financières, stratégiques et des achats.

Quatre ans plus tard, en 2000, il devient Directeur Général en charges des finances, des opérations stratégiques et des systèmes d’informations.

Dans le même temps, un poste de membre au comité exécutif lui est attribué. C’est la dernière étape avant le niveau ultime.

En mars 2001, Thierry Morin devient président du directoire d’un des plus puissants équipementiers du monde, Valéo. En mars 2003, il en devient le président directeur général.

Il succède ainsi à Noël Goutard, l’un des patrons français les plus emblématiques des années 90.

Le mardi 4 mars 2008, il est nommé président du conseil d’administration de l’Initut National de la Propriété Industrielle, plus connu sous le nom d’INPI.

 

Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société | Pas de Commentaires »

Crise Guadeloupe : des ministres « pourtant grassement payés » (Ségolène Royal)

Posté par goalexandre le 24 février 2009

h201433963123539775521.jpg

lien  audio sur france info  ecoutez segolene

 http://www.franceinfo.fr/spip.php?article257196&theme=81&sous_theme=188

Crise Guadeloupe : des ministres « pourtant grassement payés » (Ségolène Royal)

 

« pourtant grassement payés » (Ségolène

 Royal)

Raphaëlle Duchemin – 08:55

#optionsWeb{ background-position:0 0 } *>#optionsWeb{ background-position:350px 0 } *+html #optionsWeb{ background-position:0 0 }

  • -->Toujours en Guadeloupe, décriée par l’UMP, Ségolène Royal contre-attaque après la reprise des négociations, en stigmatisant l’absence de ministres, pourtant « grassement payés », pour s’occuper de la crise.

    Ségolène Royal répondait ce matin à Raphaëlle Duchemin.  (8’32″)
     

    Ségolène Royal ne peut pas « être accusée de mettre de l’huile sur le feu« . La preuve, « je suis ici et je constate que les négociations ont repris« .

    La présidente de la région Poitou-Charente juge « très positive » cette reprise des pourparlers mais note qu’elle doit être attribuée aux entrepreneurs et élus locaux.

    Selon elle, « la posture de blocage du Medef n’est pas tenable » et l’absence de l’Etat, notamment aux obsèques du syndicaliste abattu mercredi dernier dans les manifestations qui ont dégénéré, « a profondément meurtri » la population.

    Ségolène Royal appelle l’Etat à exiger « la vérité sur les prix (…) et à remettre de l’ordre » sur des situations de monopoles et d’ententes qui ne seraient pas tolérées en métropole. « L’Etat, a-t-elle ajouté, en a le pouvoir, contrairement à ce que le gouvernement affirme« .

    L’élue PS poursuivit en fustigeant l’absence de ministres sur place, « pourtant grassement payés » pour s’occuper de ces problèmes. «  Le rôle du gouvernement c’est d’être là, les ministres sont payés pour ça, ils sont même grassement payés pour ça. Je vous rappelle que depuis que Nicolas Sarkozy est élu, les ministres ont vu leur salaire augmenter de 150%. Ils sont payés pour faire le travail, pour être là quand il y a des problèmes « , a déclaré Ségolène Royal, présente depuis plusieurs jours en Guadeloupe.

    Commentant la réunion de ce soir du bureau national du PS, elle a confirmé les rumeurs selon lesquelles une douzaine de ses proches entreraient dans la direction du parti. « J’ai encouragé mes amis à rentrer« .

    Conservant « sa liberté d’expression« , Ségolène Royal aborde sereinement son destin au sein du PS. « Je me suis moi-même proposée pour prendre un poste à la direction du parti. Si on me le donne c’est bien, si on ne me le donne pas c’est bien aussi« , a-t-elle conclut.

    Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Europe, Intelligences collectives socialistes, Local, LOGEMENT, Politique, Société | 3 Commentaires »

    Guadeloupe: Royal demande à Fillon de venir et au patronat de « lâcher » les 200 euros

    Posté par jeanluke le 23 février 2009

    Ségolène Royal a demandé dimanche à François Fillon d’assister aux négociations sociales en Guadeloupe et au patronat de « lâcher » dès lundi 200 euros d’augmentation des salaires comme le réclame le LKP, mettant en garde contre un risque de « révolution ».

    « Si M. (Yves) Jégo », le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, « est déconsidéré, peut-être que M. Fillon peut venir. Les Guadeloupéens apprécieraient sa présence pour les négociations » qui reprennent lundi matin, a-t-elle dit à l’issue d’une rencontre avec le leader du LKP, Elie Domota, qui ne s’est cependant pas affiché à se côtés.

    Dans le cas contraire, le gouvernement jouerait selon elle une « stratégie de pourrissement » ou serait sous la « pression du Medef ». « Ceux qui nous gouvernent et qui sont enfermés dans leurs palais dorés, il faudrait qu’ils viennent ici ».

    « Je serais en responsabilité, je puis vous assurer qu’il y aurait un ministre en permanence nuit et jour pour accompagner les négociations », a-t-elle assuré estimant que dans « aucune autre région » française les choses se seraient « passées » de cette manière.

    « Aujourd’hui, on a atteint un seuil extrêmement critique, un seuil limite », a-t-elle mis en garde tout en réfutant « être venue mettre de l’huile sur le feu ».

    « Ce qui manque c’est le geste des gros patrons qui se sont enrichis pendant des années sur le système néo-colonial », a affirmé l’ex-candidate à la présidentielle de 2007, ciblant « deux gros patrons qui contrôlent la quasi-totalité des importations et de la grande distribution » mais sans vouloir les nommer.

    « Il faut que ces grands patrons fassent un signe et donnent les 200 euros dès lundi matin » à la reprise des négociations, a-t-elle ajouté. « Si lundi les grands patrons ne lâchent pas les 200 euros, si lundi l’Etat ne fait pas le geste d’accompagner les petites entreprises pour qu’elles puissent faire la même chose, alors ils seront responsables de ce qui arrive ».

    « Le Medef est sur une position de blocage systématique, il faut que ça cesse », a déploré Mme Royal, en demandant aussi aux médias de jouer un rôle de « médiateurs ».

    « Dans certaines familles, on n’arrive même plus à manger. Quand des parents n’arrivent plus à donner à manger à leurs enfants, en général ça va mal finir. Souvenons-nous de la Révolution française », a également dit la présidente de Poitou-Charentes.

    Quant aux « attaques de récupération politicienne » venant de l’UMP, elle les a qualifiées d’ »injurieuses » pour la mémoire de Jacques Bino, le syndicaliste tué. Elle a assisté dimanche après-midi à ses obsèques.

    Publié dans | Pas de Commentaires »

    Lubin (MEDEF Guadeloupe): Que Mme Royal « se casse »!

    Posté par jeanluke le 23 février 2009

    Jean-Luc Lubin, secrétaire général du Medef Guadeloupe, a estimé dimanche que l’ancienne candidate à l’élection présidentielle Ségolène Royal « est très très mal placée pour venir mettre de l’huile sur le feu » en Guadeloupe et lui a recommandé de « se casser ».

    « Dans la situation actuelle, Mme Royal est très très mal placée pour venir mettre de l’huile sur le feu, aujourd’hui on a besoin de sérénité dans ce pays et non pas de politiciens arrivistes, qui viennent nous donner des leçons » et « nous dire ce qui est bon, ce qui n’est pas bon », a déclaré M. Lubin à l’AFP.

    « Maintenant çà commence à suffire cette affaire là, maintenant si elle n’a rien à dire, qu’elle se casse, çà commence à bien faire cette affaire là », a ajouté le responsable patronal.

    « On n’a rien vu en Guadeloupe, donc qu’ils viennent pas nous raconter des histoires », a ajouté M. Lubin à l’égard des responsables politiques, affirmant à propos de Mme Royal qu’ »elle sera mieux en Poitou Charente qu’en Guadeloupe ».

    Mme Royal, arrivée samedi en Guadeloupe, a demandé dimanche aux grands patrons d’accorder 200 euros d’augmentation aux salariés ainsi qu’aux PME avec l’aide de l’Etat, alors que les négociations entre le patronat et le collectif LKP doivent reprendre lundi.

    « Ce qui manque c’est le geste des gros patrons qui se sont enrichis pendant des années sur le système néo-colonial », a affirmé Mme Royal, ciblant « deux gros patrons qui contrôlent la quasi-totalité des importations et de la grande distribution » mais sans vouloir les nommer.

    « Il faut que ces grands patrons fassent un signe et donnent les 200 euros dès lundi matin » à la reprise des négociations, a-t-elle ajouté.

    « Aujourd’hui, on a atteint un seuil extrêmement critique, un seuil limite », a-t-elle mis en garde tout en réfutant « être venue mettre de l’huile sur le feu ».

    Publié dans | Pas de Commentaires »

    La Guadeloupe rend hommage, en présence de Mme Royal, au syndicaliste tué

    Posté par jeanluke le 23 février 2009

    A la veille de la reprise des négociations sociales, la Guadeloupe se recueille dimanche pour les obsèques du syndicaliste CGT-Guadeloupe (CGT-G), en présence de Ségolène Royal, accusée de « récupération » par l’UMP.

    Une cérémonie religieuse pour Jacques Bino, tué par balle dans la nuit de mardi à mercredi, a lieu à 15h00 locales (20h00 à Paris) à Petit Canal, à une trentaine de kilomètres de Pointe-à-Pitre, dans un stade prévu pour accueillir 800 personnes. Sur France Info, sa soeur a appelé « au calme ».

    Samedi déjà, des centaines de Guadeloupéens anonymes et des célébrités politiques -dont Olivier Besancenot, le leader du Nouveau parti anticapitaliste, et l’altermondialiste José Bové- ont défilé devant le cercueil ouvert du syndicaliste, exposé au Palais de la mutualité, quartier général du collectif LKP depuis le début du mouvement, au centre de Pointe-à-Pitre.

    Arrivée samedi après-midi « en amie des peuples antillais et guyanais », Ségolène Royal doit rester trois jours sur place « pour marquer la présence de toutes celles et ceux qui veulent que la justice soit là, pour que la paix revienne ». « Il faut que l’Etat reprenne toute sa place pour apporter des solutions », a-t-elle dit.

    Venue à titre personnel, l’ancienne candidate PS à la présidentielle de 2007 assistera aux obsèques de M. Bino.

    Sa présence a été dénoncée par la fédération UMP de Guadeloupe qui l’a accusée de « récupération politicienne ». « Ce n’est pas en s’en prenant à une leader de l’opposition que le gouvernement éludera ses responsabilités dans la non-résolution de la crise », a rétorqué la députée PS Delphine Batho, proche de Mme Royal.

    Au cours du week-end, après un mois de grève générale, la vie quotidienne a commencé à reprendre un cours plus normal sur l’île antillaise avec le dégagement des rues et barrages, dans une atmosphère parfois tendue, et la réouverture de certains commerces.

    Les négociations entre le Collectif contre l’exploitation (LKP), le patronat et l’Etat, suspendues vendredi soir, reprendront lundi à 11h00 locales (16h00 à Paris).

    « On est encore loin d’un accord », a prévenu le leader du LKP, Elie Domota, dans un entretien au Journal du Dimanche, estimant que Nicolas Sarkozy « entend mais ne répond pas parce qu’il a peur que la contestation sociale ne gagne la France ».

    Toutefois, à la question « la grève peut-elle s’achever cette semaine ? », il s’est montré assez ouvert en lançant: « on va essayer, on va voir ».

    La présidente du Medef Laurence Parisot s’est montrée très réservée en estimant dimanche sur Europe 1 que les négociations étaient « encore très complexes » et que les dernières nouvelles montraient que « nous ne sommes pas si près d’un accord que ça ».

    Déplorant le « blocage » du patronat, le porte-parole du PS, Benoît Hamon (PS) a déclaré sur Radio J qu’il fallait « répondre aux revendications des Guadeloupéens » et « décoloniser économiquement la Guadeloupe ».

    De l’avis de nombreux observateurs, le retour à la normale sur l’île prendra du temps.

    Affaibli politiquement par la crise, le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, Yves Jégo, qui se voit désormais en « ambassadeur de la Guadeloupe », a déclaré au JDD que sa démission n’était « pas à l’ordre du jour ».

    La Martinique voisine est entrée dans son 18e jour de grève générale dimanche. RFO-Martinique ne diffuse plus aucun programme de radio et de télévision depuis samedi après-midi.

    Publié dans | Pas de Commentaires »

    Segolene Royal en Guadeloupe [22/02/2009] message audio

    Posté par goalexandre le 23 février 2009

    8917841053452.jpgCLKP

    bonsoir a tous et a toutes

     

     

    http://www.dailymotion.com/video/k4xMhRMKPlkai0XE3X

    fermer

    Segolene Royal guadeloupe guyane martinique antilles greve yves jégo gwada barack obama parti socialiste ps delanoe décalé martine aubry hollande nicolas sarkozy 2012 gauche sego sarko paris interview

    Actu et Politique

    Durée : 02:07Pris le : 22 février 2009
    Lieu : Pointe-à-Pitre, Région Guadeloupe, Guadeloupe

    « Si M. Jégo est déconsidéré, peut-être que M. Fillon peut venir. Les Guadeloupéens apprécieraient sa présence pour les négociations » qui reprennent lundi matin, a-t-elle dit à l’issue d’une rencontre avec le leader du LKP, Elie Domota.Dans le cas contraire, le gouvernement jouerait une « stratégie de pourrissement » ou serait sous la « pression du Medef ». « Ceux qui nous gouvernent et qui sont enfermés dans leurs palais dorés, il faudrait qu’ils viennent ici ».

    « Je serais en responsabilité, je puis vous assurer qu’il y aurait un ministre en permanence nuit et jour pour accompagner les négociations », a-t-elle assuré estimant que dans « aucune autre région » française les choses se seraient « passées » de cette manière.

    « Ce qui manque c’est le geste des gros patrons qui se sont enrichis pendant des années sur le système néo-colonial (…) deux gros patrons qui contrôlent la quasi-totalité des importations et de la grande distribution ».

    « Le Medef est sur une position de blocage systématique, il faut que ça cesse ».

    « Dans certaines familles, on n’arrive même plus à manger. Quand des parents n’arrivent plus à donner à manger à leurs enfants, en général ça va mal finir. Souvenons-nous de la Révolution française »

    Quant aux « attaques de récupération politicienne » venant de l’UMP, elle les a qualifiées d’ »injurieuses » pour la mémoire de Jacques Bino, le syndicaliste tué. Elle a assisté dimanche après-midi à ses obsèques.

    Publié dans Democratie, Elles et ils chantent la Liberte, Intelligences collectives socialistes, Politique, Ségolène Présidente en 2012, Société, VIDEO IMPORTANTE A VOIR | 1 Commentaire »

    12
     

    Yüzyıla Ağıt |
    St Maximin la Ste Baume que... |
    inspecteurjjc |
    Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Erratum
    | Pascal-Eric LALMY
    | Association pour une Meille...